Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Le blog-notes poétique et autre de Rotpier

Sus au anglais mais pas aux petites anglaises ! Le poème du jour : " Coup de Trafalgar pour l’amiral, " de Rotpier

2 Avril 2010 , Rédigé par Rotpier Publié dans #Poésie - humour

 

 

 

Sus au anglais !

Sus à ces drôles de cocos de l'autre coté du channel !

Sus à l'amère Thatcher ! 

Sus à Tony dont je n'ai jamais pu piffer le blair !

 

Bref: sus au anglais mais ...pas aux petites anglaises !

  
 
 
Image prise sur le net
 
 

Coup de Trafalgar pour l’amiral,

 

Ma craquante voisine,

une anglaise coquine,

est en manque total

d’accord horizontal !

 

Un tantinet volage,

vu son mari hors d’âge,

elle attend nuit et jour

et appelle au secours !

 

La nuit je me faufile

- je veux me rendre utile ! -

je détends ses dessous

et puis je fais « miaou ! »

 

En petite tenue,

à un poil d’être nue

( tout juste un bracelet ! )

elle ouvre les volets.

 

Avec délicatesse

et grande politesse,

je lui tends ses dessous

… ell’  se jette à mon cou !

 

«  - Mon vieux mari roupille,

tu vas m’ fair’ la torpille !

D’amiral invaincu,

il deviendra cocu !

 

Il faut que je te dise,

ce n’est pas des bêtises :

il est de Southampton,

petit-fils de Nelson !

 

-         Oh ! Je te remercie,

au nom de la patrie,

je vais me faire hussard

pour venger Trafalgar !

 

Je pars à ta conquête

car ton corps arqué quête

et j’y veux sans retard

planter mon étendard !

 

Tu deviendras  transfuge !

Pour ne pas qu’on te juge,

nous irons par les mers

loin de l’amèr’ Thatcher !

 

Si Tony nous retrouve,

chose que je réprouve,

je te le dis - c’est clair ! -

je lui pète le blair !

 

L aissons faire nos hanches,

O ublions les revanches,

V olons vers les ethers :

E nvoyons-nous en l’air ! »

 

 

Et si l’amiral râle

au nom de la morale,

il r’ prendra le channel

ou encor’ le tunnel !

 

Là-bas, sur la Tamise,

il pourra à  sa guise

se pendre ou se noyer

ou bien se zigouiller !

 

Et dans la tour de Londres,

il aura sans encombre

une plaque à son nom

au-dessus d’un canon !

 

Sans faute d’aurtaugraffe,

on lira l’épitaphe :

« C’est ici que vécu

un amiral cocu ! »

 

 

                                    Pierre Dupuis

 

 

 

Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article
R


Coucou Angélique !


Il l'avait bien mérité cet amiral ... non?


Pierre


 



Répondre
A


Love !    Quel texte .....  balancé,


             légèrement osé,


             tout ça donne des envies,


            Mais ce ne serait que folies  .......



Répondre
G


Pareil ...!






Répondre
K


Et de l'amer Picon aussi...





http://www.atontour.com/amer-picon-ingredient-553.html


 


KLC



Répondre
G


Tu auras bien mérité de l'amère Patrie !






Répondre
R


 


Bonjour Glorfindel !


 


Je n’aime pas trop les rosbifs !


Ils nous ont quand même fait cuire Jeanne d’Arc


ah ! les cochons !


 


Et pis c’est tout !


 


Rotpier