Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Le blog-notes poétique et autre de Rotpier

Narcisse : La mythologie gréco-romaine revisitée et expliquée par … Rotpier !

25 Avril 2011 , Rédigé par Rotpier Publié dans #La mythologie selon Rotpier

 

 

La mythologie gréco-romaine revisitée et expliquée par … Rotpier !

 

 



Notons, comme disait Amélie,

que la Créte se trouve en bas et non en haut !

J'ai relevé cela: cocorico !

 

Préambule important dont tout lecteur nouveau doit bien s’imprégner pour appréhender correctement la suite.

 

1) La mythologie gréco-romaine n’a rien à voir avec des salades débitées par Juliette : je l’affirme !

2) Je vous fiche mon billet (d’ailleurs, il y en aura plusieurs et j’espère que vous n’allez pas vous en liasser !) qu’après m’avoir lu, vous serez bien plus à l’aise dans les soirées où vous aborderez les fabuleuses facettes de cette épique époque avec vos amis !

3) Les explications que je donne ici sont de sources sûres : mon lointain ancêtre étant Achille. Achille était un bel héros (Deravel était son père) et les filles, très amoureuses de lui, lui demandaient toujours : « t’as long Achille ? » et lui, répondait immanquablement en se grattant le pied : « vérifie toi-même ! »

 

4) Les dieux, demi-dieux et autres personnages étaient les mêmes chez les grec et les romains, mais ils s’appelaient différemment. Prenons pour exemple la déesse de l’amour et de la fécondité : elle s’appelait « Aphrodite » chez les grecs et« Vénus »chez les romains.

 

Ceci étant exposé, vous allez pouvoir suivre pas à pas la véritable histoire de ces temps fabuleux !

 

 

Vous pouvez retrouver chaque lundi, depuis le 17 août 2009, un billet sur le sujet !

 


Si la mythologie est votre talon d’Achille en société, n’hésitez pas :suivez mes cours et vous deviendrez aussi brillant que le roi Midas qui changeait tout ce qu’il touchait en or et se grattait souvent les choses !

 


Aujourd’hui :

 

Narcisse

 

Narcisse était de Thespies ( XII ) en Béotie; il était le fils de Liriopé, la Nymphe bleue, mère des Stroumpfs  que le dieu-Fleuve Céphise ( et ses filles) avait, un jour, violée ( d’où la tronche des Stroumpfs ! )

 

Selon Nonnos à son chien-chien, ses parents furent Endymion et Séléné ( le divin enfant qui n’était d’ailleurs que le second ! ) Le devin Tirésias annonça à Liriopé:

" Narcisse vivra très vieux à condition qu'il ne se voit jamais."  Narcisse fut l'objet de l'ardente passion de très nombreux jeunes gens et nymphes. Mais il restait insensible à leur amour, n’aimant que lui et Martine Aubry la mère des 35 beurs ou quelque chose comme cela : j’avoue là, que je ne suis certain de rien !

 

Parmi ses amoureuses se trouvait la Nymphe Echo (Logie, la maîtresse de Cohn-Bendi , dit Dany le rouge, qui a aussi fricoté avec Liriopé, la Nymphe bleue et qui ont eu un fils violet surnommé, « le Duc »)  qu'il repoussa brutalement. Elle passa le restant de sa vie dans des vallons et dans des châteaux, se laissant dépérir, au point que seule sa voix subsista et qui répétait le dernier mot d'une phrase.

Un autre jour, Narcisse envoya, en présent, une épée à Ameinias, le plus fidèle de ses soupirants qui se tua devant sa porte, faisant appel aux Dieux pour venger sa mort.

 

Artémis ( Diane, je le rappelle pour ceux qui ne suivent pas trop bien ! ) l'entendit. En Thespies 3,14116 elle lui fit voir son reflet dans l'eau claire d'une source, et il tomba amoureux de sa propre image reflétée dans l'eau. Devant cette passion désespérée il préféra se suicider, contrairement à certains hommes politiques qui aiment leur image en se regardant dans la glace le matin en se rasant !

Selon une autre légende, il avait une sœur qui lui ressemblait beaucoup et dont il tomba éperdument amoureux; quand la jeune fille mourut, il se rendit tous les jours près d'une source pour y retrouver son image en se mirant dans l'eau limpide.

Echo, bien qu'elle n'eût pas pardonné à Narcisse, souffrait avec lui ; elle répéta, en écho à sa voix : "Hélas ! Hélas ! "  comme il se plongeait un poignard dans la poitrine. Son sang s'écoula dans la terre et ainsi naquit un narcisse blanc à corolle rouge dont Delbard revendique la paternité, ce qui est proprement scandaleux !

Comme nous sommes le lundi de Pâques : je vous en offre un bouquet !

 

Images du net !

 

 

A la semaine prochaine pour la suite ... si vous le voulez bien !

 Rotpier ........ à qui il ne reste qu'un tout petit rien de jeunesse comme disait Lucien !



 

 

Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article

Glorfindel 30/04/2011 00:56



Sais-tu bien que parmi tous les malades mentaux (toi et moi, en {bête de} somme), les plus dangereux sont les pervers narcissiques ...? Je n'ai pas dit les Pères Verts de Cohn-Benditt ....


Un peu de culture et d'intelligence, ça ne peut pas faire de mâle (!) ...



Rotpier 30/04/2011 15:32



 



Bonjour Glorfindel !



 



T’es sûr qu’il est cohn Benditt ?



J’en suis vert !



 



Le Rotpier !



 



http://rotpier.over-blog.com



 



midolu 28/04/2011 13:54



S'il y a peu à voir (égoïste et possessif il cachait son image), il y a beaucoup à dire et raconter sur Narcisse.


Je vais aller relire la version de grand-tonton Sigmund, pour une étude comparée ...


Merci pour ce complément d'enquête sur la vie mouvementée du Narcisse, et merci pour les fleurs ...



Rotpier 28/04/2011 14:39



 



Bonjour Midolu !



 



Narcisse est bien compliqué,



mais il est à l’image



de beaucoup de gens !



 



Pour les fleurs :



pas de quoi !



 



Bonne journée !



 



Et pis c’est tout !



 



Rotpier



 



http://rotpier.over-blog.com