Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Le blog-notes poétique et autre de Rotpier
Articles récents

Les chansons ou les musiques que j’aime … de Rotpier

10 Janvier 2009 , Rédigé par Rotpier Publié dans #Musiques et chansons que j'aime

 

De temps en temps, je vous propose de partager les chansons et les artistes que j’aime !

 Clip vidéo et paroles

 

Cette fois-ci :

 

 Léo Ferré :  « c’est extra »

 

Et ………. c’est vraiment extra ! De temps en temps, je vous propose de partager les chansons et les artistes que j’aime ! Clip vidéo et paroles Cette fois-ci :


Léo Ferré : « c’est extra »

Et ………. c’est vraiment extra !

 
Une robe de cuir comme un fuseau
Qu’aurait du chien sans l’faire exprès
Et dedans comme un matelot
Une fille qui tangue un air anglais
C’est extra
Un moody blues qui chante la nuit
Comme un satin de blanc marié
Et dans le port de cette nuit
Une fille qui tangue et vient mouiller

C’est extra c’est extra
C’est extra c’est extra

Des cheveux qui tombent comme le soir
Et d’la musique en bas des reins
Ce jazz qui d’jazze dans le noir
Et ce mal qui nous fait du bien
C’est extra
Ces mains qui jouent de l’arc-en-ciel
Sur la guitare de la vie
Et puis ces cris qui montent au ciel
Comme une cigarette qui prie

C’est extra c’est extra
C’est extra c’est extra

Ces bas qui tiennent hauts perchés
Comme les cordes d’un violon
Et cette chair que vient troubler
L’archet qui coule ma chanson
C’est extra
Et sous le voile à peine clos
Cette touffe de noir jésus
Qui ruisselle dans son berceau
Comme un nageur qu’on attend plus

C’est extra c’est extra
C’est extra c’est extra

Une robe de cuir comme un oubli
Qu’aurait du chien sans l’faire exprès
Et dedans comme un matin gris
Une fille qui tangue et qui se tait
C’est extra
Les moody blues qui s’en balancent
Cet ampli qui n’veut plus rien dire
Et dans la musique du silence
Une fille qui tangue et vient mourir

C’est extra
C’est extra
C’est extra
C’est extra

 

 

Bon partage !

 

Rotpier

 
 
Lire la suite

Blogueur - poète : tes papiers ! Le poème du jour de ... Rotpier

9 Janvier 2009 , Rédigé par Rotpier Publié dans #Poésie



  Petit clin d'oeil au titre de la chanson de Léo ferré :
" Poètes vos papiers "
  ... que je vous mettrais, peut-être demain ?
 
 Poème déja publié, mais retravaillé !
 
 Pierre
 
 

Image prise sur le net
 
 

Blogueur - poète : tes papiers !

 

Poète coupe-choux,

acharné de la rime,

tes poèmes cachou

et tes erreurs en prime !

 

Tes vers, souvent bancals :

où donc est la césure ?

L’accord grammatical :

tu l’as eu à l’usure !

 

Blogueur - poète : tes papiers !

 

Tes vers à quelques sous

cloués sur une trame

qui ne vaut pas un clou :

et pour finir, tu rames !

 

Une chute à la noix

qui ne convainc personne !

Tout ça c’est du chinois

qui heurte et qui dissone !

 

Blogueur - poète : tes papiers !

 

Il arrive parfois

qu’il y ait un miracle !

Tu ne sais pas pourquoi

mais, un peu moins, ça racle !

 

Là, tu peux te réjouir

-mais reste bien modeste !-

pour un qui peut fleurir

des dizaines de vestes !

 

Blogueur - poète : tes papiers !

 

Oui, mais …

 

Comme vous pensez bien

Monsieur le grand poète !

Je suis un moins que rien :

petit poids dans la tête !

 

Mais si parfois je peux

faire naître une larme

au coin de quelques yeux

par un vers qui désarme.

 

Mais si je peux, un peu,

déclencher un sourire,

je n’espère pas mieux

… je voulais vous le dire !

 

Je n’en fais qu’a ma guise :

je ne suis pas pédant !

Et, comme la marquise :

je te dis merde en attendant !

 

 

                                                Pierre Du puis

 
 
 
 
 


Découvrez Georges Arvanitas!

 

Lire la suite

Humour : les petites (ou les grosses !) conneries du jour de Rotpier

8 Janvier 2009 , Rédigé par Rotpier Publié dans #Humour


  
 

Humour : les petites (ou les grosses !) conneries du jour de Rotpier

 

Je vous rappelle cette citation :

 

La plus perdue de toutes les journées est celle où l'on n'a pas ri.

 

Chamfort  (Maximes et pensées)

 

 

J’ai souvent été mort de rire

et pourtant je suis encore là !

 

Rotpier

 

 

 

Le principe d'Archimède

 

 

 

Aujourd’hui, je vous propose quelques variantes un peu moins sérieuses de son fameux principe, que je vous rappelle pour le cas où vous bavardiez en classe pendant les cours de physiques.

 

 

Enoncé du principe d’Archimède :

 

          Tout corps plongé dans un liquide reçoit de la part de celui-ci une poussée verticale, dirigée de bas en haut et égale au poids du volume du liquide déplacé.

 

 

 

Image du net

 

 

Variantes bien connues ( qui ne sont pas de moi ! ) :

 

1)   Tout corps plongé dans un liquide en ressort mouillé !

 

2)   Tout corps plongé dans un liquide et ne refaisant pas surface au bout de cinq minutes, doit être considéré comme perdu !

 

 

 

 

 

 

Variantes de Rotpier :

 

 

1)   Tout cor plongé dans un liquide s’entend beaucoup moins bien le soir au fond des bois.

 

2)   Tout corps plongé dans un lit vide en ressort tout pâle.

 

3)   Tout cor plongé dans le liquide d’une bassine, prend son pied et en ressort en ayant diminué de volume et l’esprit de cet énoncé n’est pas déplacé.

 

4)   Tout corps, beau ou pas, plongé dans un liquide n’en ressort noir que si ce liquide est du pétrole brut ou si le dit corps l’était déjà avant … noir.

 

5)   Tout corps ne m’use que si j’y plonge le biniou de bas en haut ou inversement.

 

6)   Tout corse, l’après-midi, plongé ou non dans un lit, dort.

 

7)   Tout corps plongé dans un autre corps reçoit des poussées de bas en haut et inversement, ce qui provoque, à terme, un déplacement de liquide pas forcément proportionnel au poids du volume déplacé.

 

Et pis c’est tout pour aujourd’hui !

 

Rotpier

 

 

 

 

Déjà publié, mais enrichi contrairement à J.C. !

 

 

Lire la suite

Religions: points d'appui pour soulever ........ La pensée du jour de ... Rotpier

7 Janvier 2009 , Rédigé par Rotpier Publié dans #Pensées



Je vous propose aujourd'hui une variante d'un des principes d'Archimède ( appui et levier ) laquelle était la solution de mon rébus de dimanche dernier
( bravo à J.C. ! qui avait trouvé ... comme d'hab. ! )
 
 
 
Photo prise par Rotpier l'année dernière
 
 
La pensée du jour :
 
 

  Prenez un ambitieux ou un fanatique.

 Donnez-lui une religion comme point d’appui et vous pouvez être sûr qu’il se forgera un levier assez long pour soulever …… des peuples les uns contre les autres.

 

Pierre

 

 

Image du net ( source: le Point )


Lire la suite

Guerre dans la bande de Gaza: le poème du jour " Engrenage … très bien huilé, " de ... Rotpier

6 Janvier 2009 , Rédigé par Rotpier Publié dans #Poésie


La haine est là, de part et d'autre. 
 
 
Les deux photos proviennent du net
 
 

Engrenage … très bien huilé,

 

Au loin … là-bas …

elle est là.

Ses contours se dessinent

et déjà, dans le sable, s’enracinent.

 

Des bruits montent …

Le vent n’y est pour rien

… les sauterelles non plus.

Des chenilles ? … Peut-être bien.

Mais … d’étranges chenilles bruyantes allant par paires,

 portant de lourdes carapaces hérissées d’antennes singulières,  

et … libérant de fulgurants papillons orangés.

Attention : danger !

 

Et de la mer ?

… Des bruits de flotte

…de moins en moins vagues

qui étalent ceux des vagues,

par d’inquiétantes silhouettes grises dérangées.

Danger !

 

Au loin … là-bas

… elle se dessine

… de plus en plus claire ;

son profil s’affine :

c’est bien elle : on la sait … la guerre !

 

De source sûre

on la savait mûre.

Faisant trembler les sols et les murs

elle est là, aussi implacable que dure.

 

Certains, des deux cotés, se frottent les mains :

ils la voulaient pour aujourd’hui ou pour demain.

 

Ils ne sont pas sous les roquettes.

Ils ne sont pas sous les bombes à ailettes !

Ils sont à l’abri du feu qu’ils attisent,

qu’importe les familles qu’ils brisent !

Ils sont là, savourant leur ego,

leurs rêves de puissance ou de magot

( parfois les deux : c’est le bingo ! )

 

Ils sont là,

ne souffrant pas des embargos,

ne se lamentant pas devant les frigos.

Ils sont là,

applaudissant aux shows des commandos :

allez, allez, allez !

Encore plus : go, go ,go, go !

Goooooooooo!

 

 

                                     Pierre Dupuis

 

 

 

Lire la suite

Les dictons ( à la c - - ! ) de la semaine de … Rotpier !

5 Janvier 2009 , Rédigé par Rotpier Publié dans #Les dictons


Les dictons à la c - -   de la semaine !

Un petit jeu de mot, une petite bêtise ou …. une grosse,

un personnage caché ou bien toute autre chose : juste pour vous faire sourire !  Enfin, je l’espère !

 

 

 

Bonne fête à tous les saints de la semaine !

 
 
 
 

Epiphanie

… elle est avec Marius !

Et ils sont ardents !

 

( bon, d’accord : elle est passée ! )

 

 

 

A la Saint Edouard,

si ta femme n’est pas sage :

bats-là dur !

Ce sera un bon apprentissage !

 

 

 

A la Sainte Melaine,

tous les ans : rebelote !

J’ai les nerfs en pelote !

 

 

 

Verglas à la Saint Raymond,

gadin à  la Saint Lucien !

 

 

 

Si tu as aimé les années soixante :

à la Saint Alix, mets tes yé-yé

……… préférés !

 

 

Si, à la saint Guillaume,

tu manges du  « Chaume »,

le lendemain,

tu prendras du Saint Paulin !

Mais, si tu  préfères un autre affinage :

on n’en fera pas un fromage !

 

 

 

Et pis c’est tout pour aujourd’hui … brav’ gens !

 

Bonne semaine !

 

Rotpier

Lire la suite

Réponse pour le rébus de … Rotpier

5 Janvier 2009 , Rédigé par Rotpier Publié dans #Rébus


 

Réponse pour le rébus …  sur le billet « rébus » !

 

Bravo à ceux qui avaient trouvé !

Et pis c’est tout !

 

Rotpier

Lire la suite

Le petit arrêt rébus de … Rotpier !

4 Janvier 2009 , Rédigé par Rotpier Publié dans #Rébus


 

Le petit arrêt rébus de … Rotpier !

 

Et si l’on faisait un petit arrêt rébus ? … Juste comme ça, pour se dégourdir un peu les neurones !

 

 

 

Petite aide au rébus :

 

 Extrapolation du principe d'Archimède par Pierre ..... donc .... du sérieux.

 

 Comme c'est très long, je vous donne certaines choses en direct ! ( surtout que j'ai un peu " merdé " mais que je n'ai pas le temps de recommencer !)

 

  2ème ligne, 2ème image: ne retenez que  " bi " !

 3ème ligne, 1ère image: " lui " ( le fameux petit beurre ) ......... 3ème image ( hune )

  4ème ligne, 3ème image: la moitié de coco .......... dernière image: oui en russe !

  5ème ligne, 4ème image: " trou " ............... dernière image: nous venons de nous les présenter !

  6ème ligne, 4ème + 5ème image = " s" + "hure" = " sur " ............

  7ème ligne, 2ème image: " vie" ........... 4ème image " as " et mais j'ai oublié un dessin : c'est donc "assez" qu'il faut mettre ! (excuses !)

 

 Le tout trouve une bonne illustration dans l'actualité d'aujourd'hui !

 

 Bon courage et bon dimanche, ce qui fait quand même 5 pulls: non négligeable par le froid qu'il fait !!! 

 

 

Réponse :

 

Prenez un ambitieux, donnez-lui une religion comme point d'appui et il trouvera à coup sûr un levier assez long pour soulever des peuples les uns contrent les autres!

 

Bon travail !

 

 

Rotpier

 


Lire la suite

Les haïkus du jour … selon Rotpier

3 Janvier 2009 , Rédigé par Rotpier Publié dans #Haïkus


 

Avertissement aux  nouveaux lecteurs :

Définition du haïku selon Rotpier (qui n’engage que lui !) :

 

Le haïku est un concentré de poésie obtenu par déshydratation du superflu. Pour peu que le lecteur verse dessus, une perle de paupière, une goutte de sueur ou encore la fraîcheur d’un éclat de rire, il déborde en tous sens.

 

Nota :  Haïku se prononce en français :  « aiku » sans liaison. Exemple :

dans l’expression « un haïku », on prononce « aiku » et non «  naiku »

 

 

J’ai rarement le haïku triste.

J’ai souvent le haïku leste

mais je ne l’ai jamais pompeux !

On a, après tout, que le haïku qu’on peut,

et quand on pense qu’ il est beau,

autant le montrer !

 

Et pis c’est tout !

 

Rotpier

 

Les haïkus du jour :

 

 

Un long sifflement

deux bras en tapis volant

le tout sans magie.

 

 

Boyaux pourvoyeurs

nourritures et pruneaux

ne pas mélanger.

 

 

Chenilles stériles

mais papillons orangés

quand même au programme.

 

 

Et pis c’est tout !

 

Pierre et Rotpier

 

Où mes haïkus vous ont-ils conduit ?  … clic ! un petit commentaire


Lire la suite

Rêverie…Le poème du jour : « La tête dans les étoffes, les mains sur les bonnets, » de … Rotpier

2 Janvier 2009 , Rédigé par Rotpier Publié dans #Poésie


 

L’année 2009 ne se présentant pas sous les meilleurs auspices partout ( d’ailleurs quand on commence à faire ça, on y finit rapidement ! …. comprenne qui pourra ! ) autant rêver tout de suite !

 

Pierre et Rotpier

 

 Déjà publié

 

 Sur une photo de Marie Fenêtre Entr’ ouverte ( merci Marie ! )

 

 

 

La tête dans les étoffes, les mains sur les bonnets,

ou

Du beau, du bon, du beau bonnet !

 

C’est une échoppe ancienne et regorgeant d’objets,

des fils en écheveaux, des dentelles très belles,

des rubans de couleur, du coton à surjet,

des boutons, des pressions, le tout en ribambelle !

 

On peut trouver aussi de très beaux canevas

dont les trames de fond sont des plus variées :

une femme, une chatte ou un terre-neuvas,

un pichet de vin blanc ou une mariée.

 

Mais il y a surtout les mannequins tronqués

au-dessus des genoux - culs-de-jatte d’office ! -

dont l’amène plastique a déjà défroqué

des curés chevronnés , des légions de novices !

 

Du petit quatre-vingt jusqu’au fabuleux cent,

de la taille A, B, C, aux bretelles croisée :

un échantillonnage à filer coup de sang

aux ados boutonneux encore à déniaiser !

 

En dessous du nombril, c’est nouveau festival

de formes, de couleurs parfois estomaquantes,

à filer, sans retour, bobo conjonctival

à des yeux trop rivés aux formes provocantes !

 

Pourtant tout est figé depuis bientôt deux ans :

le bonnetier est mort d’une crise cardiaque

en matant l’essayage en direct d’un  C cent,

colossale entreprise, une vision orgiaque !

 

Des héritiers inscrits aux abonnés absents

et pas de remplaçant et pas de remplaçante,

des jours et des nuits, le temps déliquescent :

l’humeur des mannequins est devenue grinçante !

 

Toujours habitués aux caresses des yeux

et même - il faut le dire ! - à des mains baladeuses,

ils s’ennuient à mourir, finis les temps joyeux :

ils ont le teint cireux et les mines boudeuses !

 

Je rêve d’acquérir ce fabuleux étal,

d’obtenir un blanc-seing, des blancs seins aux iliaques,

faire de ce rayon un lieu transcendantal

où je vivrais très vieux : je ne suis pas cardiaque !

 

 

                                                                       Pierre Dupuis

 

Lire la suite