Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Le blog-notes poétique et autre de Rotpier
Articles récents

Le petit rébus dominical de ... Rotpier !

22 Mars 2015 , Rédigé par Rotpier Publié dans #Rébus

 

 

Et si l’on faisait un petit arrêt rébus ?

 

Juste comme ça, pour se dégourdir

 

un peu les neurones !

 

rebus 338 (1

rebus 338 (2)

rebus 338 (3)

 

 

Petite aide au rébus

(les champions s'en passeront !) :

 

C'est un rébus du Rotpier à prendre avec des pincettes pour ne pas risquer de se salir les doigts ! Il est à la fois sociologique, logique et ... scatologique ! Et ... en avant la musique !
 Nota : Il est pratiquement impossible que vous n'en connaissiez aucun: il y en a partout ! Je suis bien certain que des noms vont vous venir à la bouche !
 
1ère ligne, 2ème image : un "  - - - - " de golf vu de l'intérieur !  
2ème ligne, 1ère image : en direct : " bi " ! 2ème image : le serpent fait toujours "s" ! (son frangin aussi !)
3ème ligne, 2ème  image : la peinture, la musique, la poésie, en font partie ! Dernière image : c'est le moment des  " - - - - - " !
4ème ligne, 2ème image, le type a une sacrée "- - - - " et pis c'est tout ! 3ème image : ce n'est pas la nuit ! 
6ème ligne, dernière image :  l'autre partie d'un refrain d'Antoine !
7ème ligne, 3ème image: le personnage défèque donc, il " - - - - " ... excusez-moi ! Dernière image : " - - - " est ce personnage ?
 9ème ligne, 1ère image : Lieu où l'on entrepose des fûts !  3ème et dernières images : la sale bête pique et ça fait mal !   10ème ligne, 2ème image : un diagramme de  " - - - 
11ème ligne, 1ère image: un " - - - - " de tennis ! 2ème image : poisson plat !
 13ème ligne,  2ème image : quand il a fini sa tétée le bébé "  - - - - " !  Dernière image : quand il " - - - - " son nez s'allonge !
Dernière ligne, 1ère image :  si ce n'est pas un océan, c'est une " - - - "  
 
Et pis c'est tout !  Il est long, alors bon courage et que cela ne vous coupe pas l'appétit !  

 

Réponse :

Un trou du cul ambitieux arrivera toujours à s'élever un peu dans la hiérarchie quitte à se faire boucher de temps en temps mais son parcours restera indécrottablement merdique !

 

Je vous avais prévenu qu'il fallait le prendre avec des pincettes !

 

Alors, vous en avez épinglé quelques uns ? 

 

Qu'il dit l'animal !

Et si l’on faisait un petit arrêt rébus ?

 

Juste comme ça, pour se dégourdir

 

un peu les neurones !

 

rebus 338 (1

rebus 338 (2)

rebus 338 (3)

 

 

Petite aide au rébus

(les champions s'en passeront !) :

 

C'est un rébus du Rotpier à prendre avec des pincettes pour ne pas risquer de se salir les doigts ! Il est à la fois sociologique, logique et ... scatologique ! Et ... en avant la musique !
 Nota : Il est pratiquement impossible que vous n'en connaissiez aucun: il y en a partout ! Je suis bien certain que des noms vont vous venir à la bouche !
 
1ère ligne, 2ème image : un "  - - - - " de golf vu de l'intérieur !  
2ème ligne, 1ère image : en direct : " bi " ! 2ème image : le serpent fait toujours "s" ! (son frangin aussi !)
3ème ligne, 2ème  image : la peinture, la musique, la poésie, en font partie ! Dernière image : c'est le moment des  " - - - - - " !
4ème ligne, 2ème image, le type a une sacrée "- - - - " et pis c'est tout ! 3ème image : ce n'est pas la nuit ! 
6ème ligne, dernière image :  l'autre partie d'un refrain d'Antoine !
7ème ligne, 3ème image: le personnage défèque donc, il " - - - - " ... excusez-moi ! Dernière image : " - - - " est ce personnage ?
 9ème ligne, 1ère image : Lieu où l'on entrepose des fûts !  3ème et dernières images : la sale bête pique et ça fait mal !   10ème ligne, 2ème image : un diagramme de  " - - - 
11ème ligne, 1ère image: un " - - - - " de tennis ! 2ème image : poisson plat !
 13ème ligne,  2ème image : quand il a fini sa tétée le bébé "  - - - - " !  Dernière image : quand il " - - - - " son nez s'allonge !
Dernière ligne, 1ère image :  si ce n'est pas un océan, c'est une " - - - " !  
 
Et pis c'est tout !  Il est long, alors bon courage et que cela ne vous coupe pas l'appétit !  

 

 

 

Qu'il dit l'animal !

Lire la suite

Jean Ferrat "Ma France" ... Les chansons ou les musiques que j’aime … de Rotpier

21 Mars 2015 , Rédigé par Rotpier Publié dans #les chansons et les musiques que j'aime

 

Une fois par semaine,

je vous propose de partager les chansons

et les artistes que j’aime !

Clip vidéo et paroles

 

Cette fois-ci :

Jean Ferrat :

« Ma France »

En ces temps où elle pourrait basculer vers un avenir noir
en ne représentant plus ce qu'elle était
et ce qu'elle est encore pour beaucoup de pays ...

 

Ma France,

De plaines en forêts de vallons en collines
Du printemps qui va naître à tes mortes saisons
De ce que j'ai vécu à ce que j'imagine
Je n'en finirais pas d'écrire ta chanson, ma France

Au grand soleil d'été qui courbe la Provence
Des genêts de Bretagne aux bruyères d'Ardèche
Quelque chose dans l'air a cette transparence
Et ce goût du bonheur qui rend ma lèvre sèche, ma France

Cet air de liberté au-delà des frontières
Aux peuples étrangers qui donnaient le vertige
Et don't vous usurpez aujourd'hui le prestige
Elle répond toujours du nom de Robespierre, ma France

Celle du vieil Hugo tonnant de son exil
Des enfants de cinq ans travaillant dans les mines
Celle qui construisit de ses mains vos usines
Celle don't monsieur Thiers a dit qu'on la fusille, ma France

Picasso tient le monde au bout de sa palette
Des lèvres d'Éluard s'envolent des colombes
Ils n'en finissent pas tes artistes prophètes
De dire qu'il est temps que le malheur succombe, ma France

Leurs voix se multiplient à n'en plus faire qu'une
Celle qui paie toujours vos crimes vos erreurs
En remplissant l'histoire et ses fosses communes
Que je chante à jamais celle des travailleurs, ma France

Celle qui ne possède en or que ses nuits blanches
Pour la lutte obstinée de ce temps quotidien
Du journal que l'on vend le matin d'un dimanche
A l'affiche qu'on colle au mur du lendemain, ma France

Qu'elle monte des mines descende des collines
Celle qui chante en moi la belle la rebelle
Elle tient l'avenir, serré dans ses mains fines
Celle de trente-six à soixante-huit chandelles, ma France

 
Bon partage !
 
Rotpier
Lire la suite

Le poème grisaille du jour : "Regrets," de ... Pierre

19 Mars 2015 , Rédigé par Rotpier Publié dans #Poésie

 

La photo a été prise dans le cimetière d’un des petits villages de mon enfance en Normandie. Il est resté exactement dans le même état ………….. pas tout à fait : les grilles ont continué à se délabrer ! J'adore ce cimetière ... pour autant que l'on puisse en aimer un.

 Aujourd’hui,  la grisaille est de mise sur la Normandie pour toute la journée : tout est en accord.

Pierre  

 

 OLYMPUS DIGITAL CAMERA

Photo de Pierre

 

 

De Frédéric  Dard :

«  Si j’avais su que je l’aimais tant,

je l’aurais encore aimé davantage »

 

Regrets,

 

Grisaille.

Oui, « grisaille » était le mot

qui habillait le mieux l’homme.

… Qui habillait tout d’ailleurs.

Le lieu.

Un vieux cimetière aux grilles aussi délabrées

qu’un rêve de ferrailleur.

Le temps.

Un crachin soutenu qui vous traverse

un pardessus aussi sûrement qu’une averse.

L’atmosphère.

Lourde, pesante, plombifère.

 

Il était là. Droit. Figé.

Devant lui, une tombe

où finissaient de faner quelques fleurs.

Etait-ce ses larmes sur son visage ?

Etait-ce la pluie qui lui prêtait les siennes ?

Nul ne pouvait savoir … mais elles coulaient.

 

Une pensée, lue bien avant, ne le quittait plus.

Elle était là, prenante, lancinante.

Il ne se souvenait plus de l’auteur

… peu importait d’ailleurs,

il l’avait faite sienne, elle était son adage :

« Si j’avais su que je l’aimais tant,

je l’aurais encore aimée davantage. »

 

Et il restait là. Droit. Figé.

Les larmes étaient salées.

 

Pendant ce temps,

tranquillement, imperceptiblement, inexorablement,

les grilles continuaient à se délabrer.

                                                                               

                                             
                                                                                       Pierre Dupuis
Lire la suite

Départementales : Campagne de sensibilisation routière pour les départementales par le délégué à la sécurité élémentaire : Rotpier

18 Mars 2015 , Rédigé par Rotpier Publié dans #Billet d'humeur

 

Campagne de sensibilisation routière

pour les départementales.

 

Mise en garde :

Attention ! La route vers les départementales est truffée de dangers ! 

Ceux qui ne tiendraient pas compte des panneaux d'avertissement de cette campagne n'auront qu'à s'en prendre à eux même car ils auront été prévenus !

 

Départementales panneaux 1

 

D'autres panneaux suivront !

 

Le délégué à la sécurité élémentaire :

 

Rotpier

 

Campagne de sensibilisation routière

pour les départementales.

 

Mise en garde :

Attention ! La route vers les départementales est truffée de dangers ! 

Ceux qui ne tiendraient pas compte des panneaux d'avertissement de cette campagne n'auront qu'à s'en prendre à eux même car ils auront été prévenus !

 

Départementales panneaux 1  

 

 

D'autres panneaux suivront !

 

Le délégué à la sécurité élémentaire :

 

Rotpier

 
Lire la suite

A l'occasion des départementales, le poème du jour : " L’art politique," de ... Rotpier + Quelques pensées !

17 Mars 2015 , Rédigé par Rotpier Publié dans #Poésie

 

 

Ceux qui connaissent P.V.,

sauront de quel poème

je me suis inspiré… pour la forme !

  

Homme politique menteur

 Image du net

 

L’art politique,

 

Du baratin avant toute chose !

Et puis surtout évite l’impair

moins vague et moins soluble dans l’air,

qui laisse traces et indispose !

 

Il faut aussi que tu n’ailles point

choisir des mots qui par trop défrissent:

demande donc à tes âmes grises

de vérifier dans tous les recoins !

 

Choses promises mettent les voiles

après bon apéro du midi :

tu pourras, auditoire attiédi,

les emmener tout près des étoiles !

 

Car tout est dans la nuance encor !

Promesses voilées : tout en cadence !

Rien de précis, c’est comme danse :

il faut maîtriser le corps à corps !

 

Fuis de plus loin la phrase assassine,

sauf pour tes ennemis les plus purs !

Pour tes amis, prépare du sûr :

dans le genre… couteau de cuisine !

 

La concurrence ? Tords lui son cou !

Tu fera bien en train d’énergie,

de mater la journalisterie !

si l’on n’ y veille, elle ira jusqu'où ?

 

Ô qui dira les tords des régies !

Ces journalistes fouinent partout,

ils forgent des histoires d’un sou

et les juges les privilégient !

  

Du baratin encore et toujours !

Que ta verve soit chose envolée

qui sonne dans toutes les allées :

tu finiras par gagner un jour !

 

Levons le verre à ton aventure

et qu’on se lève chaque matin,

sûrs d’avoir choisi le bon coquin

qui nous trouvera des places sûres !

  

                                                                                                       Pierre Dupuis

  

Déjà publié, mais dans mille ans il sera toujours d'actualité !

 

Pensées :

 

1ère pensée :

  " Les promesses n'engagent que ceux qui les écoutent. "

 Auteur : Henri Queuille, homme politique français, né à Neuvic (Corrèze) le 31 mars .....22 février 1988

 Formule reprise maintes fois avec quelques nuances.

 

2ème pensée :

 On peut être un honnête homme et faire de la politique mais on ne peut pas être élu sans mentir peu ou prou. C'est l'ordre de grandeur de ce "peu ou prou" qui fait que l'on peut ranger l'élu dans la case "honnête politicien" ou dans celle beaucoup moins reluisante de "flibustier de la politique" et ce quelque soit son bord.

 Pierre Dupuis

 

3ème pensée :

 En politique, les promesses non tenues résultent toujours de la conséquence de l'inaction ou de l'incapacité des autres à les mettre en œuvre, mais jamais de leur auteur lui-même.

 Pierre Dupuis

 

4ème pensée :

 Beaucoup de politiciens savent et en usent que les promesses sont comme les fesses: c'est bon à caresser, même en rêve, et tant pis si après elles disparaissent comme mirage.

 Rotpier

 

Et pis c'est tout !

 

Ceux qui connaissent P.V.,

sauront de quel poème

je me suis inspiré… pour la forme !

  

Homme politique menteur

 Image du net

 

L’art politique,

 

Du baratin avant toute chose !

Et puis surtout évite l’impair

moins vague et moins soluble dans l’air,

qui laisse traces et indispose !

 

Il faut aussi que tu n’ailles point

choisir des mots qui par trop défrissent:

demande donc à tes âmes grises

de vérifier dans tous les recoins !

 

Choses promises mettent les voiles

après bon apéro du midi :

tu pourras, auditoire attiédi,

les emmener tout près des étoiles !

 

Car tout est dans la nuance encor !

Promesses voilées : tout en cadence !

Rien de précis, c’est comme danse :

il faut maîtriser le corps à corps !

 

Fuis de plus loin la phrase assassine,

sauf pour tes ennemis les plus purs !

Pour tes amis, prépare du sûr :

dans le genre… couteau de cuisine !

 

La concurrence ? Tords lui son cou !

Tu fera bien en train d’énergie,

de mater la journalisterie !

si l’on n’ y veille, elle ira jusqu'où ?

 

Ô qui dira les tords des régies !

Ces journalistes fouinent partout,

ils forgent des histoires d’un sou

et les juges les privilégient !

  

Du baratin encore et toujours !

Que ta verve soit chose envolée

qui sonne dans toutes les allées :

tu finiras par gagner un jour !

 

Levons le verre à ton aventure

et qu’on se lève chaque matin,

sûrs d’avoir choisi le bon coquin

qui nous trouvera des places sûres !

  

                                                                                                       Pierre Dupuis

  

Déjà publié, mais dans mille ans il sera toujours d'actualité !

 

Pensées :

 

1ère pensée :

  " Les promesses n'engagent que ceux qui les écoutent. "

 Auteur : Henri Queuille, homme politique français, né à Neuvic (Corrèze) le 31 mars .....22 février 1988

 Formule reprise maintes fois avec quelques nuances.

 

2ème pensée :

 On peut être un honnête homme et faire de la politique mais on ne peut pas être élu sans mentir peu ou prou. C'est l'ordre de grandeur de ce "peu ou prou" qui fait que l'on peut ranger l'élu dans la case "honnête politicien" ou dans celle beaucoup moins reluisante de "flibustier de la politique" et ce quelque soit son bord.

 Pierre Dupuis

 

3ème pensée :

 En politique, les promesses non tenues résultent toujours de la conséquence de l'inaction ou de l'incapacité des autres à les mettre en œuvre, mais jamais de leur auteur lui-même.

 Pierre Dupuis

 

4ème pensée :

 Beaucoup de politiciens savent et en usent que les promesses sont comme les fesses: c'est bon à caresser, même en rêve, et tant pis si après elles disparaissent comme mirage.

 Rotpier

 

Et pis c'est tout !

 
Lire la suite

Rébus : réponse au petit rébus dominical de ... Rotpier !

16 Mars 2015 , Rédigé par Rotpier Publié dans #Rébus

Réponse pour le rébus :

Je viens de la mettre sur le billet … « rébus » !

Bravo à ceux qui avaient trouvé !

Et pis c’est tout !

Rotpier

Lire la suite

Le petit rébus dominical de ... Rotpier !

15 Mars 2015 , Rédigé par Rotpier Publié dans #Rébus

 

 

Et si l’on faisait un petit arrêt rébus ?

 

Juste comme ça, pour se dégourdir

 

un peu les neurones !

 

rebus 337 (1)

rebus 337 (2)

 

 

Petite aide au rébus

(les champions s'en passeront !) :

 

Pom pom pom pom !
Pom pom pom pom !
 Ici Londres,
 Le Rotpier parle aux spécialistes des rébus dominicaux ... je répète ... Le Rotpier parle aux spécialistes des rébus dominicaux.
 Il suppute qu'ils seront satisfaits ... je répète ... Il suppute qu'ils seront satisfaits.
 
2ème ligne, dernière image : Éole est le dieu du " - - - - " 
3ème ligne, dernière  image : le serpent fait "s" c'est sa manie ! 
4ème ligne, 2ème image, en direct : " grrr " ! Dernière image : l'autre nom de l'arobase ! 
6ème ligne, 1ère image : elle se bouche le nez donc, ça  " - - -  " ! 3ème  image : la vache ou l'amour s'y trouve et parfois l'amour est vache !
7ème ligne, 4ème image:très balèze le mec : il est très " - - - - " !
 
Et pis c'est tout !  Il est court car je vais de ce pas à l'apéro !

 

  Réponse :

Il paraît que Jack l'éventreur se grattait l'occiput après chacun de ses forfaits !

 

Un lien sur le personnage pour appréhender le petit jeu de mots pour le non initiés !

http://fr.wikipedia.org/wiki/Jack_l%27%C3%89ventreur

 

Qu'il dit l'animal !

 

Et si l’on faisait un petit arrêt rébus ?

 

Juste comme ça, pour se dégourdir

 

un peu les neurones !

 

rebus 337 (1)

rebus 337 (2)

 

 

Petite aide au rébus

(les champions s'en passeront !) :

 

Pom pom pom pom !
Pom pom pom pom !
 Ici Londres,
 Le Rotpier parle aux spécialistes des rébus dominicaux ... je répète ... Le Rotpier parle aux spécialistes des rébus dominicaux.
 Il suppute qu'ils seront satisfaits ... je répète ... Il suppute qu'ils seront satisfaits.
 
2ème ligne, dernière image : Éole est le dieu du " - - - - " 
3ème ligne, dernière  image : le serpent fait "s" c'est sa manie ! 
4ème ligne, 2ème image, en direct : " grrr " ! Dernière image : l'autre nom de l'arobase ! 
6ème ligne, 1ère image : elle se bouche le nez donc, ça  " - - -  " ! 3ème  image : la vache ou l'amour s'y trouve et parfois l'amour est vache !
7ème ligne, 4ème image:très balèze le mec : il est très " - - - - " !
 
Et pis c'est tout !  Il est court car je vais de ce pas à l'apéro !

 

  

 

Qu'il dit l'animal !

Lire la suite

Michel Sardou : "L'an mille" ... Les chansons ou les musiques que j’aime … de Rotpier

14 Mars 2015 , Rédigé par Rotpier Publié dans #Chansons que j'aime

Une fois par semaine,
je vous propose de partager les chansons
et les artistes que j’aime !
Clip vidéo et paroles
 
Cette fois-ci :

« Michel Sardou »

« L'an mille »

 

 

 

L'an mille

 Des cathédrales crevant le ciel comme des épées, 

Des forêts noires que des sorcières ont envoûtées, 
Des chevaux fous et des milliers de races humaines 
Lancés sur nous, du plus profond de la bohème. 

Des crucifix dressés pour garder les campagnes, 
Des abbayes posées au sommet des montagnes, 
Des rois enfants conduits par des femmes inhumaines, 
Des rois méchants, soufflant la fureur et la haine. 

Et tout là -haut un Dieu colère 
Qu'on ne sait comment apaiser, 
Un Dieu du fond de l'univers 
A des années de voie lactée. 
C'était la fin du millénaire 
Aux horloges de la chrétienté, 
L'apocalypse avant l'hiver, 
L'arrivée du Dies Irae.



Des fumées noires au ciel assassinent l'été, 
Des villes sombres emmurent des hommes prisonniers, 
Des peurs obscures nous viennent des autres races humaines, 
Des bruits d'armures résonnent encore au fond des plaines. 

Des crucifix brisés rouillent en haut des montagnes, 
Des abbayes se changent en maisons de campagne, 
Des peuples enfants gaspillent la dernière fontaine, 
Des peuples fous répandent la fureur et la haine. 

Et tout là -haut un Dieu colère, 
Que nous avons tous oublié, 
Prépare, du fond de l'univers, 
Un rendez-vous d'éternité. 
Bientôt la fin du millénaire 
Va crucifier la chrétienté, 
L'apocalypse avant l'hiver, 
L'arrivée du Dies Irae.

 

 

Bon partage !

 

Rotpier

Lire la suite

Vendredi 13: jour de chance ! Le poème un peu sonnet de ... Rotpier !

13 Mars 2015 , Rédigé par Rotpier Publié dans #Poésie - humour

 

 

Image du net !

 

La double chance du vendredi 13,

 

Il avait joué au loto

et venait de voir le tirage :

à la télé ses numéros

étaient tous sortis de la cage !

 

C’était à coup sûr le magot

pour lui qui était au chômage,

plus de recherche de boulot :

il rêvait déjà d’une plage !

 

Il faisait des plans sur tout ça

quand le téléphone sonna

pour lui apprendre avec prudence

 

que sa femme abhorrée, Marion,

était passée sous un camion !

Vendredi treize : Oh ! Quelle chance !

                               

Moralité :

Ça peut rapporter bonbon !

 

Rotpier 

 

Lire la suite

Guéant, Sarko et le fric du bédouin ... L’actualité vue par le Rotpier !

12 Mars 2015 , Rédigé par Rotpier Publié dans #L'actualité vue par le Rotpier

 

 

L'actualité vue par Rotpier 1ère image de présentation

 

Guéant, Sarko et le fric du bédouin

 

L'actualité vue par le Rotpier Guéant Sarko et le fric du bédouin 

 

Et pis c'est tout pour aujourd'hui !

( Petit montage à partir d'images du net !)

Le Rotpier

 

 

L'actualité vue par Rotpier 1ère image de présentation

 

Guéant, Sarko et le fric du bédouin

 

L'actualité vue par le Rotpier Guéant Sarko et le fric du bédouin 

 

Et pis c'est tout pour aujourd'hui !

( Petit montage à partir d'images du net !)

Le Rotpier

 

Lire la suite