Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Le blog-notes poétique et autre de Rotpier

Accros des SMS ... " Texto gagnant " : le poème du jour de ... Pierre

13 Avril 2010 , Rédigé par Rotpier Publié dans #Poésie

 

 
 
 

" Bien joué l’ado mais de mon temps,

il n’y avait pas de portable,

on pianotait - chose agréable ! -

sur la belle directement ! "

 
 
 
 
Image du net  
 
 

Texto gagnant,

 

Regardez donc ce pauvre ado

qui pianote sur son portable,

son air absent est lamentable

a-t-il bradé sa libido ?

 

La petite juste à coté

n’arrête pas de lui sourire,

mais lui continue à écrire

un SMS …ah ! l’empoté !

 

Ils attendent le même bus,

celui qui mène à leur lycée,

la mignonne a une avancée

qui présage un sacré tonus !

 

Il a rangé son appareil

et dans les secondes qui suivent

la fille sort d’une main vive

un engin en tous points pareil !

 

Un petit coup d’œil sur l’écran

puis elle relève la tête

leurs yeux se croisent : c’est la fête !

C’était un texto conquérant !

 

Il avait eu son numéro

grâce à une de ses copines

ayant approuvé la combine

et pour le coup c’est bien bingo !

 

Bien joué l’ado mais de mon temps,

il n’y avait pas de portable,

on pianotait - chose agréable ! -

sur la belle directement !

 

Il suffisait de déhousser

pour accéder aux quelques touches,

du bout des doigts ou de la bouche :

des raccourcis très bien pensés !

 

Ça ne nous coûtait pas un rond :

pas de forfait pas de facture !

C’était parfait quand d’aventure

la belle nous faisait marron !

                                   

                                            Pierre Dupuis

 

  

 

Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article
G


Pas de forfait pour nos forfaits;


Pas de facture pour nos fractures;


Parfois un souvenir cuisant :


Une paternité ou un truc mordant !






Répondre
R


 


Bonjour Glorfindel !


 


Pour ton image :


 


Passer de la méthode Ogino


aux capotes,


ce n’est pas simple mon pote


… surtout quand on est souriceau


 


Et pis c’est tout !


 


Rotpier