Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Le blog-notes poétique et autre de Rotpier

Rébus : réponse au petit rébus dominical de ... Rotpier !

7 Décembre 2015 , Rédigé par Rotpier Publié dans #Rébus, #Humour

 

 

Réponse pour le rébus :

Je viens de la mettre sur le billet … « rébus » !

Bravo à ceux qui avaient trouvé !

 

Et pis c’est tout !          

Réponse pour le rébus :

Je viens de la mettre sur le billet … « rébus » !

Bravo à ceux qui avaient trouvé !

 

Et pis c’est tout !          

Lire la suite

Rébus : Le petit arrêt rébus dominical de … Rotpier !

6 Décembre 2015 , Rédigé par Rotpier Publié dans #Rébus, #Humour

 

.

Et si l’on faisait un petit arrêt rébus ?

Juste comme ça, pour se dégourdir

un peu les neurones !

 

 rebus 366 (1)rebus 366 (2)rebus 366 (3)rebus 366 (4)

Petite aide au rébus

(les champions s'en passeront !) :

 
C'est un rébus très long, c'est du Rotpier pur jus, mais vous avez, pour le déchiffrer,  jusqu'à l'apéro ... avec un petit glaçon bien sûr !
 

1ère ligne, dernière image : quand il a fini de téter, le bébé fait son " - - - " .. comme le Rotpier !

2ème ligne, 4ème image : ce n'est pas Serge ! Le serpent fait toujours "s" ou "se" selon son humeur ! Les autres aussi: ils sont comme ça !

3ème ligne, 1ère image: l'assassin " - -  - " au présent ! ( les autres aussi: ce sont des sauvages ! )

4ème ligne, 1ère image: raccourci du nom de l'engin !  Dernière image : petite, la bête est lente ! ( l'autre aussi ! )

6ème ligne, 2ème  image :  je suis certain que cela l'est pour vous mes enfants !

7ème ligne, 2ème image : morceau de cochon ! ... comme l'évêque ! 4ème image :son nez s'allonge quand il  " - - - - " !

9ème ligne, 1ère image : en direct: "ti" ... parfaitement mes titis, j'espère que vous n'êtes pas, en gros, minés !

 10ème ligne, 4ème image : il parait qu'elles sont souvent bonnes ! Dernière image : il ne faut pas prendre le fils !

12ème ligne, dernière image :  il y en a deux diamétralement opposés !

13ème ligne, 1ère image : " - - - " César qu'il dit le centurion !

 14ème ligne, 3ème image : le cri du mouton !

17ème ligne, 1ère image: 4 " - - - - -  "  de 2 personnes ! 

18ème ligne, 2ème image : en direct parce que le rébus est long, le cri du bébé: " ouin " !

C'est ma contribution à la COP 21 ! Il faut quand même que chacun apporte quelque chose ... non ?    Ai-je été clair et transparent ? Bon courage et n'allez pas trop fumer du cerveau, c'est mauvais pour la planète !

Épicétou !

 

Réponse :

Si le produit de la masturbation intellectuelle pouvait se congeler on pourrait largement reconstituer les épaisseurs perdues des glaces des pôles avec quand même un bémol : des risques de transparence moindre !

 Nota : C’était ma contribution à la COP 21 !

 

Qu'il dit l'animal !

Lire la suite

Chimène Badi : " Je viens du sud," ... Les chansons ou les musiques que j’aime … de Rotpier

5 Décembre 2015 , Rédigé par Rotpier Publié dans #les chansons et les musiques que j'aime

 

 

Une fois par semaine,
je vous propose de partager les chansons
et les artistes que j’aime !
Clip vidéo et paroles
 
Cette fois-ci :
 

« Chimène Badi »

 

«  Je viens du sud »

 

Pas moi, mais j’adore quand même !

 

Je viens du sud,

 

J'ai dans le cœur, quelque part, 
De la mélancolie, 
Mélange de sang barbare

Et de vin d' Italie,
Un mariage à la campagne
Tiré par deux chevaux,
Un sentier dans la montagne
Pour aller puiser l'eau.
J'ai au fond de ma mémoire
Des lumières d'autrefois
Qu'une très vieille femme en noir
Illuminait pour moi,
Une maison toute en pierres
Que la mer a rongée
Au-dessus d'un cimetière
Où les croix sont penchées.

Je viens du sud
Et par tous les chemins,
J'y reviens...

J'ai dans la voix, certains soirs,
Quelque chose qui crie,
Mélange d'un chant barbare
Et d'un ciel d' Italie,
Des colères monumentales
Que les vents m'ont soufflées,
Des discours interminables
Après le déjeuner.

Je viens du sud
Et par tous les chemins,
J'y reviens...

J'ai quelque part dans le c
œur
De la mélancolie,
L'envie de remettre à l'heure
Les horloges de ma vie,
Un sentier dans la montagne
Quand j'aurai besoin d'eau,
Un jardin dans la campagne
Pour mes jours de repos,
Une maison toute en pierres
Que la mer a rongée
Au-dessus d'un cimetière
Où mon père est couché.

Je viens du sud
Et par tous les chemins,
J'y reviens...
Et par tous les chemins,
J'y reviens...

 

Bon partage !

 

Rotpier

Une fois par semaine,
je vous propose de partager les chansons
et les artistes que j’aime !
Clip vidéo et paroles
 
Cette fois-ci :
 

« Chimène Badi »

 

«  Je viens du sud »

 

Pas moi, mais j’adore quand même !

 
[embed]https://www.youtube.com/watch?v=-kDSn9-1GDw[/embed]
 

Je viens du sud,

 

J'ai dans le cœur, quelque part, 
De la mélancolie, 
Mélange de sang barbare

Et de vin d' Italie,
Un mariage à la campagne
Tiré par deux chevaux,
Un sentier dans la montagne
Pour aller puiser l'eau.
J'ai au fond de ma mémoire
Des lumières d'autrefois
Qu'une très vieille femme en noir
Illuminait pour moi,
Une maison toute en pierres
Que la mer a rongée
Au-dessus d'un cimetière
Où les croix sont penchées.

Je viens du sud
Et par tous les chemins,
J'y reviens...

J'ai dans la voix, certains soirs,
Quelque chose qui crie,
Mélange d'un chant barbare
Et d'un ciel d' Italie,
Des colères monumentales
Que les vents m'ont soufflées,
Des discours interminables
Après le déjeuner.

Je viens du sud
Et par tous les chemins,
J'y reviens...

J'ai quelque part dans le c
œur
De la mélancolie,
L'envie de remettre à l'heure
Les horloges de ma vie,
Un sentier dans la montagne
Quand j'aurai besoin d'eau,
Un jardin dans la campagne
Pour mes jours de repos,
Une maison toute en pierres
Que la mer a rongée
Au-dessus d'un cimetière
Où mon père est couché.

Je viens du sud
Et par tous les chemins,
J'y reviens...
Et par tous les chemins,
J'y reviens...

 

Bon partage !

 

Rotpier

Lire la suite

Le poème acrostiche du jour : " Amour fou " de ... Pierre

3 Décembre 2015 , Rédigé par Rotpier Publié dans #Poésie

 

 

C'est un très ancien poème-acrostiche !

Amour et acrostiche ... un duo gagnant ?

 

Amour fou poème

 

Déjà publié  mais jamais usé !

 

 

C'est un très ancien poème-acrostiche !

Amour et acrostiche ... un duo gagnant ?

 

Amour fou poème

 

Déjà publié  mais jamais usé !

 

 

Lire la suite

Le poème du jour tout chaud tout frais : " Le borné, " de ... Pierre ! ( Pas Pierre le borné SVP ! )

1 Décembre 2015 , Rédigé par Rotpier Publié dans #Poésie, #Pensées

 

 

Borne ou borné

Image du net

Il est des gens dont la tête est plus dure
que cette pierre de bornage
et dont les idées sont plus floues que cette image ! 

 

Le borné,

 

Toujours certain d’avoir raison,

Toujours pétri de certitudes

Et ce sur une foultitude

De sujets de tout horizon.

 

Il ne remet pas en question

Des vérités en désuétude,

Il se raidit et il élude

Les demandes d’explication.

 

La relativité existe,

Il n’y a rien de fantaisiste

À affirmer et c’est certain

 

Que sous toutes les latitudes

Les campés sur leurs certitudes

Sont frappés du sceau des crétins !

 

             Péroraison :

Ceci est une théorie,

Un essai de démonstration

Et si c’est une connerie

Je remettrais tout en question !

 

Je ne voudrais pas qu’on me taxe

Ni de génie ni de crétin,

D’ailleurs très souvent ma syntaxe

Passe bien près de l’incertain !

 

Si l’on me traite d’imbécile,

Je dis : « Rien n’est définitif ! »

Tous les jugements sont fragiles :

Dans la vie tout est relatif !

 

Il y a quand même une entorse

à ce « Rien n’est définitif » :

c’est l’instant où bombant le torse

la Parque nous prend par les tifs !

 

                                      

                               Pierre Dupuis

 

 

Einstein

Image du net, cette fois-ci très nette

mais ... tout est relatif, même la longueur des cheveux ! 

... De la langue aussi !

 

Borne ou borné

Image du net

Il est des gens dont la tête est plus dure
que cette pierre de bornage
et dont les idées sont plus floues que cette image ! 

 

Le borné,

 

Toujours certain d’avoir raison,

Toujours pétri de certitudes

Et ce sur une foultitude

De sujets de tout horizon.

 

Il ne remet pas en question

Des vérités en désuétude,

Il se raidit et il élude

Les demandes d’explication.

 

La relativité existe,

Il n’y a rien de fantaisiste

À affirmer et c’est certain

 

Que sous toutes les latitudes

Les campés sur leurs certitudes

Sont frappés du sceau des crétins !

 

             Péroraison :

Ceci est une théorie,

Un essai de démonstration

Et si c’est une connerie

Je remettrais tout en question !

 

Je ne voudrais pas qu’on me taxe

Ni de génie ni de crétin,

D’ailleurs très souvent ma syntaxe

Passe bien près de l’incertain !

 

Si l’on me traite d’imbécile,

Je dis : « Rien n’est définitif ! »

Tous les jugements sont fragiles :

Dans la vie tout est relatif !

 

Il y a quand même une entorse

à ce « Rien n’est définitif » :

c’est l’instant où bombant le torse

la Parque nous prend par les tifs !

 

                                      

                               Pierre Dupuis

 

 

Einstein

Image du net, cette fois-ci très nette

mais ... tout est relatif, même la longueur des cheveux ! 

... De la langue aussi !

 

Lire la suite
<< < 1 2 3