Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Le blog-notes poétique et autre de Rotpier
Articles récents

Les conseils de lecture éclairés de Rotpier ... le coath à la page

7 Janvier 2021 , Rédigé par Rotpier Publié dans #Divers, #Humour

Images du net fusionnées par Messoins, un bon copain à moi !

 

Les conseils de lecture du Rotpier, le coach à la page

 S’évader en lisant : n’y a-t-il point de plus merveilleux programme !

 « La lecture n’invite pas à l’immobilisme mais au contraire à la gymnastique de l’esprit. Si vous voulez conserver un cerveau agile, lisez ! »

 Voici venu, avec la nouvelle année, le temps des bonnes résolutions.

Je vous invite à prendre celle de lire ou de relire.

Je vous propose de vous aider à choisir certaines de vos lectures. Une sorte de coaching de la page en quelque sorte.

Voilà quelques propositions éclairées pour faire de vous une personne cultivée autant que faire se peut.

Décortiquez, analysez, positivez, l’heure n’est pas aux lamentations : face au mur, prenez de l’élan et sautez … vous en êtes capables !

 Votre coach,

 Rotpier

 

xxxxxxxxxxxx

 

1ère proposition :

 Un livre qui redonne de l’espoir : l’anticipation de la fin de la Covid et les grandes retrouvailles entre famille et amis et les grandes embrassades qui s’en suivent.

Un livre optimiste à ne pas manquer : « La grande fricassée » de Muso aux éditions de la Marmite Fumante. 

  

2ème proposition :

 Une tragédie campagnarde qui se passe au milieu du 18ème siècle dans un monastère recueillant des prêtres en fin de vie.

Un livre poignant : « Les corbeaux se cachent pour mourir ». Tiré d’un manuscrit inédit de Pierre Corneille et préfacé par Monseigneur Barbarien, aux éditions de La Chapelle l’Hiver.

 

3ème proposition :

 Un livre de cuisine surprenant et goûteux écrit par un dramaturge très connu mais resté au fond d’un tiroir : « Des pâtes à toutes les sauces » de Jean Anouilh. Ce livre a été préfacé par Raymond Oliver, courant de l’été 66. Aux éditions de la Table Ronde. J’espère que cette description vous mettra l’eau à la bouche pour le lire !

 

4ème proposition :

 Un inédit aussi, les tribulations d’un vieil homme fasciné par la nature et qui décide de planter au moins 20 arbres par jour jusqu’à sa mort. Le titre : « Je m’accroche à la terre et je m’en nourri » de Jean Racine aux éditions  de L’humus en Stock et préfacé par Jean Dujardin qui s’en est fait son meilleur plaideur.

 

5ème proposition :

 La terrible histoire de deux hommes enfermés dans une cave à la suite d’un tremblement de terre. Cela se passe aux Etats-Unis dans les années 30 en Californie. L’un des deux hommes, Lennie, un peu faible d’esprit, passe son temps à envoyer des décharges électriques de plus en plus fortes à de pauvres souris et il se met souvent en colère. Le second homme, Georges, ne comprend pas les raisons de la colère. Tout cela finit mal pour Lennie et une des souris. " Des souris et des ohms" un livre court mais très électrisant de John Beckstein aux éditions « La Gégène »

 

 

Épicétout !

 

Lire ou ne pas lire, il faut choisir !

 

Lire la suite

Poésie, le poème du jour : " Les mains" de ... Pierre

5 Janvier 2021 , Rédigé par Rotpier Publié dans #Poésie

Les lendemains désenchanteurs des mains ...

Même si ce n'est pas très gai, j'espère que vous n'allez pas me montrer du doigt ...

.

Un très ancien poème …

Image du net

 

 

Les mains,

 

Des mains qui s'ignorent,

 des mains qui se cherchent,

 des mains qui se trouvent.

 

Des mains qui se voient,

 qui s’interpellent

qui s’entrouvrent !

 

Des mains qui se rapprochent,

 qui se frôlent,

 qui se découvrent.

 

Des mains qui se caressent,

qui s'étreignent,

 qui s'affolent !

 

Des mains, main dans la main,

 qui s’amusent

 comme des folles !

 

Des mains qui se lassent,

qui s'affrontent !

Qui se blessent !

 

Des mains qui s'écartent,

qui se menacent !

 Qui s'éloignent.

 

Des mains, sans lendemain,

 qui se séparent

 et qui s’égarent.

 

Des mains qui se perdent,

 des mains qui s'oublient,

des mains qui s'ignorent.

 

Et ma tête

 entre les miennes,

 encore, encore et encore.

 

                                           Pierre Dupuis

 
 

 

Lire la suite

Rébus : le petit arrêt rébus dominical de … Rotpier ! Deux pour le prix d'un et c'est toujours cadeau !

3 Janvier 2021 , Rédigé par Rotpier Publié dans #Humour, #L'actualité vue par le Rotpier, #Pensées, #Rébus

Et si l’on faisait un petit arrêt rébus ?

Juste comme ça, pour se dégourdir

un peu les neurones !

 

 

 

Petite aide au rébus

(les champions s'en passeront !) :

C'est un rébus costaud, très sérieux et très vindicatif ! Il est d'actualité brûlante !
 
1ère ligne, 1ère image :  le serpent fait toujours " s " ( les autres aussi: ils sont frères ! ) ! 3ème image : " - - - " est ce personnage ?
5ème ligne, 3ème image :  le verbe "aller" conjugué à l'impératif !
 6ème ligne, 2ème image : la moitié de la marque épicétout na ! 
7ème ligne, 1ère image : un diagramme de  " - - - " ... et pas pour les bourricots !
9ème ligne, 3ème image: le personnage est " - - - - " , c'est la position qu'il faut retenir ! 
10ème ligne, 1ère image : quand il a fini de téter, le bébé fait son "  - - - " ... comme le Rotpier ! 2ème image un " - - - " de sable ou d'autre chose !  3ème image : première céréale cultivée dans le monde ! Dernière image : l'autre nom de l'arobase !
11ème ligne, 1ère image : la boite faisait  "  - - - - - " le cri de la vache ! Dernière image : limites du champ de  "  - - - " vertical !
Dernière ligne, 2ème image : la moitié de ce que regarde ce fripon de Titeuf !
 

Et pis c'est tout !

😉😊🤣

C'est du très sérieux et certains vont grincer des dents !

 

Réponse :

Ceux qui, au pays de Pasteur, doute des bienfaits de la vaccination sont des incurables, des indécrottables et à terme, au vu des risques qu’ils font courir aux autres, des indésirables.

.

xxxxxxxxxxxxxxxxxxx

Le second en bonus et sans aide  pour  les accros !

    C'est un rébus plaisant et poétique  ( Tout du moins, je l'espère! ) !   😉

Juste une petite aide :

12ème ligne, 1ère image : un acte hautement solidaire ( contrairement à l'attitude de ceux qui sont visés dans le 1er ! ) ... C'était juste pour enfoncer le clou ! 

 

 

 

    Allez, au boulot les filochard des rébus ! C'est un rébus croquignolesque que vous allez trouver: je le subodore fortement ... quoiqu'il ne soit pas si facile que ça !

 🤣

Réponse :

Un jour, un aimant tomba amoureux d’une rondelle. Il tenta de l’attirer à lui pour l’aimer mais elle le toisa de haut en lui déclarant : « Bas les pôles don juan ! Je suis en laiton nickelé et non attiré par toi ! Cela te fera les pieds ! »

 

Lire la suite

Leny Escudero : " Pour une amourette " ... Les chansons ou les musiques que j’aime … de Rotpier

2 Janvier 2021 , Rédigé par Rotpier Publié dans #les chansons et les musiques que j'aime

Une fois par semaine,

 

je vous propose de partager les chansons

 

et les artistes que j’aime !

 

Clip vidéo et paroles

 

 

Cette fois-ci :

 

Leny Escudero :

 

« Pour une amourette »

 

Souvenirs, souvenirs et ... poésie !

 

 

Pour une amourette

 

Pour une amourette / Qui passait par là
J'ai perdu la tête / Et puis me voilà
Pour une amourette / Qui se posait là
Pour une amourette / Qui tendait les bras
Pour une amourette / Qui me disait viens
J'ai cru qu'une fête / Danse et tend les mains
Pour une amourette / Qui faisait do bonheur
J'ai fui la planète /Pour la suivre ailleurs
Alors je me suis dit / T'es au bout do chemin
Tu peux t'arrêter là /Te reposer enfin
Et lorsque l'amour / S'est noyé dans ses yeux
J'ai cru que je venais / D'inventer le ciel bleu
Pour une amourette / Qui m'avait souri
Je me suis fait honnête / J'ai changé ma vie
Pour une amourette / Qui croyait m'aimer
Pour une amourette / L'amour éternel
Dure le temps d'une fête / Le temps d'un soleil
Et mon amourette / Qui était trop jolie
Vers d'autres conquêtes / Bientôt repartit
Le premier adieu / A gardé son secret
Elle emportait l'amour / Me laissant les regrets
Mais dieu Printemps / Au loin refleurissait
Tout contre mon cœur / Déjà il me disait:
Une petite amourette / Faut la prendre comme ça
Un jour, deux peut-être / Longtemps quelquefois
Va sécher tes larmes / Un nouvel amour
Te guette et désarme / Les peines d'un jour
Une petite amourette / Un jour reviendra
Te tourner la tête / Te tendre les bras
Chanter la romance / do rêve joli
Et je sais d'avance / Que tu diras oui
Alors les amours / Pour toi refleuriront
Tu aimeras encore / A la belle saison
Une petite Amourette / N'est jamais trop jolie
Quand on sait d'avance / Ce que dure la vie
 

 

Bon partage ! 

Rotpier

 

 

 

Lire la suite

Le poème exotique tout frais tout chaud du jour : " L’émir Abel " ou " L’émir acculé au désespoir, " de ... Rotpier

29 Décembre 2020 , Rédigé par Rotpier Publié dans #Humour, #Poésie, #Poésie, Humour

 

Allez, je ne suis pas chameau, je vous offre en cette fin d'année un voyage dans le désert ... il faudra peut-être vous faire vacciner. Pour ma part je le suis contre la connerie, mais ce n'est pas très efficace !

 

Image du net

 

L’émir Abel

ou

L’émir acculé au désespoir,

 

Son nom c’était l’émir Abel

un émir en déconfiture

autrefois puissant et cruel

capable même de torture.

 

Son harem était le plus beau

toutes les perles orientales

figuraient à son grand tableau

de chasse c’était la totale.

 

Mais il tomba raide amoureux

d’une femme belle et rebelle

refusant ses cadeaux précieux

bijoux et robes en dentelles.

 

Cette femme aimait en secret

un jeune berger du village

beau comme un dieu et très discret

elle attendait qu’il soit en âge.

 

Elle l’était assurément

quand elle allait à sa rencontre

le couvant de ses yeux aimants

rêvant de se serrer tout contre.

 

Pour l’émir ce fut un revers

il en devint neurasthénique

avec un teint virant au vert

son état était pathétique.

 

Et il se remit de plus bel

à fumer comme une machine

deux ou trois paquets de Camel

par jour et du tabac de chine.

.

Il bazarda tous ses chameaux

ne gardant que quelques chamelles

et laissa partir à vau-l’eau

son harem et ses jouvencelles.

 

Il partit droit vers le désert

n’emportant que très peu de choses

sur un cheval très peu disert

suivit d’un vieux chien tout morose.

 

Il réapparut  bien plus tard

amaigri et méconnaissable

habits usés et air hagard

ayant perdu tout dans les sables.

 

Il s’enferma dans une tour

une retraite interminable

et il médita sur l’amour

et ses dégâts irréparables.

 

Il exigea que son bourreau

le décapite au cimeterre

du premier coup et sans billot

il fût exaucé de première.

 

Il en mourût on l’enterra

dans le désert sans une stèle

selon ses vœux on relâcha

ses femmes et ses tourterelles.

 

Son eunuque pleura beaucoup

ses yeux devinrent noctiluques

il eut d’énormes maux de cou

entraînant un gros mal de nuque.

 

Lui qui avait déjà perdu

la part de son anatomie

permettant de faire cocu

émir sultan et compagnie.

 

Maintenant c’était la raison

qui s’était barrée en sucette

du vide dans le pantalon

et plus grand-chose dans la tête.

  

La légende dit qu’il finit

sous les sabots d’une chamelle

un soir de lune vers minuit

en ramassant des sauterelles.

 

           Moralité :

 

Avant de choisir ce type de job, parlez-en à Steve…

 

Passer son temps à démêler

les rivalités du beau sexe

c’est bien plus dur que d’enfiler

des perles c’est bien plus complexe.

 

C’est un travail très bien payé

mais demandant des sacrifices

pesez avant de postuler

après c’est la lie du calice !

 

Mieux vaut encore être curé

car si la soutane te tanne

tu peux toujours te défroquer

ton matériel n’est pas en panne !

 

Image du net

xxxxxxxxxxxxxx

 

C’est l’hallali du bla bla bla

j’avoue que je suis trop disert

ne me privez pas de désert

c’est terminé moi je m’en va !

 

               

Mais ...

Je m’en va, je m’en va

et si je ne m’en allais pas ?

Allez, à la louche,

je vous en remets une petite couche :

 

Avant de faire mes valoches

si quelqu’un veut me titiller

qu’il sache  que j' sais balancer

des coups de pied dans les   - - - - - - - - ! *

 

Je lui dirais dans la pénombre

« Faut te méfier des gringalets

ils ne sont pas tous angelets :

castra tu pues et marche à l’ombre ! »

 

Je le vois déjà Renauder

à poil tout nu devant sa glace

me traitant de gros dégueulasse

pleurant son matériel cassé !

 

 

*  Je vous laisse le soin de trouver

cette rime plus que riche !

              

                            Le Rotpier

  

 

Lire la suite

Rébus : réponses aux petits rébus dominicaux de ... Rotpier !

28 Décembre 2020 , Rédigé par Rotpier Publié dans #Humour, #Pensées, #Rébus

Réponses pour les rébus :

Je viens de les mettre sur le billet d'avant … « rébus » ! 

 Un grand bravo à ceux qui avaient trouvé !

Pour les autres, un petit retour en arrière est souvent gage d'un grand sourire à venir !

 

.

 

Lire la suite

Rébus : le petit arrêt rébus dominical de … Rotpier ! Deux pour le prix d'un et c'est toujours cadeau !

27 Décembre 2020 , Rédigé par Rotpier Publié dans #Humour, #Pensées, #Pensées et humour, #Rébus

 

Et si l’on faisait un petit arrêt rébus ?

Juste comme ça, pour se dégourdir

un peu les neurones !

 

 

Petite aide au rébus

(les champions s'en passeront !) :

C'est un rébus que certains qualifieront d'un peu raide, mais je m'en tamponne le coquillard : j'ai l'esprit assez élastique !
 
1ère ligne, 1ère image :  lieu où se tenait la vigie sur les ancien voiliers ! 3ème image et en direct : " ti " !
2ème ligne, 2ème image :l'assassin " - - - " au présent de l'indicatif ! Dernière image : un petit beurre de chez " - - " ...Turlututu chapeau pointu !
5ème ligne, 1ère image :  ce n'est pas une jupe !
 7ème ligne, 2ème et 3ème images :à 3 h 52 du mat, il est très " - - - " ... et pas nécessairement de France ! Dernière image : le marin est presqu'en haut du " - - -  " ...comme Alexandre !
8ème ligne, 1ère image : la sale bête pique et donne des maladies, aux chien comme à l'homme ! 3ème image : quand son nez s'allonge, il "  - - - - "  ... quand c'est autre chose, on ne sais pas ! Dernière image et en direct " brrrrrr " , ça caille !
9ème ligne, 3ème image: le personnage est " - - - - " , c'est la position qu'il faut retenir ! 
10ème ligne, 3ème image : quand son nez s'allonge, il "  - - - - "  ... quand c'est autre chose, on ne sais pas ! Dernière image et en direct " brrrrrr " , ça caille !
11ème ligne, dernière image : il ne faut pas prendre le mou ! et ...c'est la clé de ce rébus !!! 😉😊🤣
 
 

Et pis c'est tout ! 

Réponse :

Une question me turlupine : est-ce que des problèmes d’érection entraînent automatiquement la radiation d’un membre du corps du RAID ? 

.

xxxxxxxxxxxxxxxxxxx

Le second en bonus et sans aide  pour  les accros !

    C'est un rébus très sérieux et qui, hélas, ce présente trop souvent !  😥

Juste une petite aide :

2ème ligne, 1ère image : il faut bien séparer les deux syllabe ! 7ème ligne, 1ère image : un  " - - - - - -  " pour tromper les poissons carnassiers ! ( en général, quelque chose qui trompe mais pas un éléphant ! )

 

 

 

 

 

 

  Allez, au boulot brav' gens !

Vous allez trouver car vous êtes des gens bien et même certainement des gens bons bien que n'habitant pas à Bayonne ! 🤣

 

Réponse :

Il est des gens simples que certains qualifient même de simplets et qui, au vu de leur dévouement auprès de la société, méritent infiniment plus que ceux qui les jugent de cette manière.

 

 

Lire la suite

Michel Sardou : « Vladimir Ilitch » ... ... Les chansons ou les musiques que j’aime … de Rotpier

26 Décembre 2020 , Rédigé par Rotpier Publié dans #Musiques et chansons que j'aime

 

Une fois par semaine,

 

je vous propose de partager les chansons

 

et les artistes que j’aime !

 

Clip vidéo et paroles

 

 

Cette fois-ci :

 

Michel Sardou :

 

« Vladimir Ilitch »
 

Vladimir Ilitch

 
Un vent de Sibérie souffle sur la Bohème
Les femmes sont en colère aux portes des moulins
Des bords de la Volga au delta du Niémen
Le temps s'est écoulé il a passé pour rien
Puisqu'aucun dieu du ciel ne s'intéresse à nous
Lénine relève-toi, ils sont devenus fous
Toi Vladimir Illitch, t'as raison tu rigoles
Toi qui a voyagé dans un wagon plombé
Quand tu vois le Saint-Père ton cousin de Pologne
Bénir tous ses fidèles dans son auto blindée
Toi Vladimir Illitch, est-ce qu'au moins tu frissonnes
En voyant les tiroirs de la bureaucratie
Remplis de tous ces noms de gens qu'on emprisonne
Ou qu'on envoie mourir aux confins du pays
Toi Vladimir Illitch, au soleil d'outre-tombe
Combien d'années faut-il pour gagner quatre sous
Quand on connaît le prix qu'on met dans une bombe
Lénine relève-toi ils sont devenus fous
Où sont passés les chemins de l'espoir
Dans quelle nuit, au fond de quel brouillard
Rien n'a changé, les damnés de la Terre
N'ont pas trouvé la sortie de l'Enfer
Toi qui avait rêvé l'égalité des Hommes
Tu dois tomber de haut dans ton éternité
Devant tous ces vieillards en superbe uniformes
Et ces maisons du peuple, dans des quartiers privés
Ô, toi Vladimir Illitch, si tu es le prophète
Viens nous parler encore en plein cœur de Moscou
Et répands la nouvelle à travers la planète
Amis du genre humain, ils sont devenus fous

 

Paroliers : Leroyer Pierre Charles Marcel Napoleon / Bourtayre Jean-pierre Henri Eugene / Revaud Jacques Abel Jules / Sardou Michel Charles

 

Bon partage ! 

Rotpier

 

 

Lire la suite

La fable augmentée du jour : " Rêve de coq " de ... Pierre

22 Décembre 2020 , Rédigé par Rotpier Publié dans #Humour, #Morale, #Poésie, #Poésie, Humour, #Fable

 

Images du net !

 

Fable augmentée,

 

Rêve de coq,

 

Dans une basse-cour un coq se morfondait.

Le roi du poulailler devenait névropathe

Sa crête vermillon n’était plus écarlate

Il essuyait souvent de méchants quolibets.

 

Il détournait les yeux quand on lui demandait :

« Mais pourquoi pleures-tu ? Tu traînes la savate

Cela fait bien trois mois que nous on le constate :

Tu ne te défends plus devant les freluquets !

 

Un jour n’en pouvant plus il héla la fermière :

« Madame je voudrais devenir un mouton

Pouvez-vous s’il vous plait en parler au patron ? »

 

Elle faillit tomber raide sur le derrière

En lui tordant le cou elle lui dit « C’est bien !

Je m’en vais t’exaucer : tu seras coq au vin ! »

       

Fable réciproque :

 

Un beau jour un mouton voulu devenir coq

Il trouva un génie tout au fond d’un vieux bock

Qui exhaussa son vœu aussitôt qu’il fut libre

Mais là il arriva une chose terrible !

 

Le fermier le chopa par les deux ailerons

Le castra aussi sec pour en faire un chapon

Lui qui rêvait d’avoir dans la cour le grand rôle

Finit à la Noël cuit à la casserole !

 

Moralité :

 

N’allez pas étaler vos rêves les plus fous

Gardez-les bien cachés au plus profond de vous

En rêvant d’être homard vous prenez un gros risque :

Celui très ennuyeux de terminer en bisque !

 

Vous n’y gagneriez rien ou ce serait abscons

Rien ne sert de vouloir passer le Rubicon

J’aurais pu pour choquer choisir une autre rime

Je m’en suis abstenu : la bienséance prime !

 

   

 Moralité étendue* :

 

Retenons ces leçons et contentons nous d’être

Nous-mêmes simplement évitons le paraître

Qui peut nous réserver de terribles déboires

Gardons toujours cela à portée de mémoire !

 

                                                                Pierre Dupuis

 

 

    * Une moralité étendue sèche plus vite hélas !          

 

 

 

Lire la suite

Rébus : réponses aux petits rébus dominicaux de ... Rotpier !

21 Décembre 2020 , Rédigé par Rotpier Publié dans #Humour, #Pensées, #Pensées et humour, #Rébus

Réponses pour les rébus :

Je viens de les mettre sur le billet d'avant … « rébus » ! 

 Un grand bravo à ceux qui avaient trouvé !

 

Pour les autres, un petit retour en arrière est souvent gage d'un grand sourire à venir ! 

 

 

.

 

Lire la suite