Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Le blog-notes poétique et autre de Rotpier
Articles récents

Le poème du jour : « Brûlis » de … Rotpier

5 Octobre 2007 , Rédigé par Rotpier


 

A Jean-François qui m’autorise à utiliser ses photos comme catalyseur  poétique.

 

Nota : On peut distinguer un calvaire à la limite de la colline et de l’horizon en feu du soir. D’où, l’avant dernière strophe.

 

 

 

 Photo de Jean-François.  Atelier d’écriture N° 2

 

 

 

Brûlis,

 

Le feu sur l’horizon

tout en fin de journée

se met au diapason

de mon âme écorchée.

 

Mes espoirs en prison,

chimères mortifiées,

dérègle ma raison

déjà bien liquéfiée.

 

L’ultime trahison,

la confiance bafouée

et des exhalaisons

de vengeance inavouée.

 

Les rêves de poison

et les lettres brûlées

sont toujours de saison

dans ma tête ébranlée.

 

Tout passé au peson,

il reste peu d’idées

entre la déraison

et la vie faisandée.

 

Le feu sur l’horizon,

cette croix détachée,

me pousse sans raison

aux prières hachées.

 

C’est funèbre oraison

pour idylle envolée

… brûlis de guérison

pour passion immolée ?

 

 

                                                 Pierre Dupuis

 

 

Lire la suite

Racisme primaire : Le poème du jour : « Délit de sale gueule » … par Rotpier

4 Octobre 2007 , Rédigé par Rotpier


 

Préambule :

 

 

L’intégrisme et le racisme sont les mamelles de la bêtise humaine. Certains l’ont bien compris, qui s’emploient à se les approprier et à les manipuler pour assouvir leur soif de pouvoir et d’intérêts

Qu’ils le fassent dans le secret des alcôves ou qu’ils l’étalent au grand jour, cette manipulation nourrit la pensée, non stabilisée, de ceux qui ont oublié l’histoire ou ne l’ont jamais apprise.

Cet endoctrinement est le ferment de la constitution de groupes et de clans qui, à terme, deviennent les responsables de la plupart des exactions humaines. On le sait pour celles passées, on le voit pour celles présentes et il ne faut pas être grand devin pour dire que cela continuera pour celles, hélas, à venir.

 

 

Délit de sale gueule,

 

- T’as vu sa tête à celui-là ?

- Oui, c’est sûr, il n’a pas l’air honnête !

Déjà … basané comme ça !

Et puis … l’accent … c’est louche :

si c’est pas un arabe, c’est au moins un manouche !

 

- T’as vu la fille qui s’ pointe avec ?

- Oui ! Elle est super chouette !

Mate la classe et la silhouette !

Le top !  Mais …

qu’est-ce qu’elle fabrique avec ce métèque ?

 

-         Garçon … Garçon !

… Vous les connaissez ces deux là ?

- Oui, ils travaillent au lycée d’en face,

elle, est secrétaire et lui, prof … je crois.

- Merde ! … N’empêche … il n’a pas l’air honnête !

 

Ah ! On est quand même bien mieux entre-nous !

Et puis … faut pas nous baratiner,

nous, on sait juger :

 on les reconnaît rien qu’à leur tête

les racailles et les voyous !

Tiens … il ne serait pas un peu basané

ou des fois … manouche, le Haulme ou le Dutrou ?

 

 

Pierre Dupuis

 

 

Déjà publié

 

 

Lire la suite

L’appel du Rotpier : faites-y bonne pioche !

3 Octobre 2007 , Rédigé par Rotpier


 

L’appel du Rotpier : faites-y bonne pioche !

 

Pom, pom ,pom, pom ……..     

Pom, pom ,pom, pom ……..     

 

Ici l’Eure, 

 

Un Rotpier parle aux Français ………… je répète :

un Rotpier parle aux Français

 

 

L’alsacienne s’est faite tirer par six cognes, on attend la livraison ………. je répète :  L’alsacienne s’est faite tirer par six cognes, on attend la livraison

 

 

L’amant de Gréta habite dans le Bas-Rhin, cela lui fait de la route pour venir la voir, mais il adore sa petite forêt noire ………. je répète : L’amant de Gréta habite dans le Bas-Rhin, cela lui fait de la route pour venir la voir, mais il adore sa petite forêt noire

 

 

En Allemagne, la bière coule à flots et les P.F.G. locales s’en félicitent : elles placent, elles aussi, très bien les leurs ………. je répète : En Allemagne, la bière coule à flots et les P.F.G. locales s’en félicitent : elles placent, elles aussi, très bien les leurs

 

 

L’électricien recharge régulièrement la mercière qui a de plus en plus de boutons : il y aurait-il un problème de voltage ?  ………. je répète : L’électricien recharge régulièrement la mercière qui a de plus en plus de boutons : il y aurait-il un problème de voltage ? 

 

 

L’opticien ( à sa mémère ! ) louche beaucoup dans le corsage de ses clientes. Sa femme, très jalouse, lui met des cailloux dans ses lentilles : il en a les yeux tout rouges ! ………. je répète : L’opticien

 ( à sa mémère ! ) louche beaucoup dans le corsage de ses clientes. Sa femme, très jalouse, lui met des cailloux dans ses lentilles :

il en a les yeux tout rouges !

 

 

 

Le Rotpier n’est pas net dans sa tête mais il s’en fout !  ………. je répète : Le Rotpier n’est pas net dans sa tête mais il s’en fout !  ……….

 

Pom, pom ,pom, pom ……..     

Pom, pom ,pom, pom ……..

 

 

   Et pis c’est tout pour aujoud’hui !

 

Rotpier

Lire la suite

France-Angleterre, le poème du jour : « Coup de Trafalgar pour l’amiral ! » De … Rotpier

2 Octobre 2007 , Rédigé par Rotpier


 

France – Angleterre :

 

  Oublions toutes les misères que nos voisins d’Outre-manche nous ont faites et tendons vers l’Entente Cordiale, surtout …surtout quand elle s’oriente à horizontale !!!

 

 

 

Photo prise sur le net !

 

 

Coup de Trafalgar pour l’amiral,

 

Ma craquante voisine,

une anglaise coquine,

est en manque total

d’accord horizontal !

 

Un tantinet volage,

vu son mari hors d’âge,

elle attend nuit et jour

et appelle au secours !

 

La nuit je me faufile

- je veux me rendre utile ! -

je détends ses dessous

et puis je fais « miaou ! »

 

En petite tenue,

à un poil d’être nue

( tout juste un bracelet ! )

elle ouvre les volets.

 

Avec délicatesse

et grande politesse,

je lui tends ses dessous

… ell’  se jette à mon cou !

 

«  - Mon vieux mari roupille,

tu vas m’ fair’ la torpille !

D’amiral invaincu,

il deviendra cocu !

 

Il faut que je te dise,

ce n’est pas des bêtises :

il est de Southampton,

petit-fils de Nelson !

 

-         Oh ! Je te remercie,

au nom de la patrie,

je vais me faire hussard

pour venger Trafalgar !

 

Je pars à ta conquête

car ton corps arqué quête

et j’y veux sans retard

planter mon étendard !

 

Tu deviendras  transfuge !

Pour ne pas qu’on te juge,

nous irons par les mers

loin de l’amèr’ Thatcher !

 

Si Tony nous retrouve,

chose que je réprouve,

je te le dis - c’est clair ! -

je lui pète le blair !

 

L aissons faire nos hanches,

O ublions les revanches,

V olons vers les ethers :

E nvoyons-nous en l’air ! »

 

 

                                                 Pierre Dupuis

 

 

 

Lire la suite

Le poème du jour : « Démangeaisons » par ...Rotpier

1 Octobre 2007 , Rédigé par Rotpier


V’ la que ça me reprend !

Image-pour-d--mangeaisons.jpg
Image de la bibliothèque de Word


 

Démangeaisons,

Il est des gens qui m’agacent

… qui m’agacent au plus haut point !

Ils tournent en rond,

pour un oui, pour un non.

Jamais content de leur tête dans la glace !

Le steak ? Pas trop saignant … un peu quand même

… mais pas à point … quoique … dès fois, j’aime …

La voiture ? Couleur verte bien sûr !

Mais … quel vert ? Surtout pas trop clair !

Pas trop foncé non plus … quoique …

tiens … et si on la prenait bleue ?

Et ma sœur, t’as vu ses yeux !

Il y est des gens qui me pilent,

qui m’agacent,

qui m’horripilent,

qui m’escagassent !

Tiens, j’en ai des démangeaisons

au bout de ma godasse !

Et ça blablate et ça jacasse !

Et pis pas ci, et pis pas ça !

Ça c’est trop p’tit … ça c’est mastoc

… mais c’est pas sûr … y faudrait voir …

Et pis ma sœur, t’as vu son froc ?

et ses p’tits strings dans le tiroir ?

Il est des gens qui m’horripilent,

qui me les pilent, qui me les cassent !

Tiens-toi tranquille, toi ma godasse,

appell’ ta sœur pour qu’on se casse :

faut s’ fair’ la paire avant qu’ ça chasse !

On s’ ra jugés sur la grand place,

mais ce sera par contumace !

Pierre Dupuis

Déjà publié, mais ça m’ gratte de nouveau !



Lire la suite

Le poème du jour: " Mes vieux chaussons " par ... Rotpier

30 Septembre 2007 , Rédigé par Rotpier


 
Il faut bien un jour s'en séparer !
 
 

Mes vieux chaussons,

 

Ah ! c’est certain

leur jeunesse est déjà loin !

… la mienne aussi, d’ailleurs !

Mais ils sont de vieux complices,

c’est une joie quand je m’y glisse :

un véritable bonheur !

 

Il est sûr, comme dit ma moitié

-         qui est d’ailleurs une entière entité ! - :

« ils ne sont plus très frais ! »

Et … je l’avoue : c’est bien vrai !

 

Coté pouces, il y a des « patates »,

les talons, petit à petit se tassent,

mais … quand je suis dedans, je m’y prélasse !

Les cotés même, sont bien avachis,

pourtant, quand je les chausse, je suis au paradis !

 

Cela va être un déchirement mortel

quand je vais devoir les mettre à la poubelle !

 

En attendant ce jour,

je les enfile avec amour

et je les fais encore durer

au grand dam de ma moitié !

 

Combien de temps encore

pourrais-je leur dire :

« Oh ! mes vieux chaussons, je vous adore ! »

 

Et puis - tiens ! - je prends l’engagement solennel

de vous éviter la poubelle :

je m’engage à vous faire la grâce

d’un enterrement … de première classe !

Après, vous irez rejoindre au fond du jardin

des copines que vous aimiez bien :

ma vieille paire de godasses !  

 

                                     Pierre Dupuis

Lire la suite

Dessous chics ! Le poème du jour : « La tête dans les étoffes, les mains sur les bonnets … ou …Du beau, du bon, du beau bonnet ! … de … Rotpier

28 Septembre 2007 , Rédigé par Rotpier


 

Merci à Marie de m’avoir autorisé à utiliser l’un de ses clichés !

 

Marie : http://boetschi.spaces.live.com/

 

 

 

Ah! Bonnetier : quel beau métier !!!

 

 

 

 

Photo :  Marie-Fenêtre entr’ouverte

 

La tête dans les étoffes, les mains sur les bonnets,

ou

Du beau, du bon, du beau bonnet !

 

C’est une échoppe ancienne et regorgeant d’objets,

des fils en écheveaux, des dentelles très belles,

des rubans de couleur, du coton à surjet,

des boutons, des pressions, le tout en ribambelle !

 

On peut trouver aussi de très beaux canevas

dont les trames de fond sont des plus variées :

une femme, une chatte ou un terre-neuvas,

un pichet de vin blanc ou une mariée.

 

Mais il y a surtout les mannequins tronqués

au-dessus des genoux - culs-de-jatte d’office ! -

dont l’amène plastique a déjà défroqué

des curés chevronnés , des légions de novices !

 

Du petit quatre-vingt jusqu’au fabuleux cent,

de la taille A, B, C, aux bretelles croisée :

un échantillonnage à filer coup de sang

aux ados boutonneux encore à déniaiser !

 

En dessous du nombril, c’est nouveau festival

de formes, de couleurs parfois estomaquantes,

à filer, sans retour, bobo conjonctival

à des yeux trop rivés aux formes provocantes !

 

Pourtant tout est figé depuis bientôt deux ans :

le bonnetier est mort d’une crise cardiaque

en matant l’essayage en direct d’un  C cent,

colossale entreprise, une vision orgiaque !

 

Des héritiers inscrits aux abonnés absents

et pas de remplaçant et pas de remplaçante,

des jours et des nuits, le temps déliquescent :

l’humeur des mannequins est devenue grinçante !

 

Toujours habitués aux caresses des yeux

et même - il faut le dire ! - à des mains baladeuses,

ils s’ennuient à mourir, finis les temps joyeux :

ils ont le teint cireux et les mines boudeuses !

 

Je rêve d’acquérir ce fabuleux étal,

d’obtenir un blanc-seing, des blancs seins aux iliaques,

faire de ce rayon un lieu transcendantal

où je vivrais très vieux : je ne suis pas cardiaque !

 

 

                                                                       Pierre Dupuis

 

 

 

 

Lire la suite

Le poème du jour: " Trois goutte d'eau " de Rotpier !

27 Septembre 2007 , Rédigé par Rotpier


 
Elixir du plaisir ?
 
 
 
 

 

 

Trois gouttes d’eau,

 

Trois gouttes d’eau,

Trois gouttes d’eau sur ta peau.

 

Une pichenette pour la première,

un effleurage du doigt pour la seconde

et … je bois la dernière !

 

Plus de goutte d’eau !

Mais …

nous voguons maintenant

sur l’onde du plaisir !

 

J’aime les gouttes d’eau !

J’aime les gouttes d’eau sur ta peau !

Elixir ?

 

                                          Pierre Dupuis

 

 

Déjà publié, modifié

Lire la suite

L’appel du Rotpier : faites-y bonne pioche !

26 Septembre 2007 , Rédigé par Rotpier


 

L’appel du Rotpier : faites-y bonne pioche !

 

Pom, pom ,pom, pom ……..     

Pom, pom ,pom, pom ……..     

 

Ici l’Eure, 

 

Un Rotpier parle aux Français ………… je répète :

un Rotpier parle aux Français

 

 

Le grand-duc à une femme très chouette, mais qui lui vole souvent dans les plumes  ………. je répète : Le grand-duc à une femme très couette, mais qui lui vole souvent dans les plumes 

 

 

Marcel à un joli polo à bretelles, tous les autres en sont jaloux  ………. je répète : Marcel à un joli polo à bretelles, tous les autres en sont jaloux

 

 

La bonne du curé est de venu presbyte depuis que le bedeau lui a fait un clin d’œil ………. je répète :  La bonne du curé est de venu presbyte depuis que le bedeau lui a fait un clin d’œil

 

 

Le boulanger est dans le pétrin depuis qu’il a fait un bâtard à la vendeuse  ………. je répète : Le boulanger est dans le pétrin depuis qu’il a fait un bâtard à la vendeuse 

 

 

Depuis que Monsieur le curé a fait poser deux fermetures Eclair à sa soutane, les bigotes ne décollèrent pas ………. je répète : Depuis que Monsieur le curé a fait poser deux fermetures Eclair à sa soutane, les bigotes ne décollèrent pas

 

 

Le mécano bricole souvent sous le capot de ses jeunes clientes, à croire que les nouvelles mécaniques sont moins fiables ………. je répète : Le mécano bricole souvent sous le capot de ses jeunes clientes, à croire que les nouvelles mécaniques sont moins fiables

 

 

Le Rotpier n’a pas la science infuse, il ne boit jamais de tisane  ………. je répète :  Le Rotpier n’a pas la science infuse, il ne boit jamais de tisane 

 

 

Le Rotpier n’est pas net dans sa tête mais il s’en fout !  ………. je répète : Le Rotpier n’est pas net dans sa tête mais il s’en fout !  ……….

 

Pom, pom ,pom, pom ……..     

Pom, pom ,pom, pom ……..

 

 

   Et pis c’est tout pour aujoud’hui !

 

Rotpier

 

Lire la suite

Le poème du jour : « Puisqu’il faut sauter le pont » de … Rotpier

25 Septembre 2007 , Rédigé par Rotpier

Merci à Marie de m’avoir autorisé à utiliser l’un de ses clichés !

 

Marie : http://boetschi.spaces.live.com/

 

 

 

Préambule :

 

 Sur l’air de :      

 

Ainsi font font font

les petit’  Marie honnêtes

Ainsi font font font

quelques photos puis s’en vont !

 

Pierre

 

 

Photo :  Marie-Fenêtre entr’ouverte

 

 

Puisqu’il faut sauter le pont …

 

 

Ainsi font font font

les petites vaguelettes,

Ainsi font font font

de jolis tours de pontons !

 

Je vois ces pontons

se contant déjà fleurette

Je vois ces pontons

comm’ deux chiens en position !

 

Le petit ponton

à des petites gambettes,

Le petit ponton

va s’ faire sauter pour de bon !

 

Le plus grand ponton

va se payer sur la bête,

Le plus grand ponton

va s’ le faire à reculons !

 

Et c’est bon bon bon

de faire des galipettes

Et c’est bon bon bon

on s’ennuie quand on est pont !

 

Je suis con con con

avec mes petit’ lunettes,

Je suis con con con

mais je m’en fous pour de bon !

 

 

                                                      Pierre Dupuis

 

Lire la suite