Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Le blog-notes poétique et autre de Rotpier
Articles récents

Le dicton du jour et ceux des jours suivants … selon Rotpier !

13 Janvier 2008 , Rédigé par Rotpier Publié dans #rotpier


 

Les dictons de la  semaine … selon Rotpier !

 

Un petit jeu de mot, une petite bêtise ou …. une grosse,

un personnage caché ou bien toute autre chose : juste pour vous faire sourire !  Enfin, je l’espère !

 

 

 

S’il gèle à la Sainte Nina :

c’est qu’il fait froid !

Et, pour ne pas qu’elle pèle,

réchauffe ta nana !

 

 

A la Saint Rémi,

il faut couper son bois :

à la Saint Rémi, scions !

et … absous, nos péchés seront !

 

 

Au bal de la Saint Marcel,

les filles en ressortent rarement pucelles !

 

 

A la Sainte Roseline,

protège ta piscine !

Pour ne pas qu’elle gèle :

bâche l’eau !

 

 

Tracas à la Sainte Prisca,

emmerdements jusqu’à

… la Saint Vincent !

 

 

Si tu fais le gugusse

à la Saint Marius,

tu finiras crétin

à la Saint Sébastien !

 

 

Et pis c’est tout… tiens !

 

Rotpier

 

 

 

Lire la suite

Tous manipulés! Le poème du jour: " Le grand marionnettiste " par ... Rotpier

13 Janvier 2008 , Rédigé par Rotpier Publié dans #rotpier


 
Nous sommes tous manipulés !
 
 
 
Marionnettiste
 
Image prise sur le net
 
 

Le grand Marionnettiste,

 

De la vie, dis-tu,

tu connais toutes les ficelles.

Mais … connais-tu celles

qui te manoeuvrent à ton insu ?

Non ! … Je vois bien que non !

Aussi sûr que tu puisses l’être,

il te faut bien admettre

que tu n’es, sur cette planète,

qu’une simple marionnette !

Pas d’accord ?  Réfléchis …

Est-ce toi qui as décidé de naître ?

As-tu choisi ta famille … ta primaire école ?

Que nenni !

Et ta première petite amie

(  tu sais, celle du genre « pot de colle » ! )

et la première qui t’a mené au lit,

les as-tu choisies ?

Un petit peu … oui … mais avant tout - avant tout ! -

elles étaient là au bon moment !

Etaient-elles, elles même, ravies ?

Pas sûr !  Dur la vie !

 

Et ton métier et ta région,

ta religion et ton patron ?

J’arrête là pour ne pas faire

un inventaire à la Prévert !

 

Et même si tu me soutiens

( allez soit calme, prends pas la mouche ! )

que tu as mis ta petite touche

   -  et c’est bien vrai, ça j’en conviens ! -

n’oublie pas que sur la planète

nous ne sommes que marionnettes… au mieux !

Car dans le tas, il est certain

que l’on trouve aussi des pantins !

 

Il doit avoir bien du travail

celui qui prévoit les détails !

Et puis surtout  – et avant tout ! –

une mémoire exceptionnelle

pour ne pas mêler les ficelles !

C’est vraiment du travail d’artiste :

bravo le grand Marionnettiste !

Quoique … quoique !

Quand je vois le monde en pagaille,

je ne serais pas loin de croire

qu’il a quand même – et c’est de taille ! –

quelques fameux trous de mémoire !

                                                                                          

 

                                                Pierre Dupuis

 

 

 

Déjà publié, revu .

Lire la suite

Alzheimer : la mort cérébrale à petit feu. Le poème du jour : « En désapprenance » par… Rotpier

12 Janvier 2008 , Rédigé par Rotpier Publié dans #rotpier


 

Préambule :

 

Sans sa mémoire, l’homme, en tant qu’homme, est mort. Reste la plante : faut-il encore l’arroser ?

Pour ma propre personne, c’est un « non ! » catégorique.

 

Pierre Dupuis

 

 

 En désapprenance

 

Photo prise sur le net et modifiée par moi-même

 

 

 

En désapprenance,

 

Dans son regard … rien que du vide

… même en cherchant … plus un ressort.

Ses yeux, autrefois si limpides,

si pétillants … là, quasi morts.

 

Et il se tient en face d’elle,

la regardant … mains dans les mains,

yeux dans les yeux … plus d’étincelle

… la grande peur du lendemain.

 

Tout au début, rien de bien grave,

dans la mémoire, des petits trous,

pas de quoi en faire un conclave,

quelques oublis de rendez-vous.

 

« Tu te souviens du nom d’Octave ?

Où ai-je mis mon grand fait-tout ?

Tiens, elle est ouverte la cave ?

… J’avais pourtant mis le verrou ? »

 

Et puis un jour en promenade,

plus d’une heure à tourner en rond

et les jambes en cotonnade :

« Mais où se trouve la maison ? »

  

A reculons, elle consulte,

le verdict tombe :il est amer !

Ça claque pire qu’une insulte :

les faits sont là : c’est Alzheimer.

 

Après c’est la dégringolade :

l’esprit, les sens, en flottaison.

Une mémoire en marmelade

et des atteintes à la raison.

 

Et les visages qui s’effacent,

de mois en mois, de jour en jour.

Des souvenirs, plus une trace :

un grand désert et rien autour.

 

Et lui est là, tout en souffrance,

n’y pouvant rien que de pleurer,

témoin de la désapprenance

de l’être cher… tout apeuré.

 

 

                                           Pierre Dupuis

 

 

 

Post-sciptum : Rappel,

 

La maladie, décrite en 1906 par le neuropathologiste allemand Alois Alzheimer, est la forme la plus commune des démences séniles. Elle touche plus de dix millions de personnes dans le monde dont quatre millions aux Etats-Unis et quelque 400.000 en France (90.000 nouveaux cas par an)

Perte de mémoire, trouble du langage et de la motricité, confusion mentale, incontinence, agitation, déambulation sont les manifestations de ce que l'on appelait jadis DEMENCE SENILE, et dont on sait aujourd'hui que, dans 80 % des cas, elles ont pour cause, non pas une détérioration vasculaire, mais une DESTRUCTION LOCALISEE des cellules cérébrales (protéine bêta-amyloïde et partéine TAU) mais dans tous les cas les anomalies résultent de la disparition sélective des récepteurs nicotinique neuronaux à l'acétyl-choline avec probablement implications des radicaux libres.
Ce déficit cholinergique est précoce et rappelle le déficit dopaminergique de la maladie de Parkinson

Indépendamment de cas, heureusement rares, dans lesquels elle frappe des hommes et des femmes avant 65 ans, la MALADIE d'ALZHEIMER atteint, de façon plus ou moins marquée, 1,5 à 2 % des personnes âgées de plus de 75 ans mais 10 % de celles qui ont dépassé 90 ans. Les femmes sont plus atteintes que les hommes.

 

(Source Internet)

 

Pierre

Lire la suite

Le poème du jour: " Les trois macchabées " par ... Rotpier

11 Janvier 2008 , Rédigé par Rotpier Publié dans #rotpier


 
Préambule:   En quelque sorte, la suite d'hier !
 
Rotpier
 
 
                                                  Image pour les trois macchabéee         Image pour les trois macchabéee                Image pour les trois macchabéee
                                                                       
                                                                             Image pour la vieille branche2
 
                                                                                            Images prise sur le net
 
 
 
 

Les trois macchabées,

 

Trois macchabées, dans un cimetière,

jouaient aux osselets : une partie acharnée !

Il faut dire que l’enjeu était de taille :

le gagnant passerait l’hiver dans le caveau de la crémière !

Laquelle, de son vivant avait un tempérament

à réchauffer un régiment !

Aujourd’hui encore, il était de fait notoire

qu’il ne se passait pas un soir

sans que l’on entendisse le bruit caractéristique

d’os s’entrechoquant frénétiquement :

preuve d’une débauche d’énergie fantastique !

D’ailleurs, bon nombre de macchabées y avaient laissé

et y laissaient encore leur santé !

 

L’heure était grave !

Partie finie, on en était aux comptes.

Nul besoin d’expert pour départager :

l’un d’eux, un ancien vicomte,

avait un tas d’osselets bien supérieur

à ceux des deux autres joueurs.

Bons perdants, ces derniers s’en allèrent.

A peine avaient-ils les os tournés

que le gagnant levait péniblement

sa brinquebalante ossature … dur ! … Très dur !

L’équilibre était difficile à trouver :

il lui manquait les trois quarts d’un pied !

Le gredin avait triché !

Traînant la patte, notre ancien aristocrate

entreprit  en ricanant de rejoindre la douce sphère

de l’active crémière !

Il avait fait une bonne affaire :

sacrifier les trois quarts d’un pied

pour en prendre quantité cet hiver,

voilà ce qui s’appellait bien jouer !

Et … tant pis s’il avait triché  !

 

Moralité :                                

 En amour, même chez les macchabées,

tous les coups sont permis pour gagner !

Et … à trop s’embarrasser de manières,

on laisse aux autres les belles crémières !

                                                                                              

                                                        

                                                              Pierre Dupuis

 

 

Lire la suite

Le poème du jour: " La vielle branche " de ... Rotpier

10 Janvier 2008 , Rédigé par Rotpier Publié dans #rotpier


 
Nota:  Ce poème a une suite que vous lirez demain ... si vous le voulez bien  et ........ si vos os sont encore intacts !!!  Je vous donne donc rendez-vous demain ... au cimetière !
 
 
Vieillr branche
 
Photo prise sur le net
 
 

La vieille branche,

 

Ce matin, j’ai frôlé une branche.

D’une voix compatissante, elle m’a dit :

« alors, ça va ma vieille branche ? »

J’en suis resté interdit !

Qu’une branche parle, passe encore,

mais, qu’elle m’adresse la parole sur se ton,

je dis non, non et non : pas d’accord !

Interloqué, je me suis précipité

devant mon miroir pour vérifier.

Verdict sans appel : des rides à la pelle !

Les yeux dans les yeux,

j’ai interpellé ce traite à tain :

«  Dis dons toi ! On se regarde tous les matins,

nous vivons sous le même toit

et tu ne m’as même pas signalé

que je prenais un coup de vieux

… un sérieux coup de vieux ! »

Sans baiser les yeux, il m’a répondu :

« J’ai bien essayé, mais quand tu me regardes

tu ne me vois pas … tu ne te vois pas

… mon vieux ! »

Furieux ! J’étais furieux !

J’ai brisé mon faux jeton de miroir

et suis allé chercher dans une armoire,

ma meilleure scie ! …Si !

Histoire, histoire de faire voir

à cette satanée branche

 de quel bois se chauffe une  « vieille branche » !

Mais avant même de commencer à la scier

… j’ai glissé !

Une seconde avant de m’écraser,

je l’ai entendue ricaner :

« Tiens, ça fait le quatrième cette année !

Ils vont pouvoir taper le carton, les macchabées !

En attentant … en attendant

de pouvoir jouer aux osselets ! »

 

 

                                             Pierre Dupuis

 

 

 

Déja publié , mais retouché !

Lire la suite

French cancans : la revue de presse du Rotpier !

9 Janvier 2008 , Rédigé par Rotpier Publié dans #rotpier


 

« French Cancans » le journal qui quadrille allègrement l’actualité !

 

Avertissement :

 

Vous n’êtes pas obligé de tout croire, mais la vérité n’est jamais bien loin !

 

De notre envoyé très spécial : le Rotpier ( en l’air et dans le plat !)

 

 

Petites nouvelle d’Amérique :

 

Primaires pour la maison blanche :

 

Caucus : gens qui rient, gens qui pleurent :

 

Dans l’Iowa : Il a ri, Obama, elle a pleuré, Clinton !

 

Dans le Wyoming : Elle a ri, Clinton, en cassant la Barack  à Obama !

 

 Bill na pas pipé mot : Monica n’était pas là !

 

Quant à Mc Cain sa cote s’effrite : il n’a plus la patate !

 

Pour en revenir à Monica, elle a peaufiné son art : elle est devenue souffleuse de verre !  Elle fait toujours des pipes, mais en verre : c’est l’art Monica !

 

 

Petites nouvelles de France :

 

Rumeurs de mariage à l’Elysée ( confirmée ! )

 

Carla Bruni, première dame de France ! ça va faire un peu comme si Madonna entrait à la Maison Blanche … J’espère qu’elle va être plus réservée avec ses petites culottes !

Quoique, en balancer une du haut du perron de l’Elysée ce serait, dans un genre, la grande classe !  

 

Cécilia va se remarier aussi ! Décidément, c’est lequel va

 b …….. l’autre en premier ( au figuré, bien entendu !)

 

C’est pas les USA, mais ça se fait caucus à tour de bras quand même !

 

 

Pendant ce temps là, Ségolène rêve royalement de prendre la tête du P.S. !   

 

Avec tout ça, c’est pas demain que la France va retrouver sa crédibilité !

 

 

Jaurès, De gaulle, au secours !  Ils sont devenus  fous !

 

 

Et pis c’est tout pour aujourd’hui !

 

Rotpier

Lire la suite

Le poème du jour : « Reflet» de … Rotpier

8 Janvier 2008 , Rédigé par Rotpier Publié dans #rotpier



 

Sur une photo de Chris,

 

Chris :  http://photoschris.canalblog.com/    de superbes photos.

 

 Tiens … ça a sonnet ?

 

            Reflet

             Photo de Chris

 

 

Reflet,

 

Ses yeux clairs et limpides

Sont mon plus beau miroir,

Dans mes rêves candides

Je m’y plonge le soir.

 

J’ai le besoin avide

D’y rencontrer l’espoir

Mais au matin, livide,

Je ne peux qu’y surseoir.

 

Dans ses yeux mon image

N’était que pur mirage,

Je le sais maintenant

 

Ce n’était que cocagne,

Le fou rêve aliénant

D'un château en Espagne.

 

 

                                          Pierre Dupuis

 

 

Lire la suite

Le dicton du jour et ceux des jours suivants … selon Rotpier !

7 Janvier 2008 , Rédigé par Rotpier Publié dans #rotpier


 

Les dictons de la  semaine … selon Rotpier !

 

Un petit jeu de mot, une petite bêtise ou …. une grosse,

un personnage caché ou bien toute autre chose : juste pour vous faire sourire !  Enfin, je l’espère !

 

 

A la Saint Raymond,

tout le monde se barre !

Même lui l'a fait!

 

 

A la Saint Lucien,

toute chienne trouve son chien,

chez les animaux

comme chez les humains !

 

 

A la Saint Alix,

attention aux idées fixes !

Et pis, ça suffixe !

 

 

Si, à la saint Guillaume,

tu manges du  « Chaume »,

le lendemain,

tu prendras du Saint Paulin !

Mais, si tu  préfères un autre affinage :

on n’en fera pas un fromage !

 

 

Petit clin d’œil à la Sainte Tatiana

t’apportera peut-être une nana !

Si c’est à Amsterdam

… il faudra payer la dame !

 

 

A la Sainte Yvette,

pas de courbettes :

tu ôtes les bretelles

et tu te la fais sur le piano

… pas piano mais allégro !

… surtout si tu fais dans les cent kilos !

 

ou

 

Si, à la Sainte Yvette,

tu lui tailles une bavette,

à la Saint Mathieu,

tu l’auras dans ton pieu !

Alors, vous taillerez ensemble

ce que bon vous semble !

 

 

  Et pis c’est tout!

 

Rotpier

 

 

 

Lire la suite

Le poème du jour : « Parfum d’oubli, » de … Rotpier

6 Janvier 2008 , Rédigé par Rotpier Publié dans #rotpier


 

Songes d’une nuit endettée de rêves évaporés …………. 

 

 

 

        parfum d'oubli

 

Photo prise sur le net .  Parfums d’Annick Goutal : Songes.

 

 

 

Parfum d’oubli,

 

J’ai longtemps gardé,

avec un soin à faire pâlir

des générations de gardes suisses,

un grand flacon, à bouchon qui se visse,

rempli à ras bord de souvenirs.

 

Pour ne pas en perdre une miette,

je ne le sortais jamais

de sous une haute pile de serviettes,

bien niché au fond de mon armoire.

 

J’ai éprouvé, ce matin, le besoin avide

de raviver ma mémoire.

Je l’ai sorti, je l’ai ouvert :

il était vide !

 

J’ai couru vers mon écritoire

Et - avec frénésie ! -  j’ai aussitôt noirci

quelques feuilles de papier gris.

 

Dérisoires traces sibyllines

d’un  passé en champ de ruines.

                                                        

                                                                         
                                    Pierre Dupuis
Lire la suite

Les chansons ou les musiques que j’aime … de Rotpier

5 Janvier 2008 , Rédigé par Rotpier Publié dans #rotpier


 

Les chansons ou les musiques que j’aime … de Rotpier

 

Une fois par semaine, je vous propose de partager les chansons et les artistes que j’aime !

 Clip vidéo et paroles

 

Cette fois-ci :

Nicoletta: Mamy blue

 

  
Nicoletta - Mamy blue
envoyé par phgabin
 
 
{Refrain:}
Oh Mamy ! Oh Mamy, Mamy blue
Oh Mamy blue ! {2x}
Où es-tu, où es-tu Mamy blue ?
Oh Mamy blue !

Je suis partie un soir d'été
Sans dire un mot, sans t'embrasser
Sans un regard sur le passé

Dès que j'ai franchi la frontière
Le vent soufflait plus fort qu'hier
Quand j'étais près de toi ma mère

{au Refrain}

Et aujourd'hui je te reviens
Oui, j'ai refait tout le chemin
Qui m'avait entraînée si loin

Tu n'es plus là pour me sourire
Me réchauffer, me recueillir
Et je n'ai plus qu'à repartir

{au Refrain}

Et le temps a passé
Et Mamy blue s'est en allée

La maison a fermé ses yeux
Le chat et les chiens sont très vieux
Et ils viennent me dire adieu

Je ne reviendrai plus jamais
Dans ce village que j'aimais
Où tu reposes désormais

Oh Mamy ! Oh Mamy blue !
Oh Mamy blue !

 

Bon partage !

 

Rotpier

 

 
Lire la suite