Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Le blog-notes poétique et autre de Rotpier

Atlas : La mythologie gréco-romaine revisitée et expliquée par … Rotpier !

8 Novembre 2010 , Rédigé par Rotpier Publié dans #Humour

 

 

 
 
 
 

La mythologie gréco-romaine revisitée et expliquée par … Rotpier !

 

 



Notons, comme disait Amélie,

que la Créte se trouve en bas et non en haut !

J'ai relevé cela: cocorico !

 

Préambule important dont tout lecteur nouveau doit bien s’imprégner pour appréhender correctement la suite.

 

 

1)   La mythologie gréco-romaine n’a rien à voir avec des salades débitées par Juliette : je l’affirme !

2)   Je vous fiche mon billet (d’ailleurs, il y en aura plusieurs et j’espère que vous n’allez pas vous en liasser !) qu’après m’avoir lu, vous serez bien plus à l’aise dans les soirées où vous aborderez les fabuleuses facettes de cette épique époque avec vos amis !

3)   Les explications que je donne ici sont de sources sûres : mon lointain ancêtre étant Achille. Achille était un bel héros (Deravel était son père) et les filles, très amoureuses de lui, lui demandaient toujours : « t’as long Achille ? » et lui, répondait immanquablement en se grattant le pied : « vérifie toi-même ! »

4)   Les dieux, demi-dieux et autres personnages étaient les mêmes chez les grec et les romains, mais ils s’appelaient différemment. Prenons pour exemple la déesse de l’amour et de la fécondité : elle s’appelait « Aphrodite » chez les grecs et « Vénus » chez les romains.

 

Ceci étant exposé, vous allez pouvoir suivre pas à pas la véritable histoire de ces temps fabuleux !

 

Aujourd’hui :    Atlas

 

 

 

Image du net.

 

Il convient de remarquer la musculature d'Atlas

qui peut presque se comparer à celle du Rotpier !

 
 
 

Atlas

 

Le Géant Atlas était le fils soit de Japet ( qui était un vrai chien ! ) et la Nymphe Clyméné ( celle qui avait inventé la climatisation avec le divin enfant ) soit du Titan Eurymédon de Medon. Ses frères étaient Epiméthée Zihunbourepif, Prométhée (n’importe quoi ) et Ménoetios à moelle et bien sûr Chabal. 

Atlas était le père des Hyades et des Hespérides et l'arrière grand-père de la désespérante Ségolène du Poitou, mais pas du tout le directeur des éditions portant son nom ... non, non, non ! ( comme dit Michel Jonasz )
Le Géant Atlas, l'aîné des frères, connaissait bien les profondeurs de la mer ( de la mère Michel aussi vu qu'il la sondait assez souvent ) il gouvernait un royaume bordé par une côte escarpée, en escarpins, et très vaste.

Ce territoire, l'Atlantide nord, se trouvait au-delà des Colonnes d'Hercule et de celles de Buren et un chapelet d'îles, où poussaient des arbres fruitiers et des grenouilles de bénitier, le séparait d'un continent plus éloigné, non relié au nôtre.

      

Colonnes d'Hercule            Colonnes de Buren

  

Les sujets d'Atlas firent des canaux et cultivèrent une immense plaine centrale dont l'eau provenait des montagnes qui l'entouraient entièrement, excepté une ouverture sur la mer. Ils construisirent aussi des palais, des bains, des hippodromes, des ports et des temples, mais pas de mosquée ni de minaret et pas non plus de projet qui tienne debout pour les socialistes.

Ils faisaient la guerre non seulement sur l'autre continent à l'ouest, mais aussi à l'est, en Égypte et en Italie, tout comme les Américains dès lors qu’il y a du pétrole ou du fric à pomper ! 

Les Egyptiens disent qu'Atlas était le fils de Poséidon qui avait donné naissance, par Clito Rix ( la sœur d’Obélix qui en avait un beau qui plaisait beaucoup à Poséidon : la preuve en est donnée par la suite ! ), cinq fois de suite, à des jumeaux.  Ceux-ci avaient prêté serment de fidélité à leur frère sur le sang d'un taureau sacrifié au sommet d'une colonne située près des abattoirs de la Villette et au début c'étaient des hommes extrêmement vertueux, portant avec sérénité le fardeau de leurs immenses richesses en or et en argent, tout à fait l'inverse du Rotpier qui n'est pas du tout vertueux mais qui ne les a pas en or comme Midas après se les être grattées ( vous suivez ou il faut que je donne des explications ? ) 

Mais un jour la cupidité et la méchanceté envahirent leur cœur et, avec la permission de Zeus, les Athéniens seuls et sans aide les vainquirent et abattirent leur puissance. Au même moment les dieux envoyèrent un déluge, qui, en un jour et une nuit, engloutit l'Atlantide tout entière; les ports et les temples furent recouverts d'une boue épaisse et il devint impossible de naviguer sur la mer, tout comme en Charente Maritime il y a quelque temps.

    Atlas et Ménoetios se joignirent à Cronos ( celui des 24 H ) et aux Titans dans la guerre funeste que leur livrèrent Zeus et les dieux de l'Olympe. Zeus tua Ménoetios d'un trait de sa foudre et l'envoya dans le Tartare avec des fines herbes, mais il épargna Atlas qu'il condamna à porter la voûte céleste sur ses épaules pour toute l'éternité.

Il l'a, depuis lors, toujours portée, sauf en une circonstance, lorsque Héraclès le remplaça temporairement lors de la récolte des pommes d’or et aussi des pièces jaunes avec Bernadette ( pas la nôtre, mais celle de Chirac ) avec le David qui n'est pas si douillet que ça !

 On parle d’ailleurs de David Douillet pour remplacer Atlas et porter le monde, ce qui rend fou jaloux le Nicolas qui, lui, ne peut porter q’une petite balle de tennis !


Certains disent que Persée ( peau lisse : elle passait des bains dans du lait de chamelle avant de se parfumer au Chamel N° 5 ) changea Atlas en pierre ( pas en Rotpier !) et en fit le mont Atlas en lui montrant la tête de la Gorgone Zola qui avait un jules qui s’appelait Emile Lieusouslémer et qui était grand copain avec Verne, vu qu’ils avaient fait ensemble le tour du monde en ballon en 80 jours chrono avec Cronos.

J’espère que vous suivez bien et rien n’est flou pour vous !

Sinon, faites un tour chez Afflelou mes loulous ! Et pis c’est tout !

 

   

A la semaine prochaine pour la suite ... si vous le voulez bien !

 Rotpier ........ à qui il ne reste qu'un tout petit rien de jeunesse comme disait Lucien !

 

 

 



 

Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article
G


Deux remarques (comme disait Eric Maria) seulement :



La Crète est en bas, sauf quand le coq la redresse ;


Atlas papa disait elle me plait Hyades !



Et hop ...!!!


Bon l'un, dis; bon, l'autre aussi !



Répondre
R


 


Bonjour Glorfindel !


 


« La Crète est en bas,


sauf quand le coq la redresse »


 


Et … que fait-il de sa queue


pendant ce temps là ?


 


Il faudrait pléiade de mecs comme toi !


 


Et pis c’est tout !


 


Le Rotpier


 


http://rotpier.over-blog.com