Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Le blog-notes poétique et autre de Rotpier

Montbard, la ville de Buffon : petit souvenir de vacances du ... Rotpier !

1 Octobre 2010 , Rédigé par Rotpier Publié dans #Poésie - humour

 

 

 
 
 
 
Image du net : Montbard en Cote d'Or, le Pays de Buffon.
 
 
Petit souvenir de vacances en 2007 !
 
 
 
 
 
Montage du Rotpier à pinces !
 
 
 

Buffonnerie à Montbard,

 

Je visitais Montbard,

la ville de Buffon,

et dans un très vieux bar

je vidais carafon.

 

De l’excellent pinard

j’étais même un peu rond,

quand entra un loubard

venu des environs.

 

Pas du tout malabar

-         ou peut-être des g’ nous ?-

tatoué d’un grand homard

de la ceinture au cou !

 

Un homard à Montbard,

c’est marrant pour le coup,

mais ça fait très jobard

et pas sérieux de tout !

  

De derrière le bar,

la fille du patron

fit un clin œil gaillard

à l’étrange garçon.

 

A cause du homard,

elle en pinçait bonbon,

toute prête au plumard

pour détailler à fond !

 

Ignorant jusqu’au bout

le clin d’œil égrillard,

le gars resta debout,

reluquant mon pinard !

 

En bourgogne un loubard,

pour rester dans le coup,

doit un jour, tôt ou tard,

bien tâter au glouglou !

 

Invitant le lascar

à vider carafon,

je lui posais, peinard,

ma petite question :

 

« - Pour avoir un homard

tatoué sur ton bedon,

tu viens de Zanzibar

ou du pays Breton ? »

 

Eclair dans le regard

et se fâchant d’un coup,

le loubard furibard

me choppa par le cou !

 

J’ignorais le lascar,

ne risquant rien du tout,

des bras jusqu’aux panards :

aussi musclé qu’un clou !

 

« - Si tu viens à Montbard

pour jouer au buffon,

je te file rencard

pour le canal … dans l’ fond !

 

-         Sans être trop vantard,

excuse-moi garçon,

mais même non thèsard,

je crois qu’on dit … bouffon !

 

-         Ici, y a pas d’ lézard,

toi, t’as rien dans le chou !

Buffon c’est pas ringard

et c’est bien de chez nous !

 

Et quant à mon homard,

pour peu qu’il soit fin saoul,

dans la Brenne un fêtard

peut en croiser beaucoup !

 

Tu sais, moi, pour ma part,

un soir que j’étais rond,

j’ai vu sur les remparts

au moins deux escadrons !

 

Derrière un étendard,

à grands coups de pinçons,

ils s’étripaient le lard

observés par Buffon !

 

J’ connais pas Zanzibar,

j’ai jamais vu d’ biniou :

je suis né à Montbard

et j’en suis fier … c’est tout !

 

-         Allez, pas de pétard,

t’as raison après tout,

nous sommes à Montbard,

alors buvons un coup ! »

 

Et en joyeux fêtards,

sautèrent les bouchons,

la porte un peu plus tard

nous vit tout à fait ronds !

 

On se quitta peinards,

plus copains que cochons,

pour rentrer au plumard,

ce ne fut pas coton !

 

Je partis au hasard

la Petit’ Forge… c’est où ?

Mais le dieu des soûlards

me guida jusqu’au bout !

 

Dans le canal, plus tard,

je ne vis rien du tout,

surtout pas de homards

avec des pinc’  partout !

 

C’est sans trop d’avatar,

sans trop tourner en rond,

qu’encore un peu hagard

j’arrivais à Buffon !

 

Mais le gravier, vachard,

roulant sous mes talons,

me fit faire un écart :

gadin de tout mon long !

 

Jurant comme un paillard,

je me remis debout,

rejoignant mon plumard,

je m’endormis d’un coup !

 

Des rêves de homards

venant me fair’ coucou

en me parlant loubard :

joli coup de bambou !

 

Me réveillant très tard,

grand mal au carafon,

je me dis qu’à Montbard

faut pas jouer au …buffon !

 

Ce petit canular,

je l’offre sans façon :

souvenir de bas art

d’un séjour à Buffon !

 

            Pierre Dupuis

 

 

 

 

 

Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article
A


 


Un salut à la Tour de l'« Aubespin »



Répondre
G


Ca nous forge une jeunesse, ça !


C'est en forgeant qu'on devient Buffon,


Mais c'est en forts gens qu'on devient Bouffon !








Bon appétit ...


Pitit appétit, l'oiseau fait son nid !



Répondre
R


 


Bonsoir Glorfindel !


 


C’est en forgeant que l’on


devient forgeron


( ça, je le sais : j’ai enseigné


la ferronnerie d’art ! )


 


Et c’est en sciant que


Léonard devint scie …
si !!!


 


Bonne soirée !


 


Et pis c’est tout !


 


Le Rotpier


 


http://rotpier.over-blog.com


 


 



G


Et bien, TOI, quand tu visites ma 2° patrie


(40 kms de chez moi, l'Buffon !)


Tu n'y vas pas avec le dos du flacon !


Bonne journée à toi, et bon OuiQuande












Répondre
R


 


Bonjour Glorfindel !


 


Quoi !!! Ce n’est pas possible !


 


Je te suis à la trace alors !


 


Nous étions, mon épouse et moi,


dans un gîte appelé « La petite Forge »


à Buffon même.


 


L’endroit ou Buffon avait commencé


son atelier de production d’acier avant


d’aller à « La grande forge » !


 


Et pis c’est tout !


 


Le Rotpier


 


http://rotpier.over-blog.com