Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Le blog-notes poétique et autre de Rotpier
Articles récents

Les dicton ( à la c - - ! ) de la semaine de … Rotpier !

20 Juillet 2008 , Rédigé par Rotpier Publié dans #Les dictons


 

Les dictons à la c - -   de la semaine !

Un petit jeu de mot, une petite bêtise ou …. une grosse,

un personnage caché ou bien toute autre chose : juste pour vous faire sourire !  Enfin, je l’espère !

 

Bonne fête 

Bonne fête à tous les saints de la semaine !

 

 

Pluie à la Saint Victor

fait chialer encore plus fort

les Marie-Madeleine

jusqu’à la fin de la semaine !

 

 

A la Sainte Brigitte,

il faut se méfier des barres d’eau

du coté de la Madrague !

 

( vieux dicton de la Cote d’Azur )

 

 

Crevaison à la Sainte Christine

mérite une rustine !

 

 

Si, à la Saint Jacques,

tu rentres dans ta coquille,

tu n’en sortiras qu’a la Saint Thomas !

 

A Sainte Anne,

un jour, Rotpier ira !

 

 

A la Sainte Nathalie,

tu feras des gros bécots à ta chérie !

Elle deviendra toute rouge

mais te fera une belle place dans son lit !

 

 

Et pis c’est tout pour aujourd’hui … brav’ gens !

 

Bonne semaine !

 

 

 

 

Lire la suite

Le petit arrêt rebus de … Rotpier !

19 Juillet 2008 , Rédigé par Rotpier Publié dans #Rébus


 

Et si l’on faisait un petit arrêt rébus ? … Juste comme ça, pour se dégourdir un peu les neurones !

 

 rébus 22 (1)

rébus 22 (2)

 

 

Petite aide au rébus :

 

 C'est une pensée sauvage du Rotpier ... dans le droit fil du billet d'hier !

 

 3ème ligne, 1ère image: comme d'hab : " ti "

5ème ligne: le serpent fait " se " ... comme d'hab aussi !

Il ne sais faire que ça et se mordre la queue ! ........... Ce qui fait très mal ! Encore faut-il être très souple !

Dernière image: en haut du mat des anciens voiliers.

 

 Et pie c'est tout !

 

Nota: Je ne vois que J.C. pour trouver ça !

 

Bon travail !

 

 

Rotpier

 


 

Lire la suite

Pédophilie : les excuses du Pape : le poème du jour : « Tu le diras un jour » de … Rotpier

19 Juillet 2008 , Rédigé par Rotpier Publié dans #Poésie



 

Préambule :

 

L’église catholique, par la voix du Pape, vient de s’excuser à Sydney (… du bout des lèvres et sous la pression des associations ) pour les actes de pédophilie commis par des prêtres australiens.

Que ce soit dans ce pays ou bien dans d’autres, cela fait des décennies qu’elle était au courant et qu’elle se taisait.

 

Il existe bien sûr d’autres catégories que les prêtres où d’ignobles individus profitent de leur position et de leur autorité près des enfants pour commettre de tels actes.

Mais, là … des représentants de l’église !

 

Si dieu n’existait pas, il faudrait l’inventer pour qu’il arrête tout ça !

 

Pierre Dupuis

 

 

 

 

Enfant en larmes

 Photo prise sur le net

 

 

 

Tu le diras un jour …

 

Neuf ans,

tu avais neuf ans.

Lui ?  Quarante… à peu près.

Il t’en imposait

…il en imposait à tout le monde !

Il était l’autorité reconnue.

Reconnu de tous.

Ne pas lui obéir ? Personne n’osait !

Toi, plus que tout autre.

Toi le timide, le respectueux, le presque soumis.

Oh ! il avait soigneusement choisi !

Il avait de l’expérience : la  science de l’infamie !

 

Des bruits avaient bien circulé …

mais il en circule tant… des bruits !

Et puis … si gentil, si près des enfants !

Lui, l’organisateur des veillées,

 des ballades, des feux de camp,

des sorties, des colos !

Et toujours le bon mot !

Si serviable, si près des enfants …

trop près !

Beaucoup trop près !

 

Avec ta naïveté et ta timidité,

 tu n’avais rien vu venir.

Tu n’avais pas vu l’étau se resserrer,

l’étau dégoûtant de ses bras se resserrer !

Et … c’était arrivé.

Après … des promesses ! … des menaces !

Trois fois il a recommencé !

Puis il a vu - il a su ! - que tu allais craquer.

Alors, doucement, perfidement, il a battu en retraite.

Il a continué les promesses … les menaces

… beaucoup plus les menaces !

Mentalement, il t’a bâillonné,

il t’a mis dans sa nasse !

Comme d’autres … comme beaucoup d’autres !

 

Puis, le temps a passé mais … rien ne s’est effacé !

Image claire et nette dans ta mémoire

qui remonte certains soirs

… certains soirs un peu plus noirs.

Tout est près à resurgir ! Il suffira d’un déclic,

d’un fait plus fort que les autres … un procès ?

Une lecture sur le sujet ?

Une émission de télé ?

ou bien tout simplement de … l’amour !

 De tout l’amour et de toute la confiance en une femme,

pour qu’enfin tu parles, que tu dises,

que tu accuses le maudit, l’infâme !

 

Le calculateur !

Le manipulateur !

Le maître chanteur !

Le persécuteur !

L’abject prédateur !

 

Et d’autres suivront !

Oui ! D’autres suivront

et vous  éviterez que nuise encore ce scélérat :

l’ignoble ordure qui t’a fait ça !

 

 

                                                   Pierre Dupuis

 

 

 

Déjà publié, revu .

 

 

Lire la suite

Le petit poème du jour : " Fantaisie que j' "M" " de ... Rotpier

18 Juillet 2008 , Rédigé par Rotpier Publié dans #Poésie



 
Bon, d'accord, il est un peu simplet mais bon !     C'est du Rotpier quoi !
 
 
 
 

Lettre M

Image du net
 
 
 

Fantaisie que j’ « M »

ou

l’apprenti sorcier,

 

 

Je déteste la lettre « M » !

Je la bannirais volontiers :

je la trouve moche et malsaine,

je l’exclurais de l’alphabet !

Sans elle, suprême bonheur :

la femme , alors, deviendrait fée !

Et afin de lui rendre honneur,

l’ homme, de joie, crierait ohé !

 

Mais … bon sang ! … Il y a un hic !

 

« Maman » n’existerait plus !

Et « aimer » oh ! « aimer » non plus !

 

Tout ça ne voudrait plus rien dire :

Rotpier arrête ton délire,

notre alphabet est si bien conçu !

 

Promis ! Je n’y toucherais plus !

Oui ! Je vous l’assure : c’est juré !

Je ne serais plus farfelu :

il est trop beau notre alphabet !

 

 

                                 Pierre Dupuis

 

 

Lire la suite

Humour : les petites (ou les grosses !) conneries du jour de Rotpier

17 Juillet 2008 , Rédigé par Rotpier Publié dans #Humour


 

Je vous rappelle cette citation :

 

La plus perdue de toutes les journées est celle où l'on n'a pas ri.

 

Chamfort  (Maximes et pensées)

 

 

 Mort de rire et, je continue !

 

1ère Rotpierrerie :

 

Après de longues recherches, j’affirme que :

 Les Cyclopes n’avaient qu’un œil, mais six bouches ! Ce qui les rendaient experts en roulage de pelle, mais aussi, hélas, très gros fumeurs ! …………Si, c’est vrai !

 

Note de Pierre :

( dans quel Etna il est le Rotpier ! )

 

2ème  Rotpierrerie :

 

J’ai bien connu un mec qui avait une maîtrise d’arts appliqués. Les filles étaient toutes folles de lui et de ses cours particuliers !

Sa 1ère devise était : Qui aime bien, chatte y vient !

 

Il avait passé sa maîtrise à la Sorbonne, d’où le principe de sa 2ème devise :  Si tu la Sorbonne, c’est qu’elle peut encore servir !

 

C’était un sacré gaillard qui travaillait fort dard !

 

 

Et pis c’est tout pour aujourd’hui !

 

Rotpier

Lire la suite

Le poème du jour : " Le heurtoir " de ...Rotpier

16 Juillet 2008 , Rédigé par Rotpier Publié dans #Poésie


 

Merci à Marie-Bretagne de m’autoriser à utiliser ses photos comme catalyseur d’idées pour certains de mes poèmes ou tout simplement pour les illustrer !

Pour celui-ci, c’est bien comme catalyseur que le cliché a joué !

 

Pierre

 

Heurtoir M. B

 

Photo de Marie-Bretagne

 

 

 

Le heurtoir,

 

Elle était là … juste derrière !

Phalanges de craie,

elle attendait.

 

Elle attendait,

redoutant l’ultime marche arrière,

… non croyante … elle priait !

 

L’épreuve était douloureuse :

allait-il venir ou bien pas ?

Elle n’était plus qu’une amoureuse

qui avait jeté sur ses ans l’omerta.

 

Juste quelques cheveux blancs

mais l’allure fière,

une existence sans vraiment de cadeaux,

un âge où la vie peut encore se refaire,

après … rideau !

 

Pas de judas au travers de la porte :

tout dépendait du heurtoir !

Allait-il rester sonorité morte

ou bien retentir comme battoir ?

 

Elle s’était promise une chose :

ne pas entrebâiller l’huis !

Attendre jusqu’à l’overdose

… attendre que ce soit lui !

 

Elle était là, presque dans le noir,

phalanges de craie,

elle attendait.

 

Elle attendait

en se demandant si son cœur tiendrait

au tout premier coup de heurtoir.

 

Elle était là

… suspendue au bon vouloir

d’un simple heurtoir … bleu,

bleu comme l’azur de ses yeux.

 

                                       Pierre Dupuis

 

 

 

Lire la suite

Le poème du jour : " Le moribond " de ... Rotpier

15 Juillet 2008 , Rédigé par Rotpier Publié dans #Poésie


 
Sans corde de rappel ...
 
 
Le moribond 2
 
Image du net: partie d'un tableau de Goya
 
 

Le moribond,

 

Je glisse

vers le précipice.

J’esquisse

des manœuvres récupératrices,

mais je tombe.

 

Mes ongles crissent

sur les interstices

et je dévisse

sans prises salvatrices

et je retombe.

 

La vie fuit. Lisse

comme un calice.

Tout doucement en coulisse,

elle se fait liquidatrice

et je retombe.

 

Mes forces m’abandonnent,

de la mort complices,

qu’ai-je fait pour qu’elles me trahissent

et me poussent dans la tombe ?

 

 

                                            Pierre Dupuis

 

Lire la suite

Petits haïkus enfilés … par Rotpier

14 Juillet 2008 , Rédigé par Rotpier Publié dans #Haïkus

Les haïkus du jour … selon Rotpier

 

Avertissement aux  nouveaux lecteurs :

Définition du haïku selon Rotpier  (qui n’engage que lui !) :

 

Le haïku est un concentré de poésie obtenu par déshydratation du superflu. Pour peu que le lecteur verse dessus, une perle de paupière, une goutte de sueur ou encore la fraîcheur d’un éclat de rire, il déborde en tous sens.

 

Nota :  Haïku se prononce en français :  « aiku » sans liaison. Exemple :

dans l’expression « un haïku », on prononce « aiku » et non «  naiku »

 

 

J’ai rarement le haïku triste.

J’ai souvent le haïku leste

mais je ne l’ai jamais pompeux !

On a, après tout, que le haïku qu’on peut,

c’est tout !

 

 

 

Certains enfilent des perles, le Rotpier enfile des petits haïkus ! 

( qui ne lâchent pas de perles ! ) Le ton étant donné ( même pas vrai : il est très cher sur les étals, ce qui met le cœur de mon porte-monnaie dans un étau ! )

voilà ce que cela donne !

 

 

 

Petits haïkus enfilés

 

 

Pas cadencés : fin

ne plus penser qu’a danser

trouver partenaire !

 

 

 

Pendant défilé

joli minois repéré

plus qu’à allumer !

 

 

Le bouquet final

petite chambre après bal

le feu d’artifice !

 

 

 

Flonflons terminés

confettis au caniveau

danse des balais !

 

  

Vivement l’an prochain !

 

Ah ! ça ira, ça ira, ça ira !

……… pour aujourd’hui !

 

 

Et pis c’est tout !

 

Rotpier

 

Lire la suite

Le poème du jour: " Je ne te connaissais même pas Valérie, "

12 Juillet 2008 , Rédigé par Rotpier Publié dans #Poésie


 
J'ai des souvenir de ce qui aurait pu m'arriver ............
 Poème ancien, déjà publié. Je n'ai changé que le mot "sept" ... quand je l'ai écrit, je n'étais que trois fois grand-père.
 
 
Je ne teconnaissais même pas Valérie (2)
 
Photo prise sur le net
 

Je ne te connaissais même pas Valérie,

 

Deux …

Ils étaient deux.

Si seulement tu avais vu leurs yeux …

si seulement tu avais pu voir leurs yeux !

 

Du haut de tes dix sept ans,

tu baladais avec l’insouciance

de l’encore adolescence

les pleins et les déliés

de ton corps de presque femme.

Eux, avaient vu …

en filigrane.

 

Si seulement tu avais vu leurs yeux …

Peut-être aurais-tu pu faire demi tour ?

Ne pas suivre, docile,

la petite route menant à la haute ville :

le chemin que tu empruntais depuis des années,

tranquille.

Eux … savaient.

Ils étaient les chasseurs,

toi … le gibier.

Saloperie !  

Saloperie de vie !

On t’a retrouvée … nue.

Peut-être les as-tu reconnus ?

Ces salauds qui t’ont  - après-  lardée de coups de couteau.

Aucun n’était mortel.

Tu as dû souffrir …

Comme tu as dû souffrir…

Avec ton doigt, ton doigt plein de sang,

tu as eu le temps d’écrire :

« Pas … ceux … d’en … bas … »

Saloperie !    Saloperie de vie !

 

Depuis  - depuis -  j’erre.

J’erre sur la petite route qui mène à la haute ville.

Je cherche … Je cherche … même si c’est imbécile !

Je n’ai plus grand chose à faire,

je suis à la retraite et … sept fois grand-père.

 

Je ne te connaissais même pas Valérie.

Mais je voudrais confondre ces deux-là,

ces deux-là qui t’ont salie, ces deux-là qui ont pris ta vie.

Je voudrais coincer les salauds qui t’ont fait ça !

 

                                                                 Pierre Dupuis

 

 

Lire la suite

Réponse pour le rébus de … Rotpier

12 Juillet 2008 , Rédigé par Rotpier Publié dans #Rébus



 

Réponse pour le rébus …  sur le billet « rébus » !

 

Bravo à ceux qui avaient trouvé !

Et pis c’est tout !

 

Rotpier

Lire la suite