Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Le blog-notes poétique et autre de Rotpier
Articles récents

Shopping, grands magasins, foule : ras le bol !

2 Septembre 2006 , Rédigé par Rotpier Publié dans #rotpier




 Ah ! les joies  transcendantes du shopping !



Shopping délire,

 

« Dis ! Je n’ai plus rien à me mettre,

il faut qu’on fass’ les magasins.

Tu le vois bien, tu dois admettre :

l’été arrive et j’ai plus rien ! »

 

Et c’est parti pour la torture,

il faut se faire une raison

et d’un petit coup de voiture

on est déjà dans les rayons.

 

« Y a rien ici et tout est moche,

j’ te l’avais dit, c’est pas l’endroit

et les vendeus’  y s’ont l’air cloches,

on aurait pas dû venir là ! »

 

Et les magasins qui défilent,

une rob’ par-ci, un short par-là

et puis y faut s’ cogner les files

des caiss’ bondées : c’est pas gala !

 

Et l’on se retape une enseigne !

« Chausse à gogo » c’est ça son nom !

On va sûrement pas trouver d’ peigne,

mais des chaussur’ , oui là c’est bon !

Et bien …non !

 

« Mais t’as cinq cents pair’ de godasses !

Des avec ou des sans boutons,

des plus baroqu’ jusqu’aux plus classes,

des hauts talons, des bas talons ! 

Et le vendeur s’appelle Achille,

il n’a pas l’air d’un imbécile ! 

Non ?  … Bon !

 

Pour aujourd’hui, moi j’ai mon compte !

C’est l’ genr’ de truc qui me démonte !

J’en ai ma claqu’ ,viens on se casse

tant pis tu n’aura pas d’ godasses ! » 

 

Je souffle et je respire enfin

… du moins jusqu'à sam’ di prochain !

 

Oh ! que j’ador’ les magasins,

j’ pass’ rais ma vie à en fair’ plein !


 

Lire la suite

La pensée du jour ... pour la rentrée scolaire ... des profs !

1 Septembre 2006 , Rédigé par Rotpier Publié dans #rotpier




Une petite pensée pour tout le monde, mais … tout particulièrement pour mes collègues enseignants.

On reste enseignant à vie, même à la retraite !

 

Chers collègues qui allez retourner au charbon avec une majorité de mineurs, j’espère que les vacances vous ont donné bonne mine et que vous allez exploiter le filon ! Que la veine soit avec vous et avec vos esprits hautement attentifs.

 

                Rotpier, dit aussi l’ A.B. Pierre

 

 

La pensée du jour :

 

L’enseignement, c’est simple. C’est le principe des vases communicants : le savoir passe de l’enseignant à l’apprenant. Un petit bémol quand même … parfois, avec certains élèves, on se demande bien où placer l’entonnoir !

 

Courage à vous tous et méditez encore cette expression relevée dans je ne sais plus quelle revue pédagogique et désignant les parents d’élèves comme des  « géniteurs d’apprenants *» ! Où commence et où s’arrête la connerie !

 

* authentique !

Nota: Pour ceux qui ne sont pas abitués aux blogs, pour mettre un petit message, cliquer sur  " ajouter un commentaire " puis, dans la fenêtre ouverte, mettre votre nom et votre adresse E Mail. Mettez votre commentaire et recopier l'image du petit cadre ( respecter les majuscules ! ) puis cliquer sur  " publier"

Je recevrais un mèl pour m'avertir du commentaire !  Merci !


 

Lire la suite

Les haïkus du jour ... selon Rotpier dont un impie !

31 Août 2006 , Rédigé par Rotpier Publié dans #rotpier




Avertissement aux  nouveaux lecteurs :

Définition du haïku selon Rotpier  (qui n’engage que lui !) :

 Le haïku est un concentré de poésie obtenu par déshydratation du superflu. Pour peu que le lecteur verse dessus, une perle de paupière, une goutte de sueur ou encore la fraîcheur d’un éclat de rire, il déborde en tous sens.

 Nota :  Haïku se prononce en français :  « aiku » sans liaison. Exemple :

dans l’expression « un haïku », on prononce « aiku » et non «  naiku »

 

J’ai rarement le haïku triste.

J’ai souvent le haïku leste

mais je ne l’ai jamais pompeux !

On a, après tout, que le haïku qu’on peut,

c’est tout !

 

Le haïku du jour :

 


Couvercle fermé

des commandos sans pitié

s’acharnaient gaiement


 

 

Où mon haïku vous a-t-il conduit ?  … clic ! un petit commentaire !

 

Le haïku libéré du jour :


 


Papier à haïkus

se baladant ça et là

silence feutré


 

Lire la suite

La chance ou ... ne point trop tirer sur l'élastique !

29 Août 2006 , Rédigé par Rotpier Publié dans #rotpier





Croisez les doigts, sauf … 

les manchots : ça va de soit !

( Petit clin d’œil à Brassens )





La chance,

 

J’avais déjà croisé des tas de chats noirs,

des chattes aussi… vous savez … dans le noir !

 

J’étais passé, je ne sais combien de fois,

sous une échelle … de bois !

 

J’avais dit, un nombre incalculable de fois,

« crotte et crotte ! » trois fois de suite un samedi soir !

 

Combien de hululement de chouettes

avais-je entendu dans la nuit noire ?

 

Je ne comptais plus les fois ou, avec ou sans chandelles,

je m’étais retrouvé bon treizième à  table,

au grand dam des maîtresses de maison

 dont les yeux regardaient le plafond …

sans qu’elles ne fusent - en aucun cas, je vous l’atteste ! -

mes maîtresses :

signe évident de détresse !

 

Malgré tout cela, je tenais une forme impeccable

et avais un compte en banque plus que respectable !

 

Vendredi dernier, un vendredi treize,

je me suis dit : « il faut absolument, mon garçon,

que tu joues à quelque chose :

c’est un jour de chance : ose ! »

Alors, j’ai joué sans façon,

à la roulette russe helvétique

( celle que l’on ne joue qu’à Bâle !)

Et, j’ai gagné, dans le crâne,

un joli petit trou … tout rond !

Belle farce !  … Non ?

Moralité :

Ne vous fiez pas trop à la chance :

c’est une compagne quelque peu lunatique,

capable de vous faire un pied de nez fantastique,

pour peu que vous tiriez un peu trop sur … l’élastique !


 




Lire la suite

Les haïkus du jour ... selon Rotpier !

28 Août 2006 , Rédigé par Rotpier Publié dans #rotpier




Avertissement aux  nouveaux lecteurs :

Définition du haïku selon Rotpier  (qui n’engage que lui !) :

 

Le haïku est un concentré de poésie obtenu par déshydratation du superflu. Pour peu que le lecteur verse dessus, une perle de paupière, une goutte de sueur ou encore la fraîcheur d’un éclat de rire, il déborde en tous sens.

 

Nota :  Haïku se prononce en français :  « aiku » sans liaison. Exemple :

dans l’expression « un haïku », on prononce « aiku » et non «  naiku »

 

 

J’ai rarement le haïku triste.

J’ai souvent le haïku leste

mais je ne l’ai jamais pompeux !

On a, après tout, que le haïku qu’on peut,

c’est tout !

 

Le haïku détonant du jour :


 


U 235

ayant fait grande fortune

cherche à s’éclater

 

 

 

Où mon haïku vous a-t-il conduit ?  … clic ! un petit commentaire !

 

Le haïku libéré et impie du jour :


 


D’étranges grenouilles

même pas vertes trempaient

seulement les doigts


 


Pour les connaisseurs: Les couleurs comptent et font leur trou ! J'espère que cela ne vous clouera pas le bec pour les commentaires !

Lire la suite

Habit de brume

27 Août 2006 , Rédigé par Rotpier Publié dans #rotpier




Préambule :

Les plus optimistes, à part quelques rares cas ou des inconscients totaux, ont eu (ou auront) dans leur vie une période sombre, voir noire. Je pense qu’il faut en passer par là pour pouvoir explorer toutes les facettes de la sensibilité de l’homme et de son esprit. On en sort, sinon plus fort, tout au moins plus complet dans sa vision de soi-même et des autres.

C’est cette réflexion que vous trouverez en exorde de certains de mes poèmes gris sale, voir noirs.






Habit de brume,

 Je ne suis certain de rien,

mais je crois bien

que la brume de ce petit matin

m’irait comme satin.

 

Je veux dire en cela

qu’elle m’irait à merveille

si, en la vétissant la veille,

on me retrouvait, enveloppé d’elle,

couché au bout de mon chemin.

 

Je serais seul,

immobile,

oublieux de tout,

de la vie, de ses mensonges, de ses tabous

et me reposerais sous l’humide linceul ;

seul

… seul et tranquille.

 

Oui ! … Décidément !

Je crois que cette brume m’irait bien !


 

Lire la suite

La pensée-haïku aiguë du jour pour blogueurs

26 Août 2006 , Rédigé par Rotpier Publié dans #rotpier




Mes bien chères sœurs, mes bien chers frères blogueurs, méditons tous cette pensée-haïku aiguë qui n’est pas de Matsuo Bashô, mais dit-on, de Rotpier et dont je partage le bien-fondé !


 


 


Un écho d’ego

surbrillance plein écran

menteur qui dit non





 


 

Lire la suite

Que l'on soit de LYON ou d'ailleurs !

25 Août 2006 , Rédigé par Rotpier Publié dans #rotpier




Remarque :

On aime les poèmes des autres, mais on aime aussi avoir des vers à soi, que l’on soit de Lyon ou bien d’ailleurs.

J’ai canut bien des cas.



 


Femme en soi,


Dieu créa la femme.

Pour ne pas être en reste, le diable mit

dans sa prunelle une petite flamme.

Le poète l 'habilla de vers,

le couturier de soie.

L 'homme la déshabilla

et l 'aima.

Ainsi soie style.


 

Lire la suite

Les haïkus du jour ... selon Rotpier dont un impie !

24 Août 2006 , Rédigé par Rotpier Publié dans #rotpier




Avertissement aux  nouveaux lecteurs :

Définition du haïku selon Rotpier  (qui n’engage que lui !) :

 

Le haïku est un concentré de poésie obtenu par déshydratation du superflu. Pour peu que le lecteur verse dessus, une perle de paupière, une goutte de sueur ou encore la fraîcheur d’un éclat de rire, il déborde en tous sens.

 

Nota :  Haïku se prononce en français :  « aiku » sans liaison. Exemple :

dans l’expression « un haïku », on prononce « aiku » et non «  naiku »

 

 

J’ai rarement le haïku triste.

J’ai souvent le haïku leste

mais je ne l’ai jamais pompeux !

On a, après tout, que le haïku qu’on peut,

c’est tout !

 

Le haïku du jour :

 


Strip-tease intégral

défloration de l’esprit

couchés sur papier


 

 

Où mon haïku vous a-t-il conduit ?  … clic ! un petit commentaire !

 

Le haïku libéré et impie du jour : la sanction sera Lourdes pour moi: excommunié !


Pèlerin d’un jour

pied alerte dans la grotte

 bonheur assuré




 



 

Lire la suite

Conseil aux jeunes filles

23 Août 2006 , Rédigé par Rotpier Publié dans #rotpier



Je ne sais pas si  ce conseil est judicieux
et de toute façon je pense qu'elles n'attendront
pas mon avis pour passer à l'acte: ce n'est plus
de saison !



Passage obligé,

 

Tu le sens, tu le sais, il partira ce soir

Si encore une fois ton refus est de mise.

Tu ne peux sans le perdre à chaque fois surseoir :

Tu as maintenant l’âge où la chose est permise !

 

Allez ! N’hésite plus ! C’est un pas à franchir.

Embarque pour Cythère et tant pis pour ton voile :

Il a trouvé son mat, cesse de réfléchir

Et glisse doucement au plus près des étoiles !

 

…………………

 

Le cerne de tes yeux, ton visage épanoui,

Bien plus qu’une parole indique le voyage,

Que vous avez tous deux entamé cette nuit :

Vous voguerez souvent vers les même rivages.

 

…………………

 

De l’ami à l’amant, il faut bien arbitrer,

Mieux vaut dans tous les cas que l’ami soit sincère,

Qu’il soit de son devoir d’amant bien pénétré,

C’est le meilleur chemin pour que l’amour s’insère.


 


 

Lire la suite