Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Le blog-notes poétique et autre de Rotpier
Articles récents

Rébus : réponses aux petits rébus dominicaux de ... Rotpier ! + un bonus venteux !

17 Février 2020 , Rédigé par Rotpier Publié dans #Divers, #Humour, #Pensées, #Rébus

 

Réponses pour les rébus :

Je viens de les mettre sur le billet d'avant … « rébus » ! 

 Un grand bravo à ceux qui avaient trouvé !

Pour les autres, un petit retour en arrière est souvent gage d'un grand sourire à venir ! 

 

.

  

Le bonus :

 

 

Nota:

A propos de vent, j'ai à gérer le problème d'un arbre de chez moi qui est tombé sur le pignon de la maison des voisins. Entre l'assurance et les entreprises, j'ai à faire et je ne serais certainement pas présent sur les blogs cette semaine !

Éole m'a joué un sale tour !  😊

 

 

 

Lire la suite

Rébus : le petit arrêt rébus dominical de … Rotpier ! Deux pour le prix d'un et c'est toujours cadeau !

16 Février 2020 , Rédigé par Rotpier Publié dans #Humour, #Pensées, #Rébus

 

Et si l’on faisait un petit arrêt rébus ?

… Juste comme ça, pour se dégourdir un peu les neurones !

 

 

Petite aide au rébus

(les champions s'en passeront !) :

 

C’est un rébus très court, fastoche et dans le vent !

1ère ligne, 2ème image : le mec a choppé la crève: il a une sacrée " - - - - " !
2ème ligne,avant-dernière image : en direct " U" ! ... cocotte ! 
Dernière ligne, dernière image : Éole est le dieu du "  - - - - " !
 
Et pis c'est tout !
Allez, au travail brav'  gens ! C'est un rébus bien senti qui aurait certainement plu à Éole ! 

 

Réponse :

Dans tous les domaines, une idée non exploitée n’est qu’un pet : ce n’est que du vent !

 

Nota: A propos de vent, j'ai à gérer le problème d'un arbre de chez moi qui est tombé sur le pignon de la maison des voisins. Entre l'assurance et les entreprises, j'ai à faire et je ne serais certainement pas présent sur les blogs cette semaine ! 

 

 

 

xxxxxxxxxxxxxxxxxxx

 

Le second en bonus et sans aide  pour  les accros !

C'est un rébus encore dans le vent ! Il faut dire que le temps actuel me les a soufflés tous les deux !

Juste une petite aide : 1ère image de la 7ème ligne : ce n'est pas un PC ! ... Un péché non plus d'ailleurs, hein mes mignons !

 

 

 

 

Allez, au boulot !

Il n' est pas aussi costaud que la semaine passée  😊

N'oubliez pas un parapluie bien costaud, si vous allez faire un petit tour dehors, pour éviter le pépin du retournement et la mort des baleines ... déjà qu'il n'y en a plus beaucoup !

 

Réponse :

Outre le fait qu’ils nous mettent le moral dans les chaussettes et peut-être même à cause de cela, les épisodes pluvieux successifs ne nous rajeunissent pas !

 

 

 

 

 

 

 

Lire la suite

Richard Cocciante : "Avec simplicité" ... Les chansons ou les musiques que j’aime … de Rotpier

15 Février 2020 , Rédigé par Rotpier Publié dans #les chansons et les musiques que j'aime

 

Une fois par semaine,
je vous propose de partager les chansons
et les artistes que j’aime !
Clip vidéo et paroles
 
Cette fois-ci :
 

"Richard Cocciante"

« Avec simplicité »

 

Pour écrire d'aussi belles chansons, je pense qu'il a un Cocciante intellectuel au dessus de la moyenne ... quand pensez-vous?

 

Avec Simplicité :

.

Tu m'as dit des mots d'amitié, l'amour s'est glissé en moi
Avec simplicité
De tous petits mots parfumés d'oiseaux sont tombés du ciel
Avec simplicité
Je ne crierai plus au secours
Le chagrin d'hier tourne court
C'est toi qui l'as tué
Avec simplicité

Je t'emporte dans ma chanson d'amour inventée pour toi
Avec simplicité
Quelle soit belle ou non, ma chanson, elle suit le fil de ta voix
Avec simplicité
Je n'ai plus de fête sans toi
La seule fête pour moi
C'est seulement de t'aimer
Avec simplicité
Et je sais très bien désormais
Pour qui j'ai envie de chanter

Tu me quittes une heure, je suis mort
Je n'ai plus ni cœur ni corps, je suis désenchanté
Par une ombre aux yeux de soleil
Qui a cambriolé presque tout mon sommeil
Avec simplicité
Il y a ton orage dans l'air
Il y a ton sourire sur la mer
Il y a ton éclair, ton électricité

Le printemps peut battre tambour
La fleur qui fait mon cœur moins lourd
C'est toi qui l'as semé
Avec simplicité
Et je sais pour qui désormais
Le soir j'ai envie de chanter

Je n'existe plus quand tu sors
J'ai toute ma vie dehors, je suis désenchanté
Par une ombre au cœur qui sommeille
Qui a cambriolé presque tout mon soleil
Avec simplicité
Il y a ton parfum doux amer
Cette eau pure au cœur du désert
Il y a chaque nuit sur mes nerfs
Cette éventualité
De ta simplicité

  

 

Bon partage ... tout en simplicité !

 

Rotpier

Lire la suite

Les scoops du jour : l'actualité vue par le Rotpier + 1 bonus !

13 Février 2020 , Rédigé par Rotpier Publié dans #Humour, #L'actualité vue par le Rotpier, #Pensées

L'actualité vue par Rotpier 1ère image de présentation

Dans les coulisses du :

Projet de plan de paix entre Israéliens et Palestiniens

mijoté par Donald Trump 

 

xxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxx

Petit jeu en bonus:

Cherchez l'erreur de nomenclature :

 

 

Si vous avez trouvé, vous pouvez vous engager dans l'armée ! Purée de purée !

 

xxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxx

 

Et pis c'est tout pour aujourd'hui !

( Petits montages à partir d'images du net !)

Le Rotpier

 

Lire la suite

" Le vieux pêcheur et le mérou, " : le poème du jour corsé de ... Rotpier

11 Février 2020 , Rédigé par Rotpier Publié dans #Poésie, #Poésie, Humour

 


image du net

 

Le vieux pêcheur et le mérou,

 

Originaire de Corfou

fils et petit fils de pêcheur

original et un peu fou

mais avant tout homme de cœur.

 

Il avait un petit bateau

un héritage de son père

c’était un antique rafiot

qui sentait très fort la misère.

 

Colmaté un peu de partout

il tenait la mer de première

rendant bien des marins jaloux

ça clabaudait dans les chaumières !

 

Son rêve était de ramener

un mérou brun de taille énorme

et de l’exposer sous le nez

de tous ses pairs sans autre forme.

 

Et ce jour là était venu

il avait dépassé son rêve

un poisson énorme et ventru

était étalé sur la grève.

 

On le pesa : cent vingt kilos !

très joli poids sur la balance

il entama presque aussitôt

de frénétiques pas de danse !

 

Un peu comme Zorba le Grec

après l’échec de l’entreprise

cela cloua vraiment le bec

aux jaloux à la mine grise.

.

Le mérou rejoint un étal

face au vieux port dos à la halle

hors de question que l’animal

subisse une vente banale !

 

Tout le monde voulait le voir

un long cortège de Corfiotes

défila du matin au soir

certains même avec des loupiottes !

 

Et c’était des oh ! Et des ah !

« t’as vu la taille de son ventre

je n’ai vraiment jamais vu ça

quel animal diantre de diantre ! »

 

Ce ne fut qu’au petit matin

qu’il décida de la découpe

aidé de quatre bons copains

des gars sérieux sans entourloupe !

 

C’est au moment de le vider

que la surprise fut totale

du ventre aussitôt tailladé

s’échappa une énorme opale !

 

Et puis ce fut d’autres bijoux

une véritable fortune

les jaloux furent plus jaloux :

il avait décroché la lune !

 

Avalé au fond de la mer

et venant d’une ancienne épave

un trésor que beaucoup d’experts

avaient raté de façon grave !

 

Probablement un acatium

un bateau de la Grèce antique

fuyant la loi de l’impérium

de Rome la monolithique !

 

Il était très riche à présent

lui le fauché le sans-le-sou

il décida sur le moment

d’offrir aux pauvres le mérou ;

 

Il fit un balthazar géant

en empruntant sur sa fortune

plus de problème maintenant

qu’il avait un monceau de thunes !

 

Les banquiers lui faisaient la cour

afin de gérer sa richesse

les femmes lui tournaient autour

clignant des yeux roulant des fesses !

 

Mais il garda femme et amis

au grand dam de ces lèche-bottes

il se fit quelques ennemis

chez les nantis et les cocottes !

 

Mais pas de quoi fouetter un chat

le temps mit fin aux jalousies

aux éternels prêchi-prêcha

la bile fut vite moisie !

 

            Péroraison :

 

Dans la belle île de Corfou

se mit en place une légende

glorifiant pêcheur et mérou

et leur réputation fut grande !

 

xxxxxxxxxxxxx

 

    Premier aparté :

Si j’étais un sage poète

j’aurais pu en rester ici

mais moi je n’en fais qu’à ma tête

et je me fiche des lazzis !

.

Vous pourrez donc dans une glace

avoir un petit aperçu

de ce que je peux mettre en place

sans pour autant avoir trop bu !

 

     Eclairage :

Il existe moult variétés de mérous dont

le nom scientifique est : Epinephelus marginatus.

Epinephelus … déjà tout un programme si on remplace

le second « e » par un « a » ! Ah ah ah !

 

Donc: à votre glace !

 

Second aparté :

Les anagrammes de « mérou » sont :

« morue » et « mœurs »

Avouez que c’est encore là tout un programme !

 

xxxxxxxxxxxxxx

 

Sur cette affaire extravagante

voila vous savez presque tout

le vieux pêcheur et le mérou :

une aventure ébouriffante !

 

Je vous laisse car j’ai à faire :

je pars à la pêche au mérou

avec un ami de Corfou

qui connaît très bien son affaire !

 

Et si nous revenons bredouilles

il m’apprendra le sirtaki

et quand je l’aurais bien appris

nous irons jouer les arsouilles !

 

J’aurais pu choisir une rime

 bien plus scabreuse mais voila

ma muse qui veille et m’opprime

m’a dit : « Adieu si tu fais ça ! »

 

Elle n’est pas facile à vivre

et je ne suis que son féal

alors parfois moi je l’enivre

et l’enferme dans un bocal !

 

Je la pose sur mon pupitre

ses yeux me lancent des éclairs

alors je ris et fais le pitre

mais pas bien longtemps ça c’est clair !

 

Un jour et c’est couru d’avance

elle me laissera tomber

un gars lui fera des avances

un gaillard au torse bombé.

 

Mais j’ai déjà prévu la chose

j’ai acheté un revolver

j’effacerai ce pas-grand-chose

de douze balles de Luger !

 

J’en remettrai dans la foulée

douze de plus dans le chargeur

hors de question que la traînée

s’en aille fricoter ailleurs !

 

Je n’alignerai plus de rîmes

je n’aurais plus d’inspiration

ensuite viendra la déprime

c’est le lot de tout histrion !

 

A moins qu’une nouvelle muse

ne pointe le bout de son nez

que je la séduise et l’abuse

en la soûlant lors d’un dîner !

 

Elle sera ma Pénélope

je serai son Ulysse aimé

en cas de mauvais horoscope : 

une de plus à supprimer !

 

                       

                            Rotpier

 

Petit cadeau en prime : 

 

Lire la suite

Rébus : réponses aux petits rébus dominicaux de ... Rotpier !

10 Février 2020 , Rédigé par Rotpier Publié dans #Humour, #Pensées, #Rébus

 

Réponses pour les rébus :

Je viens de les mettre sur le billet d'avant … « rébus » ! 

 Un grand bravo à ceux qui avaient trouvé !

Pour les autres, un petit retour en arrière est souvent gage d'un grand sourire à venir ! 

 

.

 

Lire la suite

Rébus : le petit arrêt rébus dominical de … Rotpier ! Deux pour le prix d'un et c'est toujours cadeau !

9 Février 2020 , Rédigé par Rotpier Publié dans #Humour, #Pensées, #Rébus

 

Et si l’on faisait un petit arrêt rébus ?

… Juste comme ça, pour se dégourdir un peu les neurones !

 

 

Petite aide au rébus

(les champions s'en passeront !) :

 

C’est un rébus court et qui a fait marcher beaucoup de gens il n'y a pas très longtemps et ce n'est peut-être pas fini !

1ère ligne, 2ème image : "oui " en allemand et il faut séparer les deux lettres ! 
2ème ligne, dernière image : en direct " grrrr " ! ( L'autre aussi ! Il y a répétition d'une même formule : il y a la formule 1 et la formule 2 ... comme dans la couse automobile ... mais là, je m'égare du nord !)
3ème ligne, dernière image : les feuilles, les fruits et l’écorce d'un arbre cher à Shakespeare ! (L'autre aussi ! Il y a répétition d'une même formule : il y a la formule 1 et la formule 2 ... comme dans la couse automobile ... mais là, je m'égare du nord !)
4ème ligne, avant dernière image : ça sent mauvais, donc ça  " - - - " au présent de l'indicatif ! 
7ème ligne, dernière image : Éros est le dieu de "  - - - - - " ! ... et parfois, il est rosse ! 
9ème ligne, 2ème image : la moitié du nom du volatile !
10ème ligne, avant dernière image : il y en a 4 de 2 personnes !
11ème ligne, avant dernière image : un diagramme de  "  - - - " et pas pour les bourricots ! 
 
Et pis c'est tout !
 
Allez, au travail brav'  gens ! Si vous ne trouvez pas, hors de question que je vous rembourse ! 

 

Réponse :

Il y a pire que la grève des transports publics : la grève des transports amoureux ! Et là, c’est coton pour se faire rembourser son billet !

 

 

xxxxxxxxxxxxxxxxxxx

 

Le second en bonus et sans aide  pour  les accros !

C'est un rébus très long et pas facile : débutants s'abstenir ! 

 

 

 

 

Allez, au boulot !

Il est costaud mes petits agneaux !  😊

Ne me dites pas : " Ô Maître ! Que vous êtes intelligent ! " Vous entreriez dans la catégorie exposée ! ... Et non explosée, ce qui fait quand même une sacrée différence de poids ! 

 

Réponse :

Supposons que j’utilise le néologisme « Lèchebien » pour désigner un bas flatteur, je serais obligé de passer à « Lèchebienne » pour le cas d’une femme et je pense que je serais voué, alors, aux gémonies sur le grand autel des réseaux sociaux !

 

Nota: Je vous avais prévenu qu'il était costaud !  😊 

 

 

 

Lire la suite

Michel Sardou: "Femme des années 80 " ou " Être une femme " ... Les chansons ou les musiques que j’aime … de Rotpier

8 Février 2020 , Rédigé par Rotpier Publié dans #les chansons et les musiques que j'aime

 
Une fois par semaine,
je vous propose de partager les chansons
et les artistes que j’aime !
Clip vidéo et paroles
 
Cette fois-ci :
 

« Femme des année 80" » ou " Être une femme "

 

«Michel Sardou »

 

… ça décoiffe un peu !

 

 

♪ Être une femme ♪

 

Dans un voyage en absurdie
Que je fais lorsque je m'ennuie,
J'ai imaginé sans complexe
Qu'un matin je changeais de sexe,
Que je vivais l'étrange drame
D'être une femme.

Femme des années 80,
Mais femme jusqu'au bout des seins,
Ayant réussi l'amalgame
De l'autorité et du charme.
Femme des années 80,
Moins Colombine qu'Arlequin,
Sachant pianoter sur la gamme
Qui va du grand sourire aux larmes.

Être un P.D.G. en bas noirs,
Sexy comm'autrefois les stars,
Être un général d'infanterie
Rouler des patins aux conscrits.

Enceinte jusqu'au fond des yeux,
Qu'on a envie d'app'ler monsieur,
Être un flic ou pompier d'service
Et donner le sein à mon fils.

Femme cinéaste, écrivain,
A la fois poète et mannequin,
Femme panthère sous sa pelisse
Et femme banquière planquée en Suisse.

Femme dévoreuse de minets,
Femme directeur de cabinet,
A la fois sensuelle et pudique
Et femme chirurgien-esthétique.

Une maîtresse Messaline
Et contremaîtresse à l'usine,
Faire le matin les abattoirs
Et dans la soirée le trottoir.

Femme et gardien de la paix,
Chauffeur de car, agent-secret,
Femme général d'aviation,
Rouler des gamelles aux plantons.

Être un major de promotion,
Parler six langues, ceinture marron,
Championne du monde des culturistes,
Aimer Sissi impératrice.

Enceinte jusqu'au fond des yeux,
Qu'on a envie d'app'ler monsieur,
En robe du soir, à talons plats,
Qu'on voudrait bien app'ler papa.

Femme pilote de long-courriers
Mais femme à la tour contrôlée,
Galonnée jusqu'au porte-jarretelles
Et au steward rouler des pelles.

Maîtriser à fond le système,
Accéder au pouvoir suprême:
S'installer à la Présidence
Et de là faire bander la France.

Femme et gardienne de prison,
Chanteuse d'orchestre et franc-maçon,
Une strip-teaseuse à corps perdu,
Emmerdeuse comme on en fait plus.

Femme conducteur d'autobus,
Porte des halles, vendeuse aux puces,
Qu'on a envie d'appeler Georges
Mais qu'on aime bien sans soutien-gorge.

Être un P.D.G. en bas noirs,
Sexy comm'autrefois les stars,
Être un général d'infanterie,
Rouler des patins aux conscrits.

Femme cinéaste, écrivain,
A la fois poète et mannequin,
Femme panthère sous sa pelisse
Et femme banquière planquée en Suisse.

Femme dévoreuse de minets,
Femme directeur de cabinet,
A la fois sensuelle et pudique
Et femme chirurgien-esthétique.

Être un major de promotion,
Parler six langues, ceinture marron,
Championne du monde des culturistes,
Aimer Sissi impératrice.

Femme et gardien de la paix,
Chauffeur de car, agent-secret,
Femme général d'aviation,
Rouler des gamelles aux plantons.

Femme pilote de long-courriers
Mais femme à la tour contrôlée,
Galonnée jusqu'au porte-jarretelles
Et au steward rouler des pelles.

Maîtriser à fond le système,
Accéder au pouvoir suprême:
S'installer à la Présidence
Et de là faire bander la France.

Femme des années 80,
Moins Colombine qu'Arlequin,
Sachant pianoter sur la gamme
Qui va du grand sourire aux larmes.

 

Bon partage !

 

Rotpier

 

 

Lire la suite

Les hululucubrations des chouettes Chouettes du Rotpier : un poil d'humour à plumes !

6 Février 2020 , Rédigé par Rotpier Publié dans #Humour, #Pensées, #Les chouettes Chouettes du Rotpier

Certains ont leurs Zozios, le Rotpier a ses chouettes Chouettes !
Elles sont féminines ou masculines  et assez BCBG… quoique !
Il leur arrive fréquemment de se voler dans les plumes sans ménagement ! 
 Elles sont, selon les circonstances, sentencieuses, drôles, percutantes, graves, irrévérencieuses, taclantes et même parfois … grivoises, mais toujours en utilisant un vocabulaire respectueux… enfin presque !

Le Rotpier l'homme qui murmurait (2)

 

Les hululucubrations abracadabrantesques

des chouettes Chouettes du Rotpier

 

 

 

 

 

 

Signature Rotpier

 

Lire la suite

Le poème du jour : " Revenons aux fondamentaux, ou Et si Pierre Boulle avait vu juste… " de ... Pierre

4 Février 2020 , Rédigé par Rotpier Publié dans #Billet d'humeur, #Humour, #Pensées, #Poésie, #Poésie - humour

 

Non, non!  Rassurez-vous: je n'ai pas encore perdu la boule ... d'autres peut-être ?

 

Ados aux smartphones ou accros aux smartphones ... c'est pareil !

Image bidouillée du net !

xxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxx

 

.

Image du net d'une autre planète !

 

 

Revenons aux fondamentaux,

ou

Et si Pierre Boulle avait vu juste…

 

On peut me traiter de vieux schnock

de croulant au trois quarts sénile,

dire que je radote en bloc

et me classer dans les fossiles !

 

            Mais…

Quand je regarde les ados

les doigts crispés autour des touches,

pour faire la bête à deux dos

ils doivent le faire en Bluetooth !

 

Terminé le contact direct,

exit le branchement physique,

c’est peut-être un peu plus sélect

mais rien ne vaut l’acte basique !

 

À ce rythme c’est l’extinction

des humains dans quelques années,

terminé la copulation,

vieille technique surannée !

 

Les singes tout en honorant

leurs guenons de façon classique

rigoleront à pleines dents

en se tamponnant des critiques !

 

Si Pierre Boulle était vivant

il se taperait sur les cuisses :

bien en avance sur son temps

il avait flairé les prémices !

          

          Péroraison :

Allez bougez-vous les ados,

laissez tomber claviers et touches,

revenez aux fondamentaux

et restez à portée de bouche !

 

A trop baigner dans le virtuel

on passe à coté de la vie,

en amour pas de logiciel,

pas de volonté asservie !

 

Décrochez des réseaux sociaux

ces lieux que l’on croit de partage

mais qui sont, bien que conviviaux,

des lieux d’errance et d’engluage !

 

Le digital est un besoin

mais pas sur des bouts de plastique

et comme Eros je vous enjoins

de vous la jouer plus romantique !

 

Apprenez sur le bout des doigts

l’art de prodiguer des caresses,

laissez tomber les écrans rois

cherchez d’autres rimes en « esses » !

 

Il y en a des quantités,

je vous le dis, je le professe,

j’en vois une de qualité

… très orientée… je le confesse !

 

Je ne vous fais pas de dessin

… par Aphrodite ! Une autre rime !

Je vous l’abandonne à dessein :

je suis quelqu’un de magnanime !

 

                                                                                   Pierre Dupuis

 

 

Image du net: Pierre Boulle, par le dessinateur Gabriel Worst

 

 

 

Lire la suite