Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Le blog-notes poétique et autre de Rotpier

" Louise " de Gérard Berliner : Les chansons ou les musiques que j’aime … de Rotpier

16 Octobre 2010 , Rédigé par Rotpier Publié dans #Musiques et chansons que j'aime

 

 

 
 
 
 
 
 

Une fois par semaine,

je vous propose de partager les chansons

et les artistes que j’aime !

Clip vidéo et paroles

 

Cette fois-ci :

En souvenir de
Gérard Berliner :
«  Louise »
Superbe chanson !
 
      
 
   
 
Louise

 

Mais qui a soulagé sa peine
Porté son bois porté les seaux
Offert une écharpe de laine
Le jour de la foire aux chevaux

Et qui a pris soin de son âme
Et l'a bercée dedans son lit
Qui l'a traitée comme une femme
Au moins une fois dans sa vie

Le bois que portait Louise
C'est le Bon Dieu qui le portait
Le froid dont souffrait Louise
C'est le Bon Dieu qui le souffrait

C'n'était qu'un homme des équipes
Du chantier des chemins de fer
À l'heure laissée aux domestiques
Elle le rejoignait près des barrières

Me voudras-tu moi qui sais coudre
Signer mon nom et puis compter,
L'homme à sa taille sur la route
Passait son bras, la promenait

L'amour qui tenait Louise
C'est le Bon Dieu qui le tenait
Le regard bleu sur Louise
C'est le Bon Dieu qui l'éclairait

Ils sont partis vaille que vaille
Mourir quatre ans dans les tranchées.
Et l'on raconte leurs batailles
Dans le salon après le thé

Les lettres qu'attendait Louise
C'est le Bon Dieu qui les portait
La guerre qui séparait Louise
C'est le Bon Dieu qui la voyait

Un soir d'hiver sous la charpente
Dans son lit cage elle a tué
L'amour tout au fond de son ventre
Par une aiguille à tricoter

Si je vous garde Louise en place
C'est en cuisine pas devant moi
Ma fille prie très fort pour que s'efface
Ce que l'curé m'a appris là

Et la honte que cachait Louise
C'est le Bon Dieu qui l'a cachée
Le soldat qu'attendait Louise
C'est le Bon Dieu qui l'a vu tomber

Y a cinquante ans c'était en France
Dans un village de l'Allier
On n'accordait pas d'importance
A une servante sans fiancé

Le deuil qu'a porté Louise
C'est le Bon Dieu qui l'a porté
La vie qu'a travaillé Louise
C'est le Bon Dieu qui l'a aidée

 

Bon partage !

 

Rotpier

 

 

 
 

 

Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article
G


Ni l'Auteur, ni le chanteur,


Des lèvres ou des dents ne connaissait !


Par Saint-Baudoin et Saint-Ignace


(Saints du jour, même qu'Ignace est un petit nom charmant !)


Quelle révélation :


J'en avais rêvé,


Le Rotpier l'a fait !


Ce que Pierre a cherché,


C'est le Bon Dieu qui l'a trouvé !


MERCI !!!








La Bonne se mène (par le bout du nez !)



Répondre
R


 


Bonsoir Glorfindel !


 


Je suis bien content que cette


chanson t’ait plu !


C’est vrai que c’est un texte qui


a du poil aux pattes !


C’est quand même autre chose


que « Tata Yoyo » !


  Bonne soirée et Bonne se mène ! 


 
Et pis c’est tout !

 


Le Rotpier


 


http://rotpier.over-blog.com