Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Le blog-notes poétique et autre de Rotpier
Articles récents

Le poème du jour : " La cabane de l'ogre miroir " de ... Rotpier

15 Octobre 2010 , Rédigé par Rotpier Publié dans #Poésie

 

 

 
 
 
Pour rester dans l'effet " miroir " ...
 
 
Sur un cliché de Jean-François Simon
 
 
 
 N'approchez pas: danger !
 
 
 
 Photo pour la cabane de l'ogre-miroir
 
 
 

La cabane de l’ogre-miroir,

 

Cabanon sur la plage

… tout du moins en aspect,

mais avaleur d’images

sans remords ni respect.

 

Une alliance infernale,

sous un air innocent,

de planches très banales

et d’un miroir stressant.

 

Une glace qui glace

au pouvoir tout puissant,

un tain au teint de crasse

qui fait glacer les sangs.

 

Planches faussement frêles

impossibles à scier.

Volets avec paumelles,

cadenas en acier.

 

Combien de silhouettes

prisonnières dedans ?

Combien aux oubliettes

parmi les imprudents ?

 

 

Mon image esseulée

se débattant en vain,

déjà presque avalée

par le miroir malsain.

 

Je sens que l’on m’enferme,

déjà je ne suis plus

que l’ombre de moi-même :

du présent révolu.

 

 

                           Pierre Dupuis

 

 

 

 

 

Lire la suite

A monsieur le Président ... Sarkosy . Un petit pastiche de la chanson de Boris Vian par … Pierre : " Le déserteur " devient " L'accusateur "

13 Octobre 2010 , Rédigé par Rotpier Publié dans #Pastiche de chanson

 

 

 
 
 

Un petit  pastiche de la chanson de Boris Vian par … Pierre

 

Pour bien se mettre l'air en tête:

 

1)   Un petit clic sur le triangle pour démarrer si cela ne se fait pas automatiquement !

 

2) On écoute religieusement l’artiste !

 

3) On descend et l’on chante sur les paroles de Pierre

 

Donc : on écoute !

 

 

 

Maintenant on y va !

 

L’accusateur,

 

Monsieur le Président
Je vous fais une lettre
Que vous lirez peut-être
Si vous avez le temps

Je garde en ma mémoire

Tout’ vos façons de faire

Vous êtes un exemplaire

De charlatan notoire

Monsieur le Président

Dès le début d’ votre ère

Vos frasques légendaires

Nous ont plombé vraiment

Partout à l’étranger

On guettait vos bêtises

Même sur la banquise

Les ours ont rigolé.

 

Le Fouquet’s pour dîner

et ensuit’  la croisière

ça il fallait le faire :

« Je vous emmerd’ vraiment ! »

Pour le peuple c’est clair

Vous avez fait la bombe

De Gaulle dans sa tombe

Devait en être vert

A peine à l’Elysée

Vous avez changé d’ femme

La prochaine au programme

L’avez-vous repérée ?

Un jour sur un salon

Vous lancez très à l’aise

Belle langue française

« Eh bien ! Cass’ toi pauv’ con ! »

 

Vous placez votre fils

A la têt’ de l’ EPAD

Et c’est la reculade

 Le tout in extremis

 Vous traitez comme un chien

Votre Premier Ministre

Comme un pauvre lampiste

Et lui il ne dit rien

Vous nommez vos amis

Sous le seul fait du prince

Même si cela grince

Jusqu’à votre parti

La chancelièr’  Merkel

Que vous trouviez molasse

Vous léchez ses godasses

Comme un petit teckel

 

Vous êtes un voyou

Pour le journal Marianne

Sous la plume de Kahn

C’est mérité c’est tout

Maintenant le matin

Vous délogez les ROM

Même le pape à Rome

Nous taxe d’inhumains.

Vous êtes un Président

Prit en flagrant mensonge

Quand à cela l’on songe

On en frémit vraiment.

Dans les autres pays

Vous faites les gros titres

On s’en prend plein la frite

Vous nous avez trahi

 

Pour gagner quelques voix

Vous jouez populiste

Vous vous feriez trappiste

Ou bien n’importe quoi

Entouré de vassaux

De traîtres et de sbires

Qui entre eux se déchirent

Pour avoir un morceau

Mais quand viendra le jour

De solder tous les comptes

Ce serait une honte

D’oublier cette cour

Je m’en vais publier

dans toutes les chaumières

Grâce à la blogosphère

Ce caustique billet.

 

Monsieur le Président

Si je suis socialiste

Je ne suis pas gauchiste

Et je suis tolérant

J’ai toujours respecté

Les Présidents de droite

Ma vue n’est pas étroite

Je ne suis pas borné

Mais vous vous faites trop

De mal à notre France

Par toutes vos outrances

Vous êtes un fardeau

Vous avez verrouillé

Le parti qui vous porte

Mais pourtant quelques portes

Commencent à bouger.

 

Les vrais républicains

Ont bien pris la mesure

De votre démesure

A part quelques requins

Il y aura aussi

Beaucoup d’opportunistes

Qui rejoindront la liste

Quand viendra l’hallali

Changer de Président

Voila la grande urgence

L’avenir de la France

Grandement en dépend

Si vous me poursuivez

Prévenez vos gendarmes

que je n’aurais pour arme

Que ma plume acérée

 

… que ma plume acérée.

 

 

                           Pierre Dupuis

 

 

Parce que cet homme ridiculise et déshonore la France

et qu'il serait capable de n’importe quoi pour être réélu.

 

 

 
Image du net
 
 
 
 
 
 

 

 

Lire la suite

Diane ou Artémis : La mythologie gréco-romaine revisitée et expliquée par … Rotpier !

12 Octobre 2010 , Rédigé par Rotpier Publié dans #Humour

 

 

 
 
 

La mythologie gréco-romaine revisitée et expliquée par … Rotpier !

 

 



Notons, comme disait Amélie,

que la Créte se trouve en bas et non en haut !

J'ai relevé cela: cocorico !

 

Préambule important dont tout lecteur nouveau doit bien s’imprégner pour appréhender correctement la suite.

 

 

1)   La mythologie gréco-romaine n’a rien à voir avec des salades débitées par Juliette : je l’affirme !

2)   Je vous fiche mon billet (d’ailleurs, il y en aura plusieurs et j’espère que vous n’allez pas vous en liasser !) qu’après m’avoir lu, vous serez bien plus à l’aise dans les soirées où vous aborderez les fabuleuses facettes de cette épique époque avec vos amis !

3)   Les explications que je donne ici sont de sources sûres : mon lointain ancêtre étant Achille. Achille était un bel héros (Deravel était son père) et les filles, très amoureuses de lui, lui demandaient toujours : « t’as long Achille ? » et lui, répondait immanquablement en se grattant le pied : « vérifie toi-même ! »

4)   Les dieux, demi-dieux et autres personnages étaient les mêmes chez les grec et les romains, mais ils s’appelaient différemment. Prenons pour exemple la déesse de l’amour et de la fécondité : elle s’appelait « Aphrodite » chez les grecs et « Vénus » chez les romains.

 

Ceci étant exposé, vous allez pouvoir suivre pas à pas la véritable histoire de ces temps fabuleux !

 

 

Vous pouvez retrouver chaque lundi, depuis le 17 août, un billet sur le sujet !

 

 


 

Aujourd’hui :  

 

 

 

 

Image d'époque prise sur le net

 

 

 

Artémis  chez les grecs

 

Diane  chez les romains

 

Diane était la fille de Zeus et de Léto ( qui eut le cœur très serré en la voyant si belle lors de sa naissance ). Elle était la sœur jumelle d’Apollon et avait une longue vue sur l'appeau long de son frère (voir ci-après!) 

Elle avait demandé à son père, Zeus  (qui était un dieu, ne l’oublions pas !) la virginité éternelle et se contentait de souffler dans les appeaux longs des garçons (dont celui de son frère: à l'époque, c'était genre famille tuyaux de poèle!) pour attirer le gibier, car elle était quand même et avant tout la déesse de la chasse et voulait devenir celle de la chasteté!


Ses attributs (de sioux) étaient son arc, son carquois, ses flèches et ses fesses qu'elle voulait garder pour elle, la pucelle !. Un croissant de lune ornait son front et l’on ne pouvait pas, sans affront, lorgner sa lune … non !

 

Les Cyclopes, des mecs qui fumaient beaucoup, lui avaient forgé un arc et un carquois en argent et Pan ( le roi de la flûte ) lui avait fournit les chiens de sa meute dont le meneur Hortefeurus, le plus teigneux de tous !

 

En plus d’être la déesse de la chasse, elle était aussi celle de la nature, de la danse, des chants (mais elle n’aimait pas le foot contrairement à J.C. ! ), de la beauté, d’Yves Rocher ( c’était une belle plante ! ) et travaillait chez Citroën comme dessinatrice (  la déesse avait eu l’ID de crée la Diane, une cousine de la 2 CV ! ) Ségolène en était très jalouse et la critiquait pour un oui ou pour un non et lui piquait ses flèches pour les déchocher à tout le monde et en particulier à Martine qui me dira si c'est exact ou pas ! 

 

Elle était aussi la déesse des Amazones (mais elle, elle avait toujours ses deux nénés) et avait son site Internet pour faire du commerce de bouquins et de soutien-gorge avec un ou deux bonnets selon que les clientes soient Amazones ou pas ou de ma zone ou pas aussi ...si !

 

Farouche et vindicative, les anciens lui attribuaient certaines morts comme celles des femmes en couches ou des morts subites. Mais pas de petite mort, vu qu'elle ne voulait rien savoir pour les galipettes la pépette !  

 

Diane de Poitiers ( favorite et maîtresse d’Henri II ) était sa cousine. Elle est morte au château d’Anet en préparant des déserts chocolatés ! ( allez, tout le monde se lève pour applaudir ! )  

 

Entre nous, elle a aussi une cousine canadienne au Québec, une acadiane nommée Diane Tell.

Pour être tout à fait précis, elle est américaine et a pour grands-pères, Sitting bull et Guillaume Tell, d’où l’extrême habileté de sa cousine au tir à l’arc … vous suivez bien ? … Parfait !

  

Un jour, un nommé Actéon, le frère de  Actécon comme la lune de Diane, la regarda alors qu’elle se baignait, nue, dans un torrent nommé André. Pour se venger, elle le transforma en cerf volant et le fit mettre en pièces par sa meute de chiens : une gentille petite déesse pas méchante pour deux sous en dentelle!

  

Voilà qui était Diane telle qu’elle était !

 

A la semaine prochaine pour la suite ... si vous le voulez bien !

 Rotpier ........ à qui il ne reste qu'un tout petit rien de jeunesse !

 

 

 

 

Déjà publié, mais augmenté ... pas comme les retraites !

 

Et pis c'est tout !

 

 

 

Lire la suite

Rébus : Réponse pour le rébus de … Rotpier

12 Octobre 2010 , Rédigé par Rotpier Publié dans #Rébus

 

 

 

Réponse pour le rébus :

 je viens de la mettre sur le billet … « rébus » !

 

Bravo à ceux qui avaient trouvé !

Et pis c’est tout !

 

Rotpier 

 

 

Lire la suite

Rébus : le petit arrêt rébus de … Rotpier !

10 Octobre 2010 , Rédigé par Rotpier Publié dans #Rébus

 

 

 
 
 

Et si l’on faisait un petit arrêt rébus ? … Juste comme ça, pour se dégourdir un peu les neurones !

 

 

 

Petite aide au rébus (les champions s'en passeront !) :

 

 C'est un rébus du Rotpier : vous n'en rirez pas jaune !

 

1ère ligne, dernière image : c'est un ordre pour le petit personnage !

2ème ligne, première image: un oeil, des " - - - - " ! 2ème image : on en a deux et ça filtre ! ... je n'ai pas dit " on en a deux et ça flirte ! " (tiens! un nana gramme !) ... Dernière image : pièce aux échecs !

3ème ligne, 2ème image : saison où il fait chaud ! 4ème image: la moitié d'une protection ou d'un roman de Zola ! 5ème image : la moitié de ce que regarde Titeuf !

4ème ligne, 1ère image : habitation primitive !

  

Complètement bargeot le Rotpier !

 

 

Réponse :

 

 Le travailleur un peu fou a été en Asie muté !

 

 

 

Ça, c’est juste la signature !

 

 

 

 

  

  

Lire la suite

" Ma liberté " par Serge Reggani ... Les chansons ou les musiques que j’aime … de Rotpier

9 Octobre 2010 , Rédigé par Rotpier Publié dans #Musiques et chansons que j'aime

 

 

 
 

Une fois par semaine,

je vous propose de partager les chansons

et les artistes que j’aime !

Clip vidéo et paroles

 

Cette fois-ci :

Serge Reggani :
«  Ma liberté »

 

 

  

  

Ma liberté

  

Ma liberté
Longtemps je t'ai gardée
Comme une perle rare
Ma liberté
C'est toi qui m'as aidé
A larguer les amarres
Pour aller n'importe où
Pour aller jusqu'au bout
Des chemins de fortune
Pour cueillir en rêvant
Une rose des vents
Sur un rayon de lune

Ma liberté
Devant tes volontés
Mon âme était soumise
Ma liberté
Je t'avais tout donné
Ma dernière chemise
Et combien j'ai souffert
Pour pouvoir satisfaire
Tes moindres exigences
J'ai changé de pays
J'ai perdu mes amis
Pour gagner ta confiance

Ma liberté
Tu as su désarmer
Mes moindres habitudes
Ma liberté
Toi qui m'as fait aimer
Même la solitude
Toi qui m'as fait sourire
Quand je voyais finir
Une belle aventure
Toi qui m'as protégé
Quand j'allais me cacher
Pour soigner mes blessures

Ma liberté
Pourtant je t'ai quittée
Une nuit de décembre
J'ai déserté
Les chemins écartés
Que nous suivions ensemble
Lorsque sans me méfier
Les pieds et poings liés
Je me suis laissé faire
Et je t'ai trahie pour
Une prison d'amour
Et sa belle geôlière

Et je t'ai trahie pour
Une prison d'amour
Et sa belle geôlière

 

  

Bon partage !

 

Rotpier

  

Lire la suite

" Reflet, " : un poème à l'image de Pierre

8 Octobre 2010 , Rédigé par Rotpier Publié dans #Poésie

 

 

 

 

 
 

Pour rester dans l'effet miroir !

 

 
 
 Reflet
 
Sur une photo de Chris
 
 

Reflet,

 

Ses yeux clairs et limpides

Sont mon plus beau miroir,

Dans mes rêves candides

Je m’y plonge le soir.

 

J’ai le besoin avide

D’y rencontrer l’espoir

Mais au matin, livide,

Je ne peux qu’y surseoir.

 

Dans ses yeux mon image

N’était que pur mirage,

Je le sais maintenant

 

Ce n’était que cocagne,

Le fou rêve aliénant

D’un château en Espagne.

 

 

                          Pierre Dupuis

 

 

 

 

  

  

 

 

Lire la suite

Le poème du jour : "Silhouette" de ...Rotpier

7 Octobre 2010 , Rédigé par Rotpier Publié dans #Poésie

 

Un très acien poème :


 

Silhouette
 
Image floue du net ! ... Paradoxe.
 
 
 

Pierre Dupuis

 

Silhouette,

 

Loin,

là-bas,

juste un point

… je ne sais pas.

 

Est-ce vraiment elle ?

Ou bien mon pauvre esprit

qui déjà troublé chancelle

et déraisonne dans la nuit ?

 

Et mon cœur qui commence déjà

à s’emballer ! Mais attends donc ! Patience !

Tu ne sais pas si c’est elle … grand bêta !

La réalité n’est pas toujours l’espérance !

 

L’amour est un créateur de mirage … le soir.

Certains prennent forme, mais beaucoup d’autre … miroir !

 

La silhouette se précise, se dessine,

sublime, harmonieuse ,élégante et légère,

empreinte d’une grâce féminine.

Mais … ce n’est pas celle qui m’est chère !

 

Et … que se passe-t-il soudain ?

Pourtant, elle approche encore

mais je la vois moins bien !

Du brouillard… alors ?

 

Peut-être bien

… je ne vois

 plus rien

moi.

 

Silhouette,

 

Pierre Dupuis

 

Silhouette
 
Image floue du net ! ... Paradoxe.
 
Lire la suite

Jérome Kelviel, le jugement : Les pensées du jour de … Rotpier !

6 Octobre 2010 , Rédigé par Rotpier Publié dans #Pensées

 

 

 
 

Préface  ( et alors ! …  j’ai bien le droit aussi …non ? )

 

Qu’est-ce qu’une idée neuve, brillante, extraordinaire ?

Ce n’est point, comme se le persuadent les ignorants, une pensée que personne n’a jamais eue, ni dû avoir. C’est au contraire une pensée qui a du venir à toute le monde et que quelqu’un s’avise le premier d’exprimer.

 

Boileau ( préface des « Œuvres » ) 

 

Sans nous comparer à Boileau ( d’ailleurs, moi, j’en bois assez peu ! ) nous pouvons quand même émettre quelques pensées pour épancher ainsi nos vies ! Sans avoir trop mal aux genoux ....... ?

 

Et pis c’est tout ! 

 

Rotpier

  

 

Image éclairée du net !

 

 

 

 

 

Aujourd’hui, quelques pensées , sérieuses ou moins sérieuses sur l’affaire Jérôme Kerviel :

  

 

Image du net

 

 

Dans la meute des traders de la Société Générale, Jérôme Kerviel n’était qu’un loup parmis les autres   … peut-être un peu plus naïf et indiscipliné.

 

 

Dans une salle de marchés, quelle que soit la banque ou l’entreprise, essayez de dire un trader qui spécule sur le blé, le riz ou n’importe quelle autre ressource alimentaire qu’il condamne, par ce fait, à la famine et à la mort des centaines de milliers d’enfants.

Il vous dira : « Mais je suis dans le système et j’obéis aux ordres » et selon la formule consacrée : « Je suis peut-être responsable, mais pas coupable ! »

N’empêche, à l’autre bout de la chaîne, ce sont bel et bien des gosses qui agonisent et meurent.

 

 

La Société Générale a lancé Jérôme Kerviel dans la spéculation comme on lance un boomerang. Après, elle s’est étonnée de le reprendre dans la tronche !

 

 

Les M.S.T. , souvent, refilent des boutons. Peut-on qualifier Jérôme Kerviel de M.S.T. ? … Parce que, quand même, il a cloqué un sacré paquet de boutons à toute la Société Générale et en premier chef … à Bouton lui-même !!!

 

 

Et pis c’est tout !

 

Pierre et Rotpier

 

 

 

 

Lire la suite

Puy de Dôme : petite escalade: " Le chemin des muletiers, " ... devoir de vacances de ... Pierre !

5 Octobre 2010 , Rédigé par Rotpier Publié dans #Poésie

 

 

 
 

  

Petit retour en Auvergne !

 

Souvenir d’une escalade avec mon épouse

et … pas de commentaires graveleux S.V.P. !

 

Le chemin des muletiers, que l’on voit sur la photo

monter en lacets, fait 2,2 Km de long pour

un dénivelé de 350 m : ça grimpe sec !

 

  

 

Image du net 

 

 

Le chemin des muletiers,

 

Pour accéder comme autrefois

tout au sommet du Puy de Dôme

il existe un chemin de choix

tracé par des bêtes de somme.

 

C’est un sentier très escarpé,

tout en lacets et qui élève

ceux qui ne sont pas éclopés

et qui aiment jouer aux chèvres !

 

Il faut se dire en démarrant :

« Plus que trois cent cinquante mètres 

pour arriver en conquérant

au bon niveau de l’altimètre ! »

 

La grimpette est une attraction,

mais il faut des jambes solides,

pour le cœur la raréfaction

de l’air freine les plus valides !

 

Il faut beaucoup de volonté

pour continuer l’escalade,

il ne faut pas se démonter

et céder à la reculade !

 

Pour éviter tout abandon,

surtout si l’on est néophyte,

il faut bien prendre son bidon

d’eau et pas de Château Lafite !

 

Il convient de prendre son temps,

quitte à passer pour des tortues,

pour ménager son palpitant

car la bêtise ou l’orgueil tue !

 

Sans être parmi les travaux

dans le genre de ceux d’Hercule,

pour monter je crois que mieux vaut

avoir bon pied … comme la mule !

 

 

                                           Pierre Dupuis

 

 

 

 

Image du net

 

 

 

 
Lire la suite