Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Le blog-notes poétique et autre de Rotpier

Le petit rébus dominical de ... Rotpier !

15 Février 2015 , Rédigé par Rotpier Publié dans #Rébus

 

 

Et si l’on faisait un petit arrêt rébus ?

 

Juste comme ça, pour se dégourdir

 

un peu les neurones !

 

 


rebus 333 (1)

rebus 333 (2)

rebus 333 (3)

 

 

 

Petite aide au rébus

(les champions s'en passeront !) :

 

C'est un rébus du Rotpier avec des relents de bord de mer ! 

 

1ère ligne, 2ème image : il ne faut pas prendre la fille !  3ème image : " - - - " est ce personnage ?  ( Les autres aussi ! ... Y a pas de raison ! )
2ème ligne, 2ème image : Éole est le dieu du " - - - - " ! 
3ème ligne, 1ère image : la boisson favorite des rosbifs ! 2ème image : le marin est presque en haut du "  - - - " de son voilier ... comme Alexandre ! ( L'autre aussi ! ) 3ème image : l'ennemie jurée du chien ... et tac ! 
4ème ligne, 1ère image :quand son nez s'allonge, il "  - - - -  " ! ... quand c'est autre chose, je ne sais pas !  2ème image : place de la vigie sur les anciens voiliers ... l'endroit aussi où l'on trouvait 5 colonnes !
6ème ligne, 1ère image : il y en avait de très grandes à Paris bien décrite par Zola !
7ème ligne, 1ère image : attention, c'est très "  - - - - - " ! 2ème image : des poches de
 " - - - - " pour sauver des vies !  Dernière image : un " - - - - -  " de bus !
8ème ligne, 1ère image : autre nom pour l'arobase !  Dernière image : un " - - - - - " après la moisson ! 
9ème ligne 1ère image et seconde image : tous les serpents font " s" ! Dernière image : sorte de pâté de tête de sanglier ou de cochon ! 
10ème ligne, 1ère image : si l'on touche l'endroit du point d'interrogation, on est en plein dans le " - - - - -  " !  2ème image : " oui " en russe ! Dernière image : organe  en coupe et ce n'est pas une coucougnette !
11ème ligne,  dernière image : en direct : " U " ! 
12ème ligne, 1ère image : il ne faut pas prendre le fils !
Dernière, 3ème image : il ne faut pas prendre le dur !
 
 
  Et pis c'est tout ! Bon courage car il est long ... ayez  la frite !

 

 

      Réponse :

Un gars qui baille souvent, qui porte systématiquement une marinière et qui a le bout chaud sans arrêt, a-t-il une chance sur mille d'avoir un QI supérieur à celui d'une moule ?

 

 

Là est toute la question et si vous ne vous marée pas, je vous colle au piquet !

 

 

Qu'il dit l'animal !

 

 

Lire la suite

Jean Ferrat : "Ma môme" ... Les chansons ou les musiques que j’aime … de Rotpier

14 Février 2015 , Rédigé par Rotpier Publié dans #Musiques et chansons que j'aime

 

Une fois par semaine,

je vous propose de partager les chansons

et les artistes que j’aime !

Clip vidéo et paroles

 

Cette fois-ci :

« Jean Ferrat »
« Ma môme »
 

 

Courte mais superbe pour la St valentin !

 

 

 


Ma môme

 

Ma môme, elle joue pas les starlettes
Ell'e met pas des lunettes
De soleil
Elle pose pas pour les magazines
Elle travaille en usine
À Créteil

Dans une banlieue surpeuplée
On habite un meublé
Elle et moi
La fenêtre n'a qu'un carreau
Qui donne sur l'entrepôt
Et les toits

On va pas à Saint-Paul-de-Vence
On passe toutes nos vacances
À Saint-Ouen
Comme famille on n'a qu'une marraine
Quelque part en Lorraine
Et c'est loin

Ma môme elle a vingt-cinq berges
Et j' crois bien que la Sainte Vierge
Des églises
N'a pas plus d'amour dans les yeux
Et ne sourit pas mieux
Quoi qu'on dise

L'été quand la ville s'ensommeille
Chez nous y a du soleil
Qui s'attarde
Je pose ma tête sur ses reins
Je prends doucement sa main
Et j' la garde

On s' dit toutes les choses qui nous viennent
C'est beau comme du Verlaine
On dirait
On regarde tomber le jour
Et puis on fait l'amour
En secret

Ma môme, elle joue pas les starlettes
Elle met pas des lunettes
De soleil
Elle pose pas pour les magazines
Elle travaille en usine
À Créteil

 

 

Bon partage !

 

 

Rotpier

 


Lire la suite

Le poème du jour : " Le heurtoir, " de ... Pierre

12 Février 2015 , Rédigé par Rotpier Publié dans #Poésie

 

Toc toc, bonjour ... c'est moi

... c'est moi ... Pierre ...

je viens frapper à votre porte ...

 

 

Elle attendait

 

 elle était là

 

… suspendue au bon vouloir

 

... au bon vouloir

 

d’un simple heurtoir … bleu…

 

 

 

Photo de Marie

 

 

 

 

Le heurtoir,

 

 

 

Elle était là … juste derrière !

 

Phalanges de craie,

 

elle attendait.

 

 Elle attendait,

 

redoutant l’ultime marche arrière,

 

… non croyante … elle priait !

 

 

 

L’épreuve était douloureuse :

 

allait-il venir ou pas ?

 

Elle n’était plus qu’une amoureuse

 

qui avait jeté sur ses ans l’omerta.

 

 

 

A peine quelques cheveux blancs

 

et une allure fière.

 

Une existence sans vraiment de cadeaux,

 

un âge où la vie peut encore se refaire,

 

après … rideau !

 

 

 

Pas de judas au travers de la porte :

 

tout dépendait du heurtoir !

 

Allait-il rester sonorité morte

 

ou bien retentir comme battoir ?

 

 

 

Elle s’était promise une chose :

 

ne pas entrebâiller l’huis !

 

Attendre, attendre jusqu’à l’overdose

 

… attendre que ce soit lui !

 

 

 

Elle était là, presque dans le noir,

 

phalanges de craie,

 

elle attendait.

 

 

 

Elle attendait

 

… se demandant si son cœur tiendrait

 

au tout premier coup de heurtoir.

 

 

 

 

 

Elle était là

 

… suspendue au bon vouloir

 

au bon vouloir d’un simple heurtoir … bleu,

 

bleu comme le pâle azur de ses yeux.

 

 

 

                                         Pierre Dupuis

 

 

 

 

Lire la suite

Le poème du jour : "Quand il est l'heure" ... un poème de Pierre !

10 Février 2015 , Rédigé par Rotpier Publié dans #Poésie

 

 

 

 

viel homme pour quand il est l'heure

Image du net modifiée par mes soins

 

 

Les années qui passent pèsent

lourd sur le plateau " passif "

de la grande balance de la vie...

 

.

 

Quand il est l'heure,

 

Regarde-toi bien dans la glace

et souviens-toi des petits vieux

dont tu trouvais les yeux chassieux

et disais : " Oh ! C'est dégueulasse ! "

 

Oui c'est fou comme le temps passe,

tu trouves les jeunes vicieux,

méchants et irrévérencieux

quand ils se moquent de ta face !

 

Il est temps pour toi de partir

car ton passif va s'alourdir

et faire pencher la balance !

 

Ta mine est couleur mâchefer,

n'oppose pas de résistance :

pars sans freiner des quatre fers !

 

 

                             Pierre Dupuis

 

 

 


 

Balance 4

 

Image du net

 

Lire la suite

Rébus : réponse au petit rébus dominical de ... Rotpier !

9 Février 2015 , Rédigé par Rotpier Publié dans #Rébus

 

 

Réponse pour le rébus :

Je viens de la mettre sur le billet … « rébus » !

Bravo à ceux qui avaient trouvé !

 

Et pis c’est tout !

 

Rotpier

Lire la suite

Le petit rébus dominical de ... Rotpier !

8 Février 2015 , Rédigé par Rotpier Publié dans #Rébus

 

Et si l’on faisait un petit arrêt rébus ?

 

Juste comme ça, pour se dégourdir

 

un peu les neurones !

 

 

rebus 331 (1)

rebus 331 (2)

rebus 331 (3)

 

 

Petite aide au rébus

(les champions s'en passeront !) :

 

C'est un rébus du Rotpier, il est long et raide comme ... euh ... vous verrez bien !

 

2ème ligne, 1ère image : la vache y est et il paraît que l'amour s'y trouve aussi ... si ! Dernière image : autre nom pour un bus !
3ème ligne, 2ème image : à 3 h 52 du mat, il est très  "- - - "  !
4ème ligne, 3ème image : l'ordre donné au petit personnage ( au présent ! )  ... l'autre aussi ! 
5ème ligne, dernière image image : la suite d'un refrain d'Antoine !
6ème ligne, dernière image : c'est l'arme qu'il faut retenir !  
7ème ligne, 1ère image :la moitié du prénom du volatile ! 3ème image : le nom du sport !
8ème ligne, 4ème image : petite, la bestiole est lente !
9ème ligne et celle-ci est coton ! 1ère image : engin utilisé par le pêcheur pour tromper les poissons carnassiers ( même nom utilisé en aéronautique pour dévier les missiles ! )  Attention :   faire la liaison avec la 2ème image ! Dernière image : la première lettre doit être séparée et il faut prendre le son qui suit la séparation ... vous suivez bien ? ...  Moi, j'ai un peu de mal !  
10ème ligne, 1ère image : Chacun vit sous le sien ! Dernière image : la mienne va bien !
12ème ligne, 1ère image : des poches de  " - - - - " pour sauver des vies !  Dernière image, en direct : le symbole de la "vie " ... justement !
13ème ligne : 2ème image : ce qui suit  " ici " dans la formule consacrée !
14ème ligne, 1ère image : la boisson favorite des rosbifs !
 
  Et pis c'est tout ! Bon courage car il est long ... le rébus !

 

Réponse :

Il parait qu'après l'affaire du Carlton, DSK va travailler en free-lance comme tireur d'élite pour le RAID histoire de se redonner un semblant de virginité par la bande !

 

... Avec tous les jeux de mots en prime !

 

 

 

 

 

 

 

Qu'il dit l'animal !

 

 

 

Lire la suite

Jacques Brel : "Chez ces gens-là" ... Les chansons ou les musiques que j’aime … de Rotpier

6 Février 2015 , Rédigé par Rotpier Publié dans #Musiques et chansons que j'aime

 

 

Une fois par semaine,

je vous propose de partager les chansons

et les artistes que j’aime !

Clip vidéo et paroles

 

Cette fois-ci :

« Jacques Brel »

 

« Chez ces gens-là »
.

Je vous suggère de suivre les paroles une fois

et une autrefois de suivre la vidéo pour admirer

la façon qu'avait le grand Jacques de vivre

 

pleinement ses interprétations ! 

      .

 

 

Chez ces gens-là 
 

 

D’abord, d’abord, y a l’aîné
Lui qui est comme un melon
Lui qui a un gros nez
Lui qui sait plus son nom
Monsieur tellement qu´y boit
Tellement qu´il a bu
Qui fait rien de ses dix doigts
Mais lui qui n´en peut plus
Lui qui est complètement cuit
Et qui s´prend pour le roi
Qui se saoule toutes les nuits
Avec du mauvais vin
Mais qu´on retrouve matin
Dans l´église qui roupille
Raide comme une saillie
Blanc comme un cierge de Pâques
Et puis qui balbutie
Et qui a l´œil qui divague
Faut vous dire, Monsieur
Que chez ces gens-là
On ne pense pas, Monsieur
On ne pense pas, on prie

Et puis, y a l´autre
Des carottes dans les cheveux
Qu´a jamais vu un peigne
Qu´est méchant comme une teigne
Même qu´il donnerait sa chemise
A des pauvres gens heureux
Qui a marié la Denise
Une fille de la ville
Enfin d´une autre ville
Et que c´est pas fini
Qui fait ses p´tites affaires
Avec son p´tit chapeau
Avec son p´tit manteau
Avec sa p´tite auto
Qu´aimerait bien avoir l´air
Mais qui a pas l´air du tout
Faut pas jouer les riches
Quand on n´a pas le sou
Faut vous dire, Monsieur
Que chez ces gens-là
On n´vit pas, Monsieur
On n´vit pas, on triche

Et puis, il y a les autres
La mère qui ne dit rien
Ou bien n´importe quoi
Et du soir au matin
Sous sa belle gueule d´apôtre
Et dans son cadre en bois
Y a la moustache du père
Qui est mort d´une glissade
Et qui r´garde son troupeau
Bouffer la soupe froide
Et ça fait des grands flchss
Et ça fait des grands flchss
Et puis y a la toute vieille
Qu´en finit pas d´vibrer
Et qu´on attend qu´elle crève
Vu qu´c´est elle qu´a l´oseille
Et qu´on n´écoute même pas
C´que ses pauvres mains racontent
Faut vous dire, Monsieur
Que chez ces gens-là
On n´cause pas, Monsieur
On n´cause pas, on compte

Et puis et puis
Et puis il y a Frida
Qui est belle comme un soleil
Et qui m´aime pareil
Que moi j´aime Frida
Même qu´on se dit souvent
Qu´on aura une maison
Avec des tas de fenêtres
Avec presque pas de murs
Et qu´on vivra dedans
Et qu´il fera bon y être
Et que si c´est pas sûr
C´est quand même peut-être
Parce que les autres veulent pas
Parce que les autres veulent pas
Les autres ils disent comme ça
Qu´elle est trop belle pour moi
Que je suis tout juste bon
A égorger les chats
J´ai jamais tué de chats
Ou alors y a longtemps
Ou bien j´ai oublié
Ou ils sentaient pas bon
Enfin ils ne veulent pas
Parfois quand on se voit
Semblant que c´est pas exprès
Avec ses yeux mouillants
Elle dit qu´elle partira
Elle dit qu´elle me suivra
Alors pour un instant
Pour un instant seulement
Alors moi je la crois, Monsieur
Pour un instant
Pour un instant seulement
Parce que chez ces gens-là
Monsieur, on ne s´en va pas
On ne s´en va pas, Monsieur
On ne s´en va pas
Mais il est tard, Monsieur
Il faut que je rentre chez moi.
;

Bon partage !

 

Rotpier



Lire la suite

Le poème du jour : "Les joueurs de cartes," ... de Pierre

5 Février 2015 , Rédigé par Rotpier Publié dans #Poésie

 

Je vous propose un autre petit exercice poétique

 

à partir d'un tableau de ... Paul Cézanne, encore lui !

 

 

Les joueur de cartes de Cézanne

 

Image du net

 

Poème brossé autour du tableau de

Paul Cézanne : " Les joueurs de cartes "

peint en 1890-1892 du coté d'Aix en Provence.

 

Les joueurs de cartes,

 

Celui qui ne fréquente pas

le lieu et son arrière-salle

peut rester dans la plus totale

ignorance de ces deux là.

 

Ils sont là, pesamment assis,

chapeau bien visé sur la tête,

veste sur le dos sans manchettes

les avant-bras sur le tapis.

 

Ils se fondent dans le décor,

à vrai dire ils en font partie

pour eux c'est une garantie :

le calme vaut son pesant d'or.

 

Le jeu les a rendu taiseux,

déjà pas bavards d'habitude

on devine l'infinitude

de la concentration des deux.

 

Ils ont fait le vide autour d'eux

et on respecte leur silence,

on évite les turbulences :

on les sait assez chatouilleux.

 

Sans être vraiment soupe au lait

ils sont capables de colères

qui même pour être éphémères

les rendent sur l'instant mauvais.

 

On se souvient d'un soir de mai,

de jeunes gens venus en bande

mener joyeuse sarabande

... repartis en pissant du nez !

 

Ils ne jouent pas pour de l'argent,

le perdant paiera la chopine,

du vin rosé pas de la fine,

ils ne sont pas bien exigeants.

 

Leurs mouvements sont mesurés,

là aussi ils sont économes,

on croirait de vrais métronomes

tant leurs gestes sont réguliers.

 

De rares battements de cils,

à peine une esquisse de moue,

parfois un grattement de joue

toute autre expression en exil.

 

Cela durera jusqu'au soir,

jusqu'à la fin de la partie

sans parole, sans répartie,

sauf à marmonner un bonsoir.

 

Is reviendront un autre jour

et on leur cèdera la place,

coup de menton pour rendre grâce :

pourquoi faire de longs discours ?

 

Ils recommenceront le jeu,

bien calés sur leurs lourdes chaises

au calme et ils en sont fort aise :

des taiseux restent des taiseux.

          

            Epilogue :

 

C'est avec un plaisir certain

que j'ai composé ce poème

à vous de dire ou non " Je l'aime ! " :

vous avez les cartes en main !

 

 

                                Pierre Dupuis

 


Lire la suite

Ça ne Carlton pas fort pour DSK ! ... L'actualité vue par le Rotpier !

2 Février 2015 , Rédigé par Rotpier Publié dans #L'actualité vue par le Rotpier

 

 

L'actualité vue par Rotpier 1ère image de présentation

 

Ça ne Carlton toujours pas fort pour DSK !

 

l'actualité vue par le Rotpier DSK et le Carlton

 

  Allez, encore deux petites remarques sur DSK puisque c'est sa fête aujourd'hui !

 La seule excuse pour DSK, c'est d'avoir un service trois pièces du type kalachnikov et de ne pas pouvoir le contrôler ! Une sorte de terroriste sexuel !

Il faut quand même aussi relever que l'histoire de sa rencontre avec Dodo la saumure et ses morues de luxe ne manque pas de sel même si après consommation il ne reste que l'amer !


 

Et pis c'est tout pour aujourd'hui !
l
( Petit montage à partir d'images du net !)
i
Le Rotpier

 

 

Lire la suite

Rébus : réponse au petit rébus dominical de ... Rotpier !

2 Février 2015 , Rédigé par Rotpier

 

Réponse pour le rébus :

Je viens de la mettre sur le billet … « rébus » !

Bravo à ceux qui avaient trouvé !

 

Et pis c’est tout !

 

Rotpier

Lire la suite
<< < 1 2 3 > >>