Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Le blog-notes poétique et autre de Rotpier

Manipulation des masses: un petit résumé sous forme poétique de ... Pierre !

4 Mars 2011 , Rédigé par Rotpier Publié dans #Poésie

 

Préambule :

 

Ce poème (quelque peu insolite ?)  est, pour les 10 premières strophes, un condensé versifié, point par point, des « dix stratégies de manipulation de masses » de Noam Chomsky.

dont vous pourrez consulter le texte original après le poème.

 

J’y ai ajouté ma contribution personnelle ainsi qu’une conclusion.

 

Bonne lecture,

 

Pierre Dupuis

  

  

  

Image du net

  

  

 

Les dix commandements (et un peu plus)

 à suivre pour un apprenti dictateur

ou une élite quelconque, pour mieux

entourlouper les masses populaires,

 

(1) Penser à distraire les masses

en les gavant d’informations

afin que leurs cerveaux s’encrassent

et frôlent la saturation.

 

(2) Il faut créer quelques problèmes

dont on détient la solution

pour qu’ils viennent visages blêmes

vous supplier … délectation !

 

(3) Pour les restrictions très drastiques :

bien les étaler dans le temps !

Tout n’est que question de tactique

c’est prouvé depuis bien longtemps !

 

(4) Le différé est efficace :

demain les grosses privations !

Savoir manipuler les masses

pour freiner la contestation !

 

(5) Dans le ton et dans la manière

pour les discours utiliser

les mots sortis des bonbonnières :

à tous prix infantiliser !

 

(6) Il faut distribuer à la foule

de l’émotion … de l’émotion !

Car pendant que les larmes coulent,

il n’y a plus de réflexion !

 

(7) Moins ils fréquenteront l’école

plus téléphages ils seront

et plus ils perdront la boussole

alors ils tourneront en rond !

 

  

(8) Les encourager dans leurs vices :

 

surtout pas de moralité !

Les laisser c’est tout bénéfice

baigner dans la médiocrité !

 

(9) Les emmener vers l’échouage

et leur présenter un miroir

en leur disant : « C’est votre image

 que vous n’êtes pas beaux à voir ! »

 

(10) Se servir des sciences modernes

pour cerner les individus :

mieux savoir qu’eux, ce qu’en interne,

ils ont dans leurs crânes obtus !

 

Ma contribution personnelle et additionnelle

 

Surtout ne pas faire l’impasse

-         ce n’est jamais à fonds perdus ! -

d’avantager certaines classes

pour créer de conflits tendus !

 

Pour les pays à dominante capitaliste :

 

Il faut entretenir le spectre

du socialisme bolchevik :

une confiscation directe

de tous les biens, de tout le fric !

 

Pour les pays à dominante socialiste :

 

 

Dénigrer le capitalisme :

dogme pourri jusqu’au trognon !

Encenser le collectivisme

et étouffer tout le pognon !

 

Ne pas oublier non plus :

 

Dans la marmite populiste,

ajouter quelques ingrédients

exacerbant le fond raciste

présent mais souvent sous-jacent !

 

il serait très déraisonnable

de ne pas souffler sur le feu

du rejet très fertilisable

de l’étranger toujours douteux !

 

 

Conclusion :

 

En maîtrisant ces paramètres,

si vous avez soif de pouvoir,

vous pourrez devenir les maîtres

et régner du matin au soir !

 

De quoi tenir quelques années

pour pouvoir fortune amasser

sans faire l’erreur gratinée

d’attendre de se voir chasser !

 

Voila, dictateurs en puissance,

ce qu’il vous faut bien appliquer :

vous avez là toute l’essence

pour qu’un peuple soit à vos pieds !

 

C’est faisable en démocratie

mais il faut bien plus de doigté :

enchaîner les acrobaties

et les mensonges éhontés !

 

Certains sont devenus des maîtres :

ils manœuvrent tout en douceur,

centimètre par centimètre

comme a fait l’amant de ma sœur !

 

 

                              Pierre Dupuis

 

 

 

 

Les dix stratégies de manipulation de masses

 

Auteur : Noam Chomsky

 

 

Le linguiste nord-américain Noam Chomsky a élaboré une liste des « Dix Stratégies de Manipulation » à travers les média. Nous la reproduisons ici. Elle détaille l'éventail, depuis la stratégie de la distraction, en passant par la stratégie de la dégradation jusqu'à maintenir le public dans l'ignorance et la médiocrité.

 
  
  
   
 
 
Image by: thelast minute

PressenzaBoston, 9/21/10PRESSENZA Boston, 21/09/10

 

 

                                                                   

1/ La stratégie de la distraction

Élément primordial du contrôle social, la stratégie de la diversion consiste à détourner l’attention du public des problèmes importants et des mutations décidées par les élites politiques et économiques, grâce à un déluge continuel de distractions et d’informations insignifiantes. La stratégie de la diversion est également indispensable pour empêcher le public de s’intéresser aux connaissances essentielles, dans les domaines de la science, de l’économie, de la psychologie, de la neurobiologie, et de la cybernétique. « Garder l’attention du public distraite, loin des véritables problèmes sociaux, captivée par des sujets sans importance réelle. Garder le public occupé, occupé, occupé, sans aucun temps pour penser; de retour à la ferme avec les autres animaux. » Extrait de « Armes silencieuses pour guerres tranquilles »

 

2/ Créer des problèmes, puis offrir des solutions

Cette méthode est aussi appelée « problème-réaction-solution ». On crée d’abord un problème, une « situation » prévue pour susciter une certaine réaction du public, afin que celui-ci soit lui-même demandeur des mesures qu’on souhaite lui faire accepter. Par exemple: laisser se développer la violence urbaine, ou organiser des attentats sanglants, afin que le public soit demandeur de lois sécuritaires au détriment de la liberté. Ou encore : créer une crise économique pour faire accepter comme un mal nécessaire le recul des droits sociaux et le démantèlement des services publics.

 

3/ La stratégie de la dégradation

Pour faire accepter une mesure inacceptable, il suffit de l’appliquer progressivement, en « dégradé », sur une durée de 10 ans. C’est de cette façon que des conditions socio-économiques radicalement nouvelles (néolibéralisme) ont été imposées durant les années 1980 à 1990. Chômage massif, précarité, flexibilité, délocalisations, salaires n’assurant plus un revenu décent, autant de changements qui auraient provoqué une révolution s’ils avaient été appliqués brutalement.

 

4/ La stratégie du différé

Une autre façon de faire accepter une décision impopulaire est de la présenter comme « douloureuse mais nécessaire », en obtenant l’accord du public dans le présent pour une application dans le futur. Il est toujours plus facile d’accepter un sacrifice futur qu’un sacrifice immédiat. D’abord parce que l’effort n’est pas à fournir tout de suite. Ensuite parce que le public a toujours tendance à espérer naïvement que « tout ira mieux demain » et que le sacrifice demandé pourra être évité. Enfin, cela laisse du temps au public pour s’habituer à l’idée du changement et l’accepter avec résignation lorsque le moment sera venu.

 

5/ S’adresser au public comme à des enfants en bas-âge

La plupart des publicités destinées au grand-public utilisent un discours, des arguments, des personnages, et un ton particulièrement infantilisants, souvent proche du débilitant, comme si le spectateur était un enfant en bas-age ou un handicapé mental. Plus on cherchera à tromper le spectateur, plus on adoptera un ton infantilisant. Pourquoi ? « Si on s’adresse à une personne comme si elle était âgée de 12 ans, alors, en raison de la suggestibilité, elle aura, avec une certaine probabilité, une réponse ou une réaction aussi dénuée de sens critique que celles d’une personne de 12 ans ». Extrait de « Armes silencieuses pour guerres tranquilles »

 

6/ Faire appel à l’émotionnel plutôt qu’à la réflexion

Faire appel à l’émotionnel est une technique classique pour court-circuiter l’analyse rationnelle, et donc le sens critique des individus. De plus, l’utilisation du registre émotionnel permet d’ouvrir la porte d’accès à l’inconscient pour y implanter des idées, des désirs, des peurs, des pulsions, ou des comportements…

 

7/ Maintenir le public dans l’ignorance et la bêtise

Faire en sorte que le public soit incapable de comprendre les technologies et les méthodes utilisées pour son contrôle et son esclavage. « La qualité de l’éducation donnée aux classes inférieures doit être la plus pauvre, de telle sorte que le fossé de l’ignorance qui isole les classes inférieures des classes supérieures soit et demeure incompréhensible par les classes inférieures. Extrait de « Armes silencieuses pour guerres tranquilles »

 

8/ Encourager le public à se complaire dans la médiocrité

Encourager le public à trouver « cool » le fait d’être bête, vulgaire, et inculte…

  9/ Remplacer la révolte par la culpabilité

Faire croire à l’individu qu’il est seul responsable de son malheur, à cause de l’insuffisance de son intelligence, de ses capacités, ou de ses efforts. Ainsi, au lieu de se révolter contre le système économique, l’individu s’auto-dévalue et culpabilise, ce qui engendre un état dépressif dont l’un des effets est l’inhibition de l’action. Et sans action, pas de révolution!…

 

10/ Connaître les individus mieux qu’ils ne se connaissent eux-mêmes

Au cours des 50 dernières années, les progrès fulgurants de la science ont creusé un fossé croissant entre les connaissances du public et celles détenues et utilisées par les élites dirigeantes. Grâce à la biologie, la neurobiologie, et la psychologie appliquée, le « système » est parvenu à une connaissance avancée de l’être humain, à la fois physiquement et psychologiquement. Le système en est arrivé à mieux connaître l’individu moyen que celui-ci ne se connaît lui-même. Cela signifie que dans la majorité des cas, le système détient un plus grand contrôle et un plus grand pouvoir sur les individus que les individus eux-mêmes.



Transmis par Pierre

       

 

Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article
G
<br /> <br /> Berner ma compagne ? Jamais ! Bernier, ma compagne ? Je ne suis pas Gascio !!! <br /> <br /> <br /> !!!!<br /> <br /> <br /> <br />
Répondre
R
<br /> <br />  <br /> <br /> <br /> Bonjour Glorfindel !<br /> <br /> <br /> Tu n’es donc pas comme Stéphane !<br /> <br /> <br /> Bon cinq pulls !<br /> <br /> <br /> Et pis c’est tout !<br /> <br /> <br />  <br /> <br /> <br /> Le Rotpier !<br /> <br /> <br />  <br /> <br /> <br /> http://rotpier.over-blog.com<br /> <br /> <br />  <br /> <br /> <br />  <br /> <br /> <br /> <br />
G
<br /> <br /> Trop compliqué pour un OuiQuande, ce Noam (je vais le garder quelques jours au frais), alors que tu es si clair (de Notaire) TOI ! Qui le sait, ça va peut-être me servir dans ma campagne et après ma victoire .... <br /> <br /> <br /> C'est le jour des huiles .... d'Olive !<br /> <br /> <br /> <br />
Répondre
R
<br /> <br />  <br /> <br /> <br /> Bonjour Glorfindel !<br /> <br /> <br /> J’ai fait une bonne synthèse<br /> <br /> <br /> en quelque sorte ?<br /> <br /> <br /> J’espère bien que tu t’en serviras<br /> <br /> <br />  pour ta campagne !<br /> <br /> <br /> … Pour ta compagne aussi :<br /> <br /> <br /> il faut bien les berner de temps à autres !<br /> <br /> <br /> Et pis c’est tout !<br /> <br /> <br />  <br /> <br /> <br /> Le Rotpier !<br /> <br /> <br />  <br /> <br /> <br /> http://rotpier.over-blog.com<br /> <br /> <br />  <br /> <br /> <br />  <br /> <br /> <br /> <br />