Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Le blog-notes poétique et autre de Rotpier
Articles récents

Chimène Badi : " Je viens du sud," ... Les chansons ou les musiques que j’aime … de Rotpier

5 Décembre 2015 , Rédigé par Rotpier Publié dans #les chansons et les musiques que j'aime

 

 

Une fois par semaine,
je vous propose de partager les chansons
et les artistes que j’aime !
Clip vidéo et paroles
 
Cette fois-ci :
 

« Chimène Badi »

 

«  Je viens du sud »

 

Pas moi, mais j’adore quand même !

 

Je viens du sud,

 

J'ai dans le cœur, quelque part, 
De la mélancolie, 
Mélange de sang barbare

Et de vin d' Italie,
Un mariage à la campagne
Tiré par deux chevaux,
Un sentier dans la montagne
Pour aller puiser l'eau.
J'ai au fond de ma mémoire
Des lumières d'autrefois
Qu'une très vieille femme en noir
Illuminait pour moi,
Une maison toute en pierres
Que la mer a rongée
Au-dessus d'un cimetière
Où les croix sont penchées.

Je viens du sud
Et par tous les chemins,
J'y reviens...

J'ai dans la voix, certains soirs,
Quelque chose qui crie,
Mélange d'un chant barbare
Et d'un ciel d' Italie,
Des colères monumentales
Que les vents m'ont soufflées,
Des discours interminables
Après le déjeuner.

Je viens du sud
Et par tous les chemins,
J'y reviens...

J'ai quelque part dans le c
œur
De la mélancolie,
L'envie de remettre à l'heure
Les horloges de ma vie,
Un sentier dans la montagne
Quand j'aurai besoin d'eau,
Un jardin dans la campagne
Pour mes jours de repos,
Une maison toute en pierres
Que la mer a rongée
Au-dessus d'un cimetière
Où mon père est couché.

Je viens du sud
Et par tous les chemins,
J'y reviens...
Et par tous les chemins,
J'y reviens...

 

Bon partage !

 

Rotpier

Une fois par semaine,
je vous propose de partager les chansons
et les artistes que j’aime !
Clip vidéo et paroles
 
Cette fois-ci :
 

« Chimène Badi »

 

«  Je viens du sud »

 

Pas moi, mais j’adore quand même !

 
[embed]https://www.youtube.com/watch?v=-kDSn9-1GDw[/embed]
 

Je viens du sud,

 

J'ai dans le cœur, quelque part, 
De la mélancolie, 
Mélange de sang barbare

Et de vin d' Italie,
Un mariage à la campagne
Tiré par deux chevaux,
Un sentier dans la montagne
Pour aller puiser l'eau.
J'ai au fond de ma mémoire
Des lumières d'autrefois
Qu'une très vieille femme en noir
Illuminait pour moi,
Une maison toute en pierres
Que la mer a rongée
Au-dessus d'un cimetière
Où les croix sont penchées.

Je viens du sud
Et par tous les chemins,
J'y reviens...

J'ai dans la voix, certains soirs,
Quelque chose qui crie,
Mélange d'un chant barbare
Et d'un ciel d' Italie,
Des colères monumentales
Que les vents m'ont soufflées,
Des discours interminables
Après le déjeuner.

Je viens du sud
Et par tous les chemins,
J'y reviens...

J'ai quelque part dans le c
œur
De la mélancolie,
L'envie de remettre à l'heure
Les horloges de ma vie,
Un sentier dans la montagne
Quand j'aurai besoin d'eau,
Un jardin dans la campagne
Pour mes jours de repos,
Une maison toute en pierres
Que la mer a rongée
Au-dessus d'un cimetière
Où mon père est couché.

Je viens du sud
Et par tous les chemins,
J'y reviens...
Et par tous les chemins,
J'y reviens...

 

Bon partage !

 

Rotpier

Lire la suite

Le poème acrostiche du jour : " Amour fou " de ... Pierre

3 Décembre 2015 , Rédigé par Rotpier Publié dans #Poésie

 

 

C'est un très ancien poème-acrostiche !

Amour et acrostiche ... un duo gagnant ?

 

Amour fou poème

 

Déjà publié  mais jamais usé !

 

 

C'est un très ancien poème-acrostiche !

Amour et acrostiche ... un duo gagnant ?

 

Amour fou poème

 

Déjà publié  mais jamais usé !

 

 

Lire la suite

Le poème du jour tout chaud tout frais : " Le borné, " de ... Pierre ! ( Pas Pierre le borné SVP ! )

1 Décembre 2015 , Rédigé par Rotpier Publié dans #Poésie, #Pensées

 

 

Borne ou borné

Image du net

Il est des gens dont la tête est plus dure
que cette pierre de bornage
et dont les idées sont plus floues que cette image ! 

 

Le borné,

 

Toujours certain d’avoir raison,

Toujours pétri de certitudes

Et ce sur une foultitude

De sujets de tout horizon.

 

Il ne remet pas en question

Des vérités en désuétude,

Il se raidit et il élude

Les demandes d’explication.

 

La relativité existe,

Il n’y a rien de fantaisiste

À affirmer et c’est certain

 

Que sous toutes les latitudes

Les campés sur leurs certitudes

Sont frappés du sceau des crétins !

 

             Péroraison :

Ceci est une théorie,

Un essai de démonstration

Et si c’est une connerie

Je remettrais tout en question !

 

Je ne voudrais pas qu’on me taxe

Ni de génie ni de crétin,

D’ailleurs très souvent ma syntaxe

Passe bien près de l’incertain !

 

Si l’on me traite d’imbécile,

Je dis : « Rien n’est définitif ! »

Tous les jugements sont fragiles :

Dans la vie tout est relatif !

 

Il y a quand même une entorse

à ce « Rien n’est définitif » :

c’est l’instant où bombant le torse

la Parque nous prend par les tifs !

 

                                      

                               Pierre Dupuis

 

 

Einstein

Image du net, cette fois-ci très nette

mais ... tout est relatif, même la longueur des cheveux ! 

... De la langue aussi !

 

Borne ou borné

Image du net

Il est des gens dont la tête est plus dure
que cette pierre de bornage
et dont les idées sont plus floues que cette image ! 

 

Le borné,

 

Toujours certain d’avoir raison,

Toujours pétri de certitudes

Et ce sur une foultitude

De sujets de tout horizon.

 

Il ne remet pas en question

Des vérités en désuétude,

Il se raidit et il élude

Les demandes d’explication.

 

La relativité existe,

Il n’y a rien de fantaisiste

À affirmer et c’est certain

 

Que sous toutes les latitudes

Les campés sur leurs certitudes

Sont frappés du sceau des crétins !

 

             Péroraison :

Ceci est une théorie,

Un essai de démonstration

Et si c’est une connerie

Je remettrais tout en question !

 

Je ne voudrais pas qu’on me taxe

Ni de génie ni de crétin,

D’ailleurs très souvent ma syntaxe

Passe bien près de l’incertain !

 

Si l’on me traite d’imbécile,

Je dis : « Rien n’est définitif ! »

Tous les jugements sont fragiles :

Dans la vie tout est relatif !

 

Il y a quand même une entorse

à ce « Rien n’est définitif » :

c’est l’instant où bombant le torse

la Parque nous prend par les tifs !

 

                                      

                               Pierre Dupuis

 

 

Einstein

Image du net, cette fois-ci très nette

mais ... tout est relatif, même la longueur des cheveux ! 

... De la langue aussi !

 

Lire la suite

Rébus : réponse au petit rébus dominical de ... Rotpier !

30 Novembre 2015 , Rédigé par Rotpier Publié dans #Rébus, #Humour

 

 

Réponse pour le rébus :

Je viens de la mettre sur le billet … « rébus » !

Bravo à ceux qui avaient trouvé !

 

Et pis c’est tout !          

Réponse pour le rébus :

Je viens de la mettre sur le billet … « rébus » !

Bravo à ceux qui avaient trouvé !

 

Et pis c’est tout !          

Lire la suite

Rébus : Le petit arrêt rébus dominical de … Rotpier !

29 Novembre 2015 , Rédigé par Rotpier Publié dans #Rébus

 

 

Et si l’on faisait un petit arrêt rébus ?

Juste comme ça, pour se dégourdir

un peu les neurones !

 rebus 365 (1)rebus 365 (2)rebus 365 (3)

.

Petite aide au rébus

(les champions s'en passeront !) :

 
C'est un rébus assez long, ne m'en voulez pas et n'allez pas faire la tête ! 
 

2ème ligne, 1ère image : quand on meurt, notre " - - - " s'envole , parait-il ... encore faut-il être croyant ! Dernière image : quand il  "- - - - " son nez s'allonge ! ( l'autre aussi, il n'y a pas de raison ! )  

3ème ligne, dernière image: en direct : " u " cocote ! ( l'autre aussi, il n'y a pas de raison !) 

5ème ligne: Je me suis été gouré un peu, vous pouvez ajouté un "a" entre le + et le 1 !

6ème ligne, dernière image :  le serpent fait toujours "s" ou se" c'est sa manie ... et n'oubliez pas que quand ce qui sert pend, il est temps de ranger le matériel et de faire dodo ! 

9ème ligne, 1ère image : un diagramme de " - - - " ... vous avez bien entendu ? 2ème image: ce qui sort amplifié de l'engin ... pour ceux qui sont loin ou durs de la feuille ! Dernière image: oui en allemand ! 

 10ème ligne, 1ère image : ce qui est remplacé par les 3 points rouges sur la stèle, si vous voyez la stèle dites-lui mes amis que je ... mais qu'est-ce que je raconte moi !  Je ferais mieux de vous dire qu'il faut scinder en deux le mot ! 3ème image : de sable ou d'autre chose ! 

11ème ligne, 3ème image : l'animal fait des  "  - - - - " ! ... comme le Rotpier qui danse !

12ème ligne, 1ère image :  autre nom pour un bus !

 14ème ligne, 1ère image : la boisson favorite des rosbifs ! dernière image : la moitié du nom du volatile !

Dernière ligne, 1ère image : en direct: che "

Il est assez long alors ...  au boulot les champions et bon voyage !

Et pis ch'est tout !

 

Réponse :

Il ne faut jamais demander à un musulman et encore plus un intégriste si au bout de son voyage il est arrivé à bon port car il risque de faire sa tête de cochon !

Nota :  Il eut été, même en hiver, peut-être plus judicieux de mettre "moins" à la place de "plus", on m'en a fait la remarque et ma foi je pense qu'elle est justifiée !

Je fais mon mea cul plat

et remercie qui de droit !

 Amen !

... Et pis c'est tout !

 

Qu'il dit l'animal !

Et si l’on faisait un petit arrêt rébus ?

Juste comme ça, pour se dégourdir

un peu les neurones !

 rebus 365 (1)rebus 365 (2)rebus 365 (3)

.

Petite aide au rébus

(les champions s'en passeront !) :

 
C'est un rébus assez long, ne m'en voulez pas et n'allez pas faire la tête ! 
 

2ème ligne, 1ère image : quand on meurt, notre " - - - " s'envole , parait-il ... encore faut-il être croyant ! Dernière image : quand il  "- - - - " son nez s'allonge ! ( l'autre aussi, il n'y a pas de raison ! )  

3ème ligne, dernière image: en direct : " u " cocote ! ( l'autre aussi, il n'y a pas de raison !) 

5ème ligne: Je me suis été gouré un peu, vous pouvez ajouté un "a" entre le + et le 1 !

6ème ligne, dernière image :  le serpent fait toujours "s" ou se" c'est sa manie ... et n'oubliez pas que quand ce qui sert pend, il est temps de ranger le matériel et de faire dodo ! 

9ème ligne, 1ère image : un diagramme de " - - - " ... vous avez bien entendu ? 2ème image: ce qui sort amplifié de l'engin ... pour ceux qui sont loin ou durs de la feuille ! Dernière image: oui en allemand ! 

 10ème ligne, 1ère image : ce qui est remplacé par les 3 points rouges sur la stèle, si vous voyez la stèle dites-lui mes amis que je ... mais qu'est-ce que je raconte moi !  Je mieux de vous dire qu'il faut scinder en deux le mot ! 3ème image : de sable ou d'autre chose ! 

11ème ligne, 3ème image : l'animal fait des  "  - - - - " ! ... comme le Rotpier qui danse !

12ème ligne, 1ère image :  autre nom pour un bus !

 14ème ligne, 1ère image : la boisson favorite des rosbifs ! dernière image : la moitié du nom du volatile !

Dernière ligne, 1ère image : en direct: che "

Il est assez long alors ...  au boulot les champions et bon voyage !

Et pis ch'est tout !

 

 

 

Qu'il dit l'animal !

Lire la suite

Barbara: " Göttingen " ... Les chansons ou les musiques que j’aime … de Rotpier

28 Novembre 2015 , Rédigé par Rotpier Publié dans #les chansons et les musiques que j'aime

 

 

Une fois par semaine,
je vous propose de partager les chansons
et les artistes que j’aime !
Clip vidéo et paroles
 
Cette fois-ci :
 

« Barbara »

 

«  Göttigen »

 

La longue dame brune …

 

Göttingen

Bien sûr, ce n'est pas la Seine,
Ce n'est pas le bois de Vincennes,
Mais c'est bien joli tout de même,
A Göttingen, à Göttingen.

Pas de quais et pas de rengaines
Qui se lamentent et qui se traînent,
Mais l'amour y fleurit quand même,
A Göttingen, à Göttingen.

Ils savent mieux que nous, je pense,
L'histoire de nos rois de France,
Herman, Peter, Helga et Hans,
A Göttingen.

Et que personne ne s'offense,
Mais les contes de notre enfance,
"Il était une fois" commence
A Göttingen.

Bien sûr nous, nous avons la Seine
Et puis notre bois de Vincennes,
Mais Dieu que les roses sont belles
A Göttingen, à Göttingen.

Nous, nous avons nos matins blêmes
Et l'âme grise de Verlaine,
Eux c'est la mélancolie même,
A Göttingen, à Göttingen.

Quand ils ne savent rien nous dire,
Ils restent là à nous sourire
Mais nous les comprenons quand même,
Les enfants blonds de Göttingen.

Et tant pis pour ceux qui s'étonnent
Et que les autres me pardonnent,
Mais les enfants ce sont les mêmes,
A Paris ou à Göttingen.

O faites que jamais ne revienne
Le temps du sang et de la haine
Car il y a des gens que j'aime,
A Göttingen, à Göttingen.

Et lorsque sonnerait l'alarme,
S'il fallait reprendre les armes,
Mon cœur verserait une larme
Pour Göttingen, pour Göttingen.

Mais c'est bien joli tout de même,
A Göttingen, à Göttingen.

Et lorsque sonnerait l'alarme,
S'il fallait reprendre les armes,
Mon cœur verserait une larme
Pour Göttingen, pour Göttingen

 

 

Bon partage !

 

Rotpier

Une fois par semaine,
je vous propose de partager les chansons
et les artistes que j’aime !
Clip vidéo et paroles
 
Cette fois-ci :
 

« Barbara »

 

«  Göttigen »

 

La longue dame brune …

 

[embed]https://www.youtube.com/watch?v=s9b6E4MnCWk[/embed]

 

Göttingen

Bien sûr, ce n'est pas la Seine,
Ce n'est pas le bois de Vincennes,
Mais c'est bien joli tout de même,
A Göttingen, à Göttingen.

Pas de quais et pas de rengaines
Qui se lamentent et qui se traînent,
Mais l'amour y fleurit quand même,
A Göttingen, à Göttingen.

Ils savent mieux que nous, je pense,
L'histoire de nos rois de France,
Herman, Peter, Helga et Hans,
A Göttingen.

Et que personne ne s'offense,
Mais les contes de notre enfance,
"Il était une fois" commence
A Göttingen.

Bien sûr nous, nous avons la Seine
Et puis notre bois de Vincennes,
Mais Dieu que les roses sont belles
A Göttingen, à Göttingen.

Nous, nous avons nos matins blêmes
Et l'âme grise de Verlaine,
Eux c'est la mélancolie même,
A Göttingen, à Göttingen.

Quand ils ne savent rien nous dire,
Ils restent là à nous sourire
Mais nous les comprenons quand même,
Les enfants blonds de Göttingen.

Et tant pis pour ceux qui s'étonnent
Et que les autres me pardonnent,
Mais les enfants ce sont les mêmes,
A Paris ou à Göttingen.

O faites que jamais ne revienne
Le temps du sang et de la haine
Car il y a des gens que j'aime,
A Göttingen, à Göttingen.

Et lorsque sonnerait l'alarme,
S'il fallait reprendre les armes,
Mon cœur verserait une larme
Pour Göttingen, pour Göttingen.

Mais c'est bien joli tout de même,
A Göttingen, à Göttingen.

Et lorsque sonnerait l'alarme,
S'il fallait reprendre les armes,
Mon cœur verserait une larme
Pour Göttingen, pour Göttingen

 

 

Bon partage !

 

Rotpier

Lire la suite

Le poème du jour : " La rousse semeuse de maux, " de ... Rotpier

25 Novembre 2015 , Rédigé par Rotpier Publié dans #Poésie, #Humour

 

 

Des maux et des mots ... démo : 

 

Rousse

Image du net bidouillée par le Rotpier

 

.

La rousse semeuse de maux,

 

Elle avait un petit sourire

Qui laissait pantois les garçons

Et un coté pince-sans-rire

Qu’elle cultivait sans façon.

 

Allaient-ils se faire éconduire

Ou passer sous son édredon ?

Répertorier ou bien maudire

Ses nombreuses taches de son ?

 

Pas  facile à cerner la rousse :

Une énigme que sa frimousse !

Et toujours la même question :

 

Même teinte à tous les étages ?

Et pour la vérification

Ne pas essuyer un : « Dégage ! »

            

        Péroraison :

 Voila l’espoir énigmatique

Mais ne manquant pas de piquant

Que de façon systématique

La rousse semait à tous vents !

 

                                                Rotpier

 

Rousse 2

Image du net, c'est net !

Des maux et des mots ... démo : 

 

Rousse

Image du net bidouillée par le Rotpier

 

.

La rousse semeuse de maux,

 

Elle avait un petit sourire

Qui laissait pantois les garçons

Et un coté pince-sans-rire

Qu’elle cultivait sans façon.

 

Allaient-ils se faire éconduire

Ou passer sous son édredon ?

Répertorier ou bien maudire

Ses nombreuses taches de son ?

 

Pas  facile à cerner la rousse :

Une énigme que sa frimousse !

Et toujours la même question :

 

Même teinte à tous les étages ?

Et pour la vérification

Ne pas essuyer un : « Dégage ! »

            

        Péroraison :

 Voila l’espoir énigmatique

Mais ne manquant pas de piquant

Que de façon systématique

La rousse semait à tous vents !

 

                                                Rotpier

 

Rousse 2

Image du net, c'est net !

Lire la suite

" Écrin de classe " : un poème de Pierre qui a plus d'une corde dans son arc !

24 Novembre 2015 , Rédigé par Rotpier Publié dans #Poésie

 

 

Atelier d'écriture 14

 

 

Écrin de classe,

 

Tout contre bas

la contrebasse

fait «  la,la,la ! »

et se prélasse !

 

L’archet malin

qui la chatouille

se fait gredin

avec papouilles !

 

De grands frissons,

de longues plaintes,

voilà le son

de la complainte !

 

Et bien au chaud,

elle ronronne,

moite berceau :

la place est bonne !

 

 

Tout contre bas

la contrebasse

fait «  la,la,la ! »

et se prélasse !

 

                 Rêve …

 

J’aimerais bien

avoir ma place

en cet écrin

de grande classe !

 

          Je voudrais …

 

Aux noirs souliers,

faire la nique,

prendre mon pied

… tout en musique !

 

Mais je n'ai pas

la moindre chance :

je reste là

hors de la danse !

 

                                               Pierre Dupuis

 

 

Atelier d'écriture 14

 

Écrin de classe,

 

Tout contre bas

la contrebasse

fait «  la,la,la ! »

et se prélasse !

 

L’archet malin

qui la chatouille

se fait gredin

avec papouilles !

 

De grands frissons,

de longues plaintes,

voilà le son

de la complainte !

 

Et bien au chaud,

elle ronronne,

moite berceau :

la place est bonne !

 

 

Tout contre bas

la contrebasse

fait «  la,la,la ! »

et se prélasse !

 

                 Rêve …

 

J’aimerais bien

avoir ma place

en cet écrin

de grande classe !

 

          Je voudrais …

 

Aux noirs souliers,

faire la nique,

prendre mon pied

… tout en musique !

 

Mais je n'ai pas

la moindre chance :

je reste là

hors de la danse !

 

                                               Pierre Dupuis
Lire la suite

Rébus : réponse au petit rébus dominical de ... Rotpier !

23 Novembre 2015 , Rédigé par Rotpier Publié dans #Rébus, #Humour

 

Réponse pour le rébus :

Je viens de la mettre sur le billet … « rébus » !

Bravo à ceux qui avaient trouvé !

 

Et pis c’est tout !          

Lire la suite

Rébus : Le petit arrêt rébus dominical de … Rotpier !

22 Novembre 2015 , Rédigé par Rotpier Publié dans #Rébus, #Humour

 

 

Et si l’on faisait un petit arrêt rébus ?

Juste comme ça, pour se dégourdir

un peu les neurones !

rebus 364 (1)

rebus 364 (2)

rebus 364 (3)

.

Petite aide au rébus

(les champions s'en passeront !) :

 
C'est un rébus d'actualité en raisons des fortes tensions que l'on pourrait qualifier d'électriques !
 

1ère ligne, 1ère image : le serpent fait toujours "s" ou "se" selon son humeur avec ou sans panaris ! 3ème image : " - - - " est ce personnage ?  Dernière image :  le marin est presque en haut du " - - - " ... comme Alexandre !

2ème ligne, 2ème image : ça ne sent pas bon ... au présent !

4ème ligne, 1ère image : en direct: "ti" ! 2ème image : ils sont à poil ! 3ème image : petite, la sale bête est lente !

5ème ligne, 1ère image :il ne faut pas prendre la brosse ! Dernière image, le symbole de la "vie" ... c'était en direct du rébus dominical du Rotpier, à vous les studios !

6ème ligne, 2ème image : la sale bête pique tant et plus !

 7ème ligne, dernière image : prison pour animaux sauvages ! ( l'autre aussi ! ) Nota: il faut enchaîner avec la 1ère image de la 8ème ligne !

11ème ligne, dernière image : attention c'est " - - - - " bouillant !

12ème ligne, dernière image :  endroit où sont entreposés des fûts !  Je rappelle pour les imprudents qu'il est très dangereux de laisser un doigt dans le trou du fût !

Dernière ligne, 1ère image : celui-ci est sélectif comme dit souvent mon coiffeur qui a tendance à les couper en quatre ! 

 

Il est assez long alors ...  au boulot les champions !

Et pis c'est tout !

 

Réponse :

Ceux qui manipulent le Coran en continu pour créer de vives tensions entre les hommes et les peuples ne méritent pas autre chose que la chaise électrique !

 

Qu'il dit l'animal !

Lire la suite