Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Le blog-notes poétique et autre de Rotpier
Articles récents

« C’est l’printemps ! » de Pierre Perret par Laurent Guerra : Les chansons ou les musiques que j’aime … de Rotpier

20 Mars 2010 , Rédigé par Rotpier Publié dans #Musiques et chansons que j'aime




 
 

Une fois par semaine,

je vous propose de partager les chansons

et les artistes que j’aime !

Clip vidéo et paroles

 

Cette fois-ci :

Laurent Guerra chante Pierre Perret
 « C’est l’printemps ! »
et
Vive le printemps !
 
 
 
 
 
 
C'est l'printemps
Tout le monde baise à perdre haleine
Les reins des chattes et des hyènes
Vont endurer du mauvais temps
C'est l'printemps
Deux clébards marchent sur six pattes
Les macchabées soulèvent les boîtes
Les taureaux montent sur leur maman
C'est l'printemps
Le lièvre dit à la tortue
Je t'en supplie dégage la rue
Pour moi c'est fini d'puis longtemps
C'est l'printemps
La chèvre de M'sieur Seguin demande
Au loup qui a la lippe friande
S'il veut pas la sauter avant

C'est l'printemps
L'chap'ron rouge en moins d'un quart d'heure
Découvre les vertus du beurre
Dont elle usait tout autrement
C'est l'printemps
L'renard dit au corbeau t'es bête
Si seulement t'enlève ta jaquette
J'te laisse ton calendo coulant
C'est l'printemps
Pinocchio qui voit que sa bébête
S'allonge autant que son pifomètre
Renverse les chaises en pleurant
C'est l'printemps
L'ogre qui a passé l'hiver sage
Qui a un faible pour les pucelages
Réveille le prince charmant

C'est l'printemps
Y a la tour Eiffel qui s'emballe
Qui se penche sur le trou des halles
Pour lui faire un jardin d'enfants
C'est l'printemps
Deux escargots sur l'herbe tendre
Qui copulaient depuis septembre
Viennent de prendre le pied brutal'ment
C'est l'printemps
La jeune veuve avant qu'elle se fane
Se fait l'meunier son fils et l'âne
Et le laboureur et ses enfants
C'est l'printemps
Blanche-Neige est fatiguée pauvrette
De recoudre les boutons d'braguette
Des nains qui bandent comme des pur-sang

C'est l'printemps
Le p'tit poucet sème la pilule
Inutilement car ça pullule
De gros bûch'rons tout frémissants
C'est l'printemps
Cendrillon rêve d'avoir un jules
Qui puisse comme cette foutue pendule
Tirer ses douze coups en suivant
C'est l'printemps
Je vous quitte là mes bien chers frères
Ma femme m'a dit j'vais m'faire la paire
J'sais pas laquelle exactement
C'est l'printemps
 
 
 
 

Bon partage !

 

Rotpier

 

 

 

Lire la suite

Vive les marins ! " Ça, c’est le pompon ! " : le poème du vendredi, jour du poisson ! ... Je vous propose de la morue ... des rues, bien entendu ! ... le Rotpier !

19 Mars 2010 , Rédigé par Rotpier Publié dans #Poésie - humour



 
  
 
 
 
          

           Fable,

 
 

Ça, c’est le pompon !

 

Un jour j’ai aperçu

et ce à son insu,

dans sa maison cossue,

ma voisine fessue.

 

Pas le moindre tissu,

terriblement pansue,

bourrelets tant et plus :

un profil de massue !

 

Il y avait dessus,

collé comme sangsue

-         et pas à son insu ! –

une forme bossue !

 

Un marin tout poilu

et n’ayant pour tenue

qu’un pompon vermoulu

de laine refendue !

 

A peine descendu,

ma voisine fessue

lui dit « c’est cent écus :

c’est la somme attendue ! »

 

« Quoi ! Que je sois pendu,

tu es une morue !

Mon cœur est tout fendu :

c’est une triste issue !

 

Il aurait mieux valut

que j’ignore ta rue,

que je fusse au chalut :

voilà mon point de vue !

 

Mon amour a vécu,

tu étais ma statue,

montagne de vertu

… mon âme est fort déçue ! »

 

Sans raquer un écu,

il remit sa tenue,

sourire contenu

et enfila la rue !

 

Hurlant : « Oh ! Le tordu ! »

ma voisine fessue

en tomba sur le cul :

une arnaque, ça tue !

 

 Moralité :

 

A cent écus la passe,

ça passe ou bien ça casse,

il ne faut pas pleurer

quand on se fait  b - - - - - !

 

 

                                 Rotpier

 

 

 

Déjç publié, mais pas un vendredi !

 

 

Lire la suite

Les pensées du jour de … Rotpier

18 Mars 2010 , Rédigé par Rotpier Publié dans #Pensées


 
 
 

Préface  ( et alors ! …  j’ai bien le droit aussi …non ? )

 

Qu’est-ce qu’une idée neuve, brillante, extraordinaire ?

Ce n’est point, comme se le persuadent les ignorants, une pensée que personne n’a jamais eue, ni dû avoir.

C’est au contraire une pensée qui a du venir à toute le monde et que quelqu’un s’avise le premier d’exprimer.

 

Boileau ( préface des « Œuvres » ) 

 

Sans nous comparer à Boileau ( d’ailleurs, moi, j’en bois assez peu ! ) nous pouvons quand même émettre quelques pensées pour épancher ainsi nos vies ! Sans avoir trop mal aux genoux ............ ?

 

Et pis c’est tout ! 

 

Rotpier

 

 

Ampoule, idée

 

 

Les pensées du jour de … Rotpier:

 

 

La pensée du jour pragmatique :

 

L’apprentissage des choses, en général, passe par trois étapes incontournables :

a)   Leur découverte

b)   Leur appropriation

c)    Leur utilisation

 

L’amour, cas particulier s’il en est, ne déroge pas à la règle fondamentale : culbutant … non ?

 

La pensée du jour tristounette :

 

Il était d’une tristesse qui faisait peine à voir … tiens, aussi triste qu’une vieille paire de fesses… c’est tout dire !

 

 

La pensée de Rotpier le jardinier :

 

Jardiner avec la lune, c'est bien ... surtout en lune montante !

 

 

La pensée bilan:

 

Je suis parti de rien, je ne suis arrivé à rien, mais j'ai au moins le mérite d'avoir fait ça tout seul !

 

 

Et pis c’est tout ! 

             

              Rotpier

 

Lire la suite

" Dans la maison vide, " : le poème du jour de ... Pierre

17 Mars 2010 , Rédigé par Rotpier Publié dans #Poésie



 
 
 
Tôt ou tard, il arrive un moment où le fait de survivre
n'est plus que difficilement supportable ...
 
 
 
 
 

Dans la maison vide,

 

Bien sûr, il lui restait la vie

… et aussi son petit chien noir,

mais elle n’avait plus envie,

souvent, de quitter son peignoir.

 

Pendant ces jours longs et sinistres,

sans fin, elle tournait en rond,

tout en puisant dans le registre

de sa mémoire … au plus profond.

 

Elle passait de pièce en pièce

dans la maison beaucoup trop grande,

revivant les scènes de liesses

… les jours de bonheur à revendre !

 

Mais maintenant tout était vide,

le lourd silence étourdissant

rendait son visage livide

et son moral déliquescent.

 

Les quelques pas sur la terrasse

et son regard sur le jardin,

la rendaient encore plus lasse :

les beaux massifs étaient bien loin.

 

Le chiendent y régnait en maître,

le gazon n’était plus tondu,

la haie faisait plus de trois mètres

et le vieux puits était fendu.

 

L’entretien n’était plus possible :

trop onéreux pour son budget,

dans les charges incompressibles,

pas de place pour le sujet.

 

Car en plus de la solitude

l’argent commençait à manquer,

de plus en plus d’incertitudes :

des revenus bien étriqués.

 

Il n’y avait pas de mystère,

elle avait compris que malgré

un train de vie des plus austères

viendrait le jour tant redouté.

 

Un jour vraiment épouvantable :

celui de vendre la maison !

Un jour - ô combien - détestable,

un jour à perdre la raison !

 

Un pan entier de son histoire

allait alors de détacher,

une secousse vibratoire

où son cœur pourrait bien lâcher !

 

Sans croire, elle priait quand même :

«  Que je voudrais mourir avant !

Ne jamais trancher ce dilemme

… peut-être avancer le cadran ? »

 

Et ces jours-là la vieille dame,

revivant les scènes d’antan,

n’essuyait même plus ses larmes :

il y en avaient tant et tant.

 

                        Pierre Dupuis

 

 

 

Les images sont du net, la première est retouchée.


 

 

Lire la suite

Jean Ferrat : " Alléluia " ... en son honneur !

16 Mars 2010 , Rédigé par Rotpier Publié dans #Musiques et chansons que j'aime

 

 
 
En l'honneur de celui que l'on porte en terre aujourd'hui:
Jean Ferrat.
Son humour dans ses parole de  " Alléluia " :
 
 
 
Ils ont déjà mis leur costume
Et leurs plus beaux souliers cirés
Quand selon les us et coutumes
Les cloches se mettent à sonner
Chacun procède à sa manière
Pour faire son vin ou ses enfants
Mais c'est une toute autre affaire
De réussir un enterrement

Alléluia alléluia alléluia alléluia

Il faut savoir devant l'église
Battre en retraite prudemment
En direction de Marie-Louise
Qui vous démarre au petit blanc
Voilà Pierrot et l'oncle Eugène
La casquette comme étendard
Le petit blanc devient douzaine
Avec Léon Jules et Gaspard

Alléluia alléluia alléluia alléluia

Pour peu que le De Profundis
Arrive un quart d'heure en retard
On est au huitième pastis
A la sortie du corbillard
Et sur la route cahoteuse
Comme il n'est pas loin de midi
On se sent bientôt la dent creuse
La mort vous met en appétit

Alléluia alléluia alléluia alléluia

Les saucissons fondent à vue d'œil
Les langues claquent avec entrain
Souviens-toi du bois du cercueil
Du frère de la tante au cousin
Souviens toi des temps mémorables
Qu'on n'a jamais pu égaler
Où l'on resta trois jours à table
A cause de trois macchabées

Alléluia alléluia alléluia alléluia

Mais dans ce monde de misère
Le bonheur est vite enterré
Il faut regagner sa chaumière
Retrouver sa femme atterrée
En voyant l'état du costume
Et du bonhomme et des souliers
A la maison comme de coutume
Les cloches se mettent à voler

Alléluia alléluia alléluia alléluia
 
 
xxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxx
 
 
Et, en bonus  - et quel bonus ! -  :
 
Ma France
 
 
 
 
 
 
Bonne journée !
 
 

 

Lire la suite

Rébus : Réponse pour le rébus de … Rotpier

15 Mars 2010 , Rédigé par Rotpier Publié dans #Rébus


 

Réponse pour le rébus …  sur le billet « rébus » !

 

Bravo à ceux qui avaient trouvé !

Et pis c’est tout !

 

Rotpier

Lire la suite

Les Heures et Priape ... ou: La mythologie gréco-romaine revisitée et expliquée par … Rotpier !

15 Mars 2010 , Rédigé par Rotpier Publié dans #Humour

 

 
 

La mythologie gréco-romaine revisitée et expliquée par … Rotpier !

 

 



Notons, comme disait Amélie,

que la Créte se trouve en bas et non en haut !

J'ai relevé cela: cocorico !

 

Préambule important dont tout lecteur nouveau doit bien s’imprégner pour appréhender correctement la suite.

 

 

1)   La mythologie gréco-romaine n’a rien à voir avec des salades débitées par Juliette : je l’affirme !

2)   Je vous fiche mon billet (d’ailleurs, il y en aura plusieurs et j’espère que vous n’allez pas vous en liasser !) qu’après m’avoir lu, vous serez bien plus à l’aise dans les soirées où vous aborderez les fabuleuses facettes de cette épique époque avec vos amis !

3)   Les explications que je donne ici sont de sources sûres : mon lointain ancêtre étant Achille. Achille était un bel héros (Deravel était son père) et les filles, très amoureuses de lui, lui demandaient toujours : « t’as long Achille ? » et lui, répondait immanquablement en se grattant le pied : « vérifie toi-même ! »

4)   Les dieux, demi-dieux et autres personnages étaient les mêmes chez les grec et les romains, mais ils s’appelaient différemment. Prenons pour exemple la déesse de l’amour et de la fécondité : elle s’appelait « Aphrodite » chez les grecs et « Vénus » chez les romains.

 

Ceci étant exposé, vous allez pouvoir suivre pas à pas la véritable histoire de ces temps fabuleux !

 

 
 

Aujourd’hui,
bande (en l'honneur de Priape !) de veinards:
 

   

Vous n'avez pas droit à une,
mais à deux histoires !

 

Les Heures et ................ Priape !

 

 

 

 

 

Image du net

 
 

Les Heures

 

Divinités accompagnant les dieux ou certains héros. Les Heures (en grec: Orai) présidaient aux saisons et se perdaient souvent, d’où l’expression : « encore des Heures perdues ! »

Elles étaient filles de Zeus et de Thémis. On en comptait trois:

 Eunomia (législation), 
Dicé (justice), 
Eirénè (paix), 
Leurs noms qui indiquent leur rôle moral. 
Elles avaient élevé Héra, Dionysos, Dalida, Delanoë, Aphrodite, Hermès, Herpès (qui avait de gros boutons) et Aristée. Elles présidaient à la toilette d'Aphrodite et de Ségolène. Elles étaient souvent associées aux Charites et aux Nymphes. Elles gardaient les portes de l'Olympe; elles étaient les régulatrices de la vie humaine. Les artistes donnaient aux Heures la physionomie de gracieuses jeunes filles, souvent de danseuses vêtues d'habits longs ou bien carrément à poil selon les saisons, tenant des raisins, des épis, des roses pour celle qui adhéraient au PS et des rameaux fleuris à la main.

Dans la mythologie alexandrine et romaine, les Heures deviennent des allégories (allez les autres aussi !) qui personnifient nettement les saisons, désormais au nombre de quatre. On les considère comme filles du Soleil et de la Lune et elles en avaient d’ailleurs de fort jolies ma foi ! 
Puis on en compta douze, personnifications des douze heures du jour ou de la nuit, et alors filles de Chronos (le temps, celui des 24 H ).

Elles répondent aux noms de:


Augé (Pat, de son prénom)
Anatolé (qui avait une très belle carrosserie et qui déclanchait toujours des cris)
Musica (qui jouait avec le  pipeau de Berlusconi)
Gymnastica (qui faisait un double salto avant de faire l’amour avec le même Berlusconi)
Nympha (qui était nympho)
Mesembria (pour laquelle Rotpier ne trouve rien)
Spondé (Corès, de son prénom)
Eleté (et le « r » alors !)
Acté (bêt’ mon pauv’ gars !)
Hesperis (ça ne coute rien !)
Dysis (toi aussi !)
Actos (la sœur de Portos et la maîtresse d’Aramis France et de la Genevièvre au grand chapeau)

 

Beaucoup plus tard, elles passèrent au nombre de 35 sous l'impultion de Martine.

Elles sont toujours vachement célèbres sous l'appellation des " 35 Heures " ... si !

 

xxxxxxxxxxxxxxx



Priape
 

 

Image du net

Je suis très gêné par cette image
qui va faire beaucoup de tord à Rocco Siffredi !

 

 

Priape

 

Priape (pour nous pauvres pécheurs) était le Dieu des Jardins, des Vignes, de la Navigation, de Génération Écologie et du parti des Joyeux Tringleurs. Il était fils de Dionysos  et d'Aphrodite ou d'une nymphe, car on ne sait plus si Aphrodite était libre ce jour-là.

Son culte, inconnu de la Grèce des premiers siècles, était originaire d'Asie Mineure et des frasques de ma sœur, et se répandit dans les îles, dans toute la Grèce et dans l'Italie méridionale. A l'origine, ce dieu personnifiait principalement la fécondité du sol qu’il labourait à quatre pattes avec son p- - - - ! …………. Si ! Vous n’avez qu’à détailler l’image et pis c’est tout !

C'était aussi un dieu pastoral et maritime, protecteur des troupeaux, des abeilles, des pêcheurs, des dockers et de Mireille Mathieu qui rêvait en secret à son p ----- mais qui se sauvait quand elle le rencontrait, ce qui prouve qu’elle n’a jamais eu beaucoup de suite dans les idées !

On plaçait son image, plus ou moins grossière, et souvent accompagnée d'une inscription, à l'entrée des domaines dont on lui confiait la garde. Sa statue, tenant à la main une faucille servait d'épouvantail et son énorme phallus était sensé éloigner les voleurs mais attirait en fait toutes les gonzesses du coin qui rêvaient de faire de la barre fixe dessus, avant d’en profiter en dessous.

A l'époque romaine, Priape personnifia surtout la virilité (je vous l’avais bien dit !) la génération, l'amour physique; d'où le caractère licencieux, souvent obscène, des représentations du dieu, et des recueils de poèmes latins (Ah! ces chauds latins!) connus sous le nom de priapées. Sous l'empire romain, Priape devint un personnage consacré du théâtre populaire. Il avait pour symboles le phallus,  le Fabius à longue queue, le homard et une photo de Rocco Siffrédi.

C’est le personnage mythologique préféré de Sarkozy, de Clinton, de Strauss-Kahn et de Berlusconi : tous des grands connaisseurs en matière de bigoudi ! … Si !!!

 

Voici, voila ce que vous devez savoir sur les Heures et sur Priape

 

 

A la semaine prochaine ( ou plutôt plus tard ! ) pour la suite ... si vous le voulez bien !

 Rotpier ........ à qui il ne reste qu'un tout petit rien de jeunesse comme disait Lucien !

 

 

 
Lire la suite

Jean-Ferrat: " Ma môme " ....... pour lui rendre hommage !

14 Mars 2010 , Rédigé par Rotpier Publié dans #Musiques et chansons que j'aime



 
 

Une fois par semaine,

je vous propose de partager les chansons

et les artistes que j’aime !

Clip vidéo et paroles

 

Cette fois-ci :

En l'honneur de celui qui nous a quitté:
Jean Ferrat
« Ma môme »

( j'avais mis ce billet au mois de janvier ! ) 
 
 
 
 
 
 
 
 
Ma môme, ell' joue pas les starlettes
Ell' met pas des lunettes
De soleil
Ell' pos' pas pour les magazines
Ell' travaille en usine
A Créteil

Dans une banlieue surpeuplée
On habite un meublé
Elle et moi
La fenêtre n'a qu'un carreau
Qui donne sur l'entrepôt
Et les toits

On va pas à Saint-Paul-de-Vence
On pass' tout's nos vacances
A Saint-Ouen
Comme famille on n'a qu'une marraine
Quelque part en Lorraine
Et c'est loin

Mais ma môme elle a vingt-cinq berges
Et j'crois bien qu'la Saint'Vierge
Des églises
N'a pas plus d'amour dans les yeux
Et ne sourit pas mieux
Quoi qu'on dise

L'été quand la vill' s'ensommeille
Chez nous y a du soleil
Qui s'attarde
Je pose ma tête sur ses reins
Je prends douc'ment sa main
Et j'la garde

On s'dit toutes les choses qui nous viennent
C'est beau comm' du Verlaine
On dirait
On regarde tomber le jour
Et puis on fait l'amour
En secret

Ma môme, ell' joue pas les starlettes
Ell' met pas des lunettes
De soleil
Ell' pos' pas pour les magazines
Ell' travaille en usine
A Créteil
 
 
 
 

 

Bon partage !

 

Rotpier

 

 

Lire la suite

Rébus : le petit arrêt rébus de … Rotpier !

14 Mars 2010 , Rédigé par Rotpier Publié dans #Rébus



 
 
 

 

Et si l’on faisait un petit arrêt rébus ? … Juste comme ça, pour se dégourdir un peu les neurones !

 

 

 

Petite aide au rébus (les champions s'en passeront !) :

 

C'est une pensée sérieuse et de circonstance de Pierre

 

1ère ligne, 1ère image: le personnage a la crève, donc la " - - - - " ! ... 2ème image: c'est du cochon, fumé ou pas ! ... 5ème image: représentation de l' " - - - - -  " par le bon Léonard !

2ème ligne, 2ème image: la bébête s'attaque souvent au chiens !

3ème ligne, dernière image: son nez s'allonge quand il " - - - -  " !

4ème ligne, 1ère image: avecun révolver, on " - - - -  " ! ... 2ème image: le romain salue: 

" - - - " César ! 

5ème ligne, 3ème image: en direct " vie " !

 

 

 Allez, au travail et n'oubliez pas d'allez voter !   

 



Réponse :

 

Tout l’art de l’homme politique consiste à savoir mentir avec le plus de conviction possible !



Ça, c’est juste la signature !

 

 

 

 

 

Lire la suite

Travail du bois: une de mes passions ! ............. suite !

13 Mars 2010 , Rédigé par Rotpier Publié dans #Travail du bois



 
J'ai ajouté quelques photos:
- Le tour à bois que j'avais oublié
- L'aquarium: ma première fabrication de meuble
- Les chandeliers
 
 
 
Bonjour !
 
En cliquant sur le lien ci-dessous, vous pourrez lancer un diaporama
de quelques images illustrant une de mes passions:
le travail du bois.
Je travaille avec des vieilles machines que j'ai reconditionné entièrement,
mécanique, équipement électrique et peinture. 
J'ai trouvé ces machines chez des anciens menuisiers qui les avaient mises
de coté pour en acheter des plus modernes.
 
Je vous expose les différentes opérations du travail du bois et une réalisation:
un bureau.
 
Je travaille presque uniquement avec du chêne.
 
J'ajouterai plus tard d'autres nombreuses fabrications,j'ai fabriqué tous les meubles de ma maison à l'ancienne: tous les assemblages sont réalisé en tenons-mortaises !
 
Lien:
 
 
 
Après avoir cliqué sur le lien, cliquez sur "diaporama" 
ou bien sur les photos que vous pouvez visionner une à une !
 
 
Bonne visite dans mon atelier - capharnaüm !
 
Pierre
 
 
Lire la suite