Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Le blog-notes poétique et autre de Rotpier
Articles récents

Didier Barbelivien : "Jean de France" ... Les chansons ou les musiques que j’aime … de Rotpier

10 Décembre 2016 , Rédigé par Rotpier Publié dans #Musiques et chansons que j'aime

 

Une fois par semaine,

je vous propose de partager les chansons

et les artistes que j’aime !

Clip vidéo et paroles

 

Cette fois-ci :

Didier Barbelivien
 « Jean de France »

Un superbe éloge à Jean Ferrat !

 

 

Jean De France:

J’aimais ton rire j’aimais ta voix

qui racontait nos différences

moustache rapportées de Cuba

de Santiago quelle importance

j’aimais tout ceux qui étaient toi

quand tu bousculais nos consciences

Jean ta belle môme ou Jean Ferrat

tes mots déchiraient nos silences

et je m’imaginais Créteil

quand tu me fredonnais

ma môme et ces deux enfants au soleil

Garcia Lorca en son royaume

moi j’écoutais nuit et brouillard

enfermé dans mon innocence

je comprendrais beaucoup plus tard

nul ne guérit de son enfance

Jean de France

tu chantais pour les gens de France

de la Bretagne à la Provence

avec la fièvre telle insolence

de dire ce mot ne disais pas Jean de France

Humain jusqu'à la transparence

de se regard qui fait confiance

pour le secret des confidences

quand tu croisais les yeux d’Elsa

D’ailleurs que serais-je sans toi

et voilà Aragon qui danse

même Ferré n’en reviens pas

de ces mélodies qui s’élancent

ces Potemkine et Maria unit

dans la même souffrance

mourir au soleil ça me va

mourir debout quelle élégance

Jean de France

tu chantais pour les gens de France

de la montagne aux plaines immenses

tu défendais tout ceux qui pensent

que le malheur n’existe pas

Tu mettais le vide hors la loi

du simple fait de ta présence

un jour futur un jour viendra

ou plutôt que l’indifférence

et tes chansons de ce temps là

ont bercé mon adolescence

un drapeau rouge au bout des bras

tous ces taureaux quand j’y repense

 

Bon partage !

 

Rotpier

Lire la suite

Les hululucubrations des chouettes Chouettes du Rotpier : un poil d'humour à plumes !

8 Décembre 2016 , Rédigé par Rotpier

Certains ont leurs Zozios, le Rotpier a ses chouettes Chouettes !

Elles sont féminines ou masculines  et assez BCBG… quoique !

Il leur arrive fréquemment de se voler dans les plumes sans ménagement ! 

 Elles sont, selon les circonstances, sentencieuses, drôles, percutantes, graves, irrévérencieuses, taclantes et même parfois … grivoises, mais toujours en utilisant un vocabulaire respectueux… enfin presque !

Le Rotpier l'homme qui murmurait (2)

 

Les hululucubrations abracadabrantesques

des chouettes Chouettes du Rotpier

les-chouettes-chouettes-227

les-chouettes-chouettes-228

 Signature Rotpier

... Je vous chouette une bonne distraction ... et une bonne journée ! 

Lire la suite

"La cubaine bien roulée," un poème de sir Constance ... et aussi un beau délire du Rotpier !

6 Décembre 2016 , Rédigé par Rotpier Publié dans #Humour, #Poésie - humour, #Poésie

 

Viva Cuba ... enfin, pas le régime ! 

 

 
 
 
Image du net bidouillée par Rotpier
 
 

 

La cubaine bien roulée,

 

Elle était en nuisette

et en petits chaussons.

Moi, j’étais en disette

d’amour et de suçons !

 

Ma copine Louisette

avait pris sans façon

la poudre d’escampette

avec un franc-maçon !

 

Le vent, joyeux complice,

prenait aussi son pied :

c’était feu d’artifice

… à part les doigts de pieds !

 

Le tulle - Oh ! Quel délice ! -

volant comme papier,

montrait du cou aux cuisses

ses trésors au quartier !

 

Une pareille aubaine

n’étant pas à rater,

j’ai rejoins la sirène

avec vélocité !

 

« Bonjour, je suis cubaine,

viens on va s’éclater,

dans mon lit je t’emmène

et je vais t’épater ! »

 

Cubaine et bien roulée,

la peau couleur tabac,

sachant dans la foulée

s’enflammer par le bas !

 

Technique bien rôdée

- de la maestria ! -

la grande chevauchée,

la grande fantasia !

Et le clou du programme,

le truc qu’on n’oublie pas,

qu’à deux mains on acclame :

le salto sans les bras !

 

Mais le lit rendit l’âme

sous nos furieux ébats

et nous nous retrouvâmes

tous les deux le cul bas !

 

Après cette gamelle,

la fin du numéro :

le mec de la donzelle

arrivant tout de go !

 

« Mais tu n’es pas fidèle !

Là, tu me casses trop :

dégage à tire d’aile

avec ce rigolo !

 

Pour ce péché de fesses,

implore le pardon

et va donc à confesse

chez l’abée Décochon !

 

Dégage nymphomane !

Prends donc le premier train :

six gares de là à Vannes,

je te voudrais plus loin ! »

 

La cubaine est partie

me laissant sur ma faim,

espérance engloutie

et le moral atteint !

 

Dégoûté des gonzesses,

j’ai viré ma cuti,

me rasant en vitesse

sur conseil d’un ami :

 

 

Pour aller chez les tantes,

rase-toi jusqu’en bas,

met ta veste flottante

et chez les gays, va ras !

 

xxxxxxxx

 

Cette histoire fumante

n’ayant ni haut ni bas,

n’est que la résultante

d’un abus de tabac !

 

Je rigole sous cape

et je reste serein :

des conneries du pape

je suis encore loin !

 

                             Rotpier

Image du net

Comme pour les cubaines:

à consommer avec modération !!!

 

Lire la suite

Rébus : réponse au petit rébus dominical de ... Rotpier !

5 Décembre 2016 , Rédigé par Rotpier Publié dans #Rébus, #Humour, #Pensées

 

Réponse pour le rébus :

Je viens de la mettre sur le billet … « rébus » !

 Un grand bravo à ceux qui avaient trouvé !

 


    Et pis c'est tout Rotpier

 

Lire la suite

Rébus : le petit arrêt rébus dominical de … Rotpier !

4 Décembre 2016 , Rédigé par Rotpier Publié dans #Humour, #Pensées, #Rébus

Et si l’on faisait un petit arrêt rébus ?

Juste comme ça, pour se dégourdir

un peu les neurones !

 

rebus-410-1rebus-410-2rebus-410-3



 

Petite aide au rébus

(les champions s'en passeront !) :

 

 
Même si ce rébus est très imagé, il n'en reste pas moins très sérieux... enfin je le pense et j'espère que vous m'en rendrez justice !
1ère ligne, 1ère image :  le gars à une sacrée "  - - - - " ... et pis c'est tout !    2ème image : quand son nez s'allonge, il  " - - - - " ! ... quand c'est autre chose, on ne sait pas !  ( l'autre aussi ! ) 3ème image : en direct " brrr "
2ème ligne, 2ème image : nom du lieu et de l'équipement ! 3ème image : "  - - - " est ce personnage ! 
3ème ligne, 2ème image : le sein bol de la "  - - - - " !

5ème ligne, 2ème image : le serpent fais toujours "s" ... c'est sa manie et l'autre aussi ! Dernière image: il ne faut pas prendre le fils ... ni le Saint Esprit d’ailleurs ! 

8ème ligne, 4ème image : lieu ou l'on entrepose des fûts ! 

 

 
Et pis c'est tout !
 
Allez, au travail brav' gens ... il vous faut trancher l'affaire ! ( Et non la paire, ce qui est très douloureux parait-il ! )
 

Réponse :

Tout membre du barreau qui se respecte ne peut se permettre de rester le cul entre deux chaises lors du traitement d’un dossier !

 

Qu'il dit l'animal !

Lire la suite

Les hululucubrations des chouettes Chouettes du Rotpier : un poil d'humour à plumes !

1 Décembre 2016 , Rédigé par Rotpier Publié dans #Humour, #Pensées, #Les chouettes Chouettes du Rotpier

Certains ont leurs Zozios, le Rotpier a ses chouettes Chouettes !

Elles sont féminines ou masculines  et assez BCBG… quoique !

Il leur arrive fréquemment de se voler dans les plumes sans ménagement ! 

 Elles sont, selon les circonstances, sentencieuses, drôles, percutantes, graves, irrévérencieuses, taclantes et même parfois … grivoises, mais toujours en utilisant un vocabulaire respectueux… enfin presque !

Le Rotpier l'homme qui murmurait (2)

 

Les hululucubrations abracadabrantesques

des chouettes Chouettes du Rotpier

les-chouettes-chouettes-223

les-chouettes-chouettes-224

les-chouettes-chouettes-225

les-chouettes-chouettes-226

 Signature Rotpier

... Je vous chouette une bonne distraction ... et une bonne journée ! 

Lire la suite

Le " Chaud mage " , un poème bien déjanté du Rotpier !

29 Novembre 2016 , Rédigé par Rotpier Publié dans #Humour, #Poésie - humour, #Pensées, #Poésie

 

le-chaud-mage

Image du net !

 

Préambule :

«  On peut rire de tout, mais pas avec tout le monde. »

Pierre Desproges

 

Passer des sciences occultes à la maréchaussée en

faisant un crochet par le chômage et en terminant

par un clin d’œil à Georges Brassens, voila qui n’est

pas banal et c’est à cela que je vous invite.

 

Rotpier

 

 

Le « Chaud mage »,

 

Cet homme possédait un don,

celui des sciences occultes,

quelqu’un que les femmes consultent

quand rôde un certain Cupidon !

 

Homme doublé d’un chaud lapin

incapable de rester sage

à la simple vue d’un corsage,

genre Strauss-Kan, Tron ou Baupin !

 

Très habile et calculateur

avec la gente féminine,

les timides ou les sanguines,

à classer dans les prédateurs !

.

Il sévissait depuis longtemps

malgré les plaintes déposées

par quelques femmes abusées

ce qui devenait inquiétant.

 

On lui trouva vite un surnom,

le contraire eu été dommage,

il reçu celui de « Chaud mage » :

les roussins ne sont pas si cons !

 

Partout ils le traquaient en vain

quand une femme policière

lui tendit une souricière

pour pouvoir le coincer enfin !

 

Il tomba dans le traquenard,

la fliquette était aguichante

et notre religieuse mante

le croqua avant le plumard !

 

Pour avoir coincé le « Chaud mage »

elle eut vite une promotion

à pole emploi avec mission

de venir à bout du chômage !

 

Péroraison :

J’entends d’ici les commentaires :

« Rire du chômage est très mal,

ce type-là n’est pas normal,

il ferait bien mieux de se taire ! »

          Mais…

Que l’on en rie ou qu’on en pleure,

sa courbe ne changera pas,

alors lâchez-moi les nougats :

j’en ai besoin dans moins d’une heure !

 

j’ai promis d’aller mettre un cierge

pour inverser ce grand fléau,

ce n’est pas que je sois catho

mais tout est bon quand on gamberge !

.

Après j’irai voir la fliquette

devenue chef à pole emploi,

je lui dirais : « C’est grâce à moi

que tu es là belle brunette ! »

 

Je me pencherais sur ses courbes

que j’étudierais de très près

avec le plus grand intérêt

… dire non serait être fourbe !

 

Je ne jouerai pas au « Chaud mage »,

elle tombera dans mes bras

sans chichi et sans embarras

et sans retard à l’allumage !

 

C’est ainsi que je vois les choses,

c’est mon coté un peu farceur,

un peu brouillon, un peu hâbleur

et frôlant parfois la névrose !

 

Je m’autorise des délires,

autrefois j’étais trop sérieux,

mais maintenant je me fais vieux

et je me dépêche de rire !

 

Quand je serais six pieds sous terre,

plus qu’un squelette aux os bien blancs,

je ne rirais plus très souvent :

en bas la vie doit être austère !

 

 

Acte de contrition :

Je m’excuse auprès des gendarmes

de les avoir un peu charriés,

qu’ils ne soient pas trop contrariés,

qu’ils n’aillent pas sonner l’alarme !

 

Par le passé un certain Georges

les a beaucoup plus épinglés

en chantant un certain marché

où des mégères s’entr’égorgent !

.

« Elles leur auraient coupé les choses

mais par bonheur ils en avaient pas ! »

Aujourd’hui pour bien moins que ça

l’ombre d’un grand procès s’impose !

 

Heureusement les gendarmettes

n’ont pas ce genre d’attributs

et pour aller tout droit au but,

elles en ont de bien plus chouettes !

 

Et vive la maréchaussée,

les cognes et les argousins,

les nouvelles recrues à seins

… infiniment mieux carrossées !

                              

                                                        Rotpier

 

 

 

 

Lire la suite

Rébus : réponse au petit rébus dominical de ... Rotpier !

28 Novembre 2016 , Rédigé par Rotpier Publié dans #Humour, #Rébus, #Pensées

 

Réponse pour le rébus :

Je viens de la mettre sur le billet … « rébus » !

 Un grand bravo à ceux qui avaient trouvé !

 


    Et pis c'est tout Rotpier

 

Lire la suite

Rébus : le petit arrêt rébus dominical de … Rotpier !

27 Novembre 2016 , Rédigé par Rotpier Publié dans #Humour, #Rébus, #Pensées

.

Et si l’on faisait un petit arrêt rébus ?

Juste comme ça, pour se dégourdir

un peu les neurones !

 

rebus-409-1rebus-409-2rebus-409-3
 

Petite aide au rébus

(les champions s'en passeront !) :

 

C'est un rébus  décalé comme les aime le Rotpier !
Signé:  Le Père-Lachaise ... qui a fini sur un tas bourré comme un coing !

 

 1ère ligne, 2ème image : Celui-ci est de gare ... OK ?
2ème ligne, 3ème image : le gars à une sacrée "  - - - - " ... et pis c'est tout !
3ème ligne, 1ère image : son sortant de cette boite et imitant la vache ! Dernière image : la sale bête pique et ça fait très mal ! 

4ème ligne, 4ème image : "  - - - " est ce personnage !

5ème ligne, 2ème image : ouverture dans la caisse d'un instrument à cordes ! 

6ème ligne, 3ème image : quand son nez s'allonge, il  " - - - - " ! ... quand c'est autre chose, on ne sait pas !

7ème ligne, dernière image : le verbe aller au présent de l'impératif !

9ème ligne, 1ère image :  la moitié du surnom du volatile ! Dernière image : nous n'en avons pas encore eu beaucoup ... même pas du tout en Normandie ! 

 

Allez, au travail brav' gens !
 

Réponse :

Dans quelques années tout cimetière n’étant pas équipé de WiFi verra ses demandes de réservation fondre comme neige au soleil ! 

 

Qu'il dit l'animal !

Lire la suite

Julien Clerc :" Fais moi une place" ... Les chansons ou les musiques que j’aime … de Rotpier

26 Novembre 2016 , Rédigé par Rotpier Publié dans #les chansons et les musiques que j'aime

 

.
Une fois par semaine,
je vous propose de partager les chansons
et les artistes que j’aime !
Clip vidéo et paroles
 
Cette fois-ci :
 

« Julien Clerc  »

 

« Fais moi une place »

 

… Belle déclaration d’amour !

 

 

 

Fais-moi une place

Au fond d' ta bulle
Et si j' t'agace
Si j'suis trop nul
Je deviendrai
Tout pâle, tout muet, tout p'tit
Pour que tu m'oublies

Fais-moi une place
Au fond d' ton cœur
Pour que j' t'embrasse
Lorsque tu pleures
Je deviendrai
Tout fou, tout clown, gentil
Pour qu' tu souries

J' veux q' t'aies jamais mal
Q' t'aies jamais froid
Et tout m'est égal
Tout, à part toi
Je t'aime

Fais-moi une place
Dans ton av'nir
Pour que j'ressasse
Moins mes souvenirs
Je s'rais jamais
Eteint hautain lointain
Pour qu'tu sois bien

Fais-moi une place
Dans tes urgences
Dans tes audaces
Dans ta confiance
Je s'rai jamais
Distant, distrait, cruel
Pour q' tu sois belle

J' veux pas q' tu t'ennuies
J' veux pas q' t'aies peur
J' voudrais q' tu oublies
L' goût du malheur
Je t'aime

Une petite place
Ici, maintenant
Car le temps passe
À pas d' géant
Je me ferai
Tout neuf, tout beau, tout ça...
Pour être à toi

 
 

Bon partage !

 

Rotpier

Lire la suite