Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Le blog-notes poétique et autre de Rotpier

Perséphone ou Proserpine : La mythologie gréco-romaine revisitée et expliquée par … Rotpier La mythologie gréco-romaine revisitée et expliquée par … Rotpier

1 Février 2010 , Rédigé par Rotpier Publié dans #Humour


 

La mythologie gréco-romaine revisitée et expliquée par … Rotpier !

 

 



Notons, comme disait Amélie,

que la Créte se trouve en bas et non en haut !

J'ai relevé cela: cocorico !

 

Préambule important dont tout lecteur nouveau doit bien s’imprégner pour appréhender correctement la suite.

 

 

1)   La mythologie gréco-romaine n’a rien à voir avec des salades débitées par Juliette : je l’affirme !

2)   Je vous fiche mon billet (d’ailleurs, il y en aura plusieurs et j’espère que vous n’allez pas vous en liasser !) qu’après m’avoir lu, vous serez bien plus à l’aise dans les soirées où vous aborderez les fabuleuses facettes de cette épique époque avec vos amis !

3)   Les explications que je donne ici sont de sources sûres : mon lointain ancêtre étant Achille. Achille était un bel héros (Deravel était son père) et les filles, très amoureuses de lui, lui demandaient toujours : « t’as long Achille ? » et lui, répondait immanquablement en se grattant le pied : « vérifie toi-même ! »

 

4)   Les dieux, demi-dieux et autres personnages étaient les mêmes chez les grec et les romains, mais ils s’appelaient différemment. Prenons pour exemple la déesse de l’amour et de la fécondité : elle s’appelait « Aphrodite » chez les grecs et « Vénus » chez les romains.

 

Ceci étant exposé, vous allez pouvoir suivre pas à pas la véritable histoire de ces temps fabuleux !

 

 

Vous pouvez retrouver chaque lundi, depuis le 17 août 2009, un billet sur le sujet !

 

 


 

Aujourd’hui :  

 

 

 

Image du net : enlèvement de Perséphone par Hadès



Perséphone
 pour les grecs

 

Proserpine  pour les romains

 

 

Perséphone ( et ses cartes de crédit : je vous l’avais déjà dit ! ) ou Proserpine ( sans commentaires ! ) était la fille de Zeus et de Démèter Minée ou selon d'autres sources la fille de Zeus et de Styx Alèvres. 
On l'appelait aussi Coré ou Cora c'est à dire la "jeune fille" qui travaille au Cora comme caissière.
Elle formait avec Démèter le groupe des "grandes déesses" qui avaient autant d’ ID que les Dauphines. Elles étaient adorées à Eleusis.
Elle épousa Hadès à l’insu son plein gré et devint la reine des Enfers et de l’E.P.O.

 

D'une grande beauté, Perséphone fut élevée en secret en Sicile par sa mère et Silvio Berlusconi qui était déjà dans la Mafia à l’époque.

 


Mais Hadès l'aperçut, il décida d'en faire sa reine des Enfers et de l'enlever avec la tacite complicité de Zeus (ça magouillait déjà beaucoup à l’époque !)

 

 

 
Alors qu'elle était en train de cueillir des narcisses un peu à l'écart de ses compagnes dans la plaine d'Enna (Sicile), avec Alain Jupé, Laurent Fabius, Dominique de Vil Pin (des anciens de l’Enna) la Terre s'ouvrit et Hadès en surgit sur son char Leclerc tiré par ses magnifiques chevaux bleu nuit et un moteur double turbo de 622  CV, 3 ânes et 2 mulets.
Déméter la chercha partout sur la terre pendant neuf jours et neuf nuits puis déchaîna une terrible famine (Je rappelle à ceux qui ne suivent que d’une oreille distraite mes cours, que Déméter était la déesses de la Terre-Mère et qu’elle régnait sur toutes les récoltes y compris celle des pièces jaunes du couple Bernadette Chirac et David Douillet qui ne l’est pas trop d’ailleurs !)

 

 


Hélios qui voit tout lui révéla finalement que si elle n'était pas sur Terre il se pourrait bien qu'elle fût aux Enfers. Mais Hadès refusa de la restituer. Alors Démèter quitta l'Olympe et cessa de faire fructifier la terre.

 

 

Zeus fut alors obligé de tenter une conciliation et conseilla à son frère de rendre Perséphone à sa mère avant que la terre entière ne soit complètement morte de faim.
Il envoya Hermès avec son sac à main porter le message à Hadès. Ce dernier fut d'accord à condition qu'elle n'ait pas encore goûté de la nourriture des Morts, pions ou profs. 
Et comme Perséphone affirmait qu'elle n'avait rien mangé depuis son enlèvement, Hadès, contraint de dissimuler son dépit, la renvoya vers sa mère.

 

 


Les larmes de Démèter cessèrent de couler. Mais juste au moment où Perséphone se mettait en route pour Eleusis, un des jardiniers d'Hadès, du nom d'Ascalaphos Septique  témoigna qu'il l'avait vu cueillir une grenade, en manger sept grains, et la balancer sur le char Leclerc d’Hadès dont une chenille sauta alors que l’autre redémarra ce qui fut à l’origine de la célèbre chanson «  c’est la chenille qui redémarre » ! … Si !
Ascalaphos regretta amèrement ses paroles puisque Démèter le changea en chouette ou le bloqua sous une pierre avec rotpier, ce qui ne fut pas chouette.
 
Perséphone avait mangé la nourriture des Enfers; elle devait y rester. Toutefois Zeus proposa à Perséphone (avec l’accord de l’O.N.U) de passer six mois de l'année aux Enfers et six mois sur la Terre (la proportion est variable selon les auteurs) reproduisant ainsi le cycle des saisons, été et hiver.

 

Perséphone semble avoir finalement accepté son rôle de déesse des Enfers car, dans les légendes, elle agit toujours en accord avec son époux. Assise à côté du trône, elle tient un flambeau ou parfois un pavot et un peu d’opium dont les vertus soporifiques symbolisent le sommeil annuel de la Nature et elle se montre sévère et inflexible.

Toutefois elle tomba amoureuse d'Adonis ( qu’elle avait élevé : belle moralité ! ) qui du lui aussi partager son temps entre la Terre et les Enfers en prenant tous les jours la ligne 13 du métro et en changeant à Nation.

Plus tard elle fut séduite par Zeus qui s'était transformé en serpent à sonnettes et donna naissance à Zagréus, un garçon qui naquit avec une queue et des grelots, ce qui, somme toute, reste assez courant, sauf que les siens sonnaient tout le temps, ce qui est assez énervant à la fin !

 

 

A la semaine prochaine pour la suite ... si vous le voulez bien !

 

 Rotpier ........ à qui il ne reste qu'un tout petit rien de jeunesse comme disait Lucien !

 

 

Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article
K
<br /> <br /> Non de Zeus, quelle histoire...<br /> <br /> Je le dé-crète...<br /> <br /> KLC<br /> <br /> <br /> <br />
Répondre
R
<br /> Salut Kerfon !<br /> <br /> Je le dé-crète.................. de coq ... bien entendu !  ... Comme le bacille d'ailleurs !<br /> Rotpier<br /> <br /> <br />