Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Le blog-notes poétique et autre de Rotpier
Articles récents

Rébus : le petit arrêt rébus dominical de … Rotpier ! Deux pour le prix d'un et c'est toujours cadeau !

11 Octobre 2020 , Rédigé par Rotpier Publié dans #Humour, #Pensées, #Rébus

 

Et si l’on faisait un petit arrêt rébus ?

Juste comme ça, pour se dégourdir

un peu les neurones !

 

 

 

Petite aide au rébus

(les champions s'en passeront !) :

 
C'est un rébus typiquement Normand ! Il faut dire que je demeure à 15 Km de Saint-Clair-sur-Epte !
 
1ère ligne, 2ème image : la boite ( on n'en voit plus beaucoup ! ) faisait "meuh" ! ... A la vache !
2ème ligne, 1ère image : il " - - - - -  " et ... pas de brebis farcie !
3ème ligne, dernière image : il y en a plein votre ordi mais elle ne démangent pas ! 
 4ème ligne, 1ère image : sorte de pâté de tête de sanglier ou de cochon ! ( l'autre aussi ! )
5ème ligne, 1ère image : il ne faut pas prendre le petit !  2ème et 3ème image en direct : "che" et "vie" !
6ème ligne, dernière image : quand il a fini de téter, le bébé fait son  " - - - " ... comme le Rotpier ! ( l'autre aussi ! )
7ème ligne, 1ère image : il ne faut pas prendre le court ! ( l'autre aussi ! ) 3ème image et en direct: " U " ... cocote ! 8ème ligne, 3ème image : le mec est très " - - - - " ... comme Paul !
8ème ligne, dernière image : le serpent fait toujours " s" ! ( son frère aussi ! )
 Dernière ligne, 1ère image : petite étendue d'eau ! 
 
Et pis c'est tout ! 
J'espère que vous n'allez pas trop ramer pour déchiffrer ce rébus et que vous n'allez pas mettre les voiles avant d'avoir terminé ! 

 

Réponse :

Il me plait à penser qu’on aurait pu surnommer le grand chef Viking, Rollon, Rollon Éructefort. Au lieu de cela, on l’a surnommé Rollon le Marcheur !

 

xxxxxxxxxxxxxxxxxxx

Le second en bonus et sans aide  pour  les accros !

C'est un rébus assez court en continuité du premier ... je ne vous fait pas marcher !   🤣

Remarque : Attention au dernier mot qui fait tout le charme ( ? ) de ce rébus !    + entre la 2ème et la 3ème image de la 9ème ligne, vous pouvez ajouter un " nœud" ! ... Pas pour me pendre, je l'espère !

 

 

Allez, au boulot brav' gens ! Je tiens à préciser qu'il n'a rien à voir avec les supporters de Macron !  🤣

Réponse :

Je suis Normand d’origine, peut-être descendant de Vikings, mais je n’ai pas la fibre très aventurière et je me vois mal m’engager dans un Paris-drakkar !

 

 

 

 

Lire la suite

Serge Lama : "Les glycines" ... Les chansons ou les musiques que j’aime … de Rotpier

10 Octobre 2020 , Rédigé par Rotpier Publié dans #les chansons et les musiques que j'aime

Une fois par semaine,
je vous propose de partager les chansons
et les artistes que j’aime !
Clip vidéo et paroles

 

Cette fois-ci :

Serge Lama

« Les glycines »

 

Allez, je l'ai déjà mise plusieurs fois

mais quand on aime on ne compte pas !

 

 

Les glycines,

Sur le mur y avait des glycines
Sur le mur y avait des glycines
Toi, tu portais un tablier bleu
Toi, tu portais un tablier

Toujours le nez dans tes bassines
Toujours le nez dans tes bassines
En ce temps-là, on se parlait peu
En ce temps-là, on se taisait.

C'est pas d'l'amour, pauvre Martha !
C'est pas d'l'amour, mais ça viendra

Paraît que cousin et cousine
Paraît que cousin et cousine
Ça ne doit pas s'aimer d'amour, non
Ça ne doit pas parler d'amour

Alors on parlait du beau temps
De la pluie et des fleurs des champs
De la vendange et du labour, mais
On ne parlait jamais d'amour

C'est pas d'l'amour, pauvre Martha !
C'est pas d'l'amour, mais ça viendra

Puis je suis parti en usine
Puis je suis parti en usine
Je n'voulais pas être fermier, moi
Je voulais être le premier

Merci beaucoup, petit Jésus
J'ai bien mangé et j'ai bien bu
Je suis aimé ou respecté, moi
On me dit "vous" pour me parler

C'est pas d'l'amour, pauvre Martha
C'est pas d'l'amour, mais ça viendra

Pourtant quand je vois des glycines
Pourtant quand je vois des glycines
J'ai envie de les arracher, moi
J'ai envie de les arracher

Paraît que t'aurais eu deux filles
Qui font partie de ma famille
Mais comme l'amour ne me dit plus rien
Elles n'auront jamais de cousins

C'est pas d'l'amour, pauvre Martha
C'est pas d'la haine, mais ça viendra.

 
 
 

Bon partage !

 
Rotpier

 

 

Lire la suite

Les petites ou les grosses conneries ou pensées du jour de ... Rotpier

8 Octobre 2020 , Rédigé par Rotpier Publié dans #Humour, #Pensées, #Pensées et humour

Je vous rappelle cette citation :

La plus perdue de toutes les journées est celle où l'on n'a pas ri.

Chamfort (Maximes et pensées)
 

La plus perdue de toutes les journées est celle où l'on n'a pas ri ... même en province !

Rotpier (valeur ajoutée à la citation)
 

« Le rire est le propre de l'Homme »

Rabelais ( Pantagruel )
 

Seulement de l’homme ?

 

 

Le dicton de présentation :

Mieux vaut tourner sept fois sa langue dans la bouche de sa voisine avant que de s’exprimer : cela évite d’énoncer des conneries !

N’ ayant pas de voisine à portée de langue .................................

.

xxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxx

1ère  Connerie :

Il serait grandement temps de s’occuper de l’impact effrayant, sur les terres arables, de la scoliose du lombric qui ne peut plus faire son travail d’aération, ce qui conduit à avoir des terres dures comme du parpaing.

 

2ème Connerie :

Si vous voulez être classe lors d'une villégiature en bord de mer, je vous conseille de customiser votre Smartphone avec une coque en forme de moule imprégnée d'un subtil parfum de marée. Le must étant de changer de sonnerie et d'opter pour une musique donnant un peu de vague à l'âme (pour ne pas dire de vagues à lames !). Si avec ça vous n'harponnez pas une sirène ou un descendant de Neptune (selon vous goûts !) il ne vous restera plus qu'à aller vous soûler dans un estaminet du port et ensuite de vous jeter dans les eaux glauques du bassin de renflouage !

3éme  Connerie :

J’ai longtemps cru que l’affaire « Sacco et Vanzetti » était l’affaire « Sappho et Vanzetti » et que c’était un drame amoureux qui s’était déroulé sur l’île de Lesbos, engendrant un grand dépit chez Sappho, d’où sa propension à devenir lesbienne. Comme quoi, une petite confusion au départ peut chambouler énormément la compréhension de l’histoire !

 

4éme  Connerie :

Il y a des grosses huiles qui, bien qu’étant de véritables pisse-vinaigre, racontent des salades quand ils sont poivrés. Ce qui, avouez-le, ne manque pas de sel !

  

5éme  Connerie :

Tout jeune, on est un moutard

Plus tard, on devient parfois un routard

Il est des vieux beaux qui font encore la roue tard

Mais tous devenons mous tôt ou tard et ce n’est pas le panard Balthazar !

Mais c’est la vie et mieux vaut prendre cela avec philosophie :

il n’y a pas de quoi fouetter le Père Fouettard

ce qui lui procurerait des maux tard !

      

xxxxxxxxxxxxxxxxx

Épicétou !

 Sur ce, le Rotpier vous salue bien !

 
 
 
Lire la suite

Le poème du jour: " Quelques maux en passant de Dumas à Maupassant, " ou " Souvenirs post-mortem, " de ... Rotpier !

6 Octobre 2020 , Rédigé par Rotpier Publié dans #Poésie, #Poésie, Humour

 

 

Image du net

.

Quelques maux en passant

de Dumas à Maupassant,

ou

Souvenirs post-mortem,

 

 

Ce siècle était le dix-neuvième

déjà Monet impressionnait

Hugo misérabilisait

et Dumas menait la bohême.

 

En ces temps-là j’étais novice

je veux dire en cela puceau

je ne jouais plus au cerceau

mais n’avais presque pas de vices.

 

Je croisais une mulâtresse

j’aurais pu ne pas la croiser

pour le moins ne pas me griser

de cette femme et de ses tresses

 

Elle avait un joli camée

épinglé sur son chemisier

je ne pouvais que m’extasier

devant sa poitrine animée.

 

Un tout petit peu harengère

elle s’intéressa à moi :

la belle dame au camée lia

une conversation légère.

 

Pas née de la dernière pluie

elle m’ouvrit vite son lit

et bien sûr d’autre chose aussi

mais pas du tout son parapluie.

 

Hélas elle avait la vérole

et je la choppais en passant

tout comme le grand Maupassant

j’étais bon pour la casserole.

 

Avant que la pénicilline

vienne à bout de la syphilis

les maladies dessous pubis

déconcertaient la médecine.

 

Je mourus après des années

de souffrance et de désespoir

de l’hôpital au corbillard

une fâcheuse destinée.

 

Moralité :

 

Jeunes gens à l’âme ingénue

qui êtes encore un peu verts

sortez donc mais toujours couverts

c’est la vérité toute nue !

 

D’autres maladies très nuisibles

peuvent causer bien des ennuis

on ne trempe pas son biscuit

sans avoir vérifié la cible !

 

Je le dis de façon expresse

regardez-y donc à deux fois

priez si vous avez la foi

avant que d’empoigner les tresses !

 

 

                                      Le Rotpier

Lire la suite

Rébus : réponses aux petits rébus dominicaux de ... Rotpier !

5 Octobre 2020 , Rédigé par Rotpier Publié dans #Humour, #Pensées, #Rébus

Réponses pour les rébus :

Je viens de les mettre sur le billet d'avant … « rébus » ! 

 Un grand bravo à ceux qui avaient trouvé !

Pour les autres, un petit retour en arrière est souvent gage d'un grand sourire à venir ! 

.

Lire la suite

Rébus : le petit arrêt rébus dominical de … Rotpier ! Deux pour le prix d'un et c'est toujours cadeau !

4 Octobre 2020 , Rédigé par Rotpier Publié dans #Humour, #Pensées, #Rébus

Et si l’on faisait un petit arrêt rébus ?

Juste comme ça, pour se dégourdir

un peu les neurones !

 

 rebus 245 (1)

 rebus 245 (2)

 

Petite aide au rébus

(les champions s'en passeront !) :

 
C'est une pensée du Rotpier mais ce n'est pas un hiéroglyphe !
 
1ère ligne, 4ème image : C'est la marque qu'il faut retenir !   Dernière image : la moitié du personnage!
 4ème ligne, 2ème image : ce n'est pas la bonne année, mais tous les ans on se les présente !
 Dernière ligne, 2ème image : c'est la base d'un arbre !
 
Et pis c'est tout !  ... Vous allez trouver car vous êtes des Champollion !

 

 

Réponse :

Un plaisantin a dit que la pierre de Rosette venait de Lyon et des sots s’y sont trompés !

 

 

 

xxxxxxxxxxxxxxxxxxx

 

Le second en bonus et sans aide  pour  les accros !

C'est un rébus un peu long et pas mal déjanté !   🤣   

 

 

 

Allez, au boulot brav' gens ! Je sais que vous connaissez la musique ! J'espère que vous allez m'attribuer une bonne note pour ce rébus pas mal déjanté !  🤣

Réponse :

J’ai connu un pianiste borné qui exigeait, droit dans ses bottes, que l’on rapproche son piano dont il était trop éloigné pour jouer convenablement la Symphonie de l’Absurde d’Amédée Janté !

PS :

Il est vrai qu' Amédée Janté est pneu connu, je le reconnais ! 

 

 

 

Lire la suite

Devoir de vacances: " Balade en Creuse " ... un long poème pas très catholique de ... Rotpier !

28 Septembre 2020 , Rédigé par Rotpier Publié dans #Humour, #Poésie, #Poésie, Humour

Nota :

Publication en avance : pas présent sur les blogs jusqu'à samedi pour cause de gros travaux de taille de haies ! 

Devoir de vacances assez déjanté écrit en Creuse à Ladapeyre. Toutes les villes ou villages cités se trouvent au nord-est de Guéret !

Image du net 

Préambule :

Que vous soyez creusois ou pas

vous n’allez peut-être pas croire

un dixième de cette histoire

mais après tout c’est déjà ça !

 

Balade en Creuse,

 

Lors d’un séjour à Ladapeyre

je me suis dit « Allez Pépère !

Tu vas visiter la région

il faut bien te bouger le fion ! »

 

J’ai commencé par le village

de Ladapeyre et ses bocages

j’ai croisé un vieux paysan

qui n’était pas des plus causants !

 

Il m’a dit en crachant sa chique :

« Barre-toi ou gare à ma trique ! »

et puis il a lâché son chien

qui a bouffé mes brodequins !

 

Je suis monté à Toulx-Sainte-Croix

et dans la tour ça va de soi.

On découvre un beau paysage

la contrée est un peu sauvage.

 

Puis j’ai poussé jusqu’à Boussac

où j’ai un peu posé mon sac

j’ai visité le vieux Château

les vieilles rues et les bistros.

 

Je suis reparti vers Bétête

j’avais un peu chaud à la tête

à l’abbaye de Prébenoît

on m’a traité de vieille noix !

 

J’ai continué mon périple

sans devenir un bon disciple

je ne crois pas aux religions

qui nous prennent pour des couillons !

 

Je respecte tous ceux qui croient

et que chacun porte sa croix

j’ai déjà mon sac sur le dos

me surcharger serait idiot !

 

Je suis allé à Genouillac

pas à genoux ni en kayak

j’ai fait du stop et un tracteur

s’est arrêté à ma hauteur.

 

C’était une belle fermière

une grande à l’allure fière

je lui aurais bien fait du gringue

mais elle était un peu sourdingue !

 

En plus on a croisé son Jules

qui m’aurait pété les rotules

une force de la nature

du genre à te mettre en mouture !

 

Je lui ai laissé sa chérie

il m’aurait réduit en charpie

la belle m’a fait un salut

j’ai vite sauté le talus !

 

Je tiens encore à mes chicots

même s’ils ne sont plus très beaux

revenons-en à Genouillac

où j’aurais pu finir en vrac !

 

Je suis allé voir le viaduc

j’y ai croisé des p’ tits trouducs

qui m’ont traité de vieux connard

moi de p’ tits cons et de bâtards !

 

J’avais préparé mon gourdin

ils ont filé comm’ des lapins

ils n’avaient rien dans le falzar

tant mieux pour moi j’ suis plus gaillard !

 

J’ai vu le moulin de Verrines

qui ne produit plus de farine

c’est un gîte pour vacanciers

qui est ma foi fort apprécié !

 

C’est à Châtelus-Malvaleix

que j’ai acheté un Solex

pour deux fois rien à un curé

qui voulait s’en débarrasser.

 

Il avait servi à sa sœur

une fille avec un valseur

à faire hurler au loup des saints

avant de s’occuper des siens !

 

Quand elle enfourchait son engin

les gars rappliquaient de très loin :

une jupe ras le bonbon

donne des idées aux garçons !

 

Même le bedeau était là

il ne voulait pas manquer ça

tout comm’  sa sœur bonne chrétienne

mais avec un penchant lesbienne !

 

L’évêché l’avait prévenu :

« Il est tout à fait mal venu

que votre sœur au presbytère

allume même les grands-pères !

 

Il l’a expédiée au Japon

et il parait que les nippons

se l’arrachent pour un bon prix

certains se font hara-kiri !

 

Au pays du soleil levant

les clans maffieux sont très puissants

et ils ont beaucoup de pouvoir

sur les tripots et les trottoirs !

.

Repérée par un yakusa

qui en a fait sa geisha

ell’ ne roule plus en Solex

et elle a même une Rolex !

 

Ce qui n’est pas la même chose

comme disait le Petit Chose

quand il n’était qu’un petit pion

à la merci des vils morpions !

 

Le Solex je l’ai revendu

avec bénef bien entendu

ce n’est pas que je sois mesquin

mais on ne mange pas pour rien !

 

Un collectionneur me l’a pris

sans mégoté dix fois le prix

que j’avais versé au curé

qui voulait s’en débarrasser !

 

J’aurais pu être brocanteur

je suis un vrai baratineur

ou faire de la politique

mais j’ai l’esprit bien trop éthique !

 

Je me suis payé un repas

dans un bon restau à Bonnat

j’ai goûté au fondu creusois

et je m’en suis léché les doigts !

 

Quand je suis passé à Ajain

je n’étais pas du tout à jeun

un chasseur tout à fait miro

m’a balancé quelques pruneaux !

 

J’ai décampé à la va-vite

il s’est lancé à ma poursuite

mais il a chuté lourdement

et s’est pété les dents du d’ vant !

 

En traversant la Creuse à gué

j’ai croisé un gay pas très gai

son grand amour l’avait largué

pour un type peu distingué !

 

Après avoir aidé le gay

je suis arrivé à Guéret

une très belle préfecture :

c’était marqué dans les brochures !

 

J’ai préféré la vieille ville

je ne suis pas encor’ fossile

mais les vieilles pierres me plaisent

c’est comme ça y a pas d’ malaise !

 

Puis je suis passé par Jarnages

où un drôle de personnage

m’a invité à boire un coup :

on a fini tous les deux soûls !

 

Il m’a raconté son histoire

un tantinet blasphématoire :

celle d’un curé défroqué

qui avait beaucoup culbuté !

 

Femmes et filles à confesse

viennent chercher de la tendresse

il leur en apportait beaucoup

même des suçons dans le cou !

 

 

Il avait été dénoncé

par la femme du boulanger

jalouse d’une péronnelle

qui passait toujours avant elle !

 

Elles se crêpaient le chignon

à violents coups de goupillon

et il calmait à l’eau bénite

ces deux paquets de dynamite !

 

La boulangère  peu magnanime

posta une lettre anonyme

adressée à l’épiscopat

qui sur le champ le révoqua !

 

Il vécu en concubinage

avec une comtesse hors d’âge

qui lui laissa en trépassant

son château et tout son argent !

 

Il lui resta la gouvernante

une femme très avenante

qu’il culbutait déjà avant :

elle avait du tempérament !

 

Hélas en faisant du cheval

un matin par temps estival

l’animal se cabra d’un coup

et elle se rompit le cou !

 

Depuis une petite bonne

plus chaude qu’un troupeau de nonnes

excitées par l’air du printemps

lui procure bien du bon temps !

 

En remontant sur Rimondeix

j’ai cru apercevoir mon ex

au bras d’un gendarme du coin :

j’ai pas voulu faire de foin !

 

Je n’aime pas trop les pandores

quand ils passent je m’évapore

j’ai dû trop écouter Brassens

et depuis ce temps-là ça coince !

 

Quoi qu’il en soit je la lui laisse

ell’  va le mener à la laisse

il va connaître son frangin :

un beauf de beauf et je le plains !

 

Et comme il faut bien une fin

je suis rentré le lendemain

dans le secteur de Ladapeyre

où j’ai retrouvé mes repères !

 

Mes repères mais aussi le vieux

avec son chien toujours teigneux

je lui ai offert une chique :

l’effet a frôlé le magique !

 

Le chien m’a léché les godasses

le vieux m’a dit : « Viens, je t’embrasse ! »

il sentait la chique et la goutte

et nous avons cassé la croûte !

.

Nous sommes devenus copains

comme cochons même le chien

il se peut que l’année prochaine

je le fiance à ma chienne !

 

Comme quoi un malentendu

peut-être effacé in situ

moyennant un geste amical :

ne crachons pas dans le bocal !

 

Un petit mot un petit geste

et un sourire même un zeste

permet au courant de passer

de museler les préjugés.

 

Les préjugés qui assassinent

de manière souvent crétine

tout début de rapprochement

entre les peuples et les gens.

 

Terminaison :

 

La Creuse est belle et très variée

aussi belle qu’une mariée

des monts des creux tout ce qu’il faut

avec bien sûr quelques défauts.

 

On ne peut pas être parfait

ce serait par trop contrefait

quand on met trop de maquillage

on prend un mauvais aiguillage !

 

                                

                                              Le Rotpier

 

Lire la suite

Rébus : réponses aux petits rébus dominicaux de ... Rotpier !

28 Septembre 2020 , Rédigé par Rotpier Publié dans #Humour, #Pensées, #Rébus

Réponses pour les rébus :

Je viens de les mettre sur le billet d'avant … « rébus » ! 

 Un grand bravo à ceux qui avaient trouvé !

Pour les autres, un petit retour en arrière est souvent gage d'un grand sourire à venir ! 

.

Lire la suite

Rébus : le petit arrêt rébus dominical de … Rotpier ! Deux pour le prix d'un et c'est toujours cadeau !

27 Septembre 2020 , Rédigé par Rotpier Publié dans #Humour, #Pensées, #Rébus

Et si l’on faisait un petit arrêt rébus ?

Juste comme ça, pour se dégourdir

un peu les neurones !

 

 

rebus 378 (1)

rebus 378 (2)

.

Petite aide au rébus

(les champions s'en passeront !) :

 
C'est un rébus plutôt sérieux, mâtiné de petits jeux de mot sans lesquels le petit rébus dominical du Rotpier ne serait plus égal à lui même !
 

1ère ligne, 2ème image image: quand on la retourne, la boite imite le cri de la vache "  - - - - " !

3ème ligne, 1ère image : le verbe aller au présent de l'impératif !

5ème ligne, 3ème image: la sale bête suce le sang ... et tac !

6ème ligne, 2ème image: en direct : "ti" !

7ème ligne, 2ème image : de sable ou d'autre chose ou bien une femme moche ! ( couché le Rotpier ! ) 3ème image: Eole est le dieu du "  - - - - " ! Dernière image : le mec a une sacrée "  - - - -  " et pis c'est tout ! 

8ème ligne, 1ère image :l'assassin "  - - - "  au présent de l'indic à tifs ! Dernière image: le serpent fait "s" !

Dernière ligne, 1ère image : partie de la maison qui n'est pas floutée !  ( tiens, je n'en ai pas fait exprès mais c'est une bonne aide pour la fin ! 

 

A vous de jouer et soyez clairs !
 

Et pis c'est tout !

 

Réponse :

Ne me dites pas que je divague quand je dis que la politique politicienne est avant tout une histoire de flou !

 

 

 

xxxxxxxxxxxxxxxxxxx

 

Le second en bonus et sans aide  pour  les accros !

C'est un rébus un peu long, c'est du moins ma vision des choses !   🤣   

 

 

 

Allez, au boulot brav' gens ! Je suis certain que vous allez trouver, avec ou sans lunettes sauf si vous allez au petit coin entre deux car sans, c'est inconfortable !  🤣

 

Réponse :

Il naît petit puis devient très grand, le ténia est donc un vers progressif sans être pour autant un produit de chez Afflelou ! Partagez-vous mon optique ou bien resterais-je solitaire sur mon point de vue ?

 

 

 

 

Lire la suite

Juliette Gréco : " Si tu t'imagines " ... Les chansons ou les musiques que j’aime … de Rotpier !

26 Septembre 2020 , Rédigé par Rotpier Publié dans #les chansons et les musiques que j'aime

Une fois par semaine,
je vous propose de partager les chansons
et les artistes que j’aime !
Clip vidéo et paroles
 
Cette fois-ci :
 

« Si tu t'imagines »

« Juliette Gréco » 

Une des chansons fétiches de la surnommée Jujube,

la muse des nuits de Paris de l'après-guerre ...

 

Si tu t'imagines

Si tu t'imagines si tu t'imagines fillette fillette
Si tu t'imagines xa va xa va xa va durer toujours
La saison des za saison des za saison des amours
Ce que tu te goures fillette fillette ce que tu te goures
Si tu crois petite tu crois ah ah que ton teint de rose
Ta taille de guêpe, tes mignons biceps, tes ongles d'émail
Ta cuisse de nymphe et ton pied léger
Si tu crois petite xa va xa va xa va durer toujours
Ce que tu te goures fillette fillette ce que tu te goures
Les beaux jours s'en vont les beaux jours de fête
Soleils et planètes tournent tous en rond
Mais toi ma petite tu marches tout droit
Vers sque tu vois pas très sournois s'approchent
La ride véloce, la pesante graisse, le menton triplé
Le muscle avachi, allons cueille cueille, lles roses les roses
Roses de la vie et que leurs pétales soient la mer étale
De tous les bonheurs, allons cueille cueille si tu le fais pas
Ce que tu te goures fillette fillette ce que tu te goures.
 
 
Paroliers : Joseph Kosma / Raymond Queneau

 

 

Bon partage !

  

Rotpier

Lire la suite