Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Le blog-notes poétique et autre de Rotpier

Oedipe, le complexe Oedipe ... La mythologie gréco-romaine revisitée et expliquée par … Rotpier !

13 Décembre 2010 , Rédigé par Rotpier Publié dans #Humour

 

 
 
 

La mythologie gréco-romaine revisitée et expliquée par … Rotpier !

 

 



Notons, comme disait Amélie,

que la Créte se trouve en bas et non en haut !

J'ai relevé cela: cocorico !

 

Préambule important dont tout lecteur nouveau doit bien s’imprégner pour appréhender correctement la suite.

 

 

1)   La mythologie gréco-romaine n’a rien à voir avec des salades débitées par Juliette : je l’affirme !

2)   Je vous fiche mon billet (d’ailleurs, il y en aura plusieurs et j’espère que vous n’allez pas vous en liasser !) qu’après m’avoir lu, vous serez bien plus à l’aise dans les soirées où vous aborderez les fabuleuses facettes de cette épique époque avec vos amis !

3)   Les explications que je donne ici sont de sources sûres : mon lointain ancêtre étant Achille. Achille était un bel héros (Deravel était son père) et les filles, très amoureuses de lui, lui demandaient toujours : « t’as long Achille ? » et lui, répondait immanquablement en se grattant le pied : « vérifie toi-même ! »

4)   Les dieux, demi-dieux et autres personnages étaient les mêmes chez les grec et les romains, mais ils s’appelaient différemment. Prenons pour exemple la déesse de l’amour et de la fécondité : elle s’appelait « Aphrodite » chez les grecs et « Vénus » chez les romains.

 

Ceci étant exposé, vous allez pouvoir suivre pas à pas la véritable histoire de ces temps fabuleux !

 

 

Vous pouvez retrouver chaque lundi, depuis le 17 août 2009, un billet sur le sujet !

 

 


 

Aujourd’hui :  

 

 

 

 

 

 

Oedipe

  

             Héros thébain, fils de Laios, roi de Thèbes et de Jocaste Afiore. Un oracle très rugueux avait prédit que si Laios avait un fils celui-ci tuerait son père et épouserait sa mère et aimerait le cassoulet sucré aux morilles.

Un fils naquit; aussitôt Laios le fit exposer sur le Cithéron t’es pas carré comme Rivioire. Des pâtres, oui mais des Panzani, le trouvèrent et comme il avait les pieds enflés par les cordes dont on les avait serrés, ils le nommèrent Oedipe (du grec odein, être enflé, et pous pied). Ils le portèrent à Polybe, roi de Corinthe celui qui aimait beaucoup le raisin, qui l'éleva comme son fils. Oedipe, devenu grand alla, pour éclaircir le mystère de sa naissance, consulter l'oracle de Delphes, qui lui conseilla de ne pas retourner dans son pays, sous peine de tuer son père et d'épouser sa mère et d’aimer le cassoulet sucré aux morilles. Pour fuir Corinthe  et ses raisins, Oedipe prit le chemin de la Béotie Circulaire. A un croisement de routes doubles, donc des bi-routes, il rencontra un vieillard, se prit de querelle avec lui et le tua c'était Laios (son père si vous suivez bien !)
Près de Thèbes, Oedipe se trouva en face du Sphinx qui soumettait aux passants des énigmes et dévorait quiconque ne pouvait les résoudre. Oedipe devina les énigmes du monstre; il fut proclamé roi de Thèbes, et épousa la reine Jocaste (sa mère si vous suivez bien !)

Une peste survint, aussi terrible que la Ségolène sur le P.S., l'oracle ordonna d'expulser le meurtrier de Laios. Oedipe lança d'avance de terribles imprécations contre le meurtrier inconnu. Il découvrit peu à peu le terrible secret de sa naissance. De désespoir Jocaste se pendit, et Oedipe se creva les yeux ce qui désespéra Affleulou qui espérait l’avoir comme client pour des lunettes ou des lentilles aux saucisses de Morteau.  

D'après la tradition homérique, Oedipe resta roi de Thèbes et il mourut à la guerre de 14-18 dans une tranchée.

D'après une autre version, il fut chassé par ses fils et par Créon; conduit par sa fille Antigone qui était loin d’être gone (la fille, pas la mère qui était elle, amère au sujet de sa fille qu’elle avait eu avec son fils) il se réfugia en Attique et puce dans les laboratoires de Biocanina.
Suivant une autre légende il fut emprisonné à Thèbes par ses fils Etéocle et Polynice sur la cote d’Azur et les maudit: d'où la querelle des deux frères et leur mort. Créon devint roi et chassa Oedipe, qui demanda l'hospitalité à Athènes. A Colone, il entra dans le bois des Euménides, où il disparut.

Voici, voila ce que vous devez savoir sur Oedipe pour ne pas passer pour des débiles profonds devant vos amis pendant les fêtes de fin damnées !

 

J’en profite, et parce que j’ai beaucoup lu Freud, pour vous faire partager ma perplexité sur l'énoncé du complexe d'Oedipe.

 

Perplexité que je résume ainsi :

« Ce que je trouve de paradoxal dans l’énoncé du complexe d’Oedipe, c’est de constater que c’est l’effet mère qui dure ! »

Avec un bonus … « et non l’effet dur qui merde ! »

   

Je me sauve en vous souhaitant une vie complètement décomplexée et un effet dur persistant comme le feuillage des conifères !  

  

A la semaine prochaine pour la suite ... si vous le voulez bien … et les dieux aussi !

 Rotpier ........ à qui il ne reste qu'un tout petit rien de jeunesse comme disait Lucien !

 

 

 

Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article
G


J'en ai un autre pour faire travailler tes "méninges" : c'est l'effet Dure-mère ! Et Pie-mère, c'est tout !!!!


ça, c'est l'effet papillon ....



Répondre
G


Quand Rébus, Ré pus soif ? Tu as zappé le rébus, cette semaine ? Ca me rappelle l'histoire du Ténia : "et ma salade ?" Donc : et ta salade ?


Le rébus, le rébus, le rébus ....!!!!



Répondre
R


 


Bonjour Glorfindel !


 


Le rébus va venir, mais j’ai eu un cinq pulls


 très chargé, ainsi que le début de semaine


mais … CHU ttttttt  il ne
faut pas le dire !


 


Bonne journée !


 


Je vais de ce pas chez toi voir Lucie !


 


Et pis c’est tout !


 


Le Rotpier


 


http://rotpier.over-blog.com


 


 



G


Là, t'as fait fort .... mais non, pas café fort ! Quand nous vends-tu (pas Ventoux) les nigmes du Sphinx ? L'effet mère dure .... c'est vrai .... et les faits durs merdent, sauf en cas de
diarrhée ! (j'ai honte, mais à cette heure-ci, il n'y a personne pour le constater ... et comme ça ne va pas durer
des heures ...)





Bonne Faim de nuit !



Répondre
R


 


Bonjour Glorfindel !


 


Merci Chevalier !


 


Pour :


« les nigmes du Sphinx »


 


J’y pense … deux brebis farcies


 valent mieux qu’une !


 


Et si c’est l’effet dur qui merde,


il reste la petite pilule bleue


… un peu mon n’ veu !


 


Et pis c’est tout !


 


Le Rotpier


 


http://rotpier.over-blog.com