Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Le blog-notes poétique et autre de Rotpier
Articles récents

« Quand le hommes vivront d’amour » : Robert Charlebois, Félix Leclerc et Gilles Vigneau ... Les chansons ou les musiques que j’aime … de Rotpier

22 Décembre 2012 , Rédigé par Rotpier Publié dans #Musiques et chansons que j'aime

 
 

Une fois par semaine,

je vous propose de partager les chansons

et les artistes que j’aime !

Clip vidéo et paroles

 

Cette fois-ci :

En ces fêtes de fin d’année,
un peu d’espoir … même s’il est très lointain !
 
Robert Charlebois, Félix Leclerc
et Gilles Vigneau
 
« Quand le hommes vivront d’amour »
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 Quand les hommes vivront d´amour
Il n´y aura plus de misère
Et commenceront les beaux jours
Mais nous, nous serons morts mon frère

Quand les hommes vivront d´amour
Ce sera la paix sur la Terre
Les soldats seront troubadours
Mais nous, nous serons morts mon frère

Dans la grande chaîne de la vie
Où il fallait que nous passions
Où il fallait que nous soyons
Nous aurons eu la mauvaise partie

Quand les hommes vivront d´amour
Il n´y aura plus de misère
Peut-être song´ront-ils un jour
A nous qui serons morts mon frère

Mais quand les hommes vivront d´amour
Qu´il n´y aura plus de misère
Peut-être song´ront-ils un jour
A nous qui serons morts mon frère

Nous qui aurons aux mauvais jours
Dans la haine et puis dans la guerre
Cherché la paix, cherché l´amour
Qu´ils connaîtront alors mon frère

Dans la grand´ chaîne de la vie
Pour qu´il y ait un meilleur temps
Il faut toujours quelques perdants
De la sagesse ici-bas c´est le prix

Quand les hommes vivront d´amour
Il n´y aura plus de misère
Et commenceront les beaux jours
Mais nous, nous serons morts mon frère

Quand les hommes vivront d´amour
Ce sera la paix sur la terre
Les soldats seront troubadours
Mais nous, nous serons morts mon frère
 
 
 

Bon partage !

 

Rotpier

Lire la suite

"La journée de ci, la journée de ça ... ras le pompon !" : un poème en or du Rotpier !

20 Décembre 2012 , Rédigé par Rotpier Publié dans #Poésie - humour

 

 

Couilles en or

 

Image du net bidouillée

par  le Rotpier

 

 

 

 

La journée de ci, la journée de ça

 

… ras le pompon !

 

 

 

Tous les jours on en célèbre une,

 

cela devient très fatigant,

 

ils cherchent le meilleur slogan

 

pour ramasser le plus de thunes !

 

 

 

Vive les rousses ou les brunes,

 

les grand-mères, les éléphants,

 

les arbres, les petits-enfants,

 

les chiens, les chats … à quand les burnes ?

 

 

 

« C’est avant tout du commercial ! »

 

comme dit mon copain Martial :

 

« A la Toussaint : des chrysanthèmes,

 

 

 

pour les femmes : fleurs et bijoux !

 

Moi j’ voudrais dormir un bon coup :

 

c’est quand la journée de la flemme ? »

 

 

 

 

 

     Tu sais, Martial …

 

 

 

Si jamais on la met en place,

 

j’en connais d’assez perspicaces

 

pour s’emparer de ce coup-là :

 

… les fabricants de matelas !

 

 

 

Ils lanceront une campagne

 

de pub à grand coup de champagne

 

sur ceux en mousse et à ressort

 

et ils se les feront en or !

 

 

 

Si du clip tu es la vedette,

 

tu te feras de la galette,

 

tu deviendras un vrai milord :

 

tu les auras aussi en or !

 

 

 

Tu te prendras la grosse tête,

 

et tu voudras aussi ta fête :

 

celle de ceux qui dans la nuit,

 

à poil, n’ont pas que l’œil qui luit !

 

 

 

 

 

                        Rotpier

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Lire la suite

Rapport du Professeur Didier Sicard, Euthanasie, suicide assisté … le poème du jour « La politique de l’autruche » de … Pierre

18 Décembre 2012 , Rédigé par Rotpier Publié dans #Poésie

 

 

Préambule :

 

      

« Après cinq mois de réflexion et une dizaine de «débats citoyens», le professeur Didier Sicard rend mardi à François Hollande, un rapport sur la fin de vie qui va orienter et éclairer le débat sur l’épineuse question de l’euthanasie. »

 

  Lien : http://www.liberation.fr/societe/2012/12/18/debat-sur-l-euthanasie-le-suicide-assiste-preconise_868396

 

 

 

Je vous propose, pour illustrer le sujet, un ancien poème écrit en septembre 2003 et que je viens de modifier un peu aujourd'hui.

 

 

 

 

Parce que, dans une démocratie évoluée comme la nôtre, il est totalement injuste de refuser ce choix à quelqu’un qui le fait, en toute lucidité, à un moment donné.

 

 

 

 

 

Visage-d-homme-ride.jpg

 

Image du net

 

 

 

La politique de l’autruche

 

ou … la tête dans l’urne,

 

 

 

Chaque jour, un peu plus, des rigoles se creusent

 

sur mon pauvre visage agité par des tics ;

 

nul besoin d’un expert pour faire un diagnostic :

 

c’est la pile des ans qui se fait dévoreuse !

 

 

 

Ma carcasse se tasse et devient dérangeante,

 

la couleur de ma peau s’approche du mastic ;

 

dans les yeux des enfants, je lis le pronostic :

 

« il me fait peur ce vieux avec sa voix tremblante ! »

 

 

 

Mon passage ici-bas c’est avéré fertile,

 

si j’en fais le bilan, le solde est positif ;

 

il ne faut surtout pas aggraver le passif

 

en restant trop longtemps une charge inutile.

 

 

 

Je ne suis plus capable en toute indépendance

 

d’assurer mon départ par un acte discret,

 

il fallait y penser -  c’est mon plus grand regret ! - :

 

il faut savoir trancher avant la décadence !

 

 

 

Il est temps -  oui ! grand temps - de quitter cette terre,

 

je ne peux ni ne veux, à la vie, m’amarrer ;

 

je demande à la loi de ne plus me barrer

 

l’accès de ce chemin : j’en suis propriétaire !

 

 

 

C’est un choix personnel mais j’en connais tant d’autres

 

qui voudraient bien pouvoir décider de leur sort,

 

qui peut mettre un veto, qui peut nous donner tort :

 

c’est notre volonté, n’imposez pas la vôtre !

 

 

 

Un simple mot chez vous provoque l’amnésie,

 

mais dans certains pays il ne fait plus frémir :

 

les gens ont tout compris, leur âme a su mûrir,

 

ce mot que vous boudez ce nomme « euthanasie » !

 

 

 

Si vous ne voulez pas passer pour des baudruches,

 

vous, messieurs les élus, il faut légiférer,

 

nous n’avons plus le temps de toujours différer,

 

il va falloir cesser de jouer aux autruches !

 

 

 

De gauche ou bien de droite, oubliez les clivages !

 

Ce sujet délicat n’est pas des plus porteur ?

 

Raison de plus pour vous : soyez à la hauteur

 

et vous serez alors dignes de nos suffrages !

 

 

 

Il faut rayer d’un trait cette  longue incurie !

 

Le sujet est tabou ? A vous de l’expliquer !

 

Quant aux grands offusqués, il faut les impliquer :

 

obligez-les, deux jours, à vivre en gériatrie !

 

 

 

Ils pourront mesurer, loin des bondieuseries,

 

ce que c’est qu’un lever à sept heures du matin,

 

au milieu des odeurs et des longs cris sans fin :

 

ils cesseront alors toute clabauderie !

 

 

 

 

                                              Pierre Dupuis                         

 

Lire la suite

Mali: un résumé chronologique des opérations sur place. L'actualité vue par le Rotpier

17 Décembre 2012 , Rédigé par Rotpier Publié dans #L'actualité vue par le Rotpier

 

 

 

 

 

     

Les évènements au Mali : le résumé.

 

Préambule :

 

Au début, vous avez suivi l’actualité concernant le Mali avec assiduité et puis vous vous êtes lassés. Après l’intervention de l’armée française vous avez repris, puis vous vous être lassés à nouveau. Ce qui fait que vous passez pour des ignares le matin, au café, quand vos collègues en parlent.

Je vous propose ici un résumé succinct, mais néanmoins précis, qui vous permettra, pour peu que vous vous l’appropriiez, de briller enfin sur le sujet.

Ne me remerciez pas : je participe bénévolement à votre culture générale afin de relever très légèrement le niveau de la France.

 

Le Rotpier

 

 

 

Carte du Mali en guerre

 

Carte du Mali en guerre (image du net)

       

Voila le résumé :

 

Mars 2012 :

 Des groupes islamistes armés occupent et se partagent le nord du Mali et agissent en coordination avec le commandement d'Al-Qaïda au Maghreb islamique (Aqmi Rliton : ce n’est pas du pipeau !). 
Al-Qaïda, da est un groupe très à cheval sur les principes fondamentaux et redingotes de l’islam dur et radical, adepte de la Charia qu’ils appliquent en charriant un peu beaucoup.

Le 30 mars 2012, des combattants séparatistes entrent dans la ville de Kidal ou la résistance des maliens correspond à peu près à que dalle.  Le capitaine Sanogo tique ( ce n’est pas un roman ! ) et demande une aide extérieure contre les rebelles pas beaux. Ceux-ci conquièrent la moitié du nord du Mali sans l’autorisation de Lima, ce qui les aurait obligé de faire un long détour.

Le 6 avril 2012,  le Mouvement pour la libération d’Azawad (MNLA) proclame l’indépendance du Nord du Mali, qu’il nomme Azawad.

Le 8 avril, Putsch : le président Amadou Toumani Touré, n’étant plus bien entouré, quitte le pouvoir. Les militaires qui le prennent, au motif qu’il faut restaurer l’intégrité territoriale, s’engagent à rendre le pouvoir aux civils, en s’appuyant sur Dioncounda Traoré Al, président du parlement et ami des Béttencout, surtout de Lilliane.

Le 26 mai, le MNLA (touaregs) et Ansar Dine Aluile (islamistes) passent un accord de rapprochement pour créer un Etat dans le Nord. Mais le MNLA déchire l’accord une semaine plus tard.

Le groupe Ansar Dine Aluile est mené par Iyad ag Ghali Nacée, un drôle de volatile surnommé  « Tatonbouctoupouilleux ».

Le 4 janvier 2013,  Ansar Dine Aluile accuse Bamako de préparer la guerre, et de ne pas vouloir sérieusement engager de pourparlers de paix.
10 janvier 2010 – Après une offensive des combattants islamistes vers le nord, avec capture de la ville de Konna, ( c’est là que
« Tatonbouctoupouilleux » déconna ! )
 le Mali appelle au secours la France. François le mou devient très dur (du Viagra ?) et bandant toutes ses forces, il envoie l’armée française bombarder les colonnes de 4x4 Volkswagen Touareg : l’opération Serval.

Depuis, l’armée malienne appuyée par l’armée française vole de victoire en victoire et a repris toute les villes conquises par les islamistes qui se sont retirés dans les montagnes au-delà de Kidal.

Dernière minute : Mohamed Moussa Ag Mouhamed, le numéro trois Ansar Dine Aluile, celui qui ordonnait de couper  les mains, a été arrêté par un groupe armé. « Il est conduit vers Kidal » a annoncé une source de sécurité malienne.L’armée française bombarde encore actuellement les sites stratégiques des islamistes situés dans les montagnes situées au-delà de Kidal et pas pour que dalle.

 Pas de nouvelles de « Tatonbouctoupouilleux » : on ne sait pas s’il s’est rasé pour fuir plus loin.

Voila ce que vous pouvez raconter à vos amis, le matin, en prenant le café et vous faire mousser un maximum. Ne me remerciez pas : je vous en ai déjà dispensé !

Le Rotpier          

 

 

Et pis c'est tout pour aujourd'hui !
l
   
i
Le Rotpier

 

 

 

 

 

 

 

 

Lire la suite

Rébus : Réponse pour le rébus de … Rotpier

17 Décembre 2012 , Rédigé par Rotpier Publié dans #Rébus

 

Réponse pour le rébus :

Je viens de la mettre sur le billet … « rébus » !

Bravo à ceux qui avaient trouvé !

 

Et pis c’est tout !

 

Rotpier

Lire la suite

Rébus : le petit arrêt rébus de … Rotpier !

16 Décembre 2012 , Rédigé par Rotpier Publié dans #Rébus

 

Et si l’on faisait un petit arrêt rébus ?

… Juste comme ça, pour se dégourdir un peu les neurones !

 

 

rebus 224 (1) rebus 224 (2)

 

rebus 224 (3)

 

rebus 224 (4)

 

 

 

Petite aide au rébus (les champions s'en passeront !) :

 

 

C'est du long, c'est du lourd, c'est du sérieux et c'est de Pierre !

 

 

 

2ème ligne, 1ère image: un diagramme de "- - - " ... à bon entendeur ... Dernière image: le petit de la biche !

 

3ème ligne, 1ère image : le serpent fais toujours "s" ou "se" celon son humeur ! Dernière image: c'est la marque qu'il faut retenir !

 

4ème ligne, 3ème image: en direct "ch" ! Dernière image: le gars a la crève, il a une sacrée " - - - - " !

 

5ème ligne, 3ème image : en direct "u" !

 

7ème ligne, dernière image : un petit beurre de chez " - - " !

 

9ème ligne, 3ème image : en direct "ti " !

 

10ème ligne, 2ème image : avec son poignard l'assassin " - - - " ! 4ème image: La sale bête provoque des démangeaisons !

 

12ème ligne, dernière image: ce n'est pas la fille !

 

12ème ligne, 2ème image: elle sort amplifiée !

 

Dernière ligne, première image:en direct "ti" !

 

 

 

Et pis c'est tout ! Si tous les parents appliquaient cette maxime, ce serait très bien pour leurs enfants !

    

 

Réponse :

Bien élever son enfant, ce n’est pas le placer au-dessus des autres, mais à coté en lui donnant les outils intellectuels pour qu’il puisse les égaler voir les dépasser !

 

… Une pensée de Pierre !

 

 

 

 

Ça, c’est juste la signature !


 

 

 

 

 

 

 

 

Lire la suite

Bernard Lavilliers : "Les mains d'or" ... Les chansons ou les musiques que j’aime … de Rotpier

15 Décembre 2012 , Rédigé par Rotpier Publié dans #Musiques et chansons que j'aime

 
 
Une fois par semaine,
je vous propose de partager les chansons
et les artistes que j’aime !
Clip vidéo et paroles
 
Cette fois-ci :
En pensant à ceux de Florange …
Florance acierie 
Image du net 
Bernard Lavilliers
« Les mains d’or »
 

 
 
 
 
 
  Un grand soleil noir tourne sur la vallée 
Cheminée muettes - portails verrouillés 
Wagons immobiles - tours abandonnées 
Plus de flamme orange dans le ciel mouillé 

On dirait - la nuit - de vieux châteaux forts 
Bouffés par les ronces - le gel et la mort 
Un grand vent glacial fait grincer les dents 
Monstre de métal qui va dérivant 

J'voudrais travailler encore - travailler encore 
Forger l'acier rouge avec mes mains d'or 
Travailler encore - travailler encore 
Acier rouge et mains d'or 

J'ai passé ma vie là - dans ce laminoir 
Mes poumons - mon sang et mes colères noires 
Horizons barrés là - les soleils très rares 
Comme une tranchée rouge saignée sur l'espoir

On dirait - le soir - des navires de guerre 
Battus par les vagues - rongés par la mer 
Tombés sur le flan - giflés des marées 
Vaincus par l'argent - les monstres d'acier 

J'voudrais travailler encore - travailler encore 
Forger l'acier rouge avec mes mains d'or 
Travailler encore - travailler encore 
Acier rouge et mains d'or

J'peux plus exister là 
J'peux plus habiter là 
Je sers plus à rien - moi 
Y a plus rien à faire 
Quand je fais plus rien - moi 
Je coûte moins cher
Que quand je travaillais - moi 
D'après les experts 

J'me tuais à produire 
Pour gagner des clous 
C'est moi qui délire 
Ou qui devient fou 
J'peux plus exister là 
J'peux plus habiter là 
Je sers plus à rien - moi 
Y a plus rien à faire 

Je voudrais travailler encore - travailler encore
Forger l'acier rouge avec mes mains d'or 
Travailler encore - travailler encore 
Acier rouge et mains d'or... 
 
 

 

Bon partage !

 

Rotpier

Lire la suite

Le poème du jour : « Silhouette » de …Pierre

13 Décembre 2012 , Rédigé par Rotpier Publié dans #Poésie

 

Un très ancien poème :

 

 

 

 

Image floue du net ! … Paradoxe.
 

Pierre Dupuis

 

 

 

 

 

 

 

Silhouette,

 

Loin,

là-bas,

juste un point

… je ne sais pas.

 

Est-ce vraiment elle ?

Ou bien mon pauvre esprit

qui déjà troublé chancelle

et déraisonne dans la nuit ?

 

Et mon cœur qui commence déjà

à s’emballer ! Mais attends donc ! Patience !

Tu ne sais pas si c’est elle … grand bêta !

La réalité n’est pas toujours l’espérance !

 

L’amour est un créateur de mirage … le soir.

Certains prennent forme, mais beaucoup d’autre … miroir !

 

La silhouette se précise, se dessine,

sublime, harmonieuse ,élégante et légère,

empreinte d’une grâce féminine.

Mais … ce n’est pas celle qui m’est chère !

 

Et … que se passe-t-il soudain ?

Pourtant, elle approche encore

mais je la vois moins bien !

Du brouillard… alors ?

 

Peut-être bien

… je ne vois

plus rien

moi.

 

Silhouette,

 

 

 

 

 

Pierre Dupuis

j

 

Image floue du net ! … Paradoxe.
Déjà publié

 

 

 

Lire la suite

"L’épatant charcutier," : le poème bien gras du jour de ... Rotpier

11 Décembre 2012 , Rédigé par Rotpier Publié dans #Poésie - humour

 

Charcuteries

 

Image du net

 

 

 

L’épatant charcutier,

 

 

 

Natif de Saint-Jean-Pied-de-Porc,

 

il avait mis le nez dehors

 

juste le jour du mardi gras

 

et son visage était ingrat !

 

 

 

Ses copains se moquaient de lui

 

– ce qui n’était pas très gentil ! –

 

ils lui disaient en aparté :

 

« ton pif il est tout épaté ! »

 

 

 

Il s’en plaignit à ses parents,

 

des gens pas très intelligents !

 

Après deux jours de réflexion,

 

son père lui dit : «Mon garçon :

 

 

 

J’y voit un signe du destin :

 

ton nez épaté c’est très bien !

 

Tu vas apprendre le métier,

 

tu feras un bon charcutier ! »

 

 

 

Comme il était un enfant sage

 

il entra en apprentissage

 

chez un charcutier dont l’épouse

 

ne portait rien dessous sa blouse !

 

 

 

Très loin d’être un tas de saindoux,

 

elle avait de jolis sein doux

 

et des jambonneaux comme il faut,

 

très vite il ne fut plus puceau !

 

 

 

Le patron ne se fâcha pas,

 

chaque fois c’était comme ça,

 

lui avait la main baladeuse

 

et s’occupait de ses vendeuses !

 

 

 

C’est dans ces bonnes conditions

 

qu’il aborda la profession,

 

il apprit vite le métier :

 

au C.A.P. il fut premier !

 

 

 

Il entama un tour de France

 

pour parfaire ses connaissances,

 

de l’est à l’ouest, du sud au nord

 

il devint vraiment un cador !

 

 

 

Il se lança dans les concours

 

du boudin aux topinambours,

 

des tripes à la tequila,

 

de l’andouillette au ratafia !

 

 

 

Du saucisson en médaillon

 

et de la saucisse aux graillons,

 

du pâté aux macaronis

 

et des paupiettes aux radis !

 

 

 

Sans compter ses spécialités :

 

la merguez au vin de curé,

 

le chorizo de ragondin

 

et les rognons de marcassin !

 

 

 

C’est lors de l’un de ces concours

 

qu’il rencontra le grand amour,

 

son prénom c’était Henriette,

 

elle était plutôt grassouillette !

 

  

 

 

Mais bon poids fait bonne mesure,

 

même avec sa drôle de hure

 

il la trouva fort à son goût

 

et tomba vite à ses genoux !

 

 

 

Dès lors il aima follement

 

sa grasse Henriette du Mans,

 

une fille de charcutier

 

dont le père était trépassé.

 

 

 

La maman avait disjoncté,

 

passant son temps à picoler,

 

la boutique battait de l’aile

 

malgré un très grand potentiel !

 

 

 

Il prit l’affaire à bras le corps,

 

l’Henriette du Mans d’abord !

 

Si bien qu’il lui fit un enfant

 

au bout de deux mois seulement !

 

 

 

Ils s’épousèrent sans cantique

 

et ils reprirent la boutique

 

qui grâce à sa grande expérience

 

devint une vraie référence !

 

 

 

Ils connurent le grand bonheur :

 

l’enfant eut un frère et trois sœurs !

 

Les clients étaient épatés :

 

tous avaient le nez épaté !

 

 

 

Sauf la maman… c’était marrant !

 

 

 

                Epilogue :

 

 

 

 

 

 

Ainsi se termine l’histoire,

 

elle est vraie vous pouvez me croire !

 

J’ai cédé mes droits à Pathé :

 

ils ont été fort épatés !

 

 

 

L’adaptation a commencé,

 

dans le rôle du charcutier

 

ils voudraient avoir Depardieu :

 

pour le gras on ne fait pas mieux !

 

 

 

Et dans le rôle d’Henriette

 

ils voudraient une grassouillette

 

dépassant les cent dix kilos

 

avec d’énormes jambonneaux !

 

 

 

Si vous connaissez alentour

 

une vraie bête de concours,

 

téléphonez donc chez Pathé :

 

il y a un lot à gagner !

 

 

 

Cinquante kilos de rillettes,

 

une nuit avec Henriette,

 

une biture avec Gérard

 

et cent bouteilles de pinard !

 

 

 

Dépêchez-vous, ça vaut le coup,

 

c’est beau lot :qu’en pensez-vous ?

 

Mais évitez votre belle-mère

 

… après il faudrait vous la faire !

 

 

 

 

 

                                Rotpier

 

 

 

 

 

 

 

Cochon qui rit

 

Image du net

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Lire la suite

Gérard Depardieu s'installe en Belgique ... L’actualité vue par le Rotpier !

10 Décembre 2012 , Rédigé par Rotpier Publié dans #L'actualité vue par le Rotpier

 

 

 

 

 

J’ vous emmerde tous, les français !

 

      J'me casse à Néchin en Belgique !  

 

 

 

                 L'actualité vue par le Rotpier Depardieu en Belgique

     
Et pis c'est tout pour aujourd'hui !
( Petit montage à partir d'images du net !)
Le Rotpier

 

Et pis c'est tout pour aujourd'hui !
l
( Petit montage à partir d'images du net !)
i
Le Rotpier

 

 

 

Lire la suite