Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Le blog-notes poétique et autre de Rotpier

Hector ou : La mythologie gréco-romaine revisitée et expliquée par … Rotpier !

11 Juillet 2011 , Rédigé par Rotpier Publié dans #La mythologie selon Rotpier

 

La mythologie gréco-romaine revisitée et expliquée par … Rotpier !


Notons, comme disait Amélie,
que la Créte se trouve en bas et non en haut !
J'ai relevé cela: cocorico !
Préambule important dont tout lecteur nouveau doit bien s’imprégner pour appréhender correctement la suite.
1) La mythologie gréco-romaine n’a rien à voir avec des salades débitées par Juliette : je l’affirme !
2) Je vous fiche mon billet (d’ailleurs, il y en aura plusieurs et j’espère que vous n’allez pas vous en liasser !) qu’après m’avoir lu, vous serez bien plus à l’aise dans les soirées où vous aborderez les fabuleuses facettes de cette épique époque avec vos amis !
3) Les explications que je donne ici sont de sources sûres : mon lointain ancêtre étant Achille. Achille était un bel héros (Deravel était son père) et les filles, très amoureuses de lui, lui demandaient toujours : « t’as long Achille ? » et lui, répondait immanquablement en se grattant le pied : « vérifie toi-même ! »
4) Les dieux, demi-dieux et autres personnages étaient les mêmes chez les grec et les romains, mais ils s’appelaient différemment. Prenons pour exemple la déesse de l’amour et de la fécondité : elle s’appelait « Aphrodite » chez les grecs et « Vénus » chez les romains.
Ceci étant exposé, vous allez pouvoir suivre pas à pas la véritable histoire de ces temps fabuleux !
Vous pouvez retrouver chaque lundi, depuis le 17 août, un billet sur le sujet !

Aujourd’hui :
Image du net: Le combat entre Hector et Achille
Hector
Fils de Priam et d'Hécube (et des sphères aussi vu qu’elle en avait de belles ), Hector (Tillard était son second prénom) est plus jeune que Pâris, c'est pourtant lui qui avait autorité sur les sixTroyens et qui se permet d'adresser des reproches sans peur, comme Bayard, à Pâris sur son comportement durant la guerre ( pour collaboration avec la Gestapo et les gays-tapettes )
Amis ou ennemis, tous reconnaissaient en lui le défenseur principal de Troie (c’était son dada !) C'est non seulement un citoyen idéal mais aussi un époux attentionné pour Andromaque (Arron, était son nom de jeune fille) et un père attentif pour leur fils Astyanax et leur fille Toutentampax surnomée Nana et qui sentait le gorgonzola.

Jusqu'à la dixième année du siège de Troie, il évita soigneusement les combats en rase campagne dans lesquels Achille (T’as long ?C’est ce que les filles lui demandaient toujours ) se trouvait parmi les combattants. Protégé par Arès ( Arès Arès ne me touche pas ! comme disait Carli et pas Carla ! ) jusqu'à ce que ce dernier soit blessé par une flèche de Diomède, il tua un grand nombre de Grecs ( dont Zorba et Georges Moustaki qu’il avait pris pour un pâtre grec avec sa tête de métèque ! )
Puis ayant fait ses adieux à sa famille, il provoqua tous les héros grecs en compagnie de son frère Pâris, de Jacques Chirac et de Bertrand Delanoë en tant qu’ancien et actuel maire, ainsi qu’Edmond, le syndicaliste patenté,mais presque, de Troie. C'est ici que se place le terrible combat contre Ajax (d’Amterdam ) qui dura une journée entière et qui fut arbitré par le grand Jacques et tout un tas de morues qui avaient la frite et qui pissaient comme je pleure sur les femmes infidèles qui cassent trop du coté de Cuba et de La Havane… sans vanne ! )
A la nuit tombée les deux adversaires valeureux échangèrent des présents: Ajax donna son baudrier (ne gardant que le moche pour lui) et Hector son épée (qui lui avait été offerte par Dame Oclesse à Damas)
Au cours de l'attaque des vaisseaux grecs, Hector protégé par Apollon ( il avait peur, à juste raison, qu’ils ne le prennent par derrière ! ) sema le désordre dans rangs grecs. Il faudra l'intervention à plusieurs reprises des dieux pour sauver des héros comme Nestor, Burma, Mallet ou Diomède.
Mais il tua Patrocle (mais presque) revêtu de l'armure d'Achille. Alors, à cette nouvelle, Achille courut venger son ami et les six Troyens furent repoussés ( d’où l’expression « Aux armes six Troyens » plagiée dans la Marseille par Rouget de Lisle : il n’était pas toujours frais le Rouget, loin de là ! )
Hector resta seul en dehors de la ville malgré les exhortations de ses parents. Trois fois les deux adversaires tournèrent autour de la ville. Athéna sous les traits de Déiphobe puis de Claustrophobe, demanda à Hector d'engager le combat en lui promettant son aide. Mais elles disparurent dès qu'Hector fit front. Ce qui prouve que l’on ne peut pas se fier aux gonzesses, qu’elles soient simples citroyennes ou bien Déesses bien carrossées et avec tout ce qu’il faut sous le capot !
Zeus avait pesé le Destin, aidé par Giscard, des deux combattants: Hector devait mourir et même Apollon devait cesser son aide. Hector tomba alors sous les coups en prédisant à Achille sa mort prochaine (qui se marra, encordé par Charlotte dans sa baignoire, jusqu’à ce qu’il reçut une flèche à hauts talons tirée par Brigitte Bardot ou Brigitte Lahaie, on ne sait plus très bien tant elles tiraient sans arrêt, ces forcenées du bigoudi qui ne rêvent que de DSK !)
Son cadavre fut attaché à un char Leclerc par les pieds et traîné trois fois autour des murailles de Troie ( ce qui fit neuf, parce que trois fois Troie font neuf, sauf preuve par neuf du contraire ! ) puis il fut abandonné aux chiens, aux oiseaux et aux policiers de Claude Guéant.
Priam (pour nous pauvres pêcheurs) vint auprès d'Achille et le supplia de lui restituer les restes de son malheureux fils afin de lui procurer une sépulture décente aux enfers. Achille refusa tout d'abord mais les dieux en furent émus et Zeus agacé, enverra Iris, qui avait de beaux yeux tu sais, ordonner à Achille de rendre la dépouille d'Hector qui exigera tout de même une rançon et des places pour le spectacle du grand Georges Brassens qui a toujours célébré la femme d’Hector !

Voilà ce que vous devez retenir d’Hector, selon moi, pour ne pas passer pour des débiles profonds en vacances dans un Club Med en Grèce ou ailleurs !
A la semaine prochaine pour la suite ... si vous le voulez bien !

Rotpier ........ à qui il ne reste qu'un tout petit rien de jeunesse comme disait Lucien ! 
 
 
Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article
M


Quelle culture musicale, et autre !!!


Tu as même ressorti Patricia des oubliettes de l'histoire (pas de celles de Troie, d'où elle n'aurait jamais pu s'enfuir) !


Si je n'arrive pas à retenir complètement la vie d'Hector, ce n'est pas trop grave, je ne vais pas au Club Trigano, bien qu'il y ait dans ces lieux les tridents des dieux !


Bon après-midi !



Répondre
R


 



Bonsoir Midolu !



 



Il faut toujours se cultiver et si



c’est en se marrant : c’est encore mieux !



… Pour peu que mes délires apportent



un peu de culture !!!



 



Bonne soirée !



 



Rotpier



 



http://rotpier.over-blog.com