Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Le blog-notes poétique et autre de Rotpier
Articles récents

Evolution ( révolution ? ) des moeurs: casse-tête pour les générations passées ( dépassées ? )

18 Juillet 2006 , Rédigé par Rotpier Publié dans #rotpier




Prodiguer des conseils est un exercice des plus hasardeux.

Raison de plus pour ne les donner que quand on vous les demande expressément !



Prenez garde jeune fille,

Il est séduisant. Son œil de velours

vous hypnotise et vous laisse sans voix.

Il connaît par cœur amour et toujours:

vous êtes mûre à la fin de l 'envoi !

 

Sachez - oh oui ! sachez ! -

qu'un bon séducteur

n’abandonne pas avant d’ avoir vaincu:

sous couvert de séduire votre cœur

il ne désire, en fait, que votre  … !

Mais… petit sourire en coin,

vous semblez bien

vous moquer de mes conseils !

Ne seraient -ils point judicieux ?

Ne seraient-ils point bons ?

 

Mon dieu !

  Mais oui … oui !  J’y suis ! -

Quel vieux barbon !

Que je suis bête ! Bête à plaisir !

 

Son entreprise vous séduit :

c’est même,

je n’avais vraiment rien compris,

 l’un de vos plus chers désirs !


 

Lire la suite

Chinon ? Rouen ? Nîmes ? Marseille ? Peut importe ...

16 Juillet 2006 , Rédigé par Rotpier Publié dans #rotpier








Chinon ? Rouen ? Nîmes ? Marseille ?

Peu importe : il y a toujours, quelque part, une impasse … un balcon … des rêves qui passent

et … des désillusions.



Impasse,

 

A deux pas

-         presque à deux doigts -

 juste en face,

la voilà qui passe !

Image fugace

qui agace … mes sens !

 

Entre elle et moi ?

Juste la largeur de l’impasse,

une fenêtre basse

et mon regard plongeur :

indécence ?

Oui ! … Mais à double sens !

 

Elle fait volte-face !

La revoilà qui passe

aussi nue qu’un miroir !

On crève de chaleur ce soir !

Incandescence ?

…des sens ?  C’est sûr !

 

Et ses profils

son pile ou face

sa taille fine

tout ça défile,

et … laisse des traces

sur mes rétines !

Persistance ?

Mais … Qu’est-ce ?

Que vient faire cette chose velue

qui, avec frénésie,

manœuvre la jalousie

et occulte

l’ébauche d’un culte ?

Ingérence !

 

Et me voilà, pauvre idiot,

planté là, le bec dans l’eau,

rêves en panne

libido en rideau …

et cette image que je ressasse.

 

Désespérance !

Désespérance et …  impasse !


 


 

 

Lire la suite

Dans les arènes de l'éducation

15 Juillet 2006 , Rédigé par Rotpier Publié dans #rotpier










Tu torées … Je torée … ils nous aurons ?

Ai-je tort ?

Il est des situations proches de ce poème-fiction avec certaines classes quand le torero

 est faible ou fatigué.


Aux forts et fragiles toreros, mes frères.


Les arènes,

 

Pénétrer dans l'enclos, la peur à fleur de sable,

Mais savoir le public attentif à l'effort,

Procure au combattant le plus grand réconfort;

Pour affronter la bête: un « plus » indispensable.

 

Je connais une arène où l'habit de lumière

N'est fait que des reflets des lampes au néon;

Où le torero, seul, pénètre à reculons:

L'animal est retors, qu'en penses-tu mon frère ?

 

On entre dans l'enclos, la peur à fleur de table.

Délaissé du public - absent du corps à corps -

Indifférent au mieux parfois nous donnant tort,

On gère, au jour le jour, un équilibre instable!

 

Car il y a huis clos pour ces combats farouches;

Les yeux multipliés sont toujours à l'affût

D'un faux pas, d'une erreur, danger souvent diffus:

On pense à la victoire et puis le coup fait mouche !

 

Pas de mal apparent, mais en dedans ça saigne !

N'attends pas de remords, l'adversaire est sans coeur !

Observe bien les yeux, vois ce regard moqueur !

On en  connaît l'éclat ...  pour peu que l'on enseigne !

 

S'il n'est pas de bon ton, que d'étaler les choses,

S'il faut savoir cacher certaines vérités,

Minimiser des faits qui peuvent irriter,

Ce n'est pas mon credo: tant pis si j'indispose!


Certains vont s'écrier « oust! à la Verrière !*

Avant tout: l'enfermer ! C'est un fou dangereux ! »

Tout est bien plus facile en se bouchant les yeux:

Vous savez ce discours, ô toreros, mes frères !

 

Mais quand viendra le jour où, las des pirouettes,

Le dernier combattant, le front sur le genou,

Implorera le ciel pour un ultime coup,

Les gens s'étonneront des arènes muettes !

 

Il régnera dès lors au plus profond des plaines

Un silence absolu, comme un brouillard malsain,

Uniquement troublé par le terrible essaim

Des dictateurs portés par l'ignorance humaine !

 

La violence alors sera de nouveau reine.

On verra la bêtise envahir les pays,

Et d'en haut, nous dirons aux peuples ébahis:

« Vous nous aviez laissés ... si seuls dans les arènes ! »

 




Lire la suite

Pas italien ! Je précise bien: pas italien !

12 Juillet 2006 , Rédigé par Rotpier Publié dans #rotpier







Préambule Baudelairien :

Dans une vie antérieure, je fus trouvère.

Pas italien, mais, j’ai plus de souvenir que si j’avais connu Milan.


 




Belles épineuses,

 

Je t’offre, Madame, ces quelques roses

-         je le réclame ! -

après deux mois de chasteté,

de vous priez

ô ma chère âme

de me laisser vous chahuter !

 

Je suis en droit

-         oui ! je le pense ! -

d’user de mon droit d’ingérence !

 

Je m’en vais bousculer de suite

vos doux froufrous et puis ensuite

je vais tendrement m’immiscer

en votre chaude intimité !

Vous laissez faire en bredouillant

quelques propos peu convaincants!

 Pourquoi cacher avec des mots

votre désir coulant à flots :

je vois en cette résurgence

l’obligation d’agir d’urgence !

 

Je serais lâche - et même pire ! -

de vous laisser à vos soupirs :

je vais agir - je dois le faire ! -

c’est un devoir humanitaire !

 

Je vous sens prête, à l’évidence,

à jouir de mon droit d’ingérence !




Lire la suite

Religion: impie soit-il !

9 Juillet 2006 , Rédigé par Rotpier Publié dans #rotpier




L’au-delà me paraît, toutes prophéties confondues, n’être qu’une vaste fumisterie !

Maintenant, je peux me tromper et je m’interroge :

quelle religion va me récupérer pour me faire subir mon châtiment d’impie ? 



La vie … point !

Naître.

Se bâtir,

se construire :

être !

 

Bâtir,

construire,

planter,

semer,

récolter et … crever :

Voilà l’ordre des choses !

Le reste n’est que foutaises !

 

Je le dis,

je l’affirme,

je suis à l’aise,

j’ose :

Voilà l’ordre des choses !

 

Toute autre projection

ne peut être qu’un vaste fourre-tout

débordant d’hypothèses,

bâties sur d’improbables thèses,

dont je dis « qu’elles se taisent » !

Un point,

c’est tout !


 

Lire la suite

Allez les bleus !

9 Juillet 2006 , Rédigé par Rotpier Publié dans #rotpier

 



Les bleus - blacks - blancs - beurs ne comptent pas pour du beurre !


Et un … et deux … et trois à un !

Et un … et deux … et trois à un !

Et un … et deux … et trois à un !

Lire la suite

La vieille branche

8 Juillet 2006 , Rédigé par Rotpier Publié dans #rotpier





La vieille branche,

 

Ce matin, j’ai frôlé une branche.

D’une voix compatissante, elle m’a dit :

« alors, ça va ma vieille branche ? »

J’en suis resté interdit !

Qu’une branche parle, passe encore,

mais, qu’elle m’adresse la parole sur se ton,

je dis non, non et non : pas d’accord !

Interloqué, je me suis précipité

devant mon miroir pour vérifier.

Verdict sans appel : des rides à la pelle !

Les yeux dans les yeux,

j’ai interpellé ce traite à tain :

«  Dis dons toi ! On se regarde tous les matins,

nous vivons sous le même toit

et tu ne m’as même pas signalé

que je prenais un coup de vieux

… un sérieux coup de vieux ! »

Sans baiser les yeux, il m’a répondu :

« J’ai bien essayé, mais quand tu me regardes

tu ne me vois pas … tu ne te vois pas

… mon vieux ! »

Furieux ! J’étais furieux !

J’ai brisé mon faux jeton de miroir

et suis allé chercher dans une armoire,

ma meilleure scie ! …Si !

Histoire, histoire de faire voir

à cette satanée branche

 de quel bois se chauffe une  « vieille branche » !

Mais avant même de commencer à la scier

… j’ai glissé !

Une seconde avant de m’écraser,

je l’ai entendue ricaner :

« Tiens, ça fait le quatrième cette année !

Ils vont pouvoir taper le carton, les macchabées !

En attentant … en attendant

de pouvoir jouer aux osselets ! »


 


 


 

Lire la suite

Connexion haut débit garantie

7 Juillet 2006 , Rédigé par Rotpier Publié dans #rotpier




Connexion,

 

Pile, je suis en « T »

… un « T » fort maté !

Face, je suis en « V ».

J’en connais qui sont hantés

par ma face en « V » !

D’autres sont tentés

par mon pile en « T » !

Certains encore, rêvent

de ma liaison « T – V »

à hémisphères séparés

… par cordon interposé !

 

Moi, j’attends tout simplement

celui qui, avec doigté,

saura délicatement m’écarter

pour … franchement se connecter !

 

Surclassé Wanadoo !

A.O.L. : à la poubelle !

Connexion haut débit

assurée  - c’est garanti ! -

avec … le septième ciel !

Pas besoin de logiciel.

On oublie le Wi-Fi :

on se branche et c’est parti !

 

Et moi, à terre,

sur mon unique corde,

 je gratterai cet air

pour qu’enfin je m’aligne

parfaitement sur Sting !

… Qui suis-je ?


 

Lire la suite

Tout homme qui a perdu sa faculté de rêver est déjà mort

5 Juillet 2006 , Rédigé par Rotpier Publié dans #rotpier









L’espoir assassiné,

 

J’ai longtemps rêvé …

je me suis assoupi …

et … j’en suis mort.

 

Ce n’est pas moi

qui suis devant toi ce soir,

ce n’est pas moi.

Le sens-tu ?

Le sais-tu ?

Ô, toi qui me côtoies

et qui n’a  rien vu.












Lire la suite
<< < 400 410 411 412 413 > >>