Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Le blog-notes poétique et autre de Rotpier

La nymphe Tyro : La mythologie gréco-romaine revisitée et expliquée par … Rotpier !

9 Mai 2011 , Rédigé par Rotpier Publié dans #La mythologie selon Rotpier

 

La mythologie gréco-romaine revisitée et expliquée par … Rotpier !

 

 



Notons, comme disait Amélie,

que la Créte se trouve en bas et non en haut !

J'ai relevé cela: cocorico !

 

Préambule important dont tout lecteur nouveau doit bien s’imprégner pour appréhender correctement la suite.

 

1) La mythologie gréco-romaine n’a rien à voir avec des salades débitées par Juliette : je l’affirme !

2) Je vous fiche mon billet (d’ailleurs, il y en aura plusieurs et j’espère que vous n’allez pas vous en liasser !) qu’après m’avoir lu, vous serez bien plus à l’aise dans les soirées où vous aborderez les fabuleuses facettes de cette épique époque avec vos amis !

3) Les explications que je donne ici sont de sources sûres : mon lointain ancêtre étant Achille. Achille était un bel héros (Deravel était son père) et les filles, très amoureuses de lui, lui demandaient toujours : « t’as long Achille ? » et lui, répondait immanquablement en se grattant le pied : « vérifie toi-même ! »

 

4) Les dieux, demi-dieux et autres personnages étaient les mêmes chez les grec et les romains, mais ils s’appelaient différemment. Prenons pour exemple la déesse de l’amour et de la fécondité : elle s’appelait « Aphrodite » chez les grecs et« Vénus »chez les romains.

 

Ceci étant exposé, vous allez pouvoir suivre pas à pas la véritable histoire de ces temps fabuleux !

 

 

Vous pouvez retrouver chaque lundi, depuis le 17 août 2009, un billet sur le sujet !

 


Si la mythologie est votre talon d’Achille en société, n’hésitez pas :suivez mes cours et vous deviendrez aussi brillant que le roi Midas qui changeait tout ce qu’il touchait en or et se grattait souvent les choses !

 


Aujourd’hui :

 

 

Image du net

 

 

 

Tyro

 

Tyro (flanc : elle était un peu faignante) était une nymphe, fille  de Salmonée, qui n’avait pas de salmonelles (fils d'Eole et d'Anarétè préfectoral) et d’Alcidicé

 

Elle tomba amoureuse du dieu-fleuve Enipée Biencomilfaut qui, suivant Homère, était le plus beau de tous les fleuves qui arrosent les campagnes; elle aimait se promener sur les rives charmantes de son fleuve chéri en chantant des romances populaires dont « La petite Huguette ».

 

Poséidon ton cul sur l’étagère la vit et en devint amoureux. 
Un jour qu'elle était à l'embouchure de l'Enipée, il prit la forme du dieu-fleuve, et profitant de la méprise de la belle nymphe, il gonfla les eaux en forme de montagne, et les recouvrant comme une voûte, elles environnèrent et couvrirent les deux amants. Le dieu inspira à Tyro un doux sommeil, et lui annonça à son réveil qu'elle mettrait au monde deux beaux enfants ( il l’avait donc bien b…… pendant qu’elle roupillait, le cochon !). Elle accoucha effectivement de deux jumeaux: Nélée (Fant qui avait une grande trompe) et de Pélias (Debillets) qu'elle exposa.

 

Il existe différentes légendes sur l'enfance des deux jumeaux. On raconte qu'ils auraient été trouvés par un gardien de chevaux travaillant pour le compte de Florence Woerth et Pélias aurait reçu un coup de sabot au visage du coté de l’hippodrome de Chantilly. Dans une autre légende ils auraient été recueillis par un chevrier travaillant pour Ségolène Royal en fabriquant du Chabichou du Poitou, qui les éleva et leur donna un petit sac de cuir et des préservatifs en latex grâce auquel ils furent reconnus par Tyro quelques années plus tard.

 

A la mort d'Alcidicé, Salmonée se remaria avec Sidéro qui était proprement sidérant et qui maltraita la pauvre Tyro. Salmonée avait voulu imiter le tonnerre de Zeus. Il avait fait construire une route pavée de bronze sur laquelle il lançait à toute allure son char Leclerc aux roues de fer; de plus pour imiter les éclairs il jetait à droite et à gauche des torches enflammées. Zeus, excédé par l'arrogance de Salmonée, le foudroya réellement et Tyro fut confiée à son oncle Créthée fondateur de la cité d'Iolcos, qu'elle épousa et dont elle eut trois enfants, Amythaon (qui ne travaillait d’ailleurs qu'à mi-temps) Aeson et Phérès.

 

Ayant retrouvé les enfants qu'elle avait exposés, Nélée et Pélias furent élevés à la cour de Créthée qui les adopta. Quand ils furent plus âgés ils décidèrent de venger leur mère et dans le sanctuaire d'Héra, Pélias et Nélée tuèrent Sidéro ce qui sidéra Héra et leur valut une animosité certaine de la part de la reine du ciel qui leur fit payer plus tard ce sacrilège. 
A la mort du roi, les deux jumeaux et leurs demi-frères se querellent au sujet de la succession du roi.

 

 

 

Et pis c’est tout pour aujourd’hui !

 

 

 

A la semaine prochaine pour la suite ... si vous le voulez bien … et les dieux aussi !

 

 Rotpier ........ à qui il ne reste qu'un tout petit rien de jeunesse comme disait Lucien !

 

 

Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article
G
<br /> <br /> Et bien !!! Ca alors !!! Encore les Twins ?... On n'en saur (!) pas .... <br /> <br /> <br /> Sur le Q que je suis ... le mien !!!<br /> <br /> <br /> <br />
Répondre
R
<br /> <br />  <br /> <br /> <br /> <br /> Bonsoir Glorfindel !<br /> <br /> <br /> <br />  <br /> <br /> <br /> <br /> « On n'en saur pas »<br /> <br /> <br /> <br />  <br /> <br /> <br /> <br /> Comme disait le hareng ?<br /> <br /> <br /> <br />  <br /> <br /> <br /> <br /> Bon, je sors aussi … si !<br /> <br /> <br /> <br />  <br /> <br /> <br /> <br /> Le Rotpier !<br /> <br /> <br /> <br />  <br /> <br /> <br /> http://rotpier.over-blog.com<br /> <br /> <br />  <br /> <br /> <br /> <br />