Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Le blog-notes poétique et autre de Rotpier
Articles récents

La pensée du jour ... selon Rotpier

2 Février 2007 , Rédigé par Rotpier Publié dans #rotpier



Il n’y a aucune raison de ne pas se moquer de la mort : c’est bien elle qui, un jour, nous fera un splendide pied de nez !

Alors … autant prendre de l’avance !

 

La pensée du jour :




Si un jour, quand je serais prêt, la mort me pose un lapin, j’en ferais un civet. Ensuite, je respirerais bien à fond et je l’avalerais d’un coup, os compris ! On verra bien qui gagnera, non mais !


 


 

Lire la suite

Haïkus rez-de-campagne, pour gravir un perron …

1 Février 2007 , Rédigé par Rotpier Publié dans #rotpier



Haïkus rez-de-campagne, pour gravir un perron …   du père Rotpier

 

Ils sont idiots : c’est sûr ! 

Mais … grattez un peu le cucul et

… vous trouverez des vérités !

 

Les haïkus cucul politico-rigolos du jour :

 


Ferme délaissée

les moustaches en bataille

et les chèvres pleurent

 

Faucheur inlassable

Monsanto en point de mire

Elysée aussi

 

Faux en bandoulière

Don quichotte du Larzac

moustaches en branle


 

Où mes haïkus vous ont-ils conduit ?  … clic ! un petit commentaire !

Lire la suite

Guerres ou tremblement de terre : ils sont toujours là !

31 Janvier 2007 , Rédigé par Rotpier Publié dans #rotpier



Guerres ou tremblement de terre : ils sont toujours là avec leur maître !








Attente,

 

Deux jours à rester là, sans boire ni manger,

coincé sous des amas de poutrelles tordues ;

deux jours à rester là, face à tous les dangers :

plus un son ne sortait de ses lèvres fendues.

 

L’enfant, gris de poussière, avait le souffle haché,

sa main ne tenait plus depuis longtemps la pierre

qu’il cognait au début sur un bout de plancher ;

plus une seule larme irriguait ses paupières.

 

Vaguement il sentait qu’on s’activait en haut,

c’était un bruit de fond, à peine perceptible,

un mélange confus de pics et de marteaux,

mais rien venant vers lui, rien qui lui fut audible.

 

Pourtant il devina, bien plus qu’il n’entendit,

un bruit particulier - qu’il reconnut très vite ! -

aussitôt dans sa tête une image grandit

effaçant d’un seul coup toute vision maudite !

 

Le bruit devint très net et l’image eut le son :

des jappements joyeux et les appels du maître !

Ils progressaient sans cesse, il en eut un frisson :

une larme coula, qui fut bien longue à naître !

 

L’espoir était en face - à deux fois presque rien ! -

et sans le voir encore, il en savait la forme :

il se voyait déjà serrer très fort ce chien

qu’il chérissait d’avance avec un cœur énorme !


 


 

Lire la suite

Les haïkus cucul politico-rigolos du jour … de Rotpier !

30 Janvier 2007 , Rédigé par Rotpier Publié dans #rotpier



Ils sont idiots : c’est sûr ! 

Mais … grattez un peu le cucul et

… vous trouverez des vérités !

 

Les haïkus cucul politico-rigolos du jour :

 


Gros ticket gagnant

jackpot D.S.K. Royal

et tinte un gros lot

 


Pas beau mais pas laid

en aucun cas concentré

très bien dans sa peau


 

Où mes haïkus vous ont-ils conduit ?  … clic ! un petit commentaire !

Lire la suite

Le dicton - poème du jour selon Rotpier !

29 Janvier 2007 , Rédigé par Rotpier Publié dans #rotpier



Un petit jeu de mot, une petite bêtise ou …. une grosse,

un personnage caché ou bien toute autre chose : juste pour vous faire sourire !  Enfin, je l’espère !


 


 


A la Saint Gildas,

l’hiver se renforce ou bien passe.

Quoi qu’il en soit,

si à la Sainte Marcelle

tu te découvres :

tu te les gèles !





Lire la suite

L' art de tomber des nues ...

28 Janvier 2007 , Rédigé par Rotpier Publié dans #rotpier


Ne pas avoir l'oeil dans sa poche,
permet d'en voir de toutes les couleurs !










Tomber des nues,

 

Coup d’œil à dessein

sur des seins spadassins.

 

Sourire mutin …

et pour se redresser un léger mouvement de bassin.

 

Pas de mots échangés mais l’accord est scellé.

Il déballe crayons, pots, pinceaux et chevalet,

le sable et la mer lui font le meilleur atelier.

Le modèle est là - qui n’a rien à ôter -

juste la pose à prendre…

et attendre…

en se laissant caresser

par le lent et brûlant ballet d’un regard appuyé.

Le pinceau est vif et agile,

L’image, sur la toile, vite transposée,

fraîche et gracile

… à peine osée.

Le tableau lui plaît,

l’homme au regard brûlant aussi.

Œillade complice,

regard qui glisse :

cet artiste chaud l’a peint, il peut la prendre.

 

Demain, il couchera sur la toile

une autre inconnue

- sans voile - .

C’est sa manière de toujours s’étonner :

tomber des nues.


 


 

Lire la suite

La pensée du jour de Rotpier

27 Janvier 2007 , Rédigé par Rotpier Publié dans #rotpier



Il n’y a aucune raison de ne pas se moquer de la mort : c’est bien elle qui, un jour, nous fera un splendide pied de nez !

Alors … autant prendre de l’avance !


 

 





La pensée du jour :

 

Préventivement, j’engage dès maintenant des poursuites contre la mort pour : faux, usage de faux et exercice illégal de la justice.


 



Lire la suite

Les scoops de Rotpier : Nicolas Hulot

26 Janvier 2007 , Rédigé par Rotpier Publié dans #rotpier



Les scoops de Rotpier :

 
Avertissement : 

Même si n’est pas tout à fait sûr, c’est fortement probable.

Et si c’était tout à fait le contraire, j’aurais au moins eu le mérite de mettre le doigt dessus afin que vous y jetiez un œil !


 


Le scoop du jour :

 

Pourquoi, Nicolas Hulot a renoncé à sa candidature à l’élection présidentielle ?

 

Tout simplement par dépit !  En effet, il devait faire ses meetings avec l’appui de Madonna, laquelle à la fin de chaque intervention, devait lancer sa petite hulotte dans la foule en criant : « C’est pas beau la nature ? Elle est pas chouette ma petite hulotte ? »  Mais elle ne veut plus.

Puisqu’elle ne veut plus jeter sa petite hulotte, lui, jette l’éponge !

 

Et pis c’est tout !


 

 

Lire la suite

Adieu l'Abbé !

25 Janvier 2007 , Rédigé par Rotpier Publié dans #rotpier





Image prise sur internet




Adieu l’Abbé,

 

L’âme de toute une communauté

 

A rendu l’âme.

B éret vissé sur le crâne ;

B âton moulinant  - menaçant parfois ! -

É bréchant nos bonnes consciences chloroformées.

 

Priant souvent, mais … sans intermédiaire !

I nterpellant  justement les successeurs de St Pierre !

E ssayant de faire bouger une église figée,

R ingardisée jusqu’au ridicule :

R éformes nécessaires, sans cesse repoussées.

E t, au bout du compte, une église au crépuscule !


 



Adieu l’Abbé !

 

Et, si par le plus grand des hasards,

dieu existait, glisse lui un mot :

dis-lui qu’en bas, c’est le grand bazar

et qu’il serait franchement temps

qu’il se remette au boulot !

 

Adieu l’Abbé !






Lire la suite

Bonjour et ... à deux mains !

24 Janvier 2007 , Rédigé par Rotpier Publié dans #rotpier













Les mains,

 

Des mains qui s'ignorent,

des mains qui se cherchent,

des mains qui se trouvent.

 

Des mains qui se voient,

qui se frôlent,

qui se découvrent.

 

Des mains qui se caressent,

qui s'étreignent,

qui s'affolent !

 

Des mains qui se lassent,

qui s'affrontent !

Qui se blessent !

 

Des mains qui s'écartent,

qui se menacent !

Qui s'éloignent.

 

Des mains qui se perdent,

des mains qui s'oublient,

des mains qui s'ignorent.

 

Et ma tête

 entre les miennes,

encore, encore et encore.







Lire la suite