Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Le blog-notes poétique et autre de Rotpier
Articles récents

Fête des voisins, le poème du jour : " Ce sera chouette " de ... Pierre

26 Mai 2009 , Rédigé par Rotpier Publié dans #Poésie - humour


 
N'oubliez pas, aujourd'hui c'est
... la fête des voisins !
Enfin, surtout des voisines !!!
 
 
 
 
 
Image prise sur le net
 
 
 

Ce sera chouette !

 

Ma voisine de palier,

une timide brunette

originaire de l’Allier,

se cache derrière ses lunettes !

 

Je suis très accroché

mais … pas moyen de l’approcher !

 

Demain,

je la coincerais dans un coin

… de l’escalier !

Je lui ferais un gros bisou

qui glissera jusqu’à … son cou !

 

Elle me dira : « vous êtes fou !

Vous êtes fou à lier ! »

 

Et moi, de lui répliquer :

« mais non ! Je ne suis pas zinzin :

c’est la fête des voisins ! »

 

Après, sans lunettes,

sans nuisette,

nous nous glisserons sous sa couette !

Ce sera chouette !

Très chouette !

Ce sera la fête des … câlins !

 

Ah ! Vivement demain !

 

Mais … si elle me disait : « non ! » ?

Eh bien …tant pis, je resterais sur le palier

comme un  con !

 

 

                                              Pierre Dupuis

 

Déjà publié ... légèrement modifié !

 

 



 

 

 

 

Lire la suite

Les dictons ( à la c - - ! ) de la semaine de … Rotpier !

25 Mai 2009 , Rédigé par Rotpier Publié dans #Les dictons


Les dictons à la c - -   de la semaine !

Un petit jeu de mot, une petite bêtise ou …. une grosse,

un personnage caché ou bien toute autre chose : juste pour vous faire sourire !  Enfin, je l’espère !

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Photo spéciale:

 

 

 

Amarilys des rues gueuses

 ( faisant le pied de grue devant mon réverbère ! )

 

 

Bonne fête à tous les saints de la semaine !

 

 

Si, à la Sainte Sophie,

ta petite amie se barre

c’est que de toi elle en a marre !

Allez, prends-le avec philosophie

et regarnis ton lit !

 

 

 

Si, à la Saint Bérenger,

tes tiroirs ne sont pas bien rangés,

tu chercheras les choses en vain

jusqu’à la Saint Augustin

… voir jusqu’à la Saint Germain !

… J’en prends le pari !

 

Bon courage mon cousin !

 

 

Si à la Saint Aymar

avec un autre, ta copine démarre

au quart de tour,

c’est que tu n’es pas bon en amour !

 

 

Pentecôte en montant : c’est dur !

Pentecôte en descendant,

c’est fini, c’est sûr !

 

xxxxxxxxxxxxxx 

  

Le bonus de la semaine :

 

Petits cancans de Cannes,

 

Quand Cannes a pleuré :

tout était gris !

Quand Cannes a ri :

tout était jaune !

Drôle de faune !

 

Et, du coup :

 

Un titi parisien était, en gros, miné

de ne pas avoir vu beaucoup

de seins animés !

 

 

 

Et pis c’est tout pour aujourd’hui … brav’ gens !

 

Bonne semaine !

 

Rotpier

 

Lire la suite

Rébus : réponse pour le rébus de … Rotpier

25 Mai 2009 , Rédigé par Rotpier Publié dans #Rébus


 

Réponse pour le rébus …  sur le billet « rébus » !

 

Bravo à ceux qui avaient trouvé !

Et pis c’est tout !

 

Rotpier

Lire la suite

Rébus : le petit arrêt rébus de … Rotpier !

24 Mai 2009 , Rédigé par Rotpier Publié dans #Rébus


 

Et si l’on faisait un petit arrêt rébus ? … Juste comme ça, pour se dégourdir un peu les neurones !

 

 

 


 

 

Petite aide au rébus (les champions s'en passeront !) :

 

C'est une pensée d'actualité toute chaude ! 

Même si, dans ce secteur là, ça finit froid à tour de bras ! 

 

1ère ligne, 1ère image: de sable ou d'autre !

 4ème ligne, 1ère image: en direct " ti " ! ..... 2ème image: c'est un ordre donné au petit personnage ! ....... dernière image: le gars a la crève, donc la " - - - - "

 5ème ligne, dernière image: ce n'est pas la nuit !

 

Et pis c'est toux !


Réponse :

 

Tapis rouge ou pas, en maison de retraite, c’est festival de cannes tous les jours !

 

 

Ça, c’est juste la signature !

 

 

 

 

Lire la suite

Un pastiche d'une chanson de Monsieur Aznavour: " Qu'elle est triste Denise " de .... Rotpier

20 Mai 2009 , Rédigé par Rotpier Publié dans #Poésie - humour


 

Remarque importante ( si ça se trouve, tout le monde s’en fout ! ) :

 

        Rotpier et Pierre seront absents jeudi, vendredi et peut-être samedi pour cause de non-présence.

En attendant, ils vous laissent avec Denise et si vous en voulez, ils vous la confient avec plaisir !

Vous en faites ce que vous voulez : vous la gardez ou vous la balancez dans le grand canal après l’avoir décapée sur place à la lessive St Marc : l’eau est déjà bien assez polluée comme ça !

 

 

Voici donc le chef-d’œuvre tant attendu :

un pastiche de Venise qui est beaucoup plus

relevé qu'un pastiche de Marseille... ne l'oublions pas !

 

 
 
 
Photo du net bien bidouillée par le Rotpier !
 
 
 

Qu’elle est triste Denise,

 

Qu’elle est triste Denise

avec tout’ ses peaux mortes

 qu’elle est triste Denise

et en plus elle pue.

 

Je lui dis des gros mots

en lui montrant la porte

elle en à rien à s’couer

et moi je n’en peux plus.

 

Qu’elle est triste Denise

ses bas qui dégringolent

ne font que souligner

ses genoux tout cagneux.

 

Et mes lèvres se serrent

quand elle se gondole

je pourrais ô malheur

gerber au moins pour deux.

 

Qu’elle est triste Denise

avec tout’ ses peaux mortes

 qu’elle est triste Denise

et en plus elle pue.

 

Les musées les églises

lui ont fermé leurs portes

les tourist’  apeurés

s’enfuyaient dans les rues.

 

Qu’elle est triste Denise

c’est bien mon infortune

et je voudrais demain

aller à son trépas.

 

Et quand elle ironise

plus conne que la lune

je voudrais l’oublier

mais elle est toujours là.

 

Je suis bien un pigeon

un dindon un cloporte

je ne sais plus sourire

je suis plus que perdu.

 

Y en a marr’  de Denise

je la voudrais bien morte

y en a marr’ de Denise

c’est demain que j’ la tue.

 

La la la la la la

la la la la la la

la la la la la la

la la la la la la.

 

 

                             Rotpier

 

 

 
 


 
 
 
 
Lire la suite

" Train d'enfer " : le poème du jour de ... Pierre

19 Mai 2009 , Rédigé par Rotpier Publié dans #Poésie


 

" La jeunesse qui passe

ne repasse jamais !

Le jour où l’on trépasse

n’est que décembre en mai ! "

 

 

 

 

Image du net

 

 

Train d’enfer,

 

Tu as vu ta jeunesse

 passer au grand galop,

certaines larronnesses

te traiter de salaud !

Fugitives maîtresses

connaissant bien le mot :

elles-mêmes traîtresses

…d’où un certain culot !

 

C’est à bride abattue

que tu as chevauché

certaines dévêtues

avant que d’y toucher,

d’autres moins convaincues

qu’il fallait éplucher,

raides comme statue,

froides comme rocher !

 

Et ainsi va la vie,

- tu en sors tout sonné ! -

terminé les envies :

elle est loin ton acné !

Les rides se convient

- en joli pied de nez ! -

sur ta face en survie :

tu es bien chiffonné !

 

La jeunesse qui passe

ne repasse jamais !

Le jour où l’on trépasse

n’est que décembre en mai !

L’existence est impasse

tu le sais désormais : 

ta miteuse carcasse

est entre « guillemets » !

 

 

                                 Pierre Dupuis

 

 

 



 

 

 

Lire la suite

Les dictons ( à la c - - ! ) de la semaine de … Rotpier !

18 Mai 2009 , Rédigé par Rotpier Publié dans #Les dictons

 
 

Les dictons à la c - -   de la semaine !

Un petit jeu de mot, une petite bêtise ou …. une grosse,

un personnage caché ou bien toute autre chose : juste pour vous faire sourire !  Enfin, je l’espère !

 

 

 

Un gros bouquet de roses ( Gislaine de Fénégonde )

Cette année, elles ne sont que seulement en boutons !

 

Bonne fête à tous les saints de la semaine !

 

 

A la Saint Eric, 

quand on a

du fric,

on fait son cinéma !

 

( Si celle-là n’est pas d’actualité, hein !

Il est très spécial, mais je l’aime bien ! )

 

 

A la Saint Yves, 

mon temps est compté,

je m’occupe de moi :

il ne faut pas s’ignorer !

Mince ! Il est déjà 10 h Icare

et casque d’or est en retard !

 

 

Si, à la Saint Bernardin,

tu as du baratin,

le lendemain, mon garçon,

 tu feras son Ascension !

 

 

Dans la même veine et le tout de mon cru :

 

 

Si, à la Saint Emile,

tu la séduis facile,

ne te fais pas de bile :

tu lui pèteras le panier

à la Saint Didier !

 

( Vieux dicton de la campagne profonde )

 

 

Si, à la Saint Donatien ,

tu vois des martiens,

arrête le pinard

avant qu’il ne soit trop tard !

 

 

 

 

Et pis c’est tout pour aujourd’hui … brav’ gens !

 

Bonne semaine !

 

Rotpier

 

 

 

Lire la suite

Rébus : réponse pour le rébus de … Rotpier

18 Mai 2009 , Rédigé par Rotpier Publié dans #Rébus


 

Réponse pour le rébus …  sur le billet « rébus » !

 

Bravo à ceux qui avaient trouvé !

Et pis c’est tout !

 

Rotpier

Lire la suite

Rébus : le petit arrêt rébus de … Rotpier !

17 Mai 2009 , Rédigé par Rotpier Publié dans #Rébus


 

 

Et si l’on faisait un petit arrêt rébus ? … Juste comme ça, pour se dégourdir un peu les neurones !

 

 

 

Petite aide au rébus (les champions s'en passeront !) :

 

C'est une pensée du philosophe Platon !

C'est autre chose que du Rotpier !

 

1ère ligne, 2ème image: Titeuf s'aperçoit qu'il possède un

" - - - - " ... divisé par deux ! ........ 5ème image: sert à tenir le chien ! ... dernière image : c'est en francs, mais c'est bien le " - - - - " !

 2ème ligne, 2ème image: le volatil s'appelle Coco ! .... 3ème image: quand son nez s'allonge, il " - - - - " !  ......... Dernière image: en direct : " hêtre "

 3ème ligne, 2ème image: autre appellation de " papa " ........ 3ème image: des poches de  " - - - - " !

 4ème ligne, 1ère image: le serpent fait toujours " s " ! ......... 5ème et 6ème images: voir plus haut !

 5ème ligne, 2ème image: cri du mouton !

 

 

 Et pis c'est tout !


Réponse :

                                                                                                        

Les yeux de l'esprit ne commencent à être perçants que quand ceux du corps commencent à baisser.

 

Platon ( Le banquet )

 

 

 

 

 

Ça, c’est juste la signature !

 

Lire la suite

Les chansons ou les musiques que j’aime … de Rotpier

16 Mai 2009 , Rédigé par Rotpier Publié dans #Musiques et chansons que j'aime


De temps en temps, je vous propose de partager les chansons

et les artistes que j’aime !

Clip vidéo et paroles

 

Cette fois-ci :

 

Serge Reggiani :

 

« Les loups sont entré dans Paris »

 
 
 
 
 
 
Les hommes avaient perdu le goût
De vivre, et se foutaient de tout
Leurs mères, leurs frangins, leurs nanas
Pour eux c'était qu'du cinéma
Le ciel redevenait sauvage,
Le béton bouffait l'paysage... alors

Les loups, ououh! ououououh!
Les loups étaient loin de Paris
En Croatie, en Germanie
Les loups étaient loin de Paris
J'aimais ton rire, charmante Elvire
Les loups étaient loin de Paris.

Mais ça fait cinquante lieues
Dans une nuit à queue leu leu
Dès que ça flaire une ripaille
De morts sur un champ de bataille
Dès que la peur hante les rues
Les loups s'en viennent la nuit venue... alors

Les loups, ououh! ououououh!
Les loups ont regardé vers Paris
De Croatie, de Germanie
Les loups ont regardé vers Paris
Tu peux sourire, charmante Elvire
Les loups regardent vers Paris.

Et v'là qu'il fit un rude hiver
Cent congestions en fait divers
Volets clos, on claquait des dents
Même dans les beaux arrondissements
Et personne n'osait plus le soir
Affronter la neige des boulevards... alors

Des loups ououh! ououououh!
Des loups sont entrés dans Paris
L'un par Issy, l'autre par Ivry
Deux loups sont entrés dans Paris
Ah tu peux rire, charmante Elvire
Deux loups sont entrés dans Paris.

Le premier n'avait plus qu'un œil
C'était un vieux mâle de Krivoï
Il installa ses dix femelles
Dans le maigre square de Grenelle
Et nourrit ses deux cents petits
Avec les enfants de Passy... alors

Cent loups, ououh! ououououh!
Cent loups sont entrés dans Paris
Soit par Issy, soit par Ivry
Cent loups sont entrés dans Paris
Cessez de rire, charmante Elvire
Cent loups sont entrés dans Paris.

Le deuxième n'avait que trois pattes
C'était un loup gris des Carpates
Qu'on appelait Carêm'-Prenant
Il fit faire gras à ses enfants
Et leur offrit six ministères
Et tous les gardiens des fourrières... alors

Les loups ououh! ououououh!
Les loups ont envahi Paris
Soit par Issy, soit par Ivry
Les loups ont envahi Paris
Cessez de rire, charmante Elvire
Les loups ont envahi Paris.

Attirés par l'odeur du sang
Il en vint des mille et des cents
Faire carouss', liesse et bombance
Dans ce foutu pays de France
Jusqu'à c'que les hommes aient retrouvé
L'amour et la fraternité.... alors

Les loups ououh! ououououh!
Les loups sont sortis de Paris
Soit par Issy, soit par Ivry
Les loups sont sortis de Paris
Tu peux sourire, charmante Elvire
Les loups sont sortis de Paris
J'aime ton rire, charmante Elvire
Les loups sont sortis de Paris...
 
 
 

Bon partage !

 

Rotpier

 

 
Lire la suite