Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Le blog-notes poétique et autre de Rotpier
Articles récents

Le pastiche du jour: "Padam ... Padam" d'Edith Piaf qui devient "Pas MAM ... Pas MAM ..." de ... Rotpier !

18 Février 2011 , Rédigé par Rotpier Publié dans #Pastiche de chanson

 

Allez !

Je vous offre un petit … pastiche !

A la vôtre !

 

Cette foi-ci :

 

«  Padam … Padam …  »

d’Edith Piaf

 

qui devient :

 

          « Pas MAM… Pas MAM…»

De … Rotpier

 

Recette pour bien le déguster :

 

1)   Un petit clic sur le triangle pour démarrer si cela ne se fait pas automatiquement !

 

2) On écoute religieusement l’artiste !

 

3) On descend et l’on chante sur les paroles de l’affreux jojo de Rotpier !

Et… si ça plait : on recommence jusqu’à ce que le voisin commence à hurler !

Donc : on écoute !

 

 
 
 
 
 

Maintenant on y va !

 

 

Pas MAM ...  Pas MAM ...


Cet air qui l'obsède jour et nuit
C’est clair qu’il sent le Ben Ali
Il vient d’un micmac tunisien
Couplé d’un voyage aérien
Un jour cet air la rendra folle
Elle a juré sa bonne foi
On lui a coupé la parole
Cet air est repris à chaqu’ fois
Et sa voix couvre sa voix

Pas MAM … Pas MAM … Pas MAM …
Elle a trop magouillé cette fois
Pas MAM … Pas MAM … Pas MAM …
Elle a trop fait de cinéma
Pas MAM … Pas MAM … Pas MAM …
Ell’ nous a entubé et voila
Elle traîne après ell’  tout un tas de cass’ roles
Comment croire en sa parole

Il dit: "Rappelle-toi toujours
Rappelle-toi puisque c'est ton tour
Y a pas d' raison pour qu' tu ne chial’  pas
Nous on pass’ pour des cons là-bas ...
Compte bien le peu qu’il te reste
Pour te défendre au jour le jour
Finit le temps des grands amours
Cet air te coll’ ra toujours »


Pas MAM … Pas MAM … Pas MAM …

Ça commence à sentir le grillé
Pas MAM … Pas MAM … Pas MAM …
Ell’  va être à coup sûr débarquée
Pas MAM … Pas MAM … Pas MAM …
Ell’  va devoir faire ses paquets
Et tout ça pour tomber juste au coin d' la rue
Sur cet air qui l'a reconnue
...
Écoutez le chahut qu'il lui fait
...
Comme si tout son passé défilait
...
Elle aura du chagrin pour après
Ell’  n’en finira pas de se mordre les doigts...
De maudire sa langu’  de bois...

 

Pas MAM … Pas MAM … Pas MAM …

La la la la la la la la la …

 

Pas MAM … Pas MAM … Pas MAM …

La la la la la la la la la

 

 

Rotpier

 

 

 

Et pis c’est tout !

 

A la vôtre !

 

 

 

Avec modération SVP !

 

Rotpier

 

 

Lire la suite

La grosse artillerie du jour : le femme canon ! de ... l'artilleur Rotpier !

17 Février 2011 , Rédigé par Rotpier Publié dans #Humour

 

La grosse artillerie du jour :

 les femmes « canon » !

 

 

 

 

femme canon2  femme canon2  femme canon2

 

 

Photo du net modifiée par Rotpier

 

 

1ère connerie :

 

L’entretien d’une femme « canon » est un véritable boulet pour les finances de celui qui la tire !

 

 

2ème connerie :

 

Ce n’est pas le tout d’avoir une gonzesse « canon »,

si t’as pas le matériel pour la tirer : t’as l’air d’un con !

 

 

3ème connerie :

 

Une fille « canon » c’est bien, mais ça fait un boucan d’enfer au tirage !

 

 

4ème connerie :

 

J’ai connu une fille « canon » qui avait des seins en forme d’obus et une coupe de douilles à vamper un équipage de canonnière !

D’ailleurs, elle aurait pu se les taper tous : elle avait un penchant pour la thérapie de croupe et disait que cela ne pouvait faire que du bien de toucher aux pompons !

 

5ème connerie :

  J’ai bien connu aussi la grosse Berthe à pieds plats, une allemande de calibre exeptionnel !

 

Et pis c’est tout pour aujourd’hui !

 

Rotpier

 

 

Le Rotpier qui a quand même été pointeur-tireur puis chef de char avec canon de 105 mm !  C'est dire que pour tirer, il s'y connait !  

 

Lire la suite

Le poème du jour: "Changement d’horizon," de ... Rotpier !

16 Février 2011 , Rédigé par Rotpier Publié dans #Poésie - humour

 

Il est des erreurs qui permettent 

d'aborder d'autres horizons ...

 

 

 

 

 

 

Changement d’horizon,

 

Mais … qu’est-ce qui se passe ?

Je ne reconnais plus mon horizon !

Où sont donc les deux jolis petits monts

entre lesquels, d’habitude, je me prélasse

… avec  délectation !

 

Ça par exemple ! C’est un peu fort !

J’appréciais mon petit confort,

certes, un peu ballotté, mais bien au sec

et me voila trempé comme du varech !

Vais-je devoir me mettre

… à la natation ?

 

Un peu « forêt tropicale » le coin !

Très humide et luxuriant à point !

Mais … pas mal non plus !  … ce coté grève !

Je vous l’avoue … du bout des lèvres :

bénédiction !

 

Petit coup d’oeil … façon travelling !

Je suis en phase, tout en feeling !

Pile-poil à l’heure : c’est du timing !

C’est chouette - très chouette ! -

cette inversion

pour … un cordon de string !

 

Votre méprise - je le proclame ! -

me charme et me ravit.

Oh ! Oui ! Recommencez demain madame,

soyez sympa, laissez-vous faire

… je vous en prie !

J’espère aussi que mon ami,

le petit voile triangulaire,

le petit voile mini mini,

ne s’ennuie pas trop à l’arrière !

 

 

                           Rotpier

 

Lire la suite

La fable du jour : " Ça, c’est le pompon ! " de ... Rotpier !

15 Février 2011 , Rédigé par Rotpier Publié dans #Fable

 

Vive la marine, la vraie !

 

 

 

 

  Fable

 

Ça, c’est le pompon !

 

Un jour j’ai aperçu

et ce à son insu,

dans sa maison cossue,

ma voisine fessue.

 

Pas le moindre tissu,

terriblement pansue,

bourrelets tant et plus :

un profil de massue !

 

Il y avait dessus,

collé comme sangsue

-         et pas à son insu ! –

une forme bossue !

 

Un marin tout poilu

et n’ayant pour tenue

qu’un pompon vermoulu

de laine refendue !

 

A peine descendu,

ma voisine fessue

lui dit « c’est cent écus :

c’est la somme attendue ! »

 

« Quoi ! Que je sois pendu,

tu es une morue !

Mon cœur est tout fendu :

c’est une triste issue !

 

Il aurait mieux valu

que j’ignore ta rue,

que je fusse au chalut :

voilà mon point de vue !

 

Mon amour a vécu,

tu étais ma statue,

montagne de vertu

… mon âme est fort déçue ! »

 

Sans raquer un écu,

il remit sa tenue,

sourire contenu

et enfila la rue !

 

Hurlant : « Oh ! Le tordu ! »

ma voisine fessue

en tomba sur le cul :

une arnaque, ça tue !

 

 

                           Moralité :

 

A cent écus la passe,

ça passe ou bien ça casse,

il ne faut pas pleurer

quand on se fait  b - - - - - !

 

 

                                 Rotpier

 

 

 

Lire la suite

Saint Valentin : le dicton-poème du jour de ... Rotpier !

14 Février 2011 , Rédigé par Rotpier Publié dans #Poésie - humour

 

Saint Valentin oblige !

 

 

Image du net

 

 

Le poème dicton de la Saint Valentin,

 

En ce jour de Saint valentin

où les cœurs deviennent maboules,

on n’enfile pas les patins

mais sauvagement on les roule !

 

Il n’y a pas de meilleur jour

pour draguer la belle voisine :

pas besoin d’une longue cour

surtout si c’est une coquine !

 

                                 Rotpier

 

 

Lire la suite

Héros ou Cupidon : La mythologie gréco-romaine revisitée et expliquée par … Rotpier !

14 Février 2011 , Rédigé par Rotpier Publié dans #La mythologie selon Rotpier

 

La mythologie gréco-romaine revisitée et expliquée par … Rotpier !

 

 



Notons, comme disait Amélie,

que la Créte se trouve en bas et non en haut !

J'ai relevé cela: cocorico !

 

Préambule important dont tout lecteur nouveau doit bien s’imprégner pour appréhender correctement la suite.

 

 

1)   La mythologie gréco-romaine n’a rien à voir avec des salades débitées par Juliette : je l’affirme !

2)   Je vous fiche mon billet (d’ailleurs, il y en aura plusieurs et j’espère que vous n’allez pas vous en liasser !) qu’après m’avoir lu, vous serez bien plus à l’aise dans les soirées où vous aborderez les fabuleuses facettes de cette épique époque avec vos amis !

3)   Les explications que je donne ici sont de sources sûres : mon lointain ancêtre étant Achille. Achille était un bel héros (Deravel était son père) et les filles, très amoureuses de lui, lui demandaient toujours : « t’as long Achille ? » et lui, répondait immanquablement en se grattant le pied : « vérifie toi-même ! »

 

4)   Les dieux, demi-dieux et autres personnages étaient les mêmes chez les grec et les romains, mais ils s’appelaient différemment. Prenons pour exemple la déesse de l’amour et de la fécondité : elle s’appelait « Aphrodite » chez les grecs et « Vénus » chez les romains.

 

Ceci étant exposé, vous allez pouvoir suivre pas à pas la véritable histoire de ces temps fabuleux !

 

 

Vous pouvez retrouver chaque lundi, depuis le 17 août, un billet sur le sujet !

 

 


 

Aujourd’hui,

 

Saint Valentin oblige:  

 

 

Image du net

 

 

Eros ou Cupidon

Eros chez lez grecs, Cupidon chez les Romains ou Cul Bidon chez les garagistes, était la divinité de l'Amour. Dans la Théogonie, sœur de Lagonie, d'Hésiode et chez les Orphiques à poils durs, Eros est considéré comme un dieu créateur et l'un des éléments primordiaux du monde. Il serait le premier dieu, né de l'œuf primordial, sans lui aucun des autres dieux ne seraient nés. On ne sait toujours pas qui a pondu l’œuf malgré les progrès de la science et du blog de l’ami Glorfindel qui est pratiquement un demi-Dieu.

 Depuis le VI ème siècle avant notre ère et les Notre Père, il est d'abord le dieu de la passion comme les fruits, à ce titre, il a inspiré presque tous les poètes dont le grand Rotpier à pieds plats et les artistes. Plus tard, on s'accorda à voir en lui le fils d’Aphrodite  et d'Hermés Ausacamain (ou d'Arès Arès ne me touche pas); c'est ainsi, par exemple, que le décrit Agathon rouge de Méditerrané dans le Banquet de Platon Zizi comme un castor.

 Selon d'autres sources plus récentes il serait le fils d'Iris et de Van Gogh ou du vent d'Ouest (Zéphyr).

Il était l'objet d'un culte particulier à Thespies 12, où l'on célébrait en son honneur tous les quatre ans, des Erotidia, puis les Erotibias où l’on prenait grave son pied. C'était un garçon turbulent (un peu moins que Sarkos quand même) qui n'avait aucune considération pour son âge ni pour la situation. Il volait avec des ailes d'or et tirait ses flèches et les filles au hasard .On l'associa aussi à Phyché et l'on donna peu à peu à ce mythe une signification symbolique.

Eros a été fréquemment représenté sur des monuments de tout genre. Antéros était un compagnon d'Eros qui le faisait grandir quand il était à ses côtés et redevenir un enfant quand il était loin, un peu comme Carla avec Nicolaïos.

1 Lors d'une promenade, Aphrodite et Eros furent surpris par le dragon Ladon, le grand-père de Chabal. En fuyant, ils furent arrêtés par le cours de l’Euphrate, en crue, qui l’eut cru ? Menacés par le dragon d’être dévorés, Aphrodite pria Zeus de les aider ; deux poissons surgirent des eaux reliés par une corde au bout de laquelle il y avait des skis nautiques. Aphrodite et Eros sautèrent à l’eau et s’accrochèrent ainsi, ils atteignirent l’autre rive sans encombre. Pour remercier les poissons, Zeus les plaça dans la Constellation du même nom et puis les fit frire pour les déguster.

2 Eros, pensant tuer le Géant Porphirion à gorge déployée, fils de Gaia, lui avait décoché une flèche dans le foie et il eut une crise qui transforma sa rage en désir et non en Harlem : il tenta de violer Héra (qui l’avait bien cherché !) après avoir déchiré sa robe, ce qui est quand même plus pratique pour arriver à ses fins. Il fut foudroyé par Zeus mais, seulement blessé, il se releva ; Apollon lui décocha alors une flèche dans l’œil gauche et Hermès l’acheva d’une flèche dans l’œil droit (c’est alors qu’il éructa la phrase devenue célèbre : « Quel est le con qui à fermé la lumière ! ») ou il fut tué d'une flèche par Héraclès, je ne sais plus trop, tellement je dois faire flèche de tout bois surtout quand je bois !).

 

A la semaine prochaine pour la suite ... si vous le voulez bien … et les dieux aussi !

 Rotpier ........ à qui il ne reste qu'un tout petit rien de jeunesse comme disait Lucien !

 

 

Lire la suite

Rébus : le petit arrêt rébus de … Rotpier !

13 Février 2011 , Rédigé par Rotpier Publié dans #Rébus

 

 

Et si l’on faisait un petit arrêt rébus ? … Juste comme ça, pour se dégourdir un peu les neurones !

 

 

 

 

 Petite aide au rébus (les champions s'en passeront !) :

 

C'est une pensée dans la même veine que celle de la semaine dernière!

 

 1ère ligne, 1ère image : ça gratte ! 3ème image: la pierre est dure, mais me papier est "- - -" ! 

 

2ème ligne, 1ère image: ouvrage le long de la mer ou d'un fleuve ! (idem pour les autres images) 3ème image : s'il n'est pas maigre, c'est qu'il est "- - - -" Le serpent fait toujours "se" (pour les autres fois aussi!) 

3ème ligne, 3ème image: en direct: "U"

 

4ème ligne, 1ère image: le symbole de la "- - - -"

  

5ème ligne,  2ème image: le bébé après avoir bu fait son       "- - -" ... dernière image: un diagramme de "- - -" !

  

6ème ligne, 1ère image: la truite, avant le four, elle est crue, après le four elle est "- - - - - "! ... 3ème image : utilisé par les pêcheurs pour tromper les poissons ! ... 4ème image: le mec est balèze donc "- - - -" ! ... Dernière image : avec son couteau, l'assassin "- - - " !

  

7ème ligne, 3ème image: en direct "hure" !

 

8ème ligne,  3ème image: de sable ou d'autre ! Dernière image: le personnage est plié de "- - - -" ! 

  

Et pis c'est tout !

 

 

Réponse :

 

          Pour Moubarak et les grosses légumes du PND les cairotes sont cuites ! Leurs fortunes sur place vont se tarir !

 

(avec les jeux de mots pour ceux qui ne sont pas habitués : « légumes-cairotes-cuites »  et « sur place vont se Tarir »

pour Place Tharir, haut lieu de la révolution égyptienne !

 

 

 

Ça, c’est juste la signature !

 

 

Lire la suite

Léo ferret: "Paname" ... Les chansons ou les musiques que j’aime … de Rotpier

11 Février 2011 , Rédigé par Rotpier Publié dans #Musiques et chansons que j'aime

 

 

Une fois par semaine,

je vous propose de partager les chansons

et les artistes que j’aime !

Clip vidéo et paroles

 

Cette fois-ci :

Léo Ferré :
« Paname »

 

 

 

 

 

 

Paname
On t'a chanté sur tous les tons
Y a plein d'parol's dans tes chansons
Qui parl'nt de qui de quoi d'quoi donc
Paname
Moi c'est tes yeux moi c'est ta peau
Que je veux baiser comme il faut
Comm' sav'nt baiser les gigolos

Paname
Rang' tes marlous rang' tes bistrots
Rang' tes pépées rang' tes ballots
Rang' tes poulets rang' tes autos
Paname
Et viens m'aimer comme autrefois
La nuit surtout quand toi et moi
On marchait vers on n'savait quoi

Paname
Y a des noms d'rues que l'on oublie
C'est dans ces rues qu'après minuit
Tu m'faisais voir ton p'tit Paris
Paname
Quand tu chialais dans tes klaxons
Perdue là-bas parmi les homm's
Tu v'nais vers moi comme un' vraie môm'

Paname
Ce soir j'ai envie de danser
De danser avec tes pavés
Que l'monde regarde avec ses pieds
Paname
T'es bell' tu sais sous tes lampions
Des fois quand tu pars en saison
Dans les bras d'un accordéon

Paname
Quand tu t'habill's avec du bleu
Ça fais sortir les amoureux
Qui dis'nt "à Paris tous les deux"
Paname
Quand tu t'habill's avec du gris
Les couturiers n'ont qu'un souci
C'est d'fout' en gris tout's les souris

Paname
Quand tu t'ennuies tu fais les quais
Tu fais la Seine et les noyés
Ça fait prend' l'air et ça distrait
Paname
C'est fou c'que tu peux fair' causer
Mais les gens sav'nt pas qui tu es
Ils viv'nt chez toi mais t'voient jamais

Paname
L'soleil a mis son pyjama
Toi tu t'allum's et dans tes bas
Y a m'sieur Haussmann qui t'fait du plat
Paname
Monte avec moi combien veux-tu
Y a deux mille ans qu't'es dans la rue
Des fois que j'te r'fasse un' vertu

Paname
Si tu souriais j'aurais ton charme
Si tu pleurais j'aurais tes larmes
Si on t'frappait j'prendrais les armes
Paname
Tu n'es pas pour moi qu'un frisson
Qu'une idée qu'un' fille à chansons
Et c'est pour ça que j'crie ton nom
Paname, Paname, Paname, Paname...

 

 

 

 

Bon partage !

 

Rotpier

 



 

 

Lire la suite

Poésie, le poème du jour : " Seconde peau ou Métamorphose inversée," ... de Pierre

11 Février 2011 , Rédigé par Rotpier Publié dans #Poésie

 

Poème écrit il y a 2 ans 1/2 !

 

Tout rapprochement avec des faits ou une personne existante ou ayant existé, ne pourrait être que le fruit de l’interprétation débordante du lecteur.  

 

Seconde-peau.jpg

Image du net 

 

Seconde peau

 

ou

 

Métamorphose inversée,

 

Elle avait l’élégance en plus de la beauté.

Je veux dire en cela qu’elle portait à merveille

la robe ou bien le jeans, des costumes qui seyent,

qu’elle savait en experte ôter au débotté !

 

Elle domptait le port du plus simple appareil.

Je veux dire en cela que complètement nue,

elle pouvait poser, choquante ou ingénue,

dans des studios très chics ou bien au grand soleil !

 

Mais la belle un beau jour décida d’être sage,

de ne plus s’exhiber, de n’ouvrir son corsage

que dans l’intimité de sa propre maison.

 

En est-elle très fière ou bien un peu frustrée ?

Quel sera son bilan d’après effeuillaison ?

En aurons-nous un jour la confession feutrée ?

 

                                                    Pierre Dupuis

 

 

Lire la suite

Rolex ou Solex ... De la relativité sur la valeur des choses. Billet de ... Pierre

9 Février 2011 , Rédigé par Rotpier Publié dans #Humour

 

De la relativité sur la valeur des choses en fonction du milieu et du pays où l'on vit !

 

Dans un pays développé :

 

Image du net

 

"Si à 50 ans, on n'a pas une Rolex, on a raté sa vie"

  

Dans un pays en voie de développement :

 

 

"Si à 50 ans, on n'a pas un Solex, on a raté sa vie"

 

     

C’est bon comme connerie ?

Est-ce que c’est gai, là ?

 

 

 

Petit rappel :

C'était le 13 février sur le plateau de Télé-Matin. Le publicitaire Jacques Séguéla était l'invité des 4 Vérités.

Le journaliste évoque le "bling bling", le côté ostentatoire de Nicolas Sarkozy au début de son mandat. Alors, est-ce l'époque qui a changé ou est-ce que c'était une erreur de communication ?, lui demande le journaliste.

La réponse de Séguéla en dit long sur le personnage (Séguéla!) :

"Comment peut-on reprocher à un président d'avoir une Rolex ? Tout le monde a une Rolex. Si à 50 ans on n'a pas une Rolex, on a quand même raté sa vie !"

 Alors à tout ceux qui ont 50 ans et pas de Rolex.....

Source :

http://www.lepost.fr/article/2009/02/16/1425581_seguela-si-on-n-a-pas-une-rolex-a-50-ans-on-a-rate-sa-vie.html  

 

Lire la suite