Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Le blog-notes poétique et autre de Rotpier

Le poème du jour: "Je ne te connaissais même pas Valérie," par ... Pierre

31 Janvier 2012 , Rédigé par Rotpier Publié dans #Poésie

 

 

C’est un poème très ancien mais l’actualité

 

qui le sous-tend revient, hélas, régulièrement.

 

A vous, les victimes de ces monstres.

 

 

Image du net



 

                      Je ne te connaissais même pas Valérie,

 

 

 

                                                          Deux …

 

Ils étaient deux.

 

Si seulement tu avais vu leurs yeux …

 

si seulement tu avais pu voir leurs yeux !

 

 

 

Du haut de tes dix sept ans,

 

tu baladais avec l’insouciance

 

de l’encore adolescence

 

les pleins et les déliés

 

de ton corps de presque femme.

 

                                                  Eux, avaient vu …

 

en filigrane.

 

 

 

Si seulement tu avais vu leurs yeux …

 

Peut-être aurais-tu pu faire demi tour ?

 

Ne pas suivre, docile,

 

la petite route menant à la haute ville :

 

le chemin que tu empruntais depuis des années,

 

tranquille.

 

Eux … savaient.

 

Ils étaient les chasseurs,

 

toi … le gibier.

 

Saloperie !  

 

Saloperie de vie !

 

On t’a retrouvée … nue.

 

                                Peut-être les as-tu reconnus ?

 

Ces salauds qui t’ont  - après-  lardée de coups de couteau.

 

Aucun n’était mortel.

 

Tu as dû souffrir …

 

                                 Comme tu as dû souffrir…

 

Avec ton doigt, ton doigt plein de sang,

 

tu as eu le temps d’écrire :

 

                                « Pas … ceux … d’en … bas … »

 

Saloperie !    Saloperie de vie !

 

 

 

Depuis  - depuis -  j’erre.

 

J’erre sur la petite route qui mène à la haute ville.

 

Je cherche … Je cherche … même si c’est imbécile !

 

Je n’ai plus grand chose à faire,

 

je suis à la retraite et … sept fois grand-père.

 

 

 

Je ne te connaissais même pas Valérie.

 

Mais je voudrais confondre ces deux-là,

 

ces deux-là qui t’ont salie, ces deux-là qui ont pris ta vie.

 

Je voudrais coincer les salauds qui t’ont fait ça !

 

 

 

                                                                 Pierre Dupuis

 

 



 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article

les cafards 01/02/2012 07:37


il y aura hélas toujours des monstres en circulation !

Rotpier 01/02/2012 13:12



 



Salut les cafards !



 



Oui, hélas !



Aujourd’hui c’est plus joyeux !



 



Bonne journée !



 



 



Le Rotpier



 


http://rotpier.over-blog.com



Mitsuko 31/01/2012 21:30


Bonsoir mon très cher Rotpier,


Quel beau poème du jour mais quelle tristesse et quel malheur ...


La vie n'est pas un long fleuve tranquille et on l'oublie souvent ...


Bonne soirée et douce nuit à toi.


A bientôt. Bisous, bisous.


Ton amie sincère, Mitsuko

Rotpier 02/02/2012 21:21



 



Bonsoir Mitsuko,



 



Merci beaucoup !



La vie est très moche parfois.



 



Bonne soirée !



 



Pierre



 



http://rotpier.over-blog.com



 




midolu 31/01/2012 13:28


Son " chemin " a croisé celui des monstres, qui ont l'apparence d'êtres humains, en étant des bourreaux. 


Tes mots pour Valérie sont aussi beaux que l'acte qu'elle a subi est affreux.


Jamais il ne peut y avoir " réparation " du crime.

Rotpier 31/01/2012 14:29



 



Bonjour Midolu !



 



Je suis entièrement d’accord avec toi !



 



Bonne journée !



 



Pierre



 


http://rotpier.over-blog.com



Marie 31/01/2012 11:57


Je ne sais de quelle pauvre Valérie vous parlez,


mais il y en a une que je n'aime pas du tout.


Elle voudrait bien prendre la place du petit Nicolas, 


mais elle n'a même pas le courage de le lui dire...... 

Rotpier 31/01/2012 14:23



 



Bonjour Marie !



 



Ah ! Je ne l’aime pas non plus celle-là !



 



Bonne journée !



 



Pierre



 



http://rotpier.over-blog.com