Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Le blog-notes poétique et autre de Rotpier

Les dictons du printemps 2012 par ... Pierre et Rotpier !

19 Avril 2012 , Rédigé par Rotpier Publié dans #Billet d'humeur

 

Les dictons du printemps 2012

 

Image du net

 

A la Saint Alexandre,

 ils seront huit à descendre !

 

 

A la Sainte Prudence,

on saura qui mènera la danse !

 

 

A la Saint Landry,

on fera le tri !

 

 

A la Saint Hervé,

tout sera plié !

 

Et ...

 

Et ...

 

Et ...

 

Nous serons à deux jours de l’été !

 

 

Image du net

 

Un petit dernier :

 

En deux mille douze,

pour les riches : moins de flouze !

 

Pierre et Rotpier       

 

 

 

 

 

Lire la suite

"Impasse du canal," : le poème du jour de ... Pierre

18 Avril 2012 , Rédigé par Rotpier Publié dans #Poésie

 

A venise ou ailleurs,

 

il est des rêves qui se brisent ...

 

  

 

Image du net

 

 

Impasse du canal,

A deux pas,

presque à deux doigts,

à trois vaguelettes de moi,

 juste en face :

la voilà qui passe !

Image fugace

qui agace … mes sens !

 

Entre elle et moi ?

Juste la largeur de l’impasse,

une fenêtre basse

et mon regard plongeur :

indécence ?

Oui ! … Mais à double sens !

Elle fait volte-face !

La revoilà qui passe

aussi nue qu’un miroir !

On crève de chaleur ce soir !

Incandescence ?

…des sens ?  C’est sûr !

 

Et ses profils

son pile ou face

sa taille fine

tout ça défile,

et … laisse des traces

sur mes rétines !

Persistance ?

 

Mais … Qu’est-ce ?

Que vient faire cette chose velue

qui, avec frénésie,

manœuvre la jalousie

et occulte

l’ébauche d’un culte ?

Ingérence !

Et me voilà, pauvre idiot,

planté là, le bec dans l’eau,

rêves en panne

libido en rideau …

et cette image que je ressasse.

Tous mes rêves à vau-l’eau.

Désespérance !

Désespérance et …  impasse !

 

                                    Pierre Dupuis

 

 

 

 

Lire la suite

"Il y a Charlot et charlot !" : L’actualité vue par le Rotpier !

17 Avril 2012 , Rédigé par Rotpier Publié dans #L'actualité vue par le Rotpier

 
 
 
 
          Il y a Charlot et charlot !
 
        
 
 
 
          
Le premier a joué un rôle de composition de dictateur, le second a été un dictateur absolu pour son parti, l’UMP. Avec sa garde rapprochée et la neutralité achetée à certains cadres du parti (contre des positionnements pour les prochaines présidentielle de 2017) il a tout verrouillé et contraints au silence les quelques hommes politiques de droite qui étaient scandalisés par ses frasques et son comportement totalement imprévisible faisant de la France la risée des autres démocraties et les choux gras de tous leurs journaux papiers ou cathodiques.
La droite française (qui comporte quand même des femmes et des hommes de grande valeur) traînera longtemps le boulet Sarkozy, mais, par sa soumission, elle en porte pratiquement la responsabilité totale.
Après les législatives, il y aura de sévères règlements de comptes : à UMP Corral, la poudre parlera !
 
 
                                                                                              
 Pierre et Rotpier
 
 
l
Et pis c'est tout pour aujourd'hui !
l
( Petit montage à partir d'images du net !)
i
Le Rotpier
 
 
 
 
 
 
Lire la suite

Diane ou Artémis : La mythologie gréco-romaine revisitée et expliquée par … Rotpier !

16 Avril 2012 , Rédigé par Rotpier Publié dans #La mythologie selon Rotpier

 

La mythologie gréco-romaine revisitée et expliquée par… Rotpier !

 

 



Notons, comme disait Amélie,

que la Créte se trouve en bas et non en haut !

J'ai relevé cela: cocorico !

 

Préambule important dont tout lecteur nouveau doit bien s’imprégner pour appréhender correctement la suite.

 

1) La mythologie gréco-romaine n’a rien à voir avec des salades débitées par Juliette : je l’affirme !

2) Je vous fiche mon billet (d’ailleurs, il y en aura plusieurs et j’espère que vous n’allez pas vous en liasser !) qu’après m’avoir lu, vous serez bien plus à l’aise dans les soirées où vous aborderez les fabuleuses facettes de cette épique époque avec vos amis !

3) Les explications que je donne ici sont de sources sûres : mon lointain ancêtre étant Achille. Achille était un bel héros (Deravel était son père) et les filles, très amoureuses de lui, lui demandaient toujours : « t’as long Achille ? » et lui, répondait immanquablement en se grattant le pied : « vérifie toi-même ! »

4) Les dieux, demi-dieux et autres personnages étaient les mêmes chez les grec et les romains, mais ils s’appelaient différemment. Prenons pour exemple la déesse de l’amour et de la fécondité : elle s’appelait « Aphrodite » chez les grecs et« Vénus » chez les romains.

 

Ceci étant exposé, vous allez pouvoir suivre pas à pas la véritable histoire de ces temps fabuleux !

 

 

Vous pouvez retrouver chaque lundi, depuis le 17 août, un billet sur le sujet !

 

 

    Si la mythologie est votre talon d’Achille en société, n’hésitez pas :suivez mes cours et vous deviendrez aussi brillant que le roi Midas qui changeait tout ce qu’il touchait en or et se grattait souvent les choses !

 

Aujourd’hui :

 

 

 

 

Image d'époque prise sur le net

 

 

 

Artémis chez les grecs

 

Diane chez les romains

 

 

Diane était la fille de Zeus et de Léto ( qui eut le cœur très serré en la voyant si belle lors de sa naissance ). Elle était la sœur jumelle d’Apollon et avait une longue vue sur l'appeau long de son frère (voir ci-après!)

Elle avait demandé à son père, Zeus (qui était un dieu, ne l’oublions pas !) la virginité éternelle et se contentait de souffler dans les appeaux longs des garçons (dont celui de son frère: à l'époque, c'était genre famille tuyaux de poèle!) pour attirer le gibier, car elle était quand même et avant tout la déesse de la chasse et voulait devenir celle de la chasteté, rien que ça !

 

Ses attributs (de sioux) étaient son arc, son carquois, ses flèches et ses fesses qu'elle voulait garder pour elle, la pucelle !. Un croissant de lune ornait son front et l’on ne pouvait pas, sans affront, lorgner sa lune … non !

 

Les Cyclopes, des mecs qui fumaient beaucoup, lui avaient forgé un arc et un carquois en argent et Pan ( le roi de la flûte ) lui avait fournit les chiens de sa meute dont le meneur Hortefeurus, le plus teigneux de tous !

 

En plus d’être la déesse de la chasse, elle était aussi celle de la nature, de la danse, des chants, de la beauté, d’Yves Rocher ( c’était une belle plante ! ) et travaillait chez Citroën comme dessinatrice ( la déesse avait eu l’ID de crée la Diane, une cousine de la 2 CV ! )

 

Ségolène en était très jalouse et la critiquait pour un oui ou pour un non et lui piquait ses flèches pour les déchocher à tout le monde et en particulier à François et à Martine.

 

 

Elle était aussi la déesse des Amazones (mais elle, elle avait toujours ses deux nénés) et avait son site Internet pour faire du commerce de bouquins et de soutien-gorge avec un ou deux bonnets selon que les clientes soient Amazones ou pas ou de ma zone ou pas aussi ...si , c'est ce que m'a dit Félicie !

 

Farouche et vindicative, les anciens lui attribuaient certaines morts comme celles des femmes en couches ou des morts subites en Belgique. Mais pas de petite mort, vu qu'elle ne voulait rien savoir pour les galipettes la pépette !

 

Diane de Poitiers ( favorite et maîtresse d’Henri II ) était sa cousine. Elle est morte au château d’Anet en préparant des déserts chocolatés ! ( allez, tout le monde se lève pour applaudir ! )

 

Entre nous, elle a aussi une cousine canadienne au Québec, une acadiane nommée Diane Tell qui fait flèche de tout bois.

Pour être tout à fait précis, elle est américaine et a pour grands-pères, Sitting bull et Guillaume Tell (qui s'était barré de suisse à cause d'un contrôle fiscal) d’où l’extrême habileté de sa cousine au tir à l’arc … vous suivez bien ? … Parfait !

 

Un jour, un nommé Actéon, le frère de Actécon comme la lune de Diane, la regarda alors qu’elle se baignait, nue, dans un torrent nommé André. Pour se venger, elle le transforma en cerf volant et le fit mettre en pièces par sa meute de chiens : une gentille petite déesse pas méchante pour deux sous en dentelle !

 

 

Voilà Diane telle qu’elle était !

 

 

A la semaine prochaine pour la suite ... si vous le voulez bien !

Rotpier ........ à qui il ne reste qu'un tout petit rien de jeunesse !

 

 

 

 

 

 

 

La Diane Citroën pour vous rafraîchir la mémoire !

 

 

Lire la suite

Rébus : Réponse pour le rébus de … Rotpier

16 Avril 2012 , Rédigé par Rotpier Publié dans #Rébus

 

Réponse pour le rébus :

Je viens de la mettre sur le billet … « rébus » !

Bravo à ceux qui avaient trouvé !

 

Et pis c’est tout !

 

Rotpier

Lire la suite

Rébus : le petit arrêt rébus de … Rotpier !

15 Avril 2012 , Rédigé par Rotpier Publié dans #Rébus

 

 

Et si l’on faisait un petit arrêt rébus ?

 

Juste comme ça, pour se dégourdir

 

un peu les neurones !

 

          

 

l

j

Petite aide au rébus (les champions s'en passeront !) :

 

C'est une pensée de Pierre: c'est donc du sérieux !

 
1ère ligne, 1ère image: elle est bonne ! 3ème image: le petit de la vache !
2ème ligne, dernière image: il fait 100 cm !
3ème ligne, 1ère image: Le serpent fait toujours "se" ! Dernière image : pâté de sanglier ou de porc !
Dernière ligne, 2ème image : statue de Rodin: il "- - - - - " !

 

   

Réponse :

Se révolter c’est mettre noir sur blanc le fond de sa pensée

 

 

 

Qu'il dit l'animal !

 

 

 

 

 

Lire la suite

"L'étrangère" de Léo Ferré sur un poème de Louis Aragon : Les chansons ou les musiques que j’aime … de Rotpier

14 Avril 2012 , Rédigé par Rotpier Publié dans #Musiques et chansons que j'aime

 
Une fois par semaine,
je vous propose de partager les chansons
et les artistes que j’aime !
Clip vidéo et paroles
 
Cette fois-ci :
Léo Ferré :
« L’étrangère »
sur un poème de Louis  Aragon
 

 
 
 
 
Il existe près des écluses
Un bas quartier de bohémiens
Dont la belle jeunesse s'use
A démêler le tien du mien
En bande on s'y rend en voiture,
Ordinairement au mois d'août,
Ils disent la bonne aventure
Pour des piments et du vin doux

On passe la nuit claire à boire
On danse en frappant dans ses mains,
On n'a pas le temps de le croire
Il fait grand jour et c'est demain.
On revient d'une seule traite
Gais, sans un sou, vaguement gris,
Avec des fleurs plein les charrettes
Son destin dans la paume écrit.

J'ai pris la main d'une éphémère
Qui m'a suivi dans ma maison
Elle avait des yeux d'outremer
Elle en montrait la déraison.
Elle avait la marche légère
Et de longues jambes de faon,
J'aimais déjà les étrangères
Quand j'étais un petit enfant !

Celle-ci parla vite vite
De l'odeur des magnolias,
Sa robe tomba tout de suite
Quand ma hâte la délia.
En ce temps-là, j'étais crédule
Un mot m'était promission,
Et je prenais les campanules
Pour des fleurs de la passion

A chaque fois tout recommence
Toute musique me saisit,
Et la plus banale romance
M'est éternelle poésie
Nous avions joué de notre âme
Un long jour, une courte nuit,
Puis au matin : "Bonsoir madame"
L'amour s'achève avec la pluie.
 
 
Bon partage !
 
Rotpier
 
 
 
 
 
Lire la suite

Vendredi 13 ... jour de chance ? Pas si sûr ! ... "la chance" un poème de ... Rotpier

12 Avril 2012 , Rédigé par Rotpier Publié dans #Poésie - humour

 

 

Demain: vendredi 13 ... jour de chance ,

... pas si sûr !

 

 

 

A trop jouer au con,

on finit par se prendre à son propre jeu !

 

 

 

Image du net

 

 

Croisez les doigts, sauf …

les manchots ça va de soi !

( Petit clin d’œil à Brassens )

 

 

La chance,

J’avais déjà croisé des tas de chats noirs,

des chattes aussi… vous savez … dans le noir !

J’étais passé, je ne sais combien de fois,

sous une échelle … sans avoir les foies!

J’avais dit, un nombre incalculable de fois,

« crotte et crotte ! » trois fois de suite un samedi soir !

Combien de hululements de chouettes

avais-je entendu dans la nuit noire ?

Je ne comptais plus les fois où, avec ou sans chandelles,

je m’étais retrouvé bon treizième à table,

au grand dam des maîtresses de maison

dont les yeux regardaient au plafond …

sans qu’elles ne fussent - en aucun cas, je vous l’atteste ! -

mes maîtresses !

Signe évident de détresse !

Malgré tout cela, je tenais une forme impeccable

et avais un compte en banque plus que respectable !

Vendredi dernier, un vendredi treize,

je me suis dit : « il faut absolument, mon garçon,

que tu joues à quelque chose :

c’est un jour de chance : ose ! »

Alors j’ai joué, sans façon,

à la roulette russe helvétique

( Un jeu à la con que l’on ne joue qu’à Bâle !

Sur six emplacements on met cinq balles ! )

Et, j’ai gagné, dans le crâne,

un joli petit trou … tout rond !

Belle farce ! … non ?

Moralité :

 

Ne vous fiez pas trop à la chance :

c’est une compagne quelque peu lunatique,

capable de vous faire un pied de nez fantastique,

pour peu que vous tiriez un peu trop sur … l’élastique !

Rotpier

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Lire la suite

C'est le printemps ! " Fantaisie au ras de pâquerettes, " un poème de ... Rotpier

11 Avril 2012 , Rédigé par Rotpier Publié dans #Poésie - humour

 

 

Vive le printemps … même si depuis quelques

 

jours on ne le vois plus guère !

 

 

 

Image du net

 

 

Fantaisie au ras de pâquerettes,

 

 

 

On s’était donné rendez-vous

 

au parc Monceau

 

… c’était pas sot

 

… c’était pas sot … qu’en pensez-vous ?

 

 

 

Il faut dire qu’elle était chouette,

 

c’était vraiment un joli lot

 

et tant pis si son p’ tit cerveau

 

était au ras des pâquerettes

 

… oui, bien au ras des pâquerettes !

 

 

 

On s’était donné rendez-vous

 

au parc Monceau,

joli morceau

 

 

… joli morceau … qu’en pensez-vous

 

… qu’en pensez-vous petites têtes ?

 

 

Image du net



 

C’était pour lui compter fleurette,

 

vous, vous l’aviez deviné tôt

 

… vous, vous n’avez pas le cerveau,

 

le cerveau d’une midinette !

 

… Ça je l’avais deviné net !

 

 

 

On s’était donné rendez-vous

 

au parc Monceau

 

c’était pas sot ?

 

… c’était pas sot … qu’en pensez-vous ?

 

… qu’en pensez-vous petites têtes ?

 

 

 

A midi net … était-ce tôt ?

 

Je n’en sais rien mais son chapeau

 

je l’ai pas vu … pas plus qu’ sa tête !

 

J’en suis resté le bec dans l’eau :

 

c’est pas drôle une midinette !

 

 

 

Sûr qu’elle avait à midi net

 

rencard avec un rigolo

 

autre que moi … Oh ! Le salaud !

 

Vil séducteur de midinette !

 

 

 

Je n’irais plus au parc Monceau :

 

je pleurerais comme une bête !

 

Tout ça pour une midinette

 

qui m’a laissé sur le carreau,

 

sur le carreau à midi net.

 

 

 

C’est une histoire tristounette,

 

mais n’allez pas faire la tête :

 

c’est la mienne qui est sous l’eau !

 

 

 

Si un jour je deviens soûlot

 

pour oublier ma midinette,

 

je vous inviterai tout net

 

à picoler - et pas de l’eau ! -

 

dans un bistrot du parc Monceau

 

… y viendrez-vous petites têtes ?

 

… y viendrez-vous pour fair’ la fête ?

 

 

 

 

 

                              Rotpier

 

 

Image du net

 

 

 

Rouler une  pelle au parc Monceau,

 

avec ou sans petit râteau

 

sur le sable ou bien en radeau

 

c’est le printemps et tout est beau !

 

La la la la ! La la la la !

 

  

 

Ça y est, je délire sévère !

 

Mais … le printemps … c’est vert aussi !

 

 

 

 

 

Lire la suite

Le poème du jour : "L’intrigante écuyère athée," de ... Pierre

10 Avril 2012 , Rédigé par Rotpier Publié dans #Poésie

 

 

 

Image du net modifiée

 

 

 

 

L’intrigante écuyère athée,

 

 

 

Sourire accroché à la face

 

comme un masque de carnaval,

 

cherchant toujours le face à face

 

avec l’amant ou le cheval !

 

 

 

Regard exempt de transparence :

 

impossible d’anticiper

 

avec un petit temps d’avance

 

un méchant coup sans se tromper !

 

 

 

Le genre pouliche indomptable

 

n’écoutant que son propre ego,

 

franche comme un dessous de table

 

mais loin d’être une virago !

 

 

 

Pas fille de seconde zone :

 

un profil un rien assassin,

 

une impitoyable amazone

 

faisant flèche de ses deux seins !

 

 

 

Sachant manier la cravache

 

avec art et très calmement,

 

mais de la façon la plus vache

 

contre le cheval ou l’amant !

 

 

 

A l’aise avec ou sans monture,

 

cultivant la provocation :

 

une championne, une pointure,

 

au lit comme en équitation !

 

 

 

 

Une propension effrontée

 

à mépriser la religion :

 

tout à fait écuyère athée

 

bannissant toute confession !

 

 

 

Malgré ce fichu caractère

 

ses succès étaient très nombreux,

 

bien des femmes  - pourquoi le taire ! -

 

rêvaient de lui crever les yeux !

 

 

 

Puis sans s’encombrer de manières,

 

la couper en petit morceaux

 

au format petite cuillère

 

et de la jeter aux pourceaux !

 

 

 

Une façon très cavalière

 

de solutionner un conflit,

 

pas tout à fait très régulière

 

et contraire à l’ordre établi !

 

 

 

Mais aux grands mots les grands remèdes,

 

dans ce milieu assez brutal

 

on ne fait pas que dans le tiède

 

je vous le dis, foi de cheval !

 

 

 

Un jour on ne l’a plus revue

 

… sont-elles arrivées à leur fin ?

 

A-t-elle commis la bévue

 

scellant à jamais son destin ?

 

 

 

Est-ce qu’il y a eu bombance

 

dans le grand enclos des verrats ?

 

Je trouve depuis le lard rance :

 

il me reste sur l’estomac !

 

 

 

Quand j’aperçois une écuyère

 

arrogante plus qu’il ne faut,

 

je remets vite mes œillères

 

et je m’éloigne au grand galop !

 

 

 

                                Pierre Dupuis

 

 

 

Image du net

 

 

 

 

 

Lire la suite
<< < 1 2 3 > >>