Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Le blog-notes poétique et autre de Rotpier
Articles récents

Rébus : réponse au petit rébus dominical de ... Rotpier !

28 Octobre 2013 , Rédigé par Rotpier Publié dans #Rébus

 

Réponse pour le rébus :

Je viens de la mettre sur le billet … « rébus » !

Bravo à ceux qui avaient trouvé !

 

Et pis c’est tout !

  

Rotpier

Lire la suite

Le petit rébus dominical de ... Rotpier !

27 Octobre 2013 , Rédigé par Rotpier Publié dans #Rébus

 

 

Et si l’on faisait un petit arrêt rébus ?

… Juste comme ça, pour se dégourdir un peu les neurones !

 

 

rebus 263 (1)rebus 263 (2)rebus 263 (3)

 



 

  
Petite aide au rébus (les champions s'en passeront !) :

         

 

C'est une grosse connerie du Rotpier sur un fait d'actualité brûlante: ouvrez bien vos esgourdes !
 1ère ligne, 4ème image : il ne faut pas prendre le petit !
2ème ligne, 2ème image :    lieu où les animaux ne sont pas en liberté !
3ème ligne, 3ème image : au bord d'un fleuve, d'une mère ou d'un océan ! 4ème image : " - - - " qu'il dit le romain ! Dernière image : fait un temps à en chopper une bonne !
4ème ligne, 1ère image : ce n'est pas la nuit ! 3ème image, en direct : "vie" !... vi vi !
6ème ligne, 2ème image : en direct : "ti" !

8ème ligne, 1ère image: C'est le copain de celui dont je cause ! Dernière image : c’est un jeu où l'on ne lambine pas!

 

Et pis c’est tout !

 

Réponse :

Et si les grandes oreilles de Mickey avaient toujours servi à espionner le monde entier ? Ce serait plutôt dingo … non ?

 

 

 

 

Ça, c’est juste la signature !

 

 

 

Lire la suite

"L'étrangère" de Léo Ferré sur un poème de Louis Aragon : Les chansons ou les musiques que j’aime … de Rotpier

26 Octobre 2013 , Rédigé par Rotpier Publié dans #Musiques et chansons que j'aime

 

 

Une fois par semaine,
je vous propose de partager les chansons
et les artistes que j’aime !
Clip vidéo et paroles
 
Cette fois-ci :
Léo Ferré :
« L’étrangère »
sur un poème de Louis  Aragon


 

 

L'étrangère,

 

Il existe près des écluses
Un bas quartier de bohémiens
Dont la belle jeunesse s'use
A démêler le tien du mien
En bande on s'y rend en voiture,
Ordinairement au mois d'août,
Ils disent la bonne aventure
Pour des piments et du vin doux

On passe la nuit claire à boire
On danse en frappant dans ses mains,
On n'a pas le temps de le croire
Il fait grand jour et c'est demain.
On revient d'une seule traite
Gais, sans un sou, vaguement gris,
Avec des fleurs plein les charrettes
Son destin dans la paume écrit.

J'ai pris la main d'une éphémère
Qui m'a suivi dans ma maison
Elle avait des yeux d'outremer
Elle en montrait la déraison.
Elle avait la marche légère
Et de longues jambes de faon,
J'aimais déjà les étrangères
Quand j'étais un petit enfant !

Celle-ci parla vite vite
De l'odeur des magnolias,
Sa robe tomba tout de suite
Quand ma hâte la délia.
En ce temps-là, j'étais crédule
Un mot m'était promission,
Et je prenais les campanules
Pour des fleurs de la passion

A chaque fois tout recommence
Toute musique me saisit,
Et la plus banale romance
M'est éternelle poésie
Nous avions joué de notre âme
Un long jour, une courte nuit,
Puis au matin : "Bonsoir madame"
L'amour s'achève avec la pluie.


 
 
Bon partage !
 
Rotpier

 

 

Lire la suite

Henry IV : "Au sujet d’Henry IV, ne perdons pas la tête !" un poème frappé par le bon sens de ... Rotpier

24 Octobre 2013 , Rédigé par Rotpier Publié dans #Poésie - humour

 

Bon, à quoi ça sert que le Rotpier se décarcasse pour  proposer des solutions judicieuses pour faire des économies si tout le monde s’en tape le coquillard ?

Je vous le demande !

Face à la crise, il suffit d’un peu de bon sens pour que tout aille mieux !

Au sujet de la polémique récurrente de savoir si la tête retrouvée d’Henry IV est la bonne, j’avais en son temps proposé des solutions très pertinentes, me semble-t-il.

Mais non, tout le monde s’en fout et c’est les contribuables qui paient ces inepties circulaires puisque l’on tourne bel et bien en rond comme le chapeau des bretons !

 

Lien pour les derniers soubresauts de la polémique :

 

 

http://www.lexpress.fr/culture/la-tete-d-henri-iv-ne-serait-pas-celle-d-henri-iv_1289525.html

 

 

 

Tete d'Henry IVImage du net

 

 

Au sujet d’Henry IV, ne perdons pas la tête !

 

Ne tournons pas autour du pot,

que l’on soit d’ici ou de Pau,

nous connaissons tous la nouvelle :

sa tête c’était fait la belle !

 

Pour sûr il la perdait souvent

- on l’appelait le Vert Galant ! -

mais c’était pour des courtisanes

sans cracher sur les paysannes !

 

Il leur mettait la main au pot,

sans même enlever son chapeau !

En moins de deux les jouvencelles

perdaient leur statut de pucelle !

 

Mais il n’était pas regardant

sur les cadeaux et très souvent

elles ne cherchaient pas chicane

et revenaient à la tisane !

 

Un jour un certain Ravaillac

l’a cramponné par le colbach

et lui amis deux coups de lame :

le Vert Galant a rendu l’âme !

 

Plus tard sous la révolution,

sans chichi et sans compassion

on l’a déterré pour la fête

et on lui a tranché la tête !

 

Fatigués de la promener,

les sans-culottes déchaînés

l’on abandonnée dans la rue :

une chose très incongrue !

 

Un quidam qui passait par là

tranquillement la ramassa

et la cacha dans son armoire :

joli trophée de notre histoire !

 

Passant de placards en placards,

un grand nombre d’années plus tard,

un jour elle refit surface

tout en restant très peu loquace !

 

Comment pouvoir l’authentifier ?

A quel moyen vraiment se fier ?

Cette tête est-elle la bonne ?

il ne faudrait pas de maldonne !

 

De longues investigations,

cela va nous coûter bonbon :

scanners ou bien radiographies

ADN ou échographies !

 

Pourquoi dépenser tout ce fric

alors qu’on connaît le loustic !

Ce serait vraiment imbécile :

je vois deux méthodes faciles !

 

Il suffirait de lui passer

délicatement sous le nez

une poule au pot bien fumante,

si le pif bouge … elle est gagnante !

  

Pour avoir la confirmation

on lui présente sans façon

le pot d’une petite poule :

si son œil brille … et bien ça roule !

 

Préférons la simplicité,

pour cela il faut cogiter

et faire marcher nos cervelles :

pour ça je connais les ficelles !

 

Que l’on soit d ici ou de Pau

en deux coup de cuillère à pot

je prône les économies

pour identifier la momie !

 

 

 

                      Rotpier

 

 

 

 

Lire la suite

"Amour fou" ... un très très vieux poème acrostiche de Pierre !

22 Octobre 2013 , Rédigé par Rotpier Publié dans #Poésie

 

 

Allez, je vous propose un très très vieux poème déjà publié !

Cupidon 3

Image du net !

 

Amour fou poème

 

 

Ah ! ce sacré Cupidon !

 

 

Lire la suite

Rébus : réponse au petit rébus dominical de ... Rotpier !

21 Octobre 2013 , Rédigé par Rotpier Publié dans #Rébus

 

Réponse pour le rébus :

Je viens de la mettre sur le billet … « rébus » !

Bravo à ceux qui avaient trouvé !

 

Et pis c’est tout !

 

 

Rotpier

Lire la suite

Le petit rébus dominical de ... Rotpier !

20 Octobre 2013 , Rédigé par Rotpier Publié dans #Rébus

 

 

Et si l’on faisait un petit arrêt rébus ?

… Juste comme ça, pour se dégourdir un peu les neurones !

 

 

rebus 262 (1)rebus 262 (2)rebus 262 (3)

 

  
Petite aide au rébus (les champions s'en passeront !) :
C'est une grosse connerie du Rotpier !
 
1ère ligne, 2ème image : le mec est très " - - - - " !  Dernière image : un gros tonneau ! ( l'autre aussi ! )
2ème ligne, 3ème image :          sorte de pâté de tête de sanglier ou de cochon ! ( l'autre aussi ! )
3ème ligne, 2ème image : c'est le " - - - - " annoncé qui compte ! Dernière image : symbole de la " - - - - " !
7ème ligne, 3ème image : cri du bébé quand il pleure ! 

8ème ligne, 1ère image : la moitié du prénom du volatil !  3ème image : le serpent fait toujours " s " ! 

9ème ligne : celui-ci est de montagne ! 

Dernière ligne : des poches de  " - - - - "... tout le monde peut en avoir besoin un jour !

 

Et pis c’est tout ! 

 

Réponse :

Plus fort que la fulgurance de l’esprit est la fulgurance du pet ! Du moins c’est comme cela que je le sens !

 

Encore un rébus bien senti … non ?

 Et pet c’est tout !

 Le Rotpier

 

 

 

 

 

Ça, c’est juste la signature !

 

 

Lire la suite

Serge Reggiani : « Les loups sont entrés dans Paris » ... Les chansons ou les musiques que j’aime … de Rotpier

19 Octobre 2013 , Rédigé par Rotpier Publié dans #Musiques et chansons que j'aime

 

 

Une fois par semaine,

je vous propose de partager les chansons

et les artistes que j’aime !

Clip vidéo et paroles

 

Cette fois-ci :

 
« Serge Reggiani »
« Les loups sont entrés dans Paris »
Pour faire écho au dessin de Pétillon
chez nos amis Cafards :


 

 

 


 

 

 

Les loups sont entrés dans Paris

 

 

Les hommes avaient perdu le goût
De vivre, et se foutaient de tout
Leurs mères, leurs frangins, leurs nanas
Pour eux c´était qu´du cinéma
Le ciel redevenait sauvage,
Le béton bouffait l´paysage... alors

Les loups, ououh! ououououh!
Les loups étaient loin de Paris
En Croatie, en Germanie
Les loups étaient loin de Paris
J´aimais ton rire, charmante Elvire
Les loups étaient loin de Paris.

Mais ça fait cinquante lieues
Dans une nuit à queue leu leu
Dès que ça flaire une ripaille
De morts sur un champ de bataille
Dès que la peur hante les rues
Les loups s´en viennent la nuit venue... alors

Les loups, ououh! ououououh!
Les loups ont regardé vers Paris
De Croatie, de Germanie
Les loups ont regardé vers Paris
Tu peux sourire, charmante Elvire
Les loups regardent vers Paris.

Et v´là qu´il fit un rude hiver
Cent congestions en fait divers
Volets clos, on claquait des dents
Même dans les beaux arrondissements
Et personne n´osait plus le soir
Affronter la neige des boulevards... alors

Des loups ououh! ououououh!
Des loups sont entrés dans Paris
L´un par Issy, l´autre par Ivry
Deux loups sont entrés dans Paris
Ah tu peux rire, charmante Elvire
Deux loups sont entrés dans Paris.

Le premier n´avait plus qu´un œil
C´était un vieux mâle de Krivoï
Il installa ses dix femelles
Dans le maigre square de Grenelle
Et nourrit ses deux cents petits
Avec les enfants de Passy... alors

Cent loups, ououh! ououououh!
Cent loups sont entrés dans Paris
Soit par Issy, soit par Ivry
Cent loups sont entrés dans Paris
Cessez de rire, charmante Elvire
Cent loups sont entrés dans Paris.

Le deuxième n´avait que trois pattes
C´était un loup gris des Carpates
Qu´on appelait Carêm´-Prenant
Il fit faire gras à ses enfants
Et leur offrit six ministères
Et tous les gardiens des fourrières... alors

Les loups ououh! ououououh!
Les loups ont envahi Paris
Soit par Issy, soit par Ivry
Les loups ont envahi Paris
Cessez de rire, charmante Elvire
Les loups ont envahi Paris.

Attirés par l´odeur du sang
Il en vint des mille et des cents
Faire carouss´, liesse et bombance
Dans ce foutu pays de France
Jusqu´à c´que les hommes aient retrouvé
L´amour et la fraternité.... alors

Les loups ououh! ououououh!
Les loups sont sortis de Paris
Soit par Issy, soit par Ivry
Les loups sont sortis de Paris
Tu peux sourire, charmante Elvire
Les loups sont sortis de Paris
J´aime ton rire, charmante Elvire
Les loups sont sortis de Paris...

 

 

 

 

Bon partage !

 

Rotpier

 

 

 

 


 

 

 

 

 

 

 

Lire la suite

Le sonnet-fable bien sonné du jour : "Juste retour de baston," de ... Rotpier

17 Octobre 2013 , Rédigé par Rotpier Publié dans #Poésie

 

Si la justice des hommes a parfois des ratées, la divine me semble être dans son rôle quand elle se mêle de ce genre de chose !

... Et pis c'est tout !

 

 

Mégère

Image du net

 

 

Juste retour de baston,

 

C’était une belle charogne,

Une mégère, un vrai dragon,

Tous les jours sortie de ses gonds :

Pas un seul sans qu’elle ne grogne !

 

Elle voulait tout à sa pogne

Et usait tous ses compagnons

À coup d’insultes et de gnons :

Pas un jour sans qu’elle ne cogne !

 

Mais celui-ci, pourtant petit,

Rendait tout avec appétit :

Il forçait même sur la dose !

 

C’est elle qui prenait des pains,

On la retrouva un matin

Morte de coups par overdose !

               

                  Moralité :

 

Homme ou femme on trouve son maître

Tôt ou tard et c’est mérité,

Ceci est une vérité

Que l’on doit bel et bien admettre !

 

Mieux vaut que la justice passe,

Je parle de l’institution

Mais la divine en solution

N’est pas chose qui me tracasse !

 

 

                                       Rotpier 

 

 

 

Harpie ... c'est tout !

 


Lire la suite

Marine Le Pen, l'acrostiche pamphlétaire du jour: "La vague bleu Marine Le Pen" ... de ... Pierre

15 Octobre 2013 , Rédigé par Rotpier Publié dans #Billet d'humeur

 

Parce que l’actualité rattrape toujours l’actualité et

 

que je serais toujours là pour la dénoncer !

 

 

 

Image du net venant du site du FN

 

 

 

  

 

Bidouillage d'images du net

  

 

             La vague bleu Marine Le Pen 

 

La maligne a appris le jeu

Auprès de son mentor de père

 

Vague marine sur front bleu

Avec un charme qui opère.

Gagneuse jusqu’au bout des yeux :

Un savoir faire qui entraîne

En escamotant les enjeux.

 

Bien dans sa peau bien dans sa haine

L’héritière du cauteleux

Est à l’aise et non à la peine :

Une fille à mettre le feu !

 

Méfiez-vous de cette sirène

Aux chants  - Oh ! Combien venimeux ! -

Rapprochez-là plus des murènes :

Image qui convient bien mieux !

Ne croyez pas qu’elle diffère :

Elle est bien la fille du vieux !

 

Les deux font diablement la paire

Et sont tout aussi dangereux !

 

Prenez le temps de vos repères

Evitez de fermer les yeux :

Nana, oui mais … genre vipère !


 

                                          Pierre Dupuis

 

 

 

 

 

 

 

 

Le petit jeu en bonus :

 

 

Dans la famille Le Pen 

 

 

La famille Le Pen

 

Choisissez celui ou celle qui a l’esprit le plus tordu … et ce n’est pas gagné d’avance !

Pour ma part, j’ai l’impression qu’ils se bonifient de génération en génération ... dans la dangerosité !

 

 

 

 

 

 

Et pour finir, la pensée du jour :

 

 

La démocratie, sous Marine Le Pen, risque d’être très vite à la peine et même d’être carrément torpillée : j’entends déjà des bruits de U-Boote !

 

 

 

 

 

 

Pierre Dupuis

 

 

 

 

 

 

 

 

Lire la suite