Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Le blog-notes poétique et autre de Rotpier

Pierre Perret " Estelle " ... Les chansons ou les musiques que j’aime … de Rotpier

11 Décembre 2010 , Rédigé par Rotpier Publié dans #Musiques et chansons que j'aime

 

 

 
 

Une fois par semaine,

je vous propose de partager les chansons

et les artistes que j’aime !

Clip vidéo et paroles

 

Cette fois-ci :

Pierre Perret :
« Estelle »
Qu’elle est ? Là est la question !
 
 
 
 
 
Estelle

 

Si vous voyez Estelle dites-lui mes amis
Combien je suis fou d'elle comment je suis puni
Que ça n'a rien de drôle de se la mettre sous le bras
En cherchant du pétrole dans le Guatemala

Si vous voyez Estelle dites-lui mes amis
Que je bande pour elle, que j'en perds l'appétit
Qu'on se remettra ensemble que je m'avoue vaincu
Et que j'ai les mains qui tremblent quand j'évoque son cul

Dites-lui que je suis lucide depuis que je l'ai quittée
Que j'étais bien trop candide que j'aurais dû l'écouter
Et que cette fille superbe qui m'emmena en bateau
Je l'ai su qu'à l'île d'Elbe que c'était un travelo

Ça les a bien fait rire ces salauds m'ont gardé
Sur ce bon vieux navire bourré de vieux pédés
Et que jusqu'en septembre sur ce maudit rafiot
J'étais la femme de chambre du lieutenant de vaisseau

Si vous voyez Estelle dites-lui que je me suis trompé
Que je ferai tout pour elle toujours le dos courbé
Rien qui ne lui déplaise et que le dimanche matin
Si c'est debout qu'on baise je prendrai les patins

Dites aussi à Estelle que ma virilité
Est bien redevenue telle qu'avant de la quitter
Bien que cette foutue danseuse des ballets de Hong Kong
M'ait laissé les valseuses comme des balles de ping pong

Si vous voyez Estelle dites-lui bien surtout
Que j'aimerai sa cuisine que je serai plus jaloux
Et que si encore elle m'aime que j'en serai si content
Que j'oublierai le nom de baptême de son putain d'amant

Qu'elle aura toute ma paie pour sortir quand elle veut
Que c'est fini la bouteille que je ne triche plus au jeu
Que ma vie est amère qu'il faut que l'on renoue
Dites-lui même que sa mère peut habiter chez nous

Si vous voyez Estelle dites-lui mes amis
Combien je suis fou d'elle comment je suis puni
Que ça n'a rien de drôle de se la mettre sous le bras
En cherchant du pétrole dans le Guatemala

 

Bon partage !

 

Rotpier

  

 

 
 
Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article
G


Dans le "Grattez moi là" ! Comme souvent avec Pierrot, c'est génial; à la limite de l'élégant .... Merci !


Bonne Tseu Maine ...



Répondre
R


 


Bonjour Glorfindel !


 


J’adore Pierre Perret


dans tous ses registres :


du rigolo au tendre


en passant par le grave !


 


Bonne semaine à toi aussi … si !


 


Et pis c’est tout !


 


Le Rotpier


 


http://rotpier.over-blog.com