Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Le blog-notes poétique et autre de Rotpier

Le poème du jour : "Défaillance," de ... Pierre

16 Avril 2015 , Rédigé par Rotpier Publié dans #Poésie

 

Un poème ancien, écrit en 2007 ...  je crois … à moins que ma mémoire ne défaille … 

 

Sur une très jolie photo de Jean-François Simon, un poème que j'aime tout particulièrement...

  

 Image pour Défaillance

  

Défaillance,

 

Il bruine dans mon cœur

comme il pleut sur la faille ;

pourquoi cette rancœur

qui fait qu’un cœur défaille.

 

Hier encore ici,

mais revers de médaille,

plus personne aujourd’hui

et mon cœur qui déraille.

 

Dans les yeux ce crachin

augmentant la grisaille

et le bout du chemin

et l’ultime broussaille.

 

La chute sans rappel

parallèle à l’entaille,

les rochers en scalpel

et mon cœur en tenailles.

 

Pour vivre maintenant

je ne suis plus de taille,

je plane en attendant

 d’être au pied de la faille.

 

                                               Pierre Dupuis

 

 

Lire la suite

Le poème du jour : "L’ergoteur," de ... Rotpier !

14 Avril 2015 , Rédigé par Rotpier Publié dans #Poésie

 

 

Et ne me cherchez pas de poux sur la tête ... hein !

 

Chevalier ergoteur

Image du net bidouillée par le Rotpier

 

L’ergoteur,

 

Un peu poète et ergoteur,

C’est ce qui me caractérise,

Un tout petit rien me défrise

Et je deviens très pinailleur !

 

Bien des gens le pensent d’ailleurs

Quand je m’arrête en temps de crise

Sur un détail, une bêtise

Et que je joue les emmerdeurs !

 

Je tiens à enfoncer le clou :

Ma plume serait chiffonnée

D’employer « entre chien et loups » 

 

Pour un début de matinée !

Je souffle aux académiciens

D’employer « entre loups et chiens » !

 

               Et je précise :

 

C’est une question de logique,

Juste une histoire de tempo,

Je suis sans peur et sans repos

A cheval sur la rhétorique !

 

Et si cela coupait la chique

A certains coincés du stylo

Et qu’ils me traitent de charlot

Et bien je leur ferais la nique !

.

Ou je leur jetterai mon gant :

Je déteste les arrogants,

Je les affronterai en joute !

 

C’est mon coté théoricien,

Je persiste signe et rajoute :

Au matin entre loups et chiens !

 

 

                                Rotpier

 

Chevalier ergoteur

Image du net bidouillée par le Rotpier

Et ne me cherchez pas de poux sur la tête ... hein !

 

Chevalier ergoteur

Image du net bidouillée par le Rotpier

 

L’ergoteur,

 

Un peu poète et ergoteur,

C’est ce qui me caractérise,

Un tout petit rien me défrise

Et je deviens très pinailleur !

 

Bien des gens le pensent d’ailleurs

Quand je m’arrête en temps de crise

Sur un détail, une bêtise

Et que je joue les emmerdeurs !

 

Je tiens à enfoncer le clou :

Ma plume serait chiffonnée

D’employer « entre chien et loups » 

 

Pour un début de matinée !

Je souffle aux académiciens

D’employer « entre loups et chiens » !

 

               Et je précise :

 

C’est une question de logique,

Juste une histoire de tempo,

Je suis sans peur et sans repos

A cheval sur la rhétorique !

 

Et si cela coupait la chique

A certains coincés du stylo

Et qu’ils me traitent de charlot

Et bien je leur ferais la nique !

.

Ou je leur jetterai mon gant :

Je déteste les arrogants,

Je les affronterai en joute !

 

C’est mon coté théoricien,

Je persiste signe et rajoute :

Au matin entre loups et chiens !

 

 

                                Rotpier

 

Chevalier ergoteur

Image du net bidouillée par le Rotpier

Lire la suite

Rébus : réponse au petit rébus dominical de ... Rotpier !

13 Avril 2015 , Rédigé par Rotpier Publié dans #Rébus

 

 

Réponse pour le rébus :

Je viens de la mettre sur le billet … « rébus » !

Bravo à ceux qui avaient trouvé !

 

Et pis c’est tout !       

Réponse pour le rébus :

Je viens de la mettre sur le billet … « rébus » !

Bravo à ceux qui avaient trouvé !

 

Et pis c’est tout !       

Lire la suite

Le petit rébus dominical de ... Rotpier !

12 Avril 2015 , Rédigé par Rotpier Publié dans #Rébus

 

 

Et si l’on faisait un petit arrêt rébus ?

 

Juste comme ça, pour se dégourdir

 

un peu les neurones !

 

rebus 341 (1)

rebus 341 (2)

rebus 341 (3)

 

 

Petite aide au rébus

(les champions s'en passeront !) :

 

Ce n'est pas un rébus visionnaire mais quand même ... ! ( rien à voir avec J.M. le Pen ... quoique ... si, si ! )
 
1ère ligne, 1ère image : le serpent fait toujours "s" !  ( l'autre aussi ! ) 3ème image : " - - -  " est ce personnage ? Dernière image : la boite faisait comme la vache !
2ème ligne, 1ère image : la vilaine sorcière lance un " - - - - " !  2ème image: c'est le sport qu'il faut retenir !
3ème ligne, 2ème image : la moitié de ce que regarde Titeuf ! 
4ème ligne, 2ème image: la mienne va bien ... et la vôtre ? 
5ème ligne, 1ère image : ce qui sort amplifié du mégaphone ! ( l'autre aussi ! )  2ème image : un organe en coupe ( nous en avons deux ... même les femmes )  (l'autre aussi ! )  3ème image : houla, ça " - - -  "  
6ème ligne, dernière image : " - - - " de sable ou d'autre chose !
9ème ligne, 1ère image: celle-là, ce n'est pas celle du Nord !
10ème ligne, 1ère image: c'est le volume qu'il faut prendre ! 
11ème ligne, 1ère image : c'est la couleur qui compte ! 3ème image : la moitié de la marque de la protection périodique : ça fait partie des règles !

 

Et pis c'est tout !
 ... Allez, je vous fais un petit clin d’œil !

 

 Réponse :

Ce qui me sortirait par les yeux ce serait de voir un pupille de l’état ne pas avoir un regard de reconnaissance envers la nation !

 

C’était bien vu … non ?

 Quant à l’évocation de J.M. le Pen :

Biographie

Origines, études et vie privée

Jean-Marie Le Pen est le fils de Jean Le Pen (1901-1942), patron pêcheur, président de l'association des anciens combattants et conseiller municipal de La Trinité-sur-Mer, et d'Anne-Marie Hervé (1904-1965), couturière et fille de paysans originaires de Locmariaquer et du Bono. Ses parents le surnomment « Jeanjean ». Sa famille est essentiellement originaire du département du Morbihan ; un de ses aïeux y fut le chef chouan de la paroisse d'Auray, un autre conventionnel. Jean-Marie Le Pen devient pupille de la nation par jugement du tribunal civil deLorient du 23 décembre 1942, son père ayant trouvé la mort à bord du chalutier La Persévérance dont il était le patron, quand le bateau de pêche qui péchait la sole en pleine nuit a sauté sur une mine remontée dans son chalut le 22 août 19421 (son nom figure d'ailleurs sur le monument aux morts de La Trinité-sur-Mer).

 

Source :        http://fr.wikipedia.org/wiki/Jean-Marie_Le_Pen

Qu'il dit l'animal !

Et si l’on faisait un petit arrêt rébus ?

 

Juste comme ça, pour se dégourdir

 

un peu les neurones !

 

rebus 341 (1)

rebus 341 (2)

rebus 341 (3)

 

 

Petite aide au rébus

(les champions s'en passeront !) :

 

Ce n'est pas un rébus visionnaire mais quand même ... ! ( rien à voir avec J.M. le Pen ... quoique ... si, si ! )
 
1ère ligne, 1ère image : le serpent fait toujours "s" !  ( l'autre aussi ! ) 3ème image : 
" - - -  " est ce personnage ? Dernière image : la boite faisait comme la vache !
2ème ligne, 1ère image : la vilaine sorcière lance un " - - - - " !  2ème image: c'est le sport qu'il faut retenir !
3ème ligne, 2ème image : la moitié de ce que regarde Titeuf ! 
4ème ligne, 2ème image: la mienne va bien ... et la vôtre ? 
5ème ligne, 1ère image : ce qui sort amplifié du mégaphone ! ( l'autre aussi ! )  2ème image : un organe en coupe ( nous en avons deux ... même les femmes )  (l'autre aussi ! )  3ème image : houla, ça " - - -  "  
6ème ligne, dernière image : " - - - " de sable ou d'autre chose !
9ème ligne, 1ère image: celle-là, ce n'est pas celle du Nord !
 7ème ligne, 4ème image : " - - -  " est ce personnage ?
10ème ligne, 1ère image: c'est le volume qu'il faut prendre ! 
11ème ligne, 1ère image : c'est la couleur qui compte ! 3ème image : la moitié de la marque de la protection périodique : ça fait partie des règles !

 

Et pis c'est tout !
 ... Allez, je vous fais un petit clin d’œil !

 

  

 

 

Qu'il dit l'animal !

Lire la suite

Jean Ferrat : « Les nomades » ... Les chansons ou les musiques que j’aime … de Rotpier

11 Avril 2015 , Rédigé par Rotpier Publié dans #les chansons et les musiques que j'aime

 

 

Une fois par semaine,
je vous propose de partager les chansons
et les artistes que j’aime !
Clip vidéo et paroles
 
Cette fois-ci :

« Jean Ferrat »

« Les nomades »

 

Allez, on part sur les routes !

 

 

Les Nomades

 

Ils sont nés près de Barcelone
Ils ont grandi en Australie
Ils se sont aimés à Paris
Mais ils s'en vont encore d'ici
Les Nomades

Ils ont habité la roulotte
Les quatre planches qui cahotent
De Saint-Ouen aux Saintes-Maries
Mais ils s'en vont encore d'ici
Les Nomades

Ni la couronne d'oranger
Ni la cheminée de faux marbre
Ne leur mettent racine au pied
Ils ne sont pas comme les arbres
Les Nomades

Ils vont toujours de ville en plaine
Il n'y a rien qui les retienne
Eux c'est la route qui les mène
En dimanche comme en semaine
Les Nomades

Ils ont eu froid comme personne
Ils ont chanté mieux que nous tous
Mais c'est la route qui les pousse
Avec des fifres à leurs trousses
Les Nomades

Qu'ils soient venus du fond des âges
Tous les gitans, tous les tziganes
Un violon leur a brisé l'âme
Ils en gardent parfois des larmes
Les Nomades

Ni la peur de mourir un jour
Dans quelque ville frontalière
Sans tenir la main d'un amour
Ne les arrête sur la terre
Les Nomades

Et quand on voit sous les platanes
Passer les mulets et les ânes
On a beau être des profanes
On voudrait suivre la caravane
Des Nomades

 

 

Bon partage

 

Rotpier

 

Les Nomades

 

Ils sont nés près de Barcelone
Ils ont grandi en Australie
Ils se sont aimés à Paris
Mais ils s'en vont encore d'ici
Les Nomades

Ils ont habité la roulotte
Les quatre planches qui cahotent
De Saint-Ouen aux Saintes-Maries
Mais ils s'en vont encore d'ici
Les Nomades

Ni la couronne d'oranger
Ni la cheminée de faux marbre
Ne leur mettent racine au pied
Ils ne sont pas comme les arbres
Les Nomades

Ils vont toujours de ville en plaine
Il n'y a rien qui les retienne
Eux c'est la route qui les mène
En dimanche comme en semaine
Les Nomades

Ils ont eu froid comme personne
Ils ont chanté mieux que nous tous
Mais c'est la route qui les pousse
Avec des fifres à leurs trousses
Les Nomades

Qu'ils soient venus du fond des âges
Tous les gitans, tous les tziganes
Un violon leur a brisé l'âme
Ils en gardent parfois des larmes
Les Nomades

Ni la peur de mourir un jour
Dans quelque ville frontalière
Sans tenir la main d'un amour
Ne les arrête sur la terre
Les Nomades

Et quand on voit sous les platanes
Passer les mulets et les ânes
On a beau être des profanes
On voudrait suivre la caravane
Des Nomades

 

 

Bon partage

 

Rotpier

 

Lire la suite

Spécial Cuba ! L’actualité vue par le Rotpier ! ... En bonus, un poème déjanté : "La cubaine bien roulée," de ... Rotpier !

10 Avril 2015 , Rédigé par Rotpier Publié dans #L'actualité vue par le Rotpier

 

L'actualité vue par Rotpier 1ère image de présentation

 

Visite de Barak Obama à Raúl Castro !

 

l'actualité vue par le Rotpier Obama et Raul Castro

 

 

( Petit montage à partir d'images du net !)

Le Rotpier

 

Et pis ... ce n'est pas tout pour aujourd'hui !

 

 

 
 
 
Image du net bidouillée par Rotpier
 
 

 

La cubaine bien roulée,

 

Elle était en nuisette

et en petits chaussons.

Moi, j’étais en disette

d’amour et de suçons !

 

Ma copine Louisette

avait pris sans façon

la poudre d’escampette

avec un franc-maçon !

 

Le vent, joyeux complice,

prenait aussi son pied :

c’était feu d’artifice

… à part les doigts de pieds !

 

Le tulle - Oh ! Quel délice ! -

volant comme papier,

montrait du cou aux cuisses

ses trésors au quartier !

 

Une pareille aubaine

n’étant pas à rater,

j’ai rejoins la sirène

avec vélocité !

 

« Bonjour, je suis cubaine,

viens on va s’éclater,

dans mon lit je t’emmène

et je vais t’épater ! »

 

Cubaine et bien roulée,

la peau couleur tabac,

sachant dans la foulée

s’enflammer par le bas !

 

Technique bien rôdée

- de la maestria ! -

la grande chevauchée,

la grande fantasia !

Et le clou du programme,

le truc qu’on n’oublie pas,

qu’à deux mains on acclame :

le salto sans les bras !

 

Mais le lit rendit l’âme

sous nos furieux ébats

et nous nous retrouvâmes

tous les deux le cul bas !

 

Après cette gamelle,

la fin du numéro :

le mec de la donzelle

arrivant tout de go !

 

« Mais tu n’es pas fidèle !

Là, tu me casses trop :

dégage à tire d’aile

avec ce rigolo !

 

Pour ce pécher de fesses,

implore le pardon

et va donc à confesse

chez l’abée Décochon !

 

Dégage nymphomane !

Prends donc le premier train :

six gares de là à Vannes,

je te voudrais plus loin ! »

 

La cubaine est partie

me laissant sur ma faim,

espérance engloutie

et le moral atteint !

 

Dégoûté des gonzesses,

j’ai viré ma cuti,

me rasant en vitesse

sur conseil d’un ami :

 

 

Pour aller chez les tantes,

rase-toi jusqu’en bas,

met ta veste flottante

et chez les gays, va ras !

 

xxxxxxxx

 

Cette histoire fumante

n’ayant ni haut ni bas,

n’est que la résultante

d’un abus de tabac !

 

Je rigole sous cape

et je reste serein :

des conneries du pape

je suis encore loin !

 

                             Rotpier

 

Image du net

 

Comme pour les cubaines:

à consommer avec modération !!!

 

 

 

 

L'actualité vue par Rotpier 1ère image de présentation

 

Visite de Barak Obama à Raúl Castro !

 

l'actualité vue par le Rotpier Obama et Raul Castro

 

 

( Petit montage à partir d'images du net !)

Le Rotpier

 

Et pis ... ce n'est pas tout pour aujourd'hui !

 

 

 
 
 
Image du net bidouillée par Rotpier
 
 

 

La cubaine bien roulée,

 

Elle était en nuisette

et en petits chaussons.

Moi, j’étais en disette

d’amour et de suçons !

 

Ma copine Louisette

avait pris sans façon

la poudre d’escampette

avec un franc-maçon !

 

Le vent, joyeux complice,

prenait aussi son pied :

c’était feu d’artifice

… à part les doigts de pieds !

 

Le tulle - Oh ! Quel délice ! -

volant comme papier,

montrait du cou aux cuisses

ses trésors au quartier !

 

Une pareille aubaine

n’étant pas à rater,

j’ai rejoins la sirène

avec vélocité !

 

« Bonjour, je suis cubaine,

viens on va s’éclater,

dans mon lit je t’emmène

et je vais t’épater ! »

 

Cubaine et bien roulée,

la peau couleur tabac,

sachant dans la foulée

s’enflammer par le bas !

 

Technique bien rôdée

- de la maestria ! -

la grande chevauchée,

la grande fantasia !

Et le clou du programme,

le truc qu’on n’oublie pas,

qu’à deux mains on acclame :

le salto sans les bras !

 

Mais le lit rendit l’âme

sous nos furieux ébats

et nous nous retrouvâmes

tous les deux le cul bas !

 

Après cette gamelle,

la fin du numéro :

le mec de la donzelle

arrivant tout de go !

 

« Mais tu n’es pas fidèle !

Là, tu me casses trop :

dégage à tire d’aile

avec ce rigolo !

 

Pour ce pécher de fesses,

implore le pardon

et va donc à confesse

chez l’abée Décochon !

 

Dégage nymphomane !

Prends donc le premier train :

six gares de là à Vannes,

je te voudrais plus loin ! »

 

La cubaine est partie

me laissant sur ma faim,

espérance engloutie

et le moral atteint !

 

Dégoûté des gonzesses,

j’ai viré ma cuti,

me rasant en vitesse

sur conseil d’un ami :

 

 

Pour aller chez les tantes,

rase-toi jusqu’en bas,

met ta veste flottante

et chez les gays, va ras !

 

xxxxxxxx

 

Cette histoire fumante

n’ayant ni haut ni bas,

n’est que la résultante

d’un abus de tabac !

 

Je rigole sous cape

et je reste serein :

des conneries du pape

je suis encore loin !

 

                             Rotpier

 

Image du net

 

Comme pour les cubaines:

à consommer avec modération !!!

 

 

 
Lire la suite

Ça chauffe encore plus au FN : la fin de le Pen père ? ... L’actualité vue par le Rotpier !

9 Avril 2015 , Rédigé par Rotpier Publié dans #L'actualité vue par le Rotpier

 

 

L'actualité vue par Rotpier 1ère image de présentation

 

Ça chauffe encore plus au FN : la fin de le Pen père ?

 

l'actualité vue par le Rotpier ça chauffe encore plus au FN

 
 PS : Je suis désolé d'avoir martyrisé "Le moribond" de Jacques Brel  !  

  

Et pis c'est tout pour aujourd'hui !

( Petit montage à partir d'images du net !)

Le Rotpier

 

L'actualité vue par Rotpier 1ère image de présentation

 

Ça chauffe encore plus au FN : la fin de le Pen père ?

l'actualité vue par le Rotpier ça chauffe encore plus au FN
 
 PS : Je suis désolé d'avoir martyrisé "Le moribond de Jacques Brel" !  

  

Et pis c'est tout pour aujourd'hui !

( Petit montage à partir d'images du net !)

Le Rotpier

 

Lire la suite

Cours de géométrie appliquée ... très appliquée : "Géométrie … variable," ... un poème de Pierre

7 Avril 2015 , Rédigé par Rotpier

 

 

Et si après cela vous ne devenez

par champions en géométrie,

c’est à ne rien y comprendre !

  

Géométrie … variable,

 

Je suis resté jusqu’à quinze ans

-  je vous le dis sans tricherie ! -

tout aussi nul qu’un bout de zan

en devoir de géométrie.

 

Et puis un jour chemin faisant,

j’ai découvert la griserie

d’un moyen des plus séduisant

pour éclairer la théorie !

 

Bien maîtriser du bout des doigts

-  une façon mnémotechnique ! -

tous les contours, envers endroit,

d’une certaine Véronique !

 

Pour commencer ( de haut en bas ! ) :

joli minois tout en ovale,

des cils en arcs, des yeux appâts

qui font de l’œil … c’est de la balle !

 

Dans un rayon très approché,

un nez mutin qui dévergonde

et pour finir de m’accrocher :

une bouche aux lèvres bien rondes !

 

En descendant encore un peu,

jolis volumes en demies sphères,

cercle marron juste au milieu :

- ell’ souriait et laissait faire ! -

 

Je m’attardais pour m’assurer

que les courb’ étaient symétriques 

et qu’après avoir mesuré,

les cercles étaient concentriques !

 

A jouer à ce petit jeu

on s’instruit de façon ludique,

on s’aperçoit - c’est fabuleux ! -

que l’on devient très méthodique !

 

Je mis le doigt un peu plus bas

sur un triangl’  bien isocèle,

dont le sommet - oh ! la la la !-

conduisait à des parallèles!

 

Parallèles sur le moment,

mais à géométrie variable :

formant un angle  - houlà maman ! -

s’ouvrant de manière appréciable !

 

Je suis resté approfondir

mon étude sur le système,

allant jusqu’à me dégourdir

en ajoutant mon apothème !

 

Je vous conseille, jeunes gens,

cette méthod’ mnémotechnique,

pas obligé absolument

que ce soit une  « Véronique » !

 

Mais ce prénom est un cadeau

pour ce qui est de la technique :

diminutif égal « Véro »

pour ce qui reste … et bien t’appliques !

  

                               Pierre Dupuis

 

 Cours de géométrie appliquée déjà dispensé

mais il faut toujours se remettre à niveau ! 

Et si après cela vous ne devenez

par champions en géométrie,

c’est à ne rien y comprendre !

  

Géométrie … variable,

 

Je suis resté jusqu’à quinze ans

-  je vous le dis sans tricherie ! -

tout aussi nul qu’un bout de zan

en devoir de géométrie.

 

Et puis un jour chemin faisant,

j’ai découvert la griserie

d’un moyen des plus séduisant

pour éclairer la théorie !

 

Bien maîtriser du bout des doigts

-  une façon mnémotechnique ! -

tous les contours, envers endroit,

d’une certaine Véronique !

 

Pour commencer ( de haut en bas ! ) :

joli minois tout en ovale,

des cils en arcs, des yeux appâts

qui font de l’œil … c’est de la balle !

 

Dans un rayon très approché,

un nez mutin qui dévergonde

et pour finir de m’accrocher :

une bouche aux lèvres bien rondes !

 

En descendant encore un peu,

jolis volumes en demies sphères,

cercle marron juste au milieu :

- ell’ souriait et laissait faire ! -

 

Je m’attardais pour m’assurer

que les courb’ étaient symétriques 

et qu’après avoir mesuré,

les cercles étaient concentriques !

 

A jouer à ce petit jeu

on s’instruit de façon ludique,

on s’aperçoit - c’est fabuleux ! -

que l’on devient très méthodique !

 

Je mis le doigt un peu plus bas

sur un triangl’  bien isocèle,

dont le sommet - oh ! la la la !-

conduisait à des parallèles!

 

Parallèles sur le moment,

mais à géométrie variable :

formant un angle  - houlà maman ! -

s’ouvrant de manière appréciable !

 

Je suis resté approfondir

mon étude sur le système,

allant jusqu’à me dégourdir

en ajoutant mon apothème !

 

Je vous conseille, jeunes gens,

cette méthod’ mnémotechnique,

pas obligé absolument

que ce soit une  « Véronique » !

 

Mais ce prénom est un cadeau

pour ce qui est de la technique :

diminutif égal « Véro »

pour ce qui reste … et bien t’appliques !

  

                               Pierre Dupuis

 

 

Lire la suite

Humour : les petites (ou les grosses !) conneries du jour de Rotpier

6 Avril 2015 , Rédigé par Rotpier Publié dans #Humour

 

Je vous rappelle cette citation :

 La plus perdue de toutes les journées est celle où l'on n'a pas ri.

Chamfort (Maximes et pensées)

 La plus perdue de toutes les journées est celle où l'on n'a pas ri, même en province.

Rotpier (valeur ajoutée à la citation)

Le dicton de présentation :

 Mieux vaut tourner sept fois sa langue dans la bouche de sa voisine avant que de s’exprimer : cela évite d’énoncer des conneries ! N’ayant pas de voisine à portée de langue …………………… !

Statue dans mon jardin !

Si tout n’est pas bon,

ne m’en veuillez pas : je me rôde, hein !

 
 .

Deux petites conneries et un petite énigme pour vous amuser un peu en ce lundi de Pâques !

 

1ère  Connerie :

Ce n'est pas un lundi de Pâques que l'église catholique va pouvoir commencer à endiguer la crise de foi alors que la veille tout le monde s'est goinfré de chocolats !

 

2ème Connerie :

Après ce qui vient de se passer à l'Education Nationale, il ne va plus être facile d'organiser des semaines du goût dans les cantines scolaires !

 

La petite énigme du jour :

 C’est une petite énigme façon eunuque décapité ( … tiens ! ça fait ça de plus à trouver ! ).

J’aspire ( rien à voir avec la semaine du goût bande de malhonnêtes ! ) à ce que cela ne reste pas un voeu pieux !

 

Nota: il faut prendre le nom du groupe !

 

 

Bocaux à rames

 

  

Je vous laisse méditer à défaut de m’éditer !

 

Et pis c’est tout !

 Bonne méditation !

 
Rotpier

 

Réponse :

 Pour ceux qui ont séché sur cette petite énigme sans queue ni tête … d’où : «  façon eunuque décapité ! » (déjà une réponse !)

  • Le groupe, c’est Abba
  • Le dessin représente des bocaux à rames

D’où, mes doudous, :  « A bas Boko Haram ! »

 Et pis c’est tout !

 Assez tordu quand même … non ?

 Le Rotpier

 

 

 

Bocaux à rames

 

  

Je vous laisse méditer à défaut de m’éditer !

 

Et pis c’est tout !

 Bonne méditation !

 
Rotpier
 

 

Bocaux à rames

 

  

Je vous laisse méditer à défaut de m’éditer !

 

Et pis c’est tout !

 Bonne méditation !

 
Rotpier
 
Lire la suite

Rébus : réponse au petit rébus dominical de ... Rotpier !

6 Avril 2015 , Rédigé par Rotpier Publié dans #Rébus

Réponse pour le rébus :

Je viens de la mettre sur le billet … « rébus » !

Bravo à ceux qui avaient trouvé !

Et pis c’est tout !

Lire la suite
<< < 1 2 3 > >>