Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Le blog-notes poétique et autre de Rotpier

Sémélé ou ... La mythologie gréco-romaine revisitée et expliquée par … Rotpier !

29 Novembre 2010 , Rédigé par Rotpier Publié dans #Humour

 

 

 
 
 

La mythologie gréco-romaine revisitée et expliquée par … Rotpier !

 

 



Notons, comme disait Amélie,

que la Créte se trouve en bas et non en haut !

J'ai relevé cela: cocorico !

 

Préambule important dont tout lecteur nouveau doit bien s’imprégner pour appréhender correctement la suite.

 

 

1)   La mythologie gréco-romaine n’a rien à voir avec des salades débitées par Juliette : je l’affirme !

2)   Je vous fiche mon billet (d’ailleurs, il y en aura plusieurs et j’espère que vous n’allez pas vous en liasser !) qu’après m’avoir lu, vous serez bien plus à l’aise dans les soirées où vous aborderez les fabuleuses facettes de cette épique époque avec vos amis !

3)   Les explications que je donne ici sont de sources sûres : mon lointain ancêtre étant Achille. Achille était un bel héros (Deravel était son père) et les filles, très amoureuses de lui, lui demandaient toujours : « t’as long Achille ? » et lui, répondait immanquablement en se grattant le pied : « vérifie toi-même ! »

4)   Les dieux, demi-dieux et autres personnages étaient les mêmes chez les grec et les romains, mais ils s’appelaient différemment. Prenons pour exemple la déesse de l’amour et de la fécondité : elle s’appelait « Aphrodite » chez les grecs et « Vénus » chez les romains.

 

Ceci étant exposé, vous allez pouvoir suivre pas à pas la véritable histoire de ces temps fabuleux !

 

 

Vous pouvez retrouver chaque lundi, depuis le 17 août 2009, un billet sur le sujet !

 

 


 

Aujourd’hui :  

 

 

 

Collection particulière du Rotpier

  

  

SÉMÉLÉ

Fille de Cadmos les mecs et d’Harmonie Ka, Sémélé les crayons fut l'une des nombreuses amantes de Zeus et comme elle était très croyante, c’était son amante religieuse. Mais elle n’allait pas jusqu’à bouffer son mec après avoir fait crac-crarc.

Héra utilisa la ruse pour la détruire: ayant pris l'apparence d'un de ses proches elle lui dit de demander à Zeus de le voir dans toute sa splendeur et toute sa gloire ( elle s’était rabattue sur Zeus vu que le Rotpier était en voyage )

Tenu pas sa parole, Zeus fut obligé de réaliser le souhait de Sémélé, mais elle fut consumée par la foudre qui entourait le dieu ; d’où vient l’expression : « Si tu as un gros coup de foudre, tu risques d’avoir le feu au cul ! » On raconte même que bien après sa mort, sa tombe fumait encore, mais quand même moins que celle de Gainsbourg qui clopait énormément et qui avait allumé Bardot.

Zeus eut juste le temps de sauver leur bébé en le cachant dans sa cuisse ( je vous rappelle à charbon que Zeus et Jupiter était le même gus, selon que l’on soit dans la mythologie grecque ou romaine… sans salade ! Et aussi que la Jupiler est une bière belge et non une déesse qui crèche à Bruxelles ! Vous seriez dans les choux de croire cela mes loulous : demandez donc la confirmation à Bernadette qui n’est pas une sainte mais qui n’est jamais sous Birou non plus, vu que c’est pas le nom de son mec ! ) jusqu'au terme de la grossesse et ainsi trois mois plus tard naquit, dans le maquis, Dionisos pour la deuxième fois.
C'est pourquoi il est appelé le "deux fois né" mais qu’il n’a pas de nénés vu que c’est un garçon, mon colon.

Ses sœurs, Agavé ( dont l’état de santé s’était agavé vers la fin ), Autonoé ( qui possédait une arche à moteur ) et Ino ( la sœur de Bernard ) firent courir le bruit que son amant (Talo) n'était qu'un vulgaire mortel et que Sémélé s'était vantée d'avoir eu les faveurs de Zeus et que pour la punir il l'aurait foudroyée.
Cette calomnie coûta cher à leur descendance.

Il existe une autre version où le bébé naquit normalement mais Cadmos expédia sur la mer, la mère amère et l'enfant enfermés dans un coffre qui avait appartenu à Madoff qui toucha les côtes de Laconie ou de Laconnerie ( je ne sais plus très bien ), à Brasiae.

Dionysos descendit plus tard à la cave puis aux enfers pour y chercher sa mère et fit d'elle une immortelle qui prit le nom de Thyoné et qui siège toujours à l’Académie.

 

Voici, voilà ce que vous devez retenir de Sémélé sans que l’on puisse se moquer ( surtout Guy !) de vous en disant : « Il (ou elle) sémélé les crayons ! »

 

A la semaine prochaine pour la suite ... si vous le voulez bien … et les dieux aussi !

 Rotpier ........ à qui il ne reste qu'un tout petit rien de jeunesse comme disait Lucien !

 

 

 

 

 

 

Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article
G


J'avais jamais rencontré Sémélé, .... sauf peut-être au Rugby : elle n'était pas sur la touche, avec son ballon ovale ... C'est la DS de France-Australie ?


Cui-Cui ... 59/16 ... complètement cuits par les kangoo roux !



Répondre
R


 


 


Bonjour Glorfindel !


 


Bien vu ami démon


euh ! … ami des monts et des puys !


 


Et de Dupuis aussi … si, si : impératif !


 


Caresse bien ta chatte !


 


Où une autre, c’est comme tu le sens


bon sang !


 


Tu as vu : j’arrive à être presque


aussi fou que toi !


 


Nous allons finir au Puy du fou !


Hou, hou!


 


Et pis c’est tout !


 


Le Rotpier


 


http://rotpier.over-blog.com