Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Le blog-notes poétique et autre de Rotpier
Articles récents

Amis cafards associés : le Rotpier vous salue bien !

5 Octobre 2011 , Rédigé par Rotpier Publié dans #Humour

 
Amis cafards : le Rotpier vous salue bien !
Image du net bidouillée par mes soins !
 
 
Petit clin d’œil aux cafards associés qui m’ont permis de devenir sociétaire de leur éminente assenblée !
 
Je les remercie et m’efforcerais de les honnorer
 bien que n’étant pas un saint … ce qui , tous comptes faits,
est plutôt un avantage certain qu’un défaut !
 
 
 
La communauté des cafards associés :
 
 
 
 
 
 
 
Un petit contrepet pour commencer :
 
Mieux vaut être un cafard blond qu’un blafard con !
 
 
La suite: un petit clic et on écoute 30 secondes pour se mettre dans le bain et puis l'on coupe !


 
 
 
 
 

Petit clin d’œil aux cafards par bibi … si !

 

Pom, pom ,pom, pom ……..     

Pom, pom ,pom, pom ……..     

 

 

Ici l’Eure, un cafard parle aux cafards, ceux qui ne me connaissent pas diront : « Quel est ce cancre là qui déblatère histoire de chasser le cafard ? »

 

 Pom, pom ,pom, pom ……..     

Pom, pom ,pom, pom …….. 

 

 

Le Rotpier qui habite le 27 est un cafard d’Eure  …………  je répète :  Le Rotpier qui habite le 27 est un cafard d’Eure

 

Parmi les cafards, le cafard d’Ouessant est un cas phare   …………  je répète :  Parmi les cafards, le cafard d’Ouessant est un cas phare  

 

Le cafard breton a les pruneaux cramés …………  je répète :  Le cafard breton a les pruneaux cramés

 

Dans sa cage, ce cafard a des protections contre les orages  …………  je répète :  Dans sa cage, ce cafard a des protections contre les orages

 

Souvent, les cafards d’eau pèsent lourds …………  je répète :    Souvent, les cafards d’eau pèsent lourds

 

Les cafards d’Alexandrie aimaient bien Claude François, le courant passait bien entre eux …………  je répète :  Les cafards d’Alexandrie aimaient bien Claude François, le courant passait bien entre eux

 

Le cafard d’Eu est un cafard normand …………  je répète :  Le cafard d’Eu est un cafard normand

 

Le cafard Felu est un extravagant …………  je répète :  Le cafard Felu est un extravagant

 

Le cafard Ibole est très frivole …………  je répète :  Le cafard Ibole est très frivole

 

Comme le castor, le cafard l’a blatte …………  je répète :   Comme le castor, le cafard l’a blatte

 

La tomate est pleine de cafard … si !  …………  je répète :  La tomate est pleine de cafard … si ! 

 

Il n’y a que peu de cafard parmi ces cancres là …………  je répète :  Il n’y a que peu de cafard parmi ces cancres là

 

Le Rotpier a une araignée au plafond mais il s’en fout …………  je répète :  Le Rotpier a une araignée au plafond mais il s’en fout

 

Et pis c’est tout !

 

Pom, pom ,pom, pom ……..     

Pom, pom ,pom, pom ……..     

 

 

Le Rotpier 

 

k

 
 
l
Renversant non ? 
 
Lire la suite

"La grenouille et le taureau," ... la fable du jour de ... Rotpier !

4 Octobre 2011 , Rédigé par Rotpier Publié dans #Fable

 

 

 

 

      

 

 

 

La grenouille et le taureau,

 

 

 

Un taureau charolais à la large encolure,

 

Surveillait son troupeau, tranquille et sans soucis.

 

Passa une grenouille à la chafouine allure,

 

Son regard se posa à un endroit précis !

 

 

 

Elle éructa trois mots puis devint cramoisie,

 

Le regard fasciné par l’énorme paquet ;

 

S’adressant à la bête avec discourtoisie,

 

elle entama de suite un grand jeu de caquet !

 

 

 

« N’avez-vous pas de honte à exhiber vos choses !

 

Je trouve inadmissible un tel comportement !

 

Vous pourriez, pour le moins, choisir une autre pose

 

Pour cacher à nos yeux un si gros renflement ! »

 

 

 

L’animal répondit « Vous me faites sourire !

 

L’horizon est bien large et regorge d’objets

 

Bien plus volumineux et je m’accorde à dire

 

Que votre libido travaille le sujet !

 

 

 

Si j’avais le pouvoir de me changer en homme,

 

Je vous entraînerais derrière ce buisson

 

Et je ne me ferais pas du tout économe

 

Pour aussitôt combler vos rêves polissons ! »

 

 

 

La grenouille ébahie,

 

Accusant mal le coup

 

De la réplique hardie,

 

Prit ses jambes à son cou !

 

 

 

Car vous l’aviez, bien sûr, deviné tout de suite,

 

Cette grenouille amère au regard mortifié

 

N’avait pas la peau verte et sentait l’eau bénite :

 

A classer sans erreur « grenouille de bénitier ! »

 

 

 

 

 

 

 

           Moralité :

 

Il ne faut pas se fier aux allures trompeuses,

 

La peau d’une bigote abrite bien souvent

 

Une fille de feu, dans le genre éreinteuse,

 

Que les hommes n’ont pas su prendre au bon moment !

 

 

 

 

 

          Petit conseil :

 

Si t'en rencontres une il te faut l’allumer,

 

Un petit compliment aussitôt tu déclames;

 

N’hésite surtout pas à mettre le paquet

 

Mais fais quand même gaffe au gros retour de flamme !

 

 

 

          Car :

 

Une bigote c’est comme de l’amadou :

 

Si tu lui mets le feu, ça part à tous les coups !

 

Si tu veux profiter de très belles flambées

 

N’attends pas qu’elle soit tout à fait desséchée !

 

 

 

Pas de La Fontaine,

 

mais de Dupuis  quand même !

 

 

 

        Pierre Dupuis

 

,

 

Déjà publié, mais repris !

 

j

Lire la suite

Calchas : La mythologie gréco-romaine revisitée et expliquée par … Rotpier !

3 Octobre 2011 , Rédigé par Rotpier Publié dans #La mythologie selon Rotpier

 

La mythologie gréco-romaine revisitée et expliquée par … Rotpier !


Notons, comme disait Amélie,
que la Créte se trouve en bas et non en haut !
J'ai relevé cela: cocorico !
Préambule important dont tout lecteur nouveau doit bien s’imprégner pour appréhender correctement la suite.
1) La mythologie gréco-romaine n’a rien à voir avec des salades débitées par Juliette : je l’affirme !
2) Je vous fiche mon billet (d’ailleurs, il y en aura plusieurs et j’espère que vous n’allez pas vous en liasser !) qu’après m’avoir lu, vous serez bien plus à l’aise dans les soirées où vous aborderez les fabuleuses facettes de cette épique époque avec vos amis !
3) Les explications que je donne ici sont de sources sûres : mon lointain ancêtre étant Achille. Achille était un bel héros (Deravel était son père) et les filles, très amoureuses de lui, lui demandaient toujours : « t’as long Achille ? » et lui, répondait immanquablement en se grattant le pied : « vérifie toi-même ! »
4) Les dieux, demi-dieux et autres personnages étaient les mêmes chez les grec et les romains, mais ils s’appelaient différemment. Prenons pour exemple la déesse de l’amour et de la fécondité : elle s’appelait « Aphrodite » chez les grecs et « Vénus »chez les romains.
Ceci étant exposé, vous allez pouvoir suivre pas à pas la véritable histoire de ces temps fabuleux !
Vous pouvez retrouver chaque lundi, depuis le 17 août 2009, un billet sur le sujet !
Si la mythologie est votre talon d’Achille en société, n’hésitez pas :suivez mes cours et vous deviendrez aussi brillant que le roi Midas qui changeait tout ce qu’il touchait en or et se grattait souvent les choses !
Aujourd’hui :
j
Image du net ... pas très nette !
            

Calchas

Descendant d’Apollon par l’échelle et par son père Thestor, Calchas avait reçu de son divin ancêtre le don de prophétie, Félicie aussi … si. Il avait pour sœurs Leucippe et Théoné en trompette. Il fut l'un des plus célèbres devins de table de la mythologie grecque, habile entre tous à prédire l'avenir dans le vol des oiseaux et des avions  (ornithomancie circulaire ). et aussi dans les boules de cristal de son oncle Cristobal.

Priam pour nous pauvres pécheurs l'avait envoyé consulter la Pythie de Delphes au sujet du devenir de Troie. Le jour du sacrifice, il avait remarqué un serpent monter en rampant le long d'un platane et dévorer avidement une couvée de huit oiselets ainsi que leur mère qui avait vaillamment tenté de les sauver avec le concours du GIGN … en vain. 
C'est ainsi que Calchas découvrit la durée de la guerre et son issue de secours. Choisissant le camp des vainqueurs ( pas fou l’animal ! ) Calchas offrit ses services aux grecs dont il fut le devin de messe attitré. Afin d'obtenir les vents favorables, il conseilla le sacrifice d’Iphigénie sans bouillir pour apaiser la colère d'Artémis France et de Geneviève de Fontenay et favoriser ainsi le départ de la flotte.

Il prédit aussi que la guerre ne serait pas gagnée sans l'aide d’Achille, plus tard avec celle de Philoctète de noeud possesseur de l'arc d'Héraclès, et de Télèphe One.

Lorsque la peste de Ségolène ravagea le camp des grecs et le PS, Calchas révéla qu'elle avait été envoyée par Apollon, furieux qu'Agamemnon que l’autre refuse de rendre Chryséis à son père Chrysès, prêtre d'Apollon. Il inspira également aux Grecs l'idée de construire le fameux cheval de Troie et de parier dessus : c’est à cette date que naquit le PMU. Il refusa de revenir en Grèce avec la flotte car il la savait condamnée au naufrage.

En rencontrant Mopsos, Calchas scella son destin en même temps que Giscard: il voulut prouver qu'il était plus fin devin que lui, il lui demanda, en désignant un figuier sauvage, de prédire combien de fruits il donnerait. Mopsos répondit qu'il y aurait dix mille figues plus un boisseau et qu'il resterait ensuite une seule figue. La cueillette faite, la prévision se révéla tout à fait exacte car le nombre de noyaux correspondait parfaitement.

Mopsos à son tour, désigna une truie et demanda le jour de sa mise bas nylon et le nombre de petits de chaque sexe qui naîtraient ; Calchas répondit qu'il y aurait dans neuf jours huit porcelets et aucune truie mais Mopsos le contredit aussitôt en affirmant que ce serait le lendemain à midi qu'elle mettrait bas deux truies, un porcelet et un petit Chabal ce qui se révéla absolument correct.
Ayant trouvé devin plus habile que lui, Calchas en mourut de dépit c’est tout (comme il l'avait d'ailleurs prévu).

Dans une autre version Mopsos aurait vu Calchas planter une vigne et lui aurait prédit qu'il ne vivrait pas assez vieux pour en boire le vin. Or la vigne produisit du vin et Calchas invita Mopsos à venir le goûter et assister a son triomphe. Mopsos répéta sa prédiction et Calchas éclata de rire si fort qu'il en mourut. Comme quoi il faut toujours se méfier des devins, qu’ils aient une boule ou bien deux !

Il fut enterré près de Colophon de la gamelle.

Il faut quand même noter que, ni l’un ni l’autre, n’avait prévu le problème de la dette grecque et les frasques de DSK au Sofitel. Devins de mes deux que j’ vous dis !

Mieux vaut, Marengo, se fier à moi, le grand devin Rotpier qui peut déjà vous prédire celui qui sera élu en 2012 président de la république : c’est celui qui aura le plus de voix.

Je peux aussi vous prédire le nom du prochain occupant du perchoir de l’Assemblée Nationale : c’est un ancien ecclésiastique, ça va briller, reconverti en politique : l’ex Père Hoquet … si !

 

 

       

Image du net bidouillée par ... Rotpier

J’ai un don de voyance et je suis digne d’un don …non ?

 
A la semaine prochaine pour la suite ... si vous le voulez bien !

Rotpier ........ à qui il ne reste qu'un tout petit rien de jeunesse comme disait Lucien !
 
 
n
Lire la suite

Rébus : Réponse pour le rébus de … Rotpier

3 Octobre 2011 , Rédigé par Rotpier Publié dans #Rébus

 

Réponse pour le rébus :

Je viens de la mettre sur le billet … « rébus » !

 

Bravo à ceux qui avaient trouvé !

Et pis c’est tout !

 

Rotpier

 

Lire la suite

Rébus : le petit arrêt rébus de … Rotpier !

2 Octobre 2011 , Rédigé par Rotpier Publié dans #Rébus

 

Et si l’on faisait un petit arrêt rébus ?

 

Juste comme ça, pour se dégourdir

 

un peu les neurones !

 

      

           

 

 

 

 

 

Petite aide au rébus (les champions s'en passeront !) :

 

 

C’est d'actualité: on en a parlé sur tous les plateaux !

 

1ère ligne, 3ème image: 0,5 Km à l'heure, c'est pas du rapide ! 4ème image: le cri du mouton !

2ème ligne, 3ème image : en direct "ti" !

3ème ligne, dernière image : à 3H 52 du mat, il est très "- - -" ! ... de France ou d'ailleurs !

4ème ligne, 2ème image: des poches de "- - - -" ( il en faudrait beaucoup plus : vous êtes tous dignes d'un don !)

5ème ligne, 1ère image : quand il a fini de téter, le bébé fait son " - - -" ! 2ème image : le marin est en haut du "- - -" ...... qu'il se prénomme Alexandre ou pas !

 

Petite aide supplémentaire car, dans le fond, je suis un type très généreux :

PS : Chez eux, il n'y a que ceux qui sont vaches qui rient !

 

Réponse :

      Plutôt coulant, Bel obtient le plateau sans en faire un fromage !

Nota : Celui du Sénat bien sûr !

 

 

Qu'il dit l'animal !

 

 

Lire la suite

Léo ferré: "Est-ce ainsi que les hommes vivent?" ... Les chansons ou les musiques que j’aime … de Rotpier

1 Octobre 2011 , Rédigé par Rotpier Publié dans #Musiques et chansons que j'aime

 
Une fois par semaine,
je vous propose de partager les chansons
et les artistes que j’aime !
Clip vidéo et paroles
 
Cette fois-ci :
 
Léo Ferré :
 « Est-ce ainsi que les hommes vivent ? »

 
 
 

Tout est affaire de décor
Changer de lit changer de corps
A quoi bon puisque c'est encore
Moi qui moi-même me trahis
Moi qui me traîne et m'éparpille
Et mon ombre se déshabille
Dans les bras semblables des filles
Où j'ai cru trouver un pays.

Cœur léger cœur changeant cœur lourd
Le temps de rêver est bien court
Que faut-il faire de mes jours
Que faut-il faire de mes nuits
Je n'avais amour ni demeure
Nulle part où je vive ou meure
Je passais comme la rumeur
Je m'endormais comme le bruit.

Est-ce ainsi que les hommes vivent
Et leurs baisers au loin les suivent.

C'était un temps déraisonnable
On avait mis les morts à table
On faisait des châteaux de sable
On prenait les loups pour des chiens
Tout changeait de pôle et d'épaule
La pièce était-elle ou non drôle
Moi si j'y tenais mal mon rôle
C'était de n'y comprendre rien

Dans le quartier Hohenzollern
Entre la Sarre et les casernes
Comme les fleurs de la luzerne
Fleurissaient les seins de Lola
Elle avait un cœur d'hirondelle
Sur le canapé du bordel
Je venais m'allonger près d'elle
Dans les hoquets du pianola.

Est-ce ainsi que les hommes vivent
Et leurs baisers au loin les suivent.

Le ciel était gris de nuages
Il y volait des oies sauvages
Qui criaient la mort au passage
Au-dessus des maisons des quais
Je les voyais par la fenêtre
Leur chant triste entrait dans mon être
Et je croyais y reconnaître
Du Rainer Maria Rilke.

Elle était brune elle était blanche
Ses cheveux tombaient sur ses hanches
Et la semaine et le dimanche
Elle ouvrait à tous ses bras nus
Elle avait des yeux de faïence
Elle travaillait avec vaillance
Pour un artilleur de Mayence
Qui n'en est jamais revenu.

Est-ce ainsi que les hommes vivent
Et leurs baisers au loin les suivent.

Il est d'autres soldats en ville
Et la nuit montent les civils
Remets du rimmel à tes cils
Lola qui t'en iras bientôt
Encore un verre de liqueur
Ce fut en avril à cinq heures
Au petit jour que dans ton cœur
Un dragon plongea son couteau

Est-ce ainsi que les hommes vivent
Et leurs baisers au loin les suivent.

Bon partage !

 

Rotpier

Lire la suite

"Mélodrame au CHU" ... le poème du jour de ... Pierre

29 Septembre 2011 , Rédigé par Rotpier Publié dans #Poésie - humour

 

 

 

Image du net ... pas très nette !

 

 

 

Mélodrame au CHU,

 

Elle exerçait au CHU,

infirmière était son statut,

elle travaillait aux urgences

avec beaucoup de compétences !

 

Elle était mignonne à croquer

et sans chercher à provoquer,

elle laissait rouler ses hanches

sous sa petite blouse blanche !

 

Des grands toubibs aux brancardiers,

des carabins aux ouvriers,

les hommes de tous les services

auraient suivi tous ses caprices !

 

Ils se seraient battus en duel

à la seringue ou au scalpel

deux ou trois siècles en arrière

pour un battement de paupière !

 

Elle ne parlait pas beaucoup,

ce qui faisait plein de jaloux

quand l’un d’eux fou de ses mirettes

tentait de lui conter fleurette !

 

Elle esquivait en souriant,

ne se moquant pas pour autant,

elle avait cet art d’éconduire

sans jamais cesser de sourire !

 

La ribambelle d’éconduits

ne se jetait pas dans le puits

car ils avaient tous l’espérance

de pouvoir retenter leur chance !

 

Mais un beau jour au CHU,

un grand motard tout moustachu

arriva dans une ambulance

tout cassé au sein des urgences !

 

Ce fut comme un électrochoc,

elle s’en occupa ad hoc,

restant même après son service :

ça caquetait fort en coulisse !

 

Enfin il quitta l’hôpital,

le soulagement fut total,

les approches recommencèrent

en l’absence de l’adversaire !

 

Un beau matin pour couper court

on vit débouler dans la cour,

un motard et sa passagère

et c’était la belle infirmière !

 

Très régulièrement depuis,

on remonte des gars du puits,

elle les soigne avec constance

car son credo c’est l’assistance !

 

Mais son service terminé

elle s’empresse de filer

pour un tout autre jeu de hanches

sans sa petite blouse blanche !

 

Depuis ce temps quand vient la nuit,

dans les couloirs après minuit,

on peut entendre au CHU

les lamentations des déchus !

 

                                    Pierre Dupuis

Lire la suite

Les pensées du jour de … Rotpier

28 Septembre 2011 , Rédigé par Rotpier Publié dans #Humour

 

 

Préface ( et alors ! … j’ai bien le droit aussi …non ? )

 

Qu’est-ce qu’une idée neuve, brillante, extraordinaire ?

Ce n’est point, comme se le persuadent les ignorants, une pensée que personne n’a jamais eue, ni dû avoir.

C’est au contraire une pensée qui a du venir à toute le monde et que quelqu’un s’avise le premier d’exprimer.

 

Boileau ( préface des « Œuvres » )

 

Sans nous comparer à Boileau ( d’ailleurs, moi, j’en bois assez peu ! ) nous pouvons quand même émettre quelques pensées pour épancher ainsi nos vies ! Sans avoir trop mal aux genoux ............ ?

 

Et pis c’est tout !

 

Rotpier

 

 

Ampoule, idée

 

 

Les pensées du jour de … Rotpier:

 

 

 

La pensée du jour pragmatique :

 

L’apprentissage des choses, en général, passe par trois étapes incontournables :

a) Leur découverte

b) Leur appropriation

c) Leur utilisation

 

L’amour, cas particulier s’il en est, ne déroge pas à la règle fondamentale : culbutant … non ?

 

 

La pensée du jour tristounette :

 

Il était d’une tristesse qui faisait peine à voir … tiens, aussi triste qu’une vieille paire de fesses… c’est dire !

 

 

La pensée profonde du jour :

 

La vie m'a beaucoup apporté et m'apporte encore beaucoup, la mort devra se surpasser pour espérer l'égaler !

 

 

 

Et pis c’est tout

 

Rotpier 

 

 

x

Lire la suite

Journée de manifestation ... comme si vous y étiez ! ... Le poème du jour : " Manif " de ... Pierre !

27 Septembre 2011 , Rédigé par Rotpier Publié dans #Poésie

 

En vieux routier des manifs, je vous glisse un peu dans leurs coulisses !

 

Je dois avouer que j’ai bien levé le pied des pavés, mais depuis 68, j’en ai arpenté pas mal ! Prof et responsable syndical obligent !

 

 

Pierre ou Rotpier

 

Manf

 

Photo prise sur le net et modifiée par mes soins !

 

 

Manif !

 

Au coude à coude

au cœur à cœur,

pour en découdre

mais … sans casseurs !

 

Un manifeste

tout en verbal !

Quelques mots lestes :

du théâtral !

 

Souvent les mêmes :

on se connaît !

Les mêmes thèmes

sur les carnets !

 

Du stratégique,

pas du hasard !

Du synergique

avec brassards !

 

Des banderoles

et des panneaux :

pas de pétrole

mais des bons mots !

 

Etat fripouille

élus voleurs :

c’est qui qui douille :

c’est pas ta soeur !

 

A fond la caisse

pour la sono !

L’oreille encaisse :

pas du piano !

 

Et les trompettes

jouant à fond !

Et les baguettes

sur les bidons !

 

Et les rengaines

au vitriol,

que l’on dégaine

sans un bémol !

 

Bras en compote :

cause aux drapeaux !

« Prend-le mon pote :

pour moi repos ! »

 

Tongs ou bien bottes ?

C’est du soleil

ou de la flotte ?

Jamais pareil !

 

L’heure est venue :

fin du parcours !

Sur l’avenue :

dernier discours !

 

« Plus de dix mille

sur le pavé !

Manif utile :

juré craché !

 

A la prochaine

nous doublerons !

Dans la semaine

ils cèderont ! »

 

Plus de pancartes,

drapeaux roulés,

les flics s’écartent :

adieu poulets !

 

Certains la tire,

d’autres sourient !

Ce qui attire

les nôtres aussi !

 

Manif tranquille

et bon enfant,

pas trop hostile

… sauf le devant !

 

Ça se disperse

… les tracts aussi !

Merde ! Une averse :

vite aux abris !

 

Les mains se serrent :

« - Bon, on y va !

Je récupère

les gars d’ chez moi !

 

A la prochaine !

Allez salut !

Bise à Marlène

et à Lulu ! »

 

- On taille la route ?

- oui ! On y va !

Pour le cass’ -croûte,

on verra ça !

 

A la prochaine :

sûr les amis !

Faut pas qu’ ça traîne :

c’est bien parti ! »

 

 

                           Pierre Dupuis

 

 

Lire la suite

Europe : La mythologie gréco-romaine revisitée et expliquée par … Rotpier !

26 Septembre 2011 , Rédigé par Rotpier Publié dans #La mythologie selon Rotpier

 

La mythologie gréco-romaine revisitée et expliquée par … Rotpier !
 
   


Notons, comme disait Amélie,
que la Créte se trouve en bas et non en haut !
J'ai relevé cela: cocorico !
Préambule important dont tout lecteur nouveau doit bien s’imprégner pour appréhender correctement la suite.
1) La mythologie gréco-romaine n’a rien à voir avec des salades débitées par Juliette : je l’affirme !
2) Je vous fiche mon billet (d’ailleurs, il y en aura plusieurs et j’espère que vous n’allez pas vous en liasser !) qu’après m’avoir lu, vous serez bien plus à l’aise dans les soirées où vous aborderez les fabuleuses facettes de cette épique époque avec vos amis !
3) Les explications que je donne ici sont de sources sûres : mon lointain ancêtre étant Achille. Achille était un bel héros (Deravel était son père) et les filles, très amoureuses de lui, lui demandaient toujours : « t’as long Achille ? » et lui, répondait immanquablement en se grattant le pied : « vérifie toi-même ! »
4) Les dieux, demi-dieux et autres personnages étaient les mêmes chez les grec et les romains, mais ils s’appelaient différemment. Prenons pour exemple la déesse de l’amour et de la fécondité : elle s’appelait « Aphrodite » chez les grecs et « Vénus »chez les romains.
Ceci étant exposé, vous allez pouvoir suivre pas à pas la véritable histoire de ces temps fabuleux !
Vous pouvez retrouver chaque lundi, depuis le 17 août 2009, un billet sur le sujet !
     
Si la mythologie est votre talon d’Achille en société, n’hésitez pas :suivez mes cours et vous deviendrez aussi brillant que le roi Midas qui changeait tout ce qu’il touchait en or et se grattait souvent les choses !
Aujourd’hui :
  
j
       
        

  

 

Europe

 

Fille de Téléphassa qui était un peu déphasée et d'Agénor, roi de Phénicie aussi, comme Fernandel, Europe fut aimée de Zeus qui lui donna trois fils, Minos à moelle qui était tout petit, Rhadamante dont la demi-sœur était religieuse et Sarpédon don don dondaine dondon ! 

La jeune princesse fit un jour un rêve étonnant où deux continents personnifiés tentaient de la séduire. Le matin venu, pour chasser ce rêve étrange, elle alla avec ses suivantes cueillir des fleurs dans une prairie voisine avec Roch  et Hélène.
C'est là que Zeus aperçut la jeune fille jouant avec ses compagnes et il en tomba immédiatement amoureux. Il jugea plus prudent de se changer en taureau, ce qui était plutôt vache, pour échapper à la surveillance de sa femme Héra et pour mieux approcher les jeunes filles sans les effaroucher, une astuce à retenir pour bien tromper sa femme mais pas facile à réaliser !

Il prit la forme d'un beau taureau blanc au front orné d’un disque d’argent surmonté de cornes en croissant de lune et des lunettes de chez Afflelou. Il se mêla paisiblement aux jeux des jeunes filles; il se laissa même caresser par Europe qui tomba sous son charme et s'assit sur son dos, ce qui prouve quand même qu’elle avait une idée derrière la tête la petite cochonne !

Mais dès qu'elle fut sur son dos, il se précipita vers le rivage proche. Accompagné par toute une cohorte de divinités marines dont la le Pen, de Néréides chevauchant des dauphins qui faisaient le gros dos et de Tritons soufflant dans des conques, il l'amena en Crête où les coqs étaient légion.

Là sous un platane toujours vert (mais d'autres auteurs penchent pour la grotte du mont Dicté où créchait Pivot et où Zeus fut caché pendant sa prime enfance pour échapper à Cronos, son père, qui bouffait ses propres enfants si vous vous souvenez bien de mes leçons ! ) ils s'unirent comme des bêtes ! 
Minos, Sarpédon et Rhadamanthe furent les fruits de cette union.

Zeus lui fit trois présents : 
• Une lance qui ne manquait jamais sa cible
• Un chien, Laelaps, qui ne laissait jamais échapper sa proie
 
• Un homme de bronze, Talos, dont la seule veine qui irriguait son corps de métal, était obturée par une cheville de métal.
Il faisait chaque jour le tour de la crête et tuait tous les étrangers qui tentaient de débarquer, bref : le rêve de Marine Le Pen, de Claude Géant, de Luc Besson et de Brice Hortefeux !
Pendant ce temps, son père, Agénor, cherchait partout sa fille. Il décida d'envoyer ses trois enfants Cadmos,
 Phénix et Cilix  ( Astérix et Obélix étaient déjà pris ailleurs pour combattre les Romains mon cousin ! ) ainsi que sa femme à sa recherche. Il leur donna l'ordre de ne pas revenir sans Europe et il ne les revit jamais.
Europe donna son nom au continent européen et la Constellation du Taureau
 rappelle cette transformation divine ma cousine. 
Quand Zeus l'abandonna, Europe fut épousée par le roi de Crète, Astérios Cléros, qui reconnut ses enfants et fit de Minos qui avait bien grandit son successeur. Europe donna à son mari une fille, Crété qui ne fut jamais une poule.
Crété serait devenue l'épouse de Minos ou selon d'autres auteurs une amante religieuse d'Hélios et la mère de Pasiphaé que cela.

 
A la semaine prochaine pour la suite ... si vous le voulez bien !

Rotpier ........ à qui il ne reste qu'un tout petit rien de jeunesse comme disait Lucien !
 
 
j
Lire la suite