Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Le blog-notes poétique et autre de Rotpier
Articles récents

Ça ne Carlton pas fort pour DSK ! ... L'actualité vue par le Rotpier !

2 Février 2015 , Rédigé par Rotpier Publié dans #L'actualité vue par le Rotpier

 

 

L'actualité vue par Rotpier 1ère image de présentation

 

Ça ne Carlton toujours pas fort pour DSK !

 

l'actualité vue par le Rotpier DSK et le Carlton

 

  Allez, encore deux petites remarques sur DSK puisque c'est sa fête aujourd'hui !

 La seule excuse pour DSK, c'est d'avoir un service trois pièces du type kalachnikov et de ne pas pouvoir le contrôler ! Une sorte de terroriste sexuel !

Il faut quand même aussi relever que l'histoire de sa rencontre avec Dodo la saumure et ses morues de luxe ne manque pas de sel même si après consommation il ne reste que l'amer !


 

Et pis c'est tout pour aujourd'hui !
l
( Petit montage à partir d'images du net !)
i
Le Rotpier

 

 

Lire la suite

Rébus : réponse au petit rébus dominical de ... Rotpier !

2 Février 2015 , Rédigé par Rotpier

 

Réponse pour le rébus :

Je viens de la mettre sur le billet … « rébus » !

Bravo à ceux qui avaient trouvé !

 

Et pis c’est tout !

 

Rotpier

Lire la suite

Le petit rébus dominical de ... Rotpier !

1 Février 2015 , Rédigé par Rotpier Publié dans #Rébus

 

Et si l’on faisait un petit arrêt rébus ?

 

Juste comme ça, pour se dégourdir

 

un peu les neurones !

 

rebus 329 (2)

 

 

Petite aide au rébus

(les champions s'en passeront !) :

C'est un vœu, une prière, une supplique ne venant ni de Bernard ni de Thierry mais bel et bien du Rotpier ! 

 1ère ligne, 1ère image : En direct, un symbole de la  "vie " ! 2ème image : Eole est le dieu du  " - - - - " !  

2ème ligne, 1ère image : lieu où l'on entrepose des tonneaux !  Dernière image : la moitié du prénom du volatile !
3ème ligne, 2ème image : endroit où se tenaient les vigies sur les voiliers anciens ! 4ème image : attention, bien séparer les deux syllabes !
5ème ligne, 2ème image : il y en a quatre de deux personnages ! 3ème image : " - - - " est ce personnage ?
6ème ligne, 2ème image : c'est la marque qu'il faut retenir mes p'tits bouts ! 
Dernière ligne, 1ère image : il est d'orange ou de citron et il faut en avoir pour déchiffrer les rébus du Rotpier !
  Et pis c'est tout !
Si, phonétiquement cela semble salace, cela reste très correct : je n'ai pour habitude de flirter avec la grivoiserie ... quoi queue ! 
 Après déchiffrage, pour bien comprendre l'esprit assez tordu du Rotpier : à vos dicos ou chez Wikipédia pour faire des recoupements !

 

 

Réponse :

 

Vivants bien cachés ou en communauté laissez les cénobites tranquilles je vous en conjure !  

 

 

Petite explication !

 Définitions de cénobite, nom masculin

Moine qui vit en communauté.

[ZOOLOGIE] Variété de pagure d’Océanie.

 

Définition de pagure, nom masculin

Crustacé décapode qui protège son abdomen mou dans la coquille vide d’un mollusque, appelé couramment bernard-l’ermite ou ermite ou bernard-l’hermite.

 

 

 

 

 

 

 

 

Qu'il dit l'animal !

 

 

 

Lire la suite

Bernard Lavilliers : " On the road again " ... Les chansons ou les musiques que j’aime … de Rotpier

31 Janvier 2015 , Rédigé par Rotpier Publié dans #Musiques et chansons que j'aime

 

  

Une fois par semaine,

je vous propose de partager les chansons

et les artistes que j’aime !

Clip vidéo et paroles

 

Cette fois-ci :

Bernard Lavilliers :
« On the road again »
 
 
 
 
 
 
 
Nous étions jeunes et larges d'épaules,
Bandits joyeux, insolents et drôles.
On attendait que la mort nous frôle,

Refrain
On the road again, again,
On the road again, again.

Au petit jour on quittait l'Irlande
Et, derrière nous, s'éclairait la lande.
Il fallait bien, un jour, qu'on nous pende.

Refrain

La mer revient toujours au rivage.
Dans les blés mûrs, y'a des fleurs sauvages.
N'y pense plus, tu es de passage.

Refrain

Nous étions jeunes et larges d'épaules.
On attendait que la mort nous frôle.
Elle nous a pris, les beaux et les drôles.

Ami, sais-tu que les mots d'amour
Voyagent mal de nos jours.
Tu partiras encore plus lourd.

Refrain

  

 

Bon partage !

 

Rotpier

 

 

 
Lire la suite

Jean-Marie Le Pen a failli brûler vif dans sa maison ... L'actualité vue par le Rotpier !

30 Janvier 2015 , Rédigé par Rotpier Publié dans #L'actualité vue par le Rotpier

 

 

L'actualité vue par Rotpier 1ère image de présentation

 

Jean-Marie Le Pen a failli brûler vif dans sa maison !

 

 

   Pour les curieux :   link

 


Et pis c'est tout pour aujourd'hui !
l
( Petit montage à partir d'images du net !)
i
Le Rotpier

 

Lire la suite

Le poème du jour : "Belles épineuses," (sans jeu de mots) de ... Pierre

29 Janvier 2015 , Rédigé par Rotpier Publié dans #Poésie

 

 

 

 

 

 

 

Roses de mon jardin ... photo prises l'année dernière !

 

 

 

 

Préambule Baudelairien :

Dans une vie antérieure, je fus troubadour.

Pas italien, mais, j’ai quand même plus de souvenirs que si j’avais connu Milan. 

 

 

 

Belles épineuses,

 

 

Je t’offre, Madame, ces quelques roses

 

dont les fraîches pétales

 

à peine écloses

 

n’ont d’égal

 

que le délicat velouté de ton teint.

 

Acceptes-tu, Madame, ce présent

 

qui ne t’engage à rien ?

 

 

 

Tes joues, rose pale,

 

s’auréolent doucement.

 

A quoi jouent tes joues ?

 

Et tes cils ?

 

Pourquoi amorcent-ils

 

ce subtil tangage ?

 

Me donneraient-ils, en gage,

 

une bribe d’espoir pour plus loin ?

 

Tes lèvres, elles,

 

ne disent rien.

 

Seras-tu là demain ?

 

 

 

Je t’offre, Madame, ces quelques roses

 

dont les fraîches pétales

 

à peine écloses

 

me donnent l’avant-goût

 

d’un baiser tendre et frais

 

que je n’aurais peut-être jamais.

 

Mais …

 

Je me sauve, Madame !

 

Ce n’est point ma verve qui se tarit,

 

mais mon sixième sens qui m’avertit

 

de l’arrivée imminente

 

 de votre mari !

 

 

 

Bonsoir Madame.

 

                                                                                 

 

                                             Pierre Dupuis

 

 

 

J'ai déjà exposé ces vers sur ce blog
... ne les ai-je point trop étalés ?

 

Lire la suite

Le poème du jour : " La maison du pendu, " de ... Pierre

27 Janvier 2015 , Rédigé par Rotpier Publié dans #Poésie

 

 

 

La maison du pendu Paul Cézanne

 

La maison du pendu de Paul Cézanne 1873

Image du net

 

 

 

Poème brossé autour du tableau de

Paul Cézanne : " La maison du pendu "

peint à Auvers sur Oise en 1873 .

 

 

La maison du pendu,

 

Personne n'a jamais pu dire

qui était ce fameux pendu

et pourquoi cet individu

avait décidé de s'occire.

 

Ce fait a-t-il guidé Cézanne

dans le choix de cette maison

ou avait-il d'autres raisons

que j'ignore en tant que profane ?

 

A l'époque ils étaient très tièdes

les critiques et les marchands

de tableaux pour cet art naissant :

ils étaient sur la corde raide !

 

Tous les autres impressionnistes,

les Monet, Pissarro, Renoir,

Sisley broyaient aussi du noir

pour être trop avant-gardistes !

 

Ils avaient un métro d'avance

pour pouvoir être bien compris

et l'on traite par le mépris

ceux qui ont trop de clairvoyance !

 

Avec le recul et l'histoire

ils ont du se mordre les doigts

tous ceux qui n'ont pas fait le choix

d'un engouement prémonitoire !

 

Et qui sait s'il n'y a pas eu

au gré des revers de fortune

chez un de ces marchands d'art une

... nouvelle maison du pendu !

 

 

                             Pierre Dupuis

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Lien pour les curieux :    link

 

 

Pendu

 

Image du net 

 

 

 

  

Lire la suite

Rébus : réponse au petit rébus dominical de ... Rotpier !

26 Janvier 2015 , Rédigé par Rotpier Publié dans #Rébus

 

Réponse pour le rébus :

Je viens de la mettre sur le billet … « rébus » !

Bravo à ceux qui avaient trouvé !

 

Et pis c’est tout !

 

Rotpier

Lire la suite

Le petit rébus dominical de ... Rotpier !

25 Janvier 2015 , Rédigé par Rotpier Publié dans #Rébus

 

Et si l’on faisait un petit arrêt rébus ?

 

Juste comme ça, pour se dégourdir

 

un peu les neurones !

 

 

rebus 328 (2)

 

 

Petite aide au rébus

(les champions s'en passeront !) :

C'est un rébus champollionesque du Rotpier, à vous de le déchiffrer !

 

2ème ligne, 2ème et 3ème images, en direct : " ti " !      Dernière image " - - - " César qu'il dit le romain ! 
3ème ligne, 1ère image : la moitié du personnage !   2ème image : ce personnage est très " - - - - " !
4ème ligne, 3ème image : ouverture dans un instrument de musique ou dans autre chose ... vous m'entendez bien ? Dernière image : des poches de "  - - - - " pour sauver des vies !
6ème ligne, 1ère image, en direct : un symbole de la " vie " !
7ème ligne,  3ème image : il faut séparer la première lettre du mot !
Dernière ligne, 1ère image : ce qui est tenu par la main !
Et là, je vous passe la main ... en tout bien tout honneur : je suis un gentleman !
 Et pis c'est tout !

 

 

Réponse :

Est-ce que Néfertiti avait un gros minet et si oui s'en est-elle servie pour séduire Akhenaton ? 

 

 

Bien que n'étant pas un grand égyptologue, c'est la question que je me suis très souvent posée et que je me pose encore ...

 

 

 

Qu'il dit l'animal !

 

 

 

 

Lire la suite

Léo Ferré : " C'est extra " ... Les chansons ou les musiques que j’aime … de Rotpier !

24 Janvier 2015 , Rédigé par Rotpier Publié dans #Musiques et chansons que j'aime

 

Une fois par semaine,

je vous propose de partager les chansons

et les artistes que j’aime !

Clip vidéo et paroles

 

Cette fois-ci :

« Léo Ferré »

 

« C'est extra »

 

 

C´est extra
 

 

Une robe de cuir comme un fuseau
Qu´aurait du chien sans l´faire exprès
Et dedans comme un matelot
Une fille qui tangue un air anglais
C´est extra
Un Moody Blues qui chante la nuit
Comme un satin de blanc marié
Et dans le port de cette nuit
Une fille qui tangue et vient mouiller

C´est extra c´est extra
C´est extra c´est extra

Des cheveux qui tombent comme le soir
Et d´la musique en bas des reins
Ce jazz qui d´jazze dans le noir
Et ce mal qui nous fait du bien
C´est extra
Ces mains qui jouent de l´arc-en-ciel
Sur la guitare de la vie
Et puis ces cris qui montent au ciel
Comme une cigarette qui brille

C´est extra c´est extra
C´est extra c´est extra

Ces bas qui tiennent hauts perchés
Comme les cordes d´un violon
Et cette chair que vient troubler
L´archet qui coule ma chanson
C´est extra
Et sous le voile à peine clos
Cette touffe de noir jésus
Qui ruisselle dans son berceau
Comme un nageur qu´on n´attend plus

C´est extra c´est extra
C´est extra c´est extra

Une robe de cuir comme un oubli
Qu´aurait du chien sans l´faire exprès
Et dedans comme un matin gris
Une fille qui tangue et qui se tait
C´est extra
Les Moody Blues qui s´en balancent
Cet ampli qui n´veut plus rien dire
Et dans la musique du silence
Une fille qui tangue et vient mourir

C´est extra
C´est extra
C´est extra
C´est extra

 

Bon partage !

 

Rotpier

 


Lire la suite