Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Le blog-notes poétique et autre de Rotpier

Epargne envolée: la fable du jour " Le vieil écureuil, le jeune écureuil et les malheureuses fourmis " de ... Pierre

20 Août 2009 , Rédigé par Rotpier



 
Petite piqûre de rappel !
 
 
 
Bon, d'accord, j'ai déjà abordé le sujet ! Mais là, j'ai un peu dévié pour la moralité !
 
 Question posée:  Rotpier va-t-il ou pas vous ... casser les noisettes ?
   
Pierre
 
Ecureuil de la caisse d'épargne3         Ecureuil de la caisse d'épargne
Fourmi-dindon
 
Images du net bidouillées par le Rotpier !
 
 

  Fable

 

 

Le vieil écureuil, le jeune écureuil

et les malheureuses fourmis,

 

Un très vieil écureuil à la queue retombante

avait dû renoncer au travail qu’il aimait.

Un travail très prenant, une tâche absorbante :

mettre en sécurité les biens qu’on lui confiait.

 

C’était il y a fort longtemps …

 

Ses voisines fourmis ayant vu tout le zèle

qu’il mettait à garder ses provisions d’hiver,

voulurent devenir fidèle clientèle

de ce sage animal au tout roux pull-over.

 

Flatté par la confiance, il s’écria : « Mazette !

Je me montrerais digne et même je l’écris :

je m’engage envers vous et pour quelques noisettes,

vos provisions seront toujours bien  à l’abri ! »

 

Bien des années passèrent

et tout alla très bien,

les ennuis commencèrent

quand il passa la main !

 

Devenu bien trop vieux pour assumer sa tâche,

il fut contraint un jour à prendre successeur,

un jeune congénère à la queue en panache,

ne tenant pas en place : un vrai vibromasseur !

 

Négligeant tout conseil, ignorant la sagesse,

le jeune freluquet en voyant le magot,

s’empressa de se dire : «  voilà qui m’intéresse,

je vais me les remplir et j’y vais tout de go !

 

Je vais prêter ces fonds et par ici l’oseille !

Le vieux était prudent mais il a gagné peu,

je vais au moins tripler et ce sera merveille,

les très bêtes fourmis n’ y verront que du feu ! »

 

Engageant sur le champ, en un pari stupide,

en grande quantité les réserves en stock,

vite il se retrouva avec le grenier vide,

pour les pauvres fourmis, ce fut vraiment le choc !

 

La faute étant très lourde, il fut mis à la porte !

On nomma vite fait un tout nouveau gardien,

avec comme objectif : « Surtout ce qui importe

c’est que les provisions restent bien sous nos mains ! »

 

C’est une vérité

qui s’applique aux ménages

et la moralité

vient au bas de la page !

 

                   Moralité :

 

Quand on est jeune avec la queue tout en panache,

on gamberge moins bien qu’une vieille ganache !

 

Donc …

Que l’on soit demoiselle, humaine ou écureuil,

il faut en tenir compte au tout premier clin d’œil !

Il faut savoir choisir - c’est un vrai casse-tête ! -

entre le beau panache ou les sûres*  noisettes !

 

Pourtant … pourtant ! Philosophie oblige :

 

Mais je suis bien conscient que les belles jeunesses

vont me dire aussi sec : « Occup’ toi de tes fesses ! »

Philosophe je sais qu’elles ont bien raison :

mieux vaut ne jamais ouïr ** les conseils d’un vieux con !

 

                                            Pierre Du puis

 

*  Là, l’accent circonflexe fait toute la différence !

**  Ici, il faut bien prononcer !

 



Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article

Angelique-27 20/08/2009 20:24

Quelle jolie fable ..... quelle vérité ...... avec des mots si bien choisis.La fin m'a bien fait sourire .... merci pour tes écrits que j'apprécie ......Je reviendrai, à bientôt ...

Rotpier 21/08/2009 13:37


Bonjour Angélique !

 Joli compliment que ............  j'apprécie aussi !

Tu reviens quand tu veux: c'est un plaisir pour moi !

Bonne journée,

Pierre