Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Le blog-notes poétique et autre de Rotpier
Articles récents

Rébus : réponse au petit rébus dominical de ... Rotpier !

18 Juillet 2016 , Rédigé par Rotpier Publié dans #Billet d'humeur, #Rébus, #Pensées

 

 

Réponse pour le rébus :

Je viens de la mettre sur le billet … « rébus » !

 Un grand bravo à ceux qui avaient trouvé !

 

Et pis c’est tout !          

 

Réponse pour le rébus :

Je viens de la mettre sur le billet … « rébus » !

 Un grand bravo à ceux qui avaient trouvé !

 

Et pis c’est tout !          

Lire la suite

Rébus : Le petit arrêt rébus dominical de … Rotpier !

17 Juillet 2016 , Rédigé par Rotpier Publié dans #Rébus, #Billet d'humeur, #Pensées, #Humour

.

Et si l’on faisait un petit arrêt rébus ?

Juste comme ça, pour se dégourdir

un peu les neurones !

 

rebus 396 (1)

rebus 396 (2)

rebus 396 (3)

.

Petite aide au rébus

(les champions s'en passeront !) :

 

C'est un coup de gueule de Pierre et de Rotpier sur une actualité brûlante et sur ses conséquences en politique ! 

1ère ligne, 1ère image : le serpent fait toujours "s" ... c'est sa manie (l'autre aussi mais pas le dernier qui fait "se" ...ils sont tordus quand même ... non ? )  3ème image : c'est un diagramme de  " - - - " et pas pour les bourricots !  

2ème ligne, dernière image: le long d'un fleuve ou d'un voie ferrée ou de la mer ou de l'océan !

3ème ligne, 1ére image : nom d'un poisson (féminin) commençant par un " l " ... si on met un "Q" devant, ça cache pas mal de chose ... si !

 4ème ligne, 4ème image : le personnage à une sacrée paire de " - - - - " ... restez correct je vous prie !

7ème ligne, 1ère image : sale bête qui pique et transmet de graves maladie ... même aux hommes ! 3ème image : le mec à la crève et une sacrée "  - - - - " ... et pis c'est tout !

8ème ligne, 2ème image : ruminant vivant dans l’Himalaya !  Attention: il faut rattacher la première lettre à la 1ère image et le reste à la 3ème image dont je donne le nom en direct : " U " ... cocote ! C'est pigé ? 

 10ème ligne, 2ème image : quand son nez s'allonge, il " - - - -  "  ... quand c'est autre chose, je ne sais pas !

11ème , 1ère image : l'assassin "  - - -  " au présent de' l’indic à tifs ( le même que l'autre ! ) dernière image: la moitié de la marque ! ... N'allez pas vous tamponner de mon aide !

12ème ligne: ce qui sort amplifiée de l'engin !

 13ème ligne : en direct " U " comme l'autre ! 2ème image : il parait que l'amour y est aussi parfois ?  3ème image : l'époque des  " - - - - - " ... un peu à la bourre quand même pour la date mais on n'a pas toujours le choix dans la date !

 

A vous de jouer et bon courage car il est long !    
 

Et pis c'est tout !

 

Réponse :

Ce sont des chacals, quel autre qualificatif peut-on donner aux politiques de tout poil qui accusent le gouvernement actuel de n’avoir pas su prévenir le drame de Nice ?

 

Remarque :  

         On m'a suggéré d'utiliser  "charognards" au lieu de "chacals" et c'est une bonne idée !   Toutes les suggestions sont les bienvenues et il ne faut pas vous gêner : où y d'la hyène, y a pas d' plaisir !

 

 

 

Qu'il dit l'animal !

 

 

Lire la suite

Jacques Brel : " La ville s'endormait " ... Les chansons ou les musiques que j’aime … de Rotpier

16 Juillet 2016 , Rédigé par Rotpier Publié dans #les chansons et les musiques que j'aime

 

 
Une fois par semaine,
je vous propose de partager les chansons
et les artistes que j’aime !
Clip vidéo et paroles

 

Cette fois-ci :

Jacques Brel :

 

La ville s´endormait
Et j´en oublie le nom
Sur le fleuve en amont
Un coin de ciel brûlait
La ville s´endormait
Et j´en oublie le nom
Et la nuit peu à peu
Et le temps arrêté
Et mon cheval boueux
Et mon corps fatigué
Et la nuit bleu à bleu
Et l´eau d´une fontaine
Et quelques cris de haine
Versés par quelques vieux
Sur de plus vieilles qu´eux
Dont le corps s´ensommeille

La ville s´endormait
Et j´en oublie le nom
Sur le fleuve en amont
Un coin de ciel brûlait
La ville s´endormait
Et j´en oublie le nom
Et mon cheval qui boit
Et moi qui le regarde
Et ma soif qui prend garde
Qu´elle ne se voit pas
Et la fontaine chante
Et la fatigue plante
Son couteau dans mes reins
Et je fais celui-là
Qui est son souverain
On m´attend quelque part
Comme on attend le roi
Mais on ne m´attend point
Je sais, depuis déjà
Que l´on meurt de hasard
En allongeant le pas

La ville s´endormait
Et j´en oublie le nom
Sur le fleuve en amont
Un coin de ciel brûlait
La ville s´endormait
Et j´en oublie le nom
Il est vrai que parfois près du soir
Les oiseaux ressemblent à des vagues
Et les vagues aux oiseaux
Et les hommes aux rires
Et les rires aux sanglots
Il est vrai que souvent
La mer se désenchante
Je veux dire en cela
Qu´elle chante
D´autres chants
Que ceux que la mer chante
Dans les livres d´enfants
Mais les femmes toujours
Ne ressemblent qu´aux femmes
Et d´entre elles les connes
Ne ressemblent qu´aux connes
Et je ne suis pas bien sûr
Comme chante un certain
Qu´elles soient l´avenir de l´homme

La ville s´endormait
Et j´en oublie le nom
Sur le fleuve en amont
Un coin de ciel brûlait
La ville s´endormait
Et j´en oublie le nom
Et vous êtes passée
Demoiselle inconnue
A deux doigts d´être nue
Sous le lin qui dansait

 

Bon partage !
 
Rotpier
Lire la suite

Pastiche de chanson : " Le métèque " de Moustaki ... qui devient " Avec ma gueule de pauv’ mec, " par ... Rotpier

12 Juillet 2016 , Rédigé par Rotpier Publié dans #Humour, #Pastiche de chanson

 

 
L'autodérision ne me pose aucun problème !
 
Quoi !
 
Qu'est-ce qu'elle a ma gueule ?
 
 
 
 
 
Le Rotpier par lui-même !
 
 
 
 

Pastiche de la chanson de Moustaki :

« Le métèque »

 

Recette pour bien le déguster :

1) Un petit clic sur le triangle pour démarrer si cela ne se fait pas automatiquement !

2) On écoute religieusement l’artiste !

3) On descend et l’on chante sur les paroles de l’affreux jojo de Rotpier !

Et… si ça plait : on recommence jusqu’à ce que le voisin commence à hurler !

Donc : on écoute !

 

 

  

 

 

Avec ma gueule de pauv’ mec,

 

Avec ma gueule de pauv’ mec

mon pif énorme et jamais sec

et mes cheveux qui vont tombant.

Avec mes pieds très mal lavés

qui empestent tout le quartier

où je ne vais plus si souvent.

Avec mes mains de débardeur

qui font très peur aux bonnes sœurs

qui se pointent dans mon jardin.

Avec ma bouche qui a bu

qui a croqué qui a mordu

des andouilles et des boudins.

 

Avec ma gueule de pauv’ mec

mon pif énorme et jamais sec

ma vue bien basse et mon air con.

Avec ma peau qui s’est frottée

au point d’en être déchirée

quand je fuyais par les balcons.

Avec mon foie qui a souffert

de plus en plus avec les verres

avalés du matin au soir.

Avec mon âme vermoulue

amassant les pensées tordues

et qui traîne son désespoir.

 

Avec ma gueule de pauv’ mec

mon pif énorme et jamais sec

et mes cheveux qui vont tombant.

Je viendrai ma vieille poussive

mon haut-le-cœur ma dépressive

je viendrai te péter les dents.

 

 

Et je serais vraiment content

de t’entendre tout zozotant

me dénigrer et me maudire.

 

Et ce sera mon plus beau jour

le point final de notre amour

et je n’ai pas fini d’en rire.

 

Et ce sera mon plus beau jour

le point final de notre amour

et je n’ai pas fini d’en rire.

 

 

                                 Rotpier

   
 

 

Et pis c’est tout !

A la vôtre !

Avec modération SVP !

Sinon, cela donne ça!

Rotpier

 

Lire la suite

Rébus : réponse au petit rébus dominical de ... Rotpier !

11 Juillet 2016 , Rédigé par Rotpier Publié dans #Humour, #Rébus, #Pensées

 

Réponse pour le rébus :

Je viens de la mettre sur le billet … « rébus » !

 Un grand bravo à ceux qui avaient trouvé !

 

Et pis c’est tout !          

Lire la suite

Rébus : Le petit arrêt rébus dominical de … Rotpier !

10 Juillet 2016 , Rédigé par Rotpier Publié dans #Rébus, #Humour, #Pensées

.

Et si l’on faisait un petit arrêt rébus ?

Juste comme ça, pour se dégourdir

un peu les neurones !

 

rebus 395 (1)

rebus 395 (2)

rebus 395 (3)

.

Petite aide au rébus

(les champions s'en passeront !) :

 

C'est un rébus d'actualité ! Je ne suis pas vin chaud ( il fait trop chaud ! ) mais ... il faut ce qu'il faut ! 

1ère ligne, 1ère image : le serpent fait toujours "s" ... c'est sa manie !  3ème image : produit par le vers du mûrier !    2ème ligne, dernière image: en direct "ti"  ... oui mes titis !

3ème ligne, 1ére image : il ne faut pas prendre la fille !  Dernière image: autre nom du bus !

 4ème ligne, 5ème image : petite, la bête est lente !

7ème ligne, 1ère image : espérons qu'ils ne vont pas nous en donner trop à retordre ! 

8ème ligne, 1ère image : en direct: " U " ... cocote ! Après, il ne faut pas prendre le triste !

 9ème ligne, dernière image : le petit de la vache ! ( l'autre aussi ! )

11ème , 1ère image : la boisson favorite des rosbifs qui sont déjà rentrés chez eux !

Dernière ligne, 1ère image : c'est la marque qu'il faut prendre mes p'tits bouts !

 
A vous de jouer et ... de marquer !    
 

Et pis c'est tout !

 

Réponse :

Ce soir les p’tits gars, pas de quarante neuf trois pour faire passer le ballon dans les filets des portugais, vous n’aurez que vos pieds et vos têtes, servez-vous en bien !

 

Bon, et bien c’est râpé !

 

Remarque :

 

  • Mais enfin, pourquoi Deschamps n’a-il pas fait rentrer Valls ? Deux petits coups de 49-3 et ça passait dans les filets des portugais !
  • Au capitaine de l’équipe de France : Tu ne nous as pas mené à la victoire Hugo, nous en sommes tout misérables !
  • Le dicton du jour : La tristesse, c’est comme les fesses : pas facile à dérider !

Qu'il dit l'animal !

 

 

Lire la suite

Jean Ferrat : " La fête aux copains " ... Les chansons ou les musiques que j’aime … de Rotpier

9 Juillet 2016 , Rédigé par Rotpier Publié dans #les chansons et les musiques que j'aime

 

Une fois par semaine,
je vous propose de partager les chansons
et les artistes que j’aime !
Clip vidéo et paroles
 
Cette fois-ci :

« Jean Ferrat »

« La fête aux copains »

 

C’est bientôt le 14 juillet !

 

 

La Fête Aux Copains:

C'est la fête aux copains
C'est la fête à Pantin
C'est la fête à Paname
C'est la fête aux Lilas
La fête ici et là
C'est la fête à mon âme

Il y a du défilé
Du bal dans les quartiers
Des moufflets que l'on gronde
C'est la fête aux barbus
C'est la fête aux cocus
C'est la fête à tout le monde

Quatorze, c'est fou c'que t'es triste
Quand sur un édifice
T'es suivi de dix-huit
Quatorze, c'est fou c'que t'es gai
Quand au calendrier
T'es suivi de Juillet

C'est la fête aux copains
C'est la fête aux trottins
Qui suivent la musique
C'est la fête aux marins
Qui montrent dans un coin
Comme on danse en Afrique

C'est la fête à Taupin
Le vieux Républicain
Qui règle les sous-tasses
C'est la fête aux tambours
C'est la fête à l'amour
Où tout le monde s'embrasse

Allez, allez, allez, viens...

C'est la fête à Meudon
C'est la fête aux lampions
C'est la fête aux étoiles
C'est la fête en plein air
Il y a d'la joie dans l'air
Et du vent dans les voiles

C'est la fête à la rue
Où tous ces inconnus
Vont ranimer leur flamme
C'est la fête où l'on rit
En voyant que Paris
Sera toujours Paname

Allez, allez, allez, viens...

C'est la fête à nous deux
Si tu me pousses un peu
Je t'ai dit Je t'adore
Quand tu m'as répondu
Ma parole t'as foutu
Mon cœur en tricolore

Et c'est la fête à toi
Et c'est la fête à moi
C'est la fête aux bêtises
Dans une rue perdue
Quand je te dis " veux-tu ? "
Je vois tes yeux qui disent...

Ah, ça ira, ça ira, ça ira...
Ah, ça ira, ça ira, ça ira...
Ah, ça ira, ça ira, ça ira...

 

Bon partage !

 

Rotpier

Lire la suite

Les hululucubrations des chouettes Chouettes du Rotpier : un poil d'humour à plumes !

6 Juillet 2016 , Rédigé par Rotpier Publié dans #Humour, #Pensées, #Les chouettes Chouettes du Rotpier

Certains ont leurs Zozios, le Rotpier a ses chouettes Chouettes !

Elles sont féminines ou masculines  et assez BCBG… quoique !

Il leur arrive fréquemment de se voler dans les plumes sans ménagement ! 

 Elles sont, selon les circonstances, sentencieuses, drôles, percutantes, graves, irrévérencieuses, taclantes et même parfois … grivoises, mais toujours en utilisant un vocabulaire respectueux… enfin presque !

Le Rotpier l'homme qui murmurait (2)

 

Les hululucubrations abracadabrantesques

des chouettes Chouettes du Rotpier

Les chouettes Chouettes 163

xxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxx

Les chouettes Chouettes 164 (1)

Les chouettes Chouettes 164 (2)

xxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxx

Les chouettes Chouettes 165

xxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxx

Les chouettes Chouettes 166

Signature Rotpier

... Je vous chouette une bonne distraction !  

 

 

Lire la suite

La fable du jour : " La poule qui voulait chanter aussi haut que le coq, " de ... Rotpier

5 Juillet 2016 , Rédigé par Rotpier Publié dans #Poésie, #Fable, #Humour

.

Allez, une petite fable assez corrosive ! 

J'espère que je ne vais pas trop me faire voler dans les plumes par les dames !

.

 

Poule courant

Petit montage d'images du net ... un peu fumantes !

 

Fable,

La poule qui voulait chanter

aussi haut que le coq,

 

Dans une grande basse-cour

une poule très féministe

au caractère opportuniste

tenait un percutant discours.

 

« Enfin réveillez-vous mes sœurs !

Nous ne servons ici qu’à pondre !

Cessons enfin de nous morfondre

et de nous casser le valseur !

 

Les coqs ici ont tous les droits

et nous n’avons pas la parole

quand on passe à la casserole

à l’envers ou bien à l’endroit !

 

Et quand il s’agit de chanter,

nous, nous devons rester à terre,

c’est cela qui vraiment m’atterre :

eux ont le droit de se percher !

 

Venez près du tas de fumier,

je vais y monter sans attendre,

de là vous allez bien entendre :

mon chant ira jusqu’aux pommiers ! »

 

En voulant prendre de l’élan

elle se mélangea les pattes

et s’étalla toute écarlate

dans le purin noir et puant !

 

Elle cria : « Viens donc m’aider ! »

à un vieux coq très impassible

qui lui dit : « Mais c’est impossible,

c’est contraire à mon abc :

 

Si les poules veulent chanter

aussi haut que les coqs chantent,

elles n’ont qu’à se démerder

sur le tas pour grimper la pente ! »

 

 

                 Moralité :

 

C’est vrai que les coqs sont machos,

gardons-nous bien de leurs adages

… quoique parfois ils soient très sages

… j’abrège car ça sent le chaud !

 

            Pourtant, pourtant …

 

Je suis bien pour l’égalité

à compétences identiques

mais sans cadeau et sans viatique :

c’est net et sans duplicité !

 

                                                              Rotpier

 

 

Lire la suite

Rébus : réponse au petit rébus dominical de ... Rotpier !

4 Juillet 2016 , Rédigé par Rotpier Publié dans #Rébus, #Humour, #Pensées

 

Réponse pour le rébus :

Je viens de la mettre sur le billet … « rébus » !

 Un grand bravo à ceux qui avaient trouvé !

 

Et pis c’est tout !          

 

Réponse pour le rébus :

Je viens de la mettre sur le billet … « rébus » !

 Un grand bravo à ceux qui avaient trouvé !

 

Et pis c’est tout !          

 
Lire la suite