Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Le blog-notes poétique et autre de Rotpier
Articles récents

Jean-Jacques Debout : « Les boutons dorés » ... Les chansons ou les musiques que j’aime … de Rotpier

8 Novembre 2014 , Rédigé par Rotpier Publié dans #Musiques et chansons que j'aime

 

Une fois par semaine,

je vous propose de partager les chansons

et les artistes que j’aime !

Clip vidéo et paroles

 

Cette fois-ci :

« Jean-Jacques Debout »

 

« Les boutons dorés »

 

 

.

 

.
Les boutons dorés,
.
On suit le mur de l´hôpital 
On passe le pont sur la rivière 
On tourne au coin du cimetière 
Pour suivre un peu le vieux canal 
Puis, vers cinq heures, on rentrera 
Suivant d´autres murs, d´autres grilles 
A part ceux de l´école des filles 
Jusqu´aux murs de l´orphelinat 

{Refrain:} 
En casquette à galons dorés 
En capote à boutons dorés 
Tout au long des jeudis sans fin 
Voyez passer les orphelins 

C´est pas souvent que j´ai gagné 
La médaille de la bonne conduite 
J´ peux pas manger la soupe gratuite 
J´aimerais mieux dormir dans les prés 
J´aurai pas mon certificat 
Paraît qu´ je suis d´ la mauvaise graine 
Parce qu´un jour j´ai écrit "Je t´aime" 
Sur les murs de l´orphelinat 

{au Refrain} 

La nuit, j´ m´invente un vrai roman :
Que j´ai toujours mon père, ma mère 
Une vraie maman en robe claire 
Et un papa qu´a plein d´argent 
Ah! si jamais ils entendent ça 
J´ les en supplie, qu´ils viennent tout de suite 
Avant que mes ongles s´effritent 
Sur les murs de l´orphelinat 

{au Refrain} 

J´ suis pas bien grand, j´ suis pas malin 
J´ai peur de jamais être un homme 
De rester toujours le pauvre môme 
A qui personne tiendra la main 
Mais malgré qu´on soit bon pour moi 
Un jour, ça pétera dans ma tête 
Et pour peu qu´ j´aie des allumettes 
J´mettrai l´ feu à l´orphelinat 

{au Refrain}
.

Bon partage !

 

Rotpier

 

Lire la suite

La ou les grosses conneries du jour du Rotpier !

6 Novembre 2014 , Rédigé par Rotpier Publié dans #Humour

 

La ou les grosses conneries du jour du Rotpier

Ce rébus n'est que le titre du billet ! 

La connerie du jour :

Lampe torche et papier à cul (1)

 

La remarque en effet miroir ... à vous de deviner ou de prendre votre miroir !

 

Lampe torche et papier à cul (3)

 

Et pis c'est tout !

Le Rotpier

 

Lire la suite

" L’effet papillon appliqué aux sentiments, " ... un poème de ... Pierre ! ... Avec un petit bonus du Rotpier à la clé !

4 Novembre 2014 , Rédigé par Rotpier Publié dans #Poésie

 

Je vous proposes un autre poème sur l’effet papillon appliqué aux sentiments !

 

Effet papillon (2)

 

 

Image du net bidouillée par moi même

 

L’effet papillon appliqué aux sentiments,

 

Il menait une vie tranquille,

sentimentalement parlant,

il n’était pas pour les idylles

et il consommait sur le champ !

 

Puis il avait croisé sa route

en même temps que son regard,

tous ses sens furent en déroute :

elle avait brouillé ses radars !

 

Ce fut à peine perceptible,

juste une esquisse de clin d’œil,

de son avenir prévisible

il pouvait en faire le deuil !

 

Sitôt ce mouvement infime

déclencha en lui crescendo

des montagnes et des abîmes

et des typhons de libido !

 

Comme la belle était volage :

cela ne dura pas longtemps,

juste le temps d’un gros orage

d’où il sortit tout pantelant !

 

Il ignorait la théorie

du fameux effet papillon

qui fait que même dans la vie

un rien vous transforme en couillon !

 

Pour se sortir de la névrose

il mit infiniment de temps,

une longue métamorphose

s’étalant sur tout un printemps.

 

De nouveau il battit des ailes

et s’éloigna du grand chaos,

évitant à tout prix les belles

transformant leurs cils en appeau !

 

Ayant repris de l’assurance

il chercha à savoir pourquoi,

avec une telle aberrance,

il avait perdu son sang-froid.

 

Car comment était-ce possible

qu’un simple battement de cils

( pour lui c’était inadmissible ! )

puisse le mettre en grand péril !

 

Il étudia les théories

de Lorenz et de Poincarré

et celle de Maxwell murie

sur le chaos … pas le café !

 

Maintenant il avait conscience

qu’un tout petit rien au départ

peut chambouler une existence

sans ne rien devoir au hasard !

 

 

 

                Pierre DUPUIS

 


 

Effet papillon (3)

 

 

PS : Je vous mets ce lien pour en savoir un peu plus sur la théorie de l’effet papillon !      http://fr.wikipedia.org/wiki/Effet_papillon

 

 

Petit bonus : 

   

Image du net bidouillée par ... le Rotpier

 

La prédictibilité du grand mage Rotpier 

« Un battement de cils au Brésil peut engendrer une tornade au bois de Boulogne ! »

 

Et pis c’est tout !

 

 

Le Rotpier

Lire la suite

Rébus : réponse au petit rébus dominical de ... Rotpier !

3 Novembre 2014 , Rédigé par Rotpier Publié dans #Rébus

 

Réponse pour le rébus :

Je viens de la mettre sur le billet … « rébus » !

Bravo à ceux qui avaient trouvé !

 

Et pis c’est tout !

 

Rotpier

Lire la suite

Le petit rébus dominical de ... Rotpier !

2 Novembre 2014 , Rédigé par Rotpier Publié dans #Rébus

 

Et si l’on faisait un petit arrêt rébus ?

 

Juste comme ça, pour se dégourdir

 

un peu les neurones !


 

rebus 316 (1)

rebus 316 (2)

rebus 316 (3)

 

Petite aide au rébus

(les champions s'en passeront !) :

 

C'est un rébus avec quelques obstacles !

 

1ère ligne, 1ère image : " - - - -  " ou ne pas " - - - - " , là est la question !
2ème ligne, 1ère image : verbe aller conjugué à l'impératif ! ( l'autre aussi ! )       Dernière image : le serpent fait toujours "s"   ( l'autre aussi ! ) 
3ème ligne, 1ère image : sorte de pâté de tête de sanglier ou de cochon !  Dernière image : un organe humain en coupe !
6ème ligne, 3ème image : un diagramme de  " - - - " ... bien entendu !
9ème ligne, 3ème image : en direct : "ti" !
10ème ligne, 3ème image : Mais … pourquoi ai-je lâché ce « p » ici ? Il est incongru ! Ecrasez-le et remplacez-le par le seconde lettre de notre alphabet ! Merci !       Dernière image : en direct : " u " !
 
      Si vous ne trouvez pas, ne prenez pas le mors aux dents !
 Et pis c'est tout ! 

 

 

 

Réponse :

Être à cheval sur les principes et se conduire de façon cavalière relève d’une antinomie absolue !

 

Et pis selle tout !


 

Qu'il dit l'animal !

 

 

Lire la suite

Georges Brassens : « La complainte des filles de joie » ... Les chansons ou les musiques que j’aime … de Rotpier

1 Novembre 2014 , Rédigé par Rotpier Publié dans #Musiques et chansons que j'aime

 

 

Une fois par semaine,

je vous propose de partager les chansons

et les artistes que j’aime !

Clip vidéo et paroles

 

Cette fois-ci :

« Georges Brassens »
« La complainte des filles de joie »
 

 

Pour rester dans le ton de mon dernier billet !

 

.

 

 

 

 

 

 

 

La complainte des filles de joie

 

Bien que ces vaches de bourgeois {x2}
Les appell'nt des filles de joie {x2}
C'est pas tous les jours qu'ell's rigolent
Parole, parole
C'est pas tous les jours qu'elles rigolent

Car, même avec des pieds de grues {x2}
Fair' les cents pas le long des rues {x2}
C'est fatigant pour les guibolles
Parole, parole
C'est fatigant pour les guibolles

Non seulement ell's ont des cors {x2}
Des ?ils-de-perdrix, mais encor {x2}
C'est fou ce qu'ell's usent de grolles
Parole, parole
C'est fou ce qu'ell's usent de grolles

Y a des clients, y a des salauds {x2}
Qui se trempent jamais dans l'eau {x2}
Faut pourtant qu'elles les cajolent
Parole, parole
Faut pourtant qu'elles les cajolent

Qu'ell's leur fassent la courte échelle {x2}
Pour monter au septième ciel {x2}
Les sous, croyez pas qu'ell's les volent
Parole, parole
Les sous, croyez pas qu'ell's les volent

Ell's sont méprisées du public {x2}
Ell's sont bousculées par les flics {x2}
Et menacées de la vérole
Parole, parole
Et menacées de la vérole

Bien qu'tout' la vie ell's fass'nt l'amour {x2}
Qu'ell's se marient vingt fois par jour {x2}
La noce est jamais pour leur fiole
Parole, parole
La noce est jamais pour leur fiole

Fils de pécore et de minus {x2}
Ris par de la pauvre Vénus {x2}
La pauvre vieille casserole
Parole, parole
La pauvre vieille casserole

Il s'en fallait de peu, mon cher {x2}
Que cett' putain ne fût ta mère {x2}
Cette putain dont tu rigoles
Parole, parole
Cette putain dont tu rigoles

 

 

Bon partage !

 

 

Rotpier

 




.



 

Lire la suite

" La valse des épithètes, " ... un poème d'une verdeur certaine de ... Rotpier, porte-parole de… Mado !

30 Octobre 2014 , Rédigé par Rotpier Publié dans #Poésie

 

 

 

Prostituée

Image du net modifiée par mes soins !

Avant-propos :

Ce poème est d’une verdeur

à offusquer les conformistes

bien que certains avec ardeur

nous côtoient avec pragmatisme !

 

Il n’est pas fait pour les coincés,

pour les gens de bonnes manières,

il risque de fort agacer

Ludovine de la Rochère !

 

 

… Appelez moi … Mado

 

 

La valse des épithètes,

 

C’est un métier un peu spécial,

vous allez tiquer je suppute

si je vous parle de social

à propos du statut des putes !

 

Ce mot je l’emploie à dessein

alors que je ne l’aime guère,

je le trouve très assassin

au point de lui faire la guerre !

 

Mais je n’ai vraiment pas le temps

d’écrire une longue préface

alors je me suis dit autant

être rapide et efficace !

 

Je me dois de vous préciser

que j’en suis une à part entière,

je ne cherche pas à biaiser

je n’ai rien d’une cachotière !

 

Voilà le décor est planté,

laissons tomber la polémique,

ne soyez pas épouvantés

je pourrais être en politique !

 

Je vous invite… en tout honneur

- ne faite donc pas cette tête ! -

à faire en simple promeneur

le tour de tous nos épithètes !

 

C’est un langage très fleuri

qui ne fait pas dans la dentelle,

je vous en offre un pot-pourri,

allez j’y vais, je m’y attelle !

 

Il y a ceux qui sont assez

… comment dirais-je … acceptables

et d’autres que l’on peut taxer

de franchement désagréables !

 

Commençons donc par ces derniers,

allons-y avec allégresse,

du pain béni pour chansonniers

pour peu qu’ils brodent sur les fesses !

 

Bifteck, bordille ou bien bourrin,

cagnasse, cateau ou cavette,

catin, chabraque ou bien ponette

sans oublier bien sûr putain !

 

Langouste, crevette ou gadou,

garce, gigolette ou filasse

belle avalanche de mots doux

que j’augmente : poule et pétasse !

 

On continue les jolis mots ?

Poufiasse, pouliche ou galoupe,

radasse, radeuse ou tréteau

… j’en remets un peu pour la soupe ?

 

Allez, encore quelques-uns :

conasse, marmite ou gagneuse,

roulure, souris, gagne-pain,

trimardeuse ou bien tapineuse !

 

Après ce beau tableau brossé

passons à ceux moins sarcastiques

mais qu’il faut quand même endosser :

nous sommes loin du romantique !

 

Il y a fleur de macadam

ou de trottoir et puis cocotte,

péripatéticienne … dam 

c’est la classe au ras de la motte !

 

Courtisane, créature ou

demi-mondaine, horizontale,

fille de joie, de rien du tout

que pour quelques sous on emballe !

 

Croqueuse ou marchande d’amour,

dégrafée ou fille publique,

de mauvaises mœurs et toujours

les quolibets que ça implique !

 

Je préfère belle de nuit

ou hétaïre … c’est la classe,

comme la nuit les chats sont gris

cela nous évite la chasse !

 

D’autres épithètes ont cours,

la liste n’est pas exhaustive,

ailleurs que dans les basses-cours

d’autres poules sont très actives !

 

Car il y a pire que nous :

des femmes soit disant honnêtes,

calculatrices jusqu’au bout

grandes ouvreuses de braguettes !

 

Notre tarif est affiché

et il n’y a pas de magouille,

pas plus que de plans ébauchés

pour s’en mettre plus dans les fouilles !

 

J’aurais pu glisser, c’est certain,

une très belle rime en « ouille », 

 que chacun fasse son turbin :

ceux qui en veulent se débrouille !

 

La société nous met au ban

pourtant nous lui rendons service

en acceptant comme clients

certains hommes pourris de vices !

 

Pas besoin de légion d’honneur,

juste un peu de reconnaissance,

un peu moins d’esprit sermonneur

… sans rêver que l’on nous encense !

 

Depuis la loi Marthe Richard

qui a fermé les maisons closes

c’est aux bois ou sur les boulevards

que les fleurs de trottoir éclosent !

 

Sans demander de grands égards

au moment où l’on nous culbute,

nous aimerions que les fêtards

ne nous appelassent pas putes !

 

Je vous salue en espérant

ne pas vous avoir pris la tête

et je vous laisse au demeurant

méditer sur ces épithètes !

 

Si vous voulez en discuter

j’en serais tout à fait ravie,

nul besoin de me culbuter

… sauf si vous en avez envie !

 

 

                                  Rotpier … porte-parole de… Mado !

 

 

 

Lire la suite

" Quel cirque la vie ! " ... Un poème de ... Rotpier

28 Octobre 2014 , Rédigé par Rotpier Publié dans #Poésie

 

La vie nous fait plus souvent clown que dompteur !

 
  
               
 
Images prises sur le net
   

 

 

 

Quel cirque  … la vie !

 

 

 

De face, elle avait un coté chatte

 

… vraiment !

 

De dos, elle avait un coté chienne

 

… assurément !

 

… Chienne de classe … s’entend !

 

Oh ! oui ! Mazette !

 

Chienne de classe … genre levrette !

 

 

 

Un coté félin, un coté canin :

 

joli mélange pour les câlins !

 

Et moi, cela me plaisait bien !

 

Mais, cette insatiable tigresse

 

avait vraiment … le feu aux fesses !

 

 

 

Elle miaulait sur tous les toits

 

et elle hurlait en tous les bois !

 

Matous et clebs, en ribambelle,

 

menaient cortège en sa ruelle !

 

Et moi, avec des cornes pis que cerf

 

j’avais l’air plus con qu’un singe en pull-over !

 

Je lui ai dit alors : « ça suffit ma chère !

 

Avec la moitié de la terre

 

je ne veux plus partager ton lit et ta chair !

 

Va miauler sur d’autres toits,

 

va hurler en d’autres bois ! »

 

 

 

J’ai repris mon fouet et mes bottes 

 

et j’ai regagné ma roulotte !

 

Je suis parti le nez en l’air :

 

j’avais besoin d’un bon bol d’air !

 

 

Mais …

 

 

      La poisse restant à mes trousses

 

j’ai croisé une grande rousse

 

qui avait des airs de panthère !

 

Elle mit vite sa robe à terre

 

pour me prouver sans commentaires

 

que la couleur de ses cheveux

 

allait avec le bas au mieux !

 

Cela choquera les bigotes

 

mais je n’ai pas ôté mes bottes

 

pour consommer l’acte de chair

 

et … j’ai ressigné chez Pinder !

 

 

 

                                  Rotpier

 

 

 

 

 

j

 

 

 

Image du net

 

 

 

 

 

 

Lire la suite

Rébus : réponse au petit rébus dominical de ... Rotpier !

27 Octobre 2014 , Rédigé par Rotpier Publié dans #Rébus

 

Réponse pour le rébus :

Je viens de la mettre sur le billet … « rébus » !

Bravo à ceux qui avaient trouvé !

 

Et pis c’est tout !

 

Rotpier

Lire la suite

Le petit rébus dominical de ... Rotpier !

25 Octobre 2014 , Rédigé par Rotpier Publié dans #Rébus

 

 

Le rébus est en avance !

Je pars pour Versailles, Paris et après

du coté de Rouen !

Je reviens pour voir vos copies

 

dimanche soir ou lundi !

 

 

Et si l’on faisait un petit arrêt rébus ?

 

Juste comme ça, pour se dégourdir

 

un peu les neurones !


 

 

rebus 315 (1)rebus 315 (2)
rebus 315 (3) 

 

Petite aide au rébus

(les champions s'en passeront !) :

 

C'est un rébus totalement d'actualité !

 

1ère ligne, 1ère image : quand il " - - - - " son nez s'allonge !
2ème ligne, 1ère image : à 3 H 52 du mat il est très " - - - "  !   2ème image : de sable ou d'autre chose !    4ème image : la sale bête est lente quand elle est petite !
3ème ligne, 2ème image : en direct car ça a merdé : " bi " ! 4ème image : il ne faut pas prendre le dur ! Dernière image : le serpent fait toujours "s"   ( l'autre aussi ! ) 
4ème ligne, 2ème image : en direct : "che"  !  dernière image : c'est l'homme qu'il faut prendre ! 
5ème ligne, 2ème image : ne vous la faite pas avant d'avoir terminé ce rébus !
6ème ligne, 2ème image : les enfants font une "  - - - - - " 
7ème ligne, 1ère image : ce qui sort amplifiée d'un mégaphone !  2ème image : "oui" en allemand !
9ème ligne, 1ère image : après avoir tété le bébé fait son "  - - - " !        3 ème image : ceux-là sont d'eau !
1oème ligne, 3ème image : ce qui tombe !  Dernière image : le mec a une sacrée "  - - - - "   et pis c'est tout !
 11ème ligne, 1ère image : pièce de jeu d'échec ... parfois on dit que le Rotpier l'est mais il s'en fout !
12ème ligne, 2ème image :  ce n'est  pas la nuit !
Dernière ligne, 1ère image :       C'est un " - - - - - - " ...  n'allez pas vous "  - - - - - - - " 
 
Bon courage car il est assez long, je suis totalement avec vous! 
Et pis c'est tout !

 

      Réponse :

Manque de pot total pour Big Moustaches, Saint-Christophe le Saint-Patron des voyageurs ne l’a pas protégé du chasse-neige, tout fout le camp de nos jours même les Saints ne font plus leur boulot !

 

Nota : Le premier qui dit : « J’en ai marre je ris » est mis à la porte !

 


 

Qu'il dit l'animal !

 

 

 

Lire la suite