Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Le blog-notes poétique et autre de Rotpier
Articles récents

Le poème du jour: " Le grand Devin du vin " de ... Rotpier

15 Décembre 2007 , Rédigé par Rotpier Publié dans #rotpier


 
Aie-je déjà mis ce poème ? .............. Aie-je déjà dévidé tous ces vers
 
Je ne sais plus ... tant de bouteilles sont passées depuis que je ne m'en souviens plus ...
 
 
Le grand devin du vin
 
Image prise sur le net
 
 

Bacchus y est pour

quelque chose !

 

Le grand Devin du vin,

 

Sa boule de cristal:

C'était une bouteille !

Effet transcendantal

Du vin qui fait merveille.

Le regard aimanté

Par l'élément liquide,

Mais son esprit hanté:

Toujours la peur du vide !

 

Pour le modique prix

D'une côte du Rhône,

Au badaud très surpris,

Il promettait un trône !

De son air sérieux

Il affirmait sans peine,

Qu'il voyait beaucoup mieux

Dans la bouteille pleine

 

J'ai cherché - mais en vain -

Cette âme originale,

Ce grand Devin du vin

Aux façons peu banales.

Lassé de le chercher

Je me suis mis à boire,

Et j'ai vite épanché

Le gros de mes déboires.

 

Et... Fait certain - qu'aucun

Raisonnement n'étaye -

J 'ai trouvé ce pasquin

Au fond de ma bouteille !

Le vin est un ami,

Doublé d'un très grand mage

Je me suis endormi

Et... J 'ai vu Mon image !

 

                                                 Pierre Dupuis

 

 

 

Lire la suite

Le poème du jour : « Le vieux gribouilleur » de … Rotpier

14 Décembre 2007 , Rédigé par Rotpier Publié dans #rotpier


 

Pour demain, pour après-demain, pour plus loin ?   Je n'en sais rien, sauf ... sauf qu'inéluctablement, cela viendra !

 

 

 Le vieux gribouilleur

Photo prise sur le net

 

 

 

Le vieux gribouilleur,

 

Que reste-t-il de mes poèmes,

Que reste-t-il de mes écrits ?

Des souvenirs plus ou moins blêmes

De mes folies !

 

Que reste-t-il de tous ces mots,

Qui, dans la nuit, poussent leurs cris,

Eparpillés par monts par vaux

et que j’oublie !

 

Il y avait dans tout cela

De l’insouciance, un peu d’esprit ?

Et des écrits sans trop d’éclat :

Belle utopie !

 

 Que reste-t-il, pauvre de moi,

De mes espoirs virant au gris,

Qu’en reste-t-il de vous à moi ?

Une gab’ gie !

 

Il y a dans ces quelques vers,

Un bilan sec qui s’obscurcit,

Des souvenirs au goût amer :

Toute une vie !

 

Adieu les mots, adieu poèmes,

Adieu ma plume et mes écrits :

Quelques feuillets à l’âme en peine :

Vaine élégie.

 

Que reste-t-il, pauvre de moi,

De mes espoirs virant au gris,

Qu’en reste-t-il de vous à moi ?

Une gab’ gie !

 

… Une gab’gie …

 

                                                Pierre Dupuis

 

 

 

Lire la suite

Le poème du jour: " A fleur de peau " ... de Rotpier

13 Décembre 2007 , Rédigé par Rotpier Publié dans #rotpier


 

J’ai, comme ce jean, la sensibilité à fleur de peau !

 Si, si ! ………. Impératrice !

 

 

Jean

 

Photo pris sur le net

 

 

A fleur de peau,

 

Ah ! C’est sûr : il l’avait vu

de près son petit cul !

 

Combien de temps s’y était-il frotté ?

Quand on aime, on ne compte pas,

quand on aime, on ne compte plus !

 

Il s’y était tendu …détendu.

Il s’y était blanchit.

Il s’y était usé.

Il s’y était trempé … aussi … parfois !

 

Elle lui était restée fidèle

… des années et des années !

Puis un jour : largué ! Evincé ! Balancé !

 

Depuis … depuis, il traînait misère et rancune

sur l’étal d’un fripier

… quelque part entre Barbès et Trinité.

 

Pour pardonner  il avait des lacunes,

passant nombre de nuits blanches

à ressasser des rêves rances

… des rêves de jean en déshérence.

 

 

                                                          Pierre Dupuis
 
Déja publié, repassé ... le poème !
 
Lire la suite

Kadhafi en France : Le coup de gueule du Rotpier !

12 Décembre 2007 , Rédigé par Rotpier Publié dans #rotpier



 

Je le dis et pis c’est tout !

 

 

 

Kadhafi (2)

 

Photo prise sur le net.   Courbettes: déjà sous la tante !

 

 

 

Dehors, le bédouin de Tripoli !

 

Mu’ ammar

Y en a marre !

 

Y en a marre du berbère

Y en a marre du barbare !

Y en a marre du tortionnaire

 des infirmières

 bulgares !

 

Y en a marre

du Sarko

qui nous fait ce cadeau !

Y en a marre

des courbettes

pour éponger les dettes !

 

Y en a marre du barbare

Y en a marre du berbère !

 

Qu’il se taille

qu’il se barre !

Qu’il emmène

le Sarko

-         Cécilia s’ ra contente ! -

Qu’il finisse illico

en Libye

sous la tante ! *

 

                         

 

* Non ! Je n’ai pas fait de faute d’orthographe !

 

 

Et pis c’est tout !

 

Rotpier

 

Lire la suite

Le poème du jour: " Femme en soi " de ... Rotpier

11 Décembre 2007 , Rédigé par Rotpier Publié dans #rotpier



 
Femme en soi
 
Image Pierre
 
 

Femme en soi,

 

 

Dieu créa la femme.

Pour ne pas être en reste, le diable mit

dans sa prunelle une petite flamme.

Le poète l 'habilla de vers,

le couturier de soie.

L 'homme la déshabilla

et l 'aima.

Ainsi soie style.

 

                                                              Pierre Dupuis

 
   Déja publié !
 
Lire la suite

Le dicton du jour et des jours suivants … selon Rotpier !

10 Décembre 2007 , Rédigé par Rotpier Publié dans #rotpier


 

Les dictons de la  semaine … selon Rotpier !

 

Un petit jeu de mot, une petite bêtise ou …. une grosse,

un personnage caché ou bien toute autre chose : juste pour vous faire sourire !  Enfin, je l’espère !

 

 

A la St Romaric,

remplis de rhum ta barrique !

 ( vieux proverbe Antillais )

 

 

A la St Daniel,

pour ta gorge, fais provision de miel !

( vieux proverbe du Gâtinais )

 

 

A la Ste J-F Chantal,

bernique pour le sentimental :

tu n’auras que dalle !

 

 

A la Ste Lucie :

c’est le jour des gâteries !

Elle a une technique d’enfer :

laisse Lucie faire !

 

 

A la Ste Odile,

ne fais pas d’acrobaties

autour de son petit mont :

te pourrais aussi te crasher !

 

 

A la Ste Ninon,

si elle ne te dit ni oui, ni non :

tu l’attrapes par le chignon !

Et pis c’est tout ! Non mais !

 

 

A la Ste Alice,

avec ou sans verglas :

ça glisse !

Et n’oublie pas que :

si elle a des aisselles très net,

elle se plante parfois !

 

 

Rotpier

 

  Et pis c’est tout pour aujourd’hui !

 

 

 

Lire la suite

Petit tour à Lorient ! Le poème du jour : « Lorient et l’occis-dents , » de … Rotpier

9 Décembre 2007 , Rédigé par Rotpier Publié dans #rotpier


 

Préambule :

J’ai été, dans une autre vie, mataf à Lorient. Je me souviens des soirs de beuverie et de bagarres dans les bars du port. Dans ces bars du port, où ça sent encore la morue jusqu’à dans les cœurs qui s’effritent.

On me surnommait alors « Rotpier-marin » et j’avais un grand ciré jaune. Mais, c’était, je vous le dis … dans une autre vie !

 

Rotpier

 

 Amsterdam ou Lorient, qu’importe ! Vous avez le droit -que dis-je !-

le devoir … de fredonner la chanson du grand Jacques : Amsterdam !

 En prime, je vous la joins à la fin !

 

Port de Lorient2

 

Photo prise sur le net ........ pas rès nette ......  comme l'auteur du poème ?

 

 

Lorient et « l’occis-dents »,

 

Dans le port de Lorient, quand les marins débarquent

de leurs bateaux remplis à ras bord de poisson,

ils se prennent une douche et doucement s’embarquent

pour une fête à terre où coule la boisson.

 

La flotte, ils en ont marre : ils l’ont bien assez vue

tous les jours sous leurs pieds, ça finit par peser !

Bien calés au trottoir ils passent en revue

tous les bars à marins, rayant les empesés !

 

Dans le port de Lorient, au fur et à mesure

que l’alcool se dépose en saturant le sang,

des marins en goguette, en se fendant la hure

provoquent pour un rien les paisibles passants.

 

Dans le port de Lorient, il y a dans la bande,

un méchant, un teigneux, un violent dangereux,

un mataf qui vous cherche et qui vous fout les glandes

pour peu que croisiez son regard globuleux.

 

Dans le port de Lorient, les autres le surnomment

« le raseur de chicots » ou encor’ « l’occis-dents » !

Il vaut mieux éviter de croiser le bonhomme

si vous voulez garder les claviers bien mordants !

 

 

Observez-le de loin pour garder le sourire :

les ratiches au sol, ce n’est pas très fendant !

Mâchoires en état, vous pourrez alors dire

que vous avez croisé, à Lorient « l’occis-dent » !

 

Dans le port de Lorient,

dans le port de Lorient,

dans le port de Lorient !

 

 

                                                   Pierre Du puis

 

 

 
Bon, d'accord, c'est vraiment le plus fort !

 
 
Lire la suite

Le poème du jour «Trou de mémoire » de … Rotpier

8 Décembre 2007 , Rédigé par Rotpier Publié dans #rotpier


 

Où sont passés les petits vieux ?  ........... Je n’en ai plus mémoire !

   
 
 vieux banc
 

Photo prise sur le net

 

 

Trou de mémoire,

 

Deux petits vieux sur un banc

conversaient allègrement.

 

« - Est-ce que tu te rappelles

les charmantes demoiselles

que nous poursuivions sans fin

à travers bois et jardins ?

 

-         Pardi ! Je les vois encore,

les jupes en sémaphore

tourner et virevolter

afin de nous échapper !

 

…Zut ! …tu ne vas pas me croire,

j’ai comme un trou de mémoire :

nous courrions tel des chamois

mais …je ne sais plus pourquoi ! »

 

Deux petits vieux sur un banc

conversaient allègrement.

 

                                                 

                                             Pierre Dupuis

 

 

 

 

Déjà publié

Lire la suite

Ingrid de Bétancourt : Le petit arrêt rebus de … Rotpier !

7 Décembre 2007 , Rédigé par Rotpier Publié dans #rotpier


 

Et si l’on faisait un petit arrêt rébus ? … Juste comme ça, pour se dégourdir un peu les neurones !

 

rébus5

 

 

Petite aide au rébus :       1er , 3ème ligne: " su "         2ème, 4ème ligne: " dur "

 

 

Aide suprême:

 

Ingrid Bétancourt

 

 

Bon travail !

 

 

Rotpier

 

 

Lire la suite

La Dim du bonheur ! Le poème du jour «Le haut du bas, » de … Rotpier

6 Décembre 2007 , Rédigé par Rotpier Publié dans #rotpier



 

Restons dans le ton du ………………..  soyeux ! 

En concurence avec Marie-Bretagne !

 

 

 

 

Le haut du bas

 

Photo prise sur le net

 

 

Le haut du bas,

 

Première fois (oh ! quel délice !)

Qu'il m'est permis, depuis le bas,

De remonter ( elle est complice ? )

Ma main si haut le long du bas.

 

J'entre en tournoi : je suis en lice !

Preux chevalier, prompt au combat !

Mais... Doucement ! Tout en malice !

Ne gâche pas de doux ébats.

 

Deux bas en haut , pour commencer,

Deux bas en bas : c’est pas gagné !

Faut-il ou pas tout dévoiler ?

Débat sans fin

Et fin débat !

 

Plus que deux doigts (je me débats)

Pour parvenir, exquis supplice,

A la frontière (oh ! Mon cœur bat)

Entre couture et cuisse lisse.

 

Et c'est gagné !  J’en suis baba !

Un doux froufrou : les bas coulissent.

Joli travail et chapeau bas !

Pas de voyeurs !  (Le rideau glisse).

 

Deux bas en haut , pour commencer,

Deux bas en bas : oui ! J’ai gagné !

Fallait-il ou pas dévoiler ?

Débat sans fin

Et fin débat !

 

             Mais…
                   
Pour le moment, j’en reste là,

Elle est en bas, mais n’en a plus !

Je suis en haut ?  Je ne sais plus !

J’ai faim du haut et puis du bas !

Et…  j’en profit’ puisqu’elle est là ! 

 

                                                     Pierre Dupuis

 
 
 
Déjà publié
Lire la suite