Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Le blog-notes poétique et autre de Rotpier
Articles récents

Tout homme qui a perdu sa faculté de rêver est déjà mort

5 Juillet 2006 , Rédigé par Rotpier Publié dans #rotpier









L’espoir assassiné,

 

J’ai longtemps rêvé …

je me suis assoupi …

et … j’en suis mort.

 

Ce n’est pas moi

qui suis devant toi ce soir,

ce n’est pas moi.

Le sens-tu ?

Le sais-tu ?

Ô, toi qui me côtoies

et qui n’a  rien vu.












Lire la suite

Chine: Us et coutûmes dard populaire

3 Juillet 2006 , Rédigé par Rotpier Publié dans #rotpier







Chinoiserie,

 

Un chinois,

bien dans ses baskets,

faisait marcher sa femme à la baguette

… comme il se doit !

Mais un jour, autour d’un bol de riz,

 elle se moqua de lui :

la chinoise rit !

Vexé, le chinois se dit :

« Si ma chinoise rit,

je vais être déshonoré ! »

Emoi !

Il la questionna :

« Pourquoi ris-tu de moi ? »

Elle lui répondit :

« Ne vois-tu pas, mon mari,

que l’on a mis,

dans ton dos, un poisson ? »

Le mari, marri,

tâta son dos : c’était oui ! 

Trahison !

Ce n’était là, pourtant, qu’un poisson d’avril

… chinois !

Mais le mari rit jaune

… comme il se doit !

Il mit à sa chinoise

une bonne toise

à coups de baguette  

et… lui fit sa fête !


 

Moralité chinoise :

Quand on est femme de chinois,

on ne rit pas à table,

c’est tout !


Moralité française :


Un chinois a peut-être une natte,

voir une tresse,

mais ce n’est pas une patate

quand il s’agit d’évacuer son stress !

 

 

 

A méditer,

un point c’est tout !


 

 


 

Lire la suite

Vacances: sortez couverts !

1 Juillet 2006 , Rédigé par Rotpier Publié dans #rotpier




De l’amour à la vie il n’y a qu’un pas ;

de l’amour à la mort… aussi … quelquefois.

Pourtant  - pourtant ! - un simple geste suffit

pour éviter cela !



Amours hévéanescents,

 

Des amours de passage,

des amours de vacances,

à la fois fous et sages,

chapeautés de bon sens :

petit bout de latex,

que l’on met, que l’on ôte,

car les amours « Kleenex »

fatalement capotent !





Lire la suite

Canicule: euthanasie par négligeance ou dégats collatéraux de l'incompétence

29 Juin 2006 , Rédigé par Rotpier Publié dans #rotpier



Ecrit le 16 août 2003







Hécatombe,

 

Il faisait chaud … très chaud !

 

La nature avait certainement une dent

- ce n’était pas possible autrement ! -

contre les hommes !

Un vieux compte à régler avec les fils d’Adam !

Et … sûrement pas une histoire de pomme !

Plutôt une histoire d’accroc.

Ce fameux accroc

dans la vaporeuse parure d’ozone

de notre bonne vieille Terre !

Le soleil avait bien vu la brèche

qui avait envoyé ses rayons

-  gigantesques bataillons d’Amazones ! -

décocher leurs traits brûlants !

 

En dessous, tout grillait :

l’herbe, les plantes, les arbres,

les animaux et les hommes !

Et, comme toujours, les plus faibles trinquaient.

 

Animal intelligent, l’homme réagissait.

On s’occupait activement des plus jeunes,

mais des vieux, on n’avait pas toujours le temps,

ou ils ne se plaignaient pas trop,

ou bien… on les avait tout simplement oubliés !

Alors, ils tombaient comme des mouches,

desséchés, pareils aux vieilles souches

dont l’écorce se fendille avant de se détacher.

La nature - en représailles peut-être ? -

avait décidé cette naturelle,

 implacable et brûlante euthanasie.

 

Toute guillerette, la mort faisait sa moisson :

il est vrai que c’était de saison !

Mais… tout à son souci de bien faire

- remarquait-on dans les hautes sphères ! -

elle y mettait quand même une indécente frénésie !

 

Il faisait chaud … très chaud

… dans les ministères !

Les responsables, qui n’avaient rien vu venir,

ne savaient plus comment s’en sortir !

L’opinion publique attendait des explications,

on lui disait : « nous avons pris toutes les dispositions ! »

Bref, on tentait de l’emberlificoter !

 

Il faisait chaud … très chaud

… dans les ministères :

les fusibles commençaient à sauter !

 



Lire la suite

France - Espagne: la pensée du jour

28 Juin 2006 , Rédigé par Rotpier Publié dans #rotpier




Ce sont bel et bien les vieux de la veille qui ont planté par trois fois leurs banderilles dans les filets ibérique !

 

Dicton : Si la valeur n’attend pas le nombre des années, le nombre des années porte encore ses valeurs !

 

Et … on a bel et bien fait la nique aux prétentieux Ibériques !

Lire la suite

Coquinerie au jardin

27 Juin 2006 , Rédigé par Rotpier Publié dans #rotpier






Parce qu’il y a bien une raison pour

que les coloquintes soient si biscornues !



Amours coupables … au jardin

ou … comment naquirent les coloquintes,

 

Un beau matin dans un jardin

qui s’éveillait sous la rosée,

un cornichon très très coquin

fit une cour des plus osée !

 

Le baratin de ce gredin

s’adressait à une citrouille

de très jeune âge, au nez mutin,

mais innocente : oh ! la fripouille !

 

La belle avait la peau satin,

des yeux luisants, quant à la taille,

lui, mesurait douze fois moins

et … c’était là toute la faille !

 

Mais en amour, c’est bien connu,

la raison n’a que peu de place !

De leurs ébats très saugrenus,

il en est resté une trace :

 

Un beau matin dans le jardin,

la belle qui était enceinte

donna le jour à huit bambins

tout biscornus : des coloquintes !




Lire la suite

Verdun ... tranchée des baïonnettes

26 Juin 2006 , Rédigé par Rotpier Publié dans #rotpier






Mémoires accusatrices,

 

Alignées,

pointées vers le ciel,

à jamais figées :

accusatrices éternelles.

 

A l’autre bout ?

 

Peut-être encore les os tremblants

de ceux qui auraient aimé

que, juste avant,

passe un képi étoilé

pour accrocher un drapeau blanc.


 


 

Lire la suite

Elixir du plaisir ?

24 Juin 2006 , Rédigé par Rotpier Publié dans #rotpier








Trois gouttes d’eau,

 

Trois gouttes d’eau,

Trois gouttes d’eau sur ta peau.

 

Une pichenette pour la première,

un effleurage du doigt pour la seconde

et … je bois la dernière !

 

Plus de goutte d’eau !

Mais …

nous voguons maintenant

sur l’onde du plaisir !

 

J’aime les gouttes d’eau !

J’aime les gouttes d’eau sur ta peau !

Elixir ?



Lire la suite

Euthanasie ? Pour à 100 %

20 Juin 2006 , Rédigé par Rotpier Publié dans #rotpier







Le grand saut,

 

Je la sens, elle est là !

Je la sais, elle est belle !

Je suis las d'être las,

Seul mon corps se rebelle !

Pauvre idiot,  pauvre tas,

Qui pourrit et ruisselle,

Tu n'es plus en état:

Plus qu'une eau de vaisselle !

 

Toi ! le coeur renégat

Cesse ta ritournelle !

Suspend donc ta saga,

Vanité personnelle !

Tout le reste est fatras

Qui s'affaisse et pantelle

Ce n'est plus qu'un plâtras

 Qui craque et s’écartèle !

 

Eh ! Toubib ! La salsa

Des tuyaux qui s'emmêlent:

J'en veux plus !  Laisse ça !

Lâche-moi la semelle !

 

C'est un jour de gala !

Je te suis, oh !  Ma belle !

Mon nom ?  Vois: il est là

Inscrit sur ta tabelle.

Soyons gais, soyons fous

Et faisons connaissance.

De ta faux,  je m'en fous:

Je m'y frotte et l'encense !

Bras dessus, bras dessous,

En parfaite indécence,

Je pardonne et t'absous ...

Vieux corps en putrescence !





 
 


 
Lire la suite

Qui a volé la poésie ?

18 Juin 2006 , Rédigé par Rotpier Publié dans #rotpier




Qui a volé la Poésie ?

 

Je cherche en vain : pas un quatrain !

Pas l’ombre d’un alexandrin !

Qui a volé la poésie ?

 

Qui sont ces fous, ces malandrins ?

Si je les prends, je les contrains

à avouer leur hérésie !

 

Elle est malade et pas très bien ?

Taisez-vous donc ! Je n’en crois rien !

Et …… surtout pas d’euthanasie !

 

Confiez-la moi, j’en prendrais soin !

Vois-je en elle un petit chagrin :

je l’habill’rais de fantaisie !

 

Et dans le creux de mes deux mains,

je lui ferais un gros câlin

bien loin de toute hypocrisie !

 

Je la sais libre et un matin

ell’  lorgnera un p’tit vaurien,

voudra partir : oh ! Jalousie !

 

Je la rendrais dans son écrin,

fleur au milieu d’un boulingrin :

je pleurerais… mais c’est la vie !

Lire la suite