Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Le blog-notes poétique et autre de Rotpier

Francis Cabrel: "Les murs de poussière" ... Les chansons ou les musiques que j’aime … de Rotpier

4 Mars 2016 , Rédigé par Rotpier Publié dans #les chansons et les musiques que j'aime

 

Une fois par semaine,
je vous propose de partager les chansons
et les artistes que j’aime !
Clip vidéo et paroles
 
Cette fois-ci :
 

« Francis Cabrel »

 

«  Les murs de poussières »

 

Une de ses premières …

 

 

Les murs de poussière

 Il rêvait d'une ville étrangère 
Une ville de filles et de jeux
Il voulait vivre d'autres manières

Dans un autre milieu
Il rêvait sur son chemin de pierres
"Je partirai demain, si je veux
J'ai la force qu'il faut pour le faire
Et j'irai trouver mieux"

Il voulait trouver mieux
Que son lopin de terre
Que son vieil arbre tordu au milieu
Trouver mieux que la douce lumière du soir
Près du feu
Qui réchauffait son père
Et la troupe entière de ses aïeux
Le soleil sur les murs de poussière
Il voulait trouver mieux...

Il a fait tout le tour de la terre
Il a même demandé à Dieu
Il a fait tout l'amour de la terre
Il n'a pas trouvé mieux

Il a croisé les rois de naguère
Tout drapés de diamants et de feu
Mais dans les châteaux des rois de naguère
Il n'a pas trouvé mieux...

Il n'a pas trouvé mieux
Que son lopin de terre
Que son vieil arbre tordu au milieu
Trouver mieux que la douce lumière du soir
Près du feu
Qui réchauffait son père
Et la troupe entière de ses aïeux
Le soleil sur les murs de poussière
Il n'a pas trouvé mieux...

Il a dit "Je retourne en arrière
Je n'ai pas trouvé ce que je veux"
Il a dit "Je retourne en arrière"
Il s'est brûlé les yeux

Il s'est brûlé les yeux
Sur son lopin de terre
Sur son vieil arbre tordu au milieu
Aux reflets de la douce lumière du soir
Près du feu
Qui réchauffait son père
Et la troupe entière de ses aïeux
Au soleil sur les murs de poussière
Il s'est brûlé les yeux (x3)

  

 

Bon partage !

 

Rotpier

Lire la suite

Les hululucubrations des chouettes Chouettes du Rotpier : un poil d'humour à plumes !

2 Mars 2016 , Rédigé par Rotpier Publié dans #Humour, #Pensées, #Les chouettes Chouettes du Rotpier

 

Certains ont leurs Zozios, le Rotpier a ses chouettes Chouettes !

Elles sont féminines ou masculines  et assez BCBG… quoique !

Il leur arrive fréquemment de se voler dans les plumes sans ménagement ! 

 Elles sont, selon les circonstances, sentencieuses, drôles, percutantes, graves, irrévérencieuses, taclantes et même parfois … grivoises, mais toujours en utilisant un vocabulaire respectueux… enfin presque !

 Le Rotpier

 

Les hululucubrations abracadabrantesques

des chouettes Chouettes du Rotpier

.

Les chouettes Chouettes 75

xxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxx

Les chouettes Chouettes 76

xxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxx

Les chouettes Chouettes 77

xxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxx

Les chouettes Chouettes 79

xxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxx

Les chouettes Chouettes 80

xxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxx

Les chouettes Chouettes 81

Signature Rotpier

.

... Je vous chouette une bonne distraction !  

 

 

Lire la suite

"Le déjeuner des canotiers" ... un poème de ... Pierre

1 Mars 2016 , Rédigé par Rotpier Publié dans #Poésie

.

Il y a longtemps que je ne m'étais pas prêté à cet exercice alors je m'y colle sous la forme d'un préambule et de deux sonnets.

Je vous brosse le tableau, la scène se passe en 1881 ...

Le déjeuner des canotiers

Image du net

       Préambule :

Je vous emmène faire un tour

quelque part sur les bords de Seine

où la joie de vivre et l’amour

composaient d’improbable scènes.

 

Les notables et les bourgeois

s’encanaillaient avec délice,

avec des demi-sel matois,

des cocottes et des actrices.

 

Avec seulement leurs chapeaux

les canotiers avaient la cote,

les femmes tombaient aussitôt

avant même qu’ils ne canotent !

 

Renoir du bout de son pinceau

a su saisir les attitudes

et les regards des commensaux :

fruit d’une grande promptitude.

 

xxxxxxxxxxx

 

 

Le déjeuner des canotiers, impressions ressenties,

 

Insouciance et légèreté

Voila l’impression qui domine,

Elles se lisent sur les mines :

Qu’il fait bon en ce jour d’été !

 

Conversations au débotté

Et les visages s’illuminent

Les yeux brillants qui s’accoquinent

Débordent de frivolité.

 

Derrière les bambous la Seine

Coule ignorante de la scène,

Sa berge sera promenoir

 

Et témoin de joutes galantes

Dès que la nuit affriolante

Aura mis son grand éteignoir.

 

xxxxxxxxxxx

 

Le petit monde du tableau,

 

Au premier plan Renoir a mis

La femme au chien et Caillebotte,

Le peintre était un grand ami,

La femme était une jeunotte.

 

Mais elle lui avait promis

De dire oui sans fausse note

Et elle lui avait permis

Que dans le noir il la bécote !

 

La scène se passe à Chatou

Au restaurant de la Fournaise,

Tout le monde s’y trouve à l’aise :

 

Tous se connaissent peu ou prou !

Certains sont des grandes pointures

Dans le milieu de la peinture.

 

                                      Pierre Dupuis

Pour plus d'information :

 https://fr.wikipedia.org/wiki/Le_D%C3%A9jeuner_des_canotiers

Lire la suite
<< < 1 2 3