Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Le blog-notes poétique et autre de Rotpier

Tour à tour cabots puis chiens enragés et ... pas moyen de les vacciner ! La fable du jour : « Le lévrier et le corniaud, » de … Rotpier

9 Novembre 2010 , Rédigé par Rotpier Publié dans #Fable

 

 

 
 

Puisque qu' " ils " ont remis ça

( au grand jour, car ils n'ont jamais cessé dans l'ombre ! ) :

... vous en reprendrez bien une petite tournée !

  


 

Avertissement :

 

Toute ressemblance ou tout amalgame pouvant être fait avec des personnages existants ou ayant existés, ne peut être que le fruit de l’imagination débordante du lecteur.

Je décline, en conséquence, toute responsabilité.

 

Rotpier

 

 

 

 

 

Images du net légèrement modifiées par Rotpier

 

 

 

 

 

  Fable écrite en l’an 200 après J.C.

  … celui de Corrèze s’entend !

 

 

Le lévrier et le corniaud,

 

Dans des temps reculés, sur notre bonne terre,

deux bêtes s’affrontaient pour avoir le pouvoir,

aucune concession, une implacable guerre

où les coups très vicieux tombaient comme pleuvoir !

 

L’une tout en hauteur et avec l’élégance

et le maintien inné du lévrier afghan,

l’autre plutôt minus, branché haute fréquence,

un corniaud agité tout aussi intrigant !

 

Chacun avait sa cour avec ses lèches bottes,

ses inconditionnels et ses traîtres aussi,

ceux-là comptait les points quand l’un plaçait sa botte,

passant dans l’autre camp sur un coup réussi !

 

Bien trop accaparés par la lutte intestine,

ils géraient le pays entre deux coups fumants,

utilisant l’appui de louches officines

que le peuple payait ma foi très grassement !

 

Au jeu du plus hargneux - et pas dans la dentelle ! -

le corniaud excellait quand il fallait toucher :

suite à un coup fourré, il déclare et martèle :

« Il finira pour sûr sur un croc de boucher ! »

 

Il me faut préciser, pour mesurer la haine,

que le grand lévrier avait fait au corniaud

un coup des plus tordus - entourloupe certaine ! - :

histoire de gros sous et paradis fiscaux !

 

Une liste de noms, sur parchemin écrite,

où figurait celui du sur vitaminé

se mit à circuler de façon hypocrite

et rendit fou furieux l’animal mâtiné !

 

Il n’était pas certain que l’autre fût coupable,

mais qu’importe après tout dès qu’il tenait un os,

le roquet se montrait tout à fait incapable

de le lâcher un peu, plus têtu qu’un blockhaus !

 

Le roi de cette époque était en fin de règne,

soutenant l’élégant, enfonçant l’agité,

du moins il essayait car la petite teigne

réagissait avec rare animosité !

 

Il finit par gagner et occuper le trône

et décida alors de raccourcir le grand

dont l’ombre le gênait partout sur l’hexagone :

pas de place pour deux, c’était constat flagrant !

 

Un procès s’en suivit mais l’absence de preuves

fit que la vérité ne sortit pas du puits.

Quelques uns la savaient, la gardant pour manœuvre

aux fins de monnayer bon poste ou bon appui !

 

 

Moralité première :

 

Depuis la nuit des temps la politique s'est faite

dans les salons obscurs des différents partis,

un couteau à la main - pas moyen d’être honnête ! -

celui qui y déroge est déjà moitié cuit !

 

  

Moralité seconde :

 

Pour réussir en politique

il ne faut pas prendre de gants,

au besoin s’asseoir sur l’éthique

et être le plus intrigant !

Et façon systématique

couper la route aux plus ardents,

tirer à fond sur l’élastique

quitte à la prendre dans les dents !

 

 

Moralité étendue :

 

C’est le même combat pour toute pyramide,

groupement, entreprise et même au Vatican,

cardinaux en conclave aux discours peu limpides :

transactions et magouille au sein de chaque camp !

Tous les coups sont permis, même les plus sordides,

des plans sont mis au point, parfois très conséquents :

buter, éliminer, il faut faire le vide

il n’y a tout en haut qu’un seul fauteuil vacant !

 

 

                                                    Rotpier

 

 
Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article
G


Voilà qui est revenu en effet dans l'actualité !


Gars l'Oiseau du Vil Pain et Nabotléon se foot la patée !








Il va les aider ...



Répondre
R


 


Bonjour Glorfindel !


 


J’ espère bien qu’ils vont


s’autodétruire … les bestiaux !


 


Et pis c’est tout !


 


Le Rotpier


 


http://rotpier.over-blog.com