Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Le blog-notes poétique et autre de Rotpier

Iolaos, le frangin d'Hercule: je suis sûr de ce que j'avance ! ... La mythologie gréco-romaine revisitée et expliquée par … Rotpier !

6 Décembre 2010 , Rédigé par Rotpier Publié dans #Humour

 

 
 

La mythologie gréco-romaine revisitée et expliquée par … Rotpier !

 

 



Notons, comme disait Amélie,

que la Créte se trouve en bas et non en haut !

J'ai relevé cela: cocorico !

 

Préambule important dont tout lecteur nouveau doit bien s’imprégner pour appréhender correctement la suite.

 

 

1)   La mythologie gréco-romaine n’a rien à voir avec des salades débitées par Juliette : je l’affirme !

2)   Je vous fiche mon billet (d’ailleurs, il y en aura plusieurs et j’espère que vous n’allez pas vous en liasser !) qu’après m’avoir lu, vous serez bien plus à l’aise dans les soirées où vous aborderez les fabuleuses facettes de cette épique époque avec vos amis !

3)   Les explications que je donne ici sont de sources sûres : mon lointain ancêtre étant Achille. Achille était un bel héros (Deravel était son père) et les filles, très amoureuses de lui, lui demandaient toujours : « t’as long Achille ? » et lui, répondait immanquablement en se grattant le pied : « vérifie toi-même ! »

4)   Les dieux, demi-dieux et autres personnages étaient les mêmes chez les grec et les romains, mais ils s’appelaient différemment. Prenons pour exemple la déesse de l’amour et de la fécondité : elle s’appelait « Aphrodite » chez les grecs et « Vénus » chez les romains.

 

Ceci étant exposé, vous allez pouvoir suivre pas à pas la véritable histoire de ces temps fabuleux !

 

 

Vous pouvez retrouver chaque lundi, depuis le 17 août 2009, un billet sur le sujet !

 

 


 

Aujourd’hui :  

 

 

 

 

  

Iolaos aidant Hercule à tuer l'Hydre de Lerne

  

(collection personnelle de mon arrière grand-père)

 

 

 

IOLAOS

Fils d'Automéduse (à 6 cylindre en V et doublement culbutée sauvagement) et d'Iphiclès, le frère de Ricklès, le frère jumeau d’ Héraclès (Hercule puis avance chez les romains, je vous le rappelle têtes de pioches !)  Iolaos, fut un des plus fidèles compagnons de son oncle Héraclès, dont il conduisait habituellement le char Leclerc.

 Il apporta son aide dans de nombreux exploits comme:

 

 • L’Hydre de Lerne, dont une tête s’appelait Philippe et aimait boire des grandes gorgées de bière et l’autre Vincent et qui aimait chanter et était amoureux ardent de Fanny


 • Le troupeau de bœufs de Géryon avant que de pleurer

 

• l’expédition des Argonautes, des Astronautes et des Internautes

  • Le sanglier de Calydon et le glansier (ce qui fait très mal !) de Calymou

  
  
Il gagna la course de char Leclerc avec l'attelage du héros Tyque lors des premiers jeux Olympiques institués par Héraclès et lors des jeux funèbres en grandes pompes et en l'honneur de Pélias de billets, l’arrière grand-père de Madoff.

  

Il épousa Mégara Delamoule (elle portait toujours une mini minijupe) la première épouse d'Héraclès, qui manifestement n'avait pas été tuée lors de l’accès de folie du héros, lorsque ce dernier se remaria avec Iolé puis avec Lula, ce qui fut un peu holé !

  
Iolaos n'avait pas laissé tomber Héraclès quand ce dernier avait été exilé en Arcadie de super marché et il était à ses côtés sur le mont Oeta Soeurcommentquelleva lors de ses deniers instants.

Il conduisit en Sardaigne les enfants d’Héraclès (Hercule, je vous le rappelle à tarte) que le héros avait eu des filles de Thespios et d'autres mortelles. Car le bougre ne se contentait pas de ses 12 travaux et faisait des heures supplémentaires dans la gaudriole !  Il fit venir Dédale et des pavés pour la construction de nombreux sanctuaires consacrés à Héraclès.

Iolaos  mourut dans cette île ou en Sicile sous les coups de la Maffia de Sylvio Berlusconneries.

Plus tard, les dieux lui accordèrent la permission de minuit de revenir sur terre après sa mort pour secourir les enfants d'Héraclès en danger.
Hébé ( qui était toujours étonnée ) et Zeus lui-même, lui avaient redonné pour cette occasion la force de la jeunesse comme à Lucien.
Alors il tua  Eurysthée.
Il existe une autre version où c'est Hyllos, fils d'Héraclès et de Déjanire, qui tua de ses mains Eurysthée.

 Mais là, je ne prends pas position, les deux hypothèses étant  possibles.

 

 

Voici, voila ce que vous devez savoir sur Iolaos pour le pas passer pour des débiles profonds devant les gamins d’une classes de grande maternelle.

 

A la semaine prochaine pour la suite ... si vous le voulez bien … et les dieux aussi !

 Rotpier ........ à qui il ne reste qu'un tout petit rien de jeunesse comme disait Lucien !

 

 

 

Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article
G
<br /> <br /> J'savais pas tout ça, moi ! Hébété, que je suis : je l'ai dans le Ioalos à moelle ... <br /> <br /> <br /> Quand Ioalossavance, l'autre Hercule ? <br /> <br /> <br /> B+<br /> <br /> <br /> <br />
Répondre
R
<br /> <br />  <br /> <br /> <br /> Bonjour Glorfindel !<br /> <br /> <br />  <br /> <br /> <br /> Ah ! Tout ça ce n’est pas simple !<br /> <br /> <br /> Des fois, je m’y perds aussi !<br /> <br /> <br /> J’avance, je recule,<br /> <br /> <br /> et des fois j’ai peur que … !<br /> <br /> <br />  <br /> <br /> <br /> Et pis c’est tout !<br /> <br /> <br />  <br /> <br /> <br /> Le Rotpier<br /> <br /> <br />  <br /> <br /> <br /> http://rotpier.over-blog.com<br /> <br /> <br />  <br /> <br /> <br />  <br /> <br /> <br /> <br />