Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Le blog-notes poétique et autre de Rotpier

Le poème-conseil du jour : "Amours hévéanescents," un poème de ... Pierre

14 Avril 2011 , Rédigé par Rotpier Publié dans #Poésie

 

 

Bon, allez ... c'est le printemps !

Vive les papillons: ça va butiner !

Il faut, les idées du pape ôter

et conseiller de capoter !

 

Image du net bidouillée par Pierre 

 

Au printemps,
mieux vaut voir fleurir le préservatif que le SIDA !

 

 

Souvent publié, mais il faut toujours insister!

 

Cent fois, sur le métier, je remets mon ouvrage : j'ai même modifié un peu !

 

 

 

 

 

Amours hévéanescents,

 

Des amours de passage,

des amours de vacances,

à la fois fous et sages,

chapeautés de bon sens :

petit bout de latex,

que l’on met, que l’on ôte,

car ces amours « Kleenex »

sont amours qui capotent !

 

                                                  

                                             Pierre Dupuis

 

                                       

                                         


Lire la suite

Rébus : Réponse pour le rébus de … Rotpier

14 Avril 2011 , Rédigé par Rotpier

 

Réponse pour le rébus :

 

Je viens de la mettre sur le billet … « rébus » !

 

Bravo à ceux qui avaient trouvé !

Et pis c’est tout !

 

Rotpier  

Lire la suite

Rébus : le petit arrêt rébus de … Rotpier !

13 Avril 2011 , Rédigé par Rotpier Publié dans #Rébus

 

 

Et si l’on faisait un petit arrêt rébus ?

 

… Juste comme ça, pour se dégourdir un peu les neurones !

 

 

 

 

Petite aide au rébus (les champions s'en passeront !) :

 

C'est une grosse connerie du Rotpier !

 

 

1ère ligne, 3ème image: début de l'appel à la prière pour les musulmants ! ( l'autre aussi ! )

2ème ligne, 1ère image: une bébète qui gratte beaucoup !

 

3ème ligne, le serpent fait toujours "s" !

 

4ème ligne: 2ème image: ordre impératif pour le petit personnage ! ... 3ème image : en direct: "hêtre" !

5ème ligne, dernière image: le célèbre petit bisquit Nantais !

6ème ligne, 2ème image: c'est le volume géométrique !

7 ème ligne, 1ère image: la moitié de Coco !

 

 

Et pis c'est tout !

Réponse : (Je vous avais bien prévenu que c’était une grosse connerie !)

 

 Passer à la pompe pour passer à la pompe cela va être bientôt plus économique au bois de Boulogne ! 



 

 

Ça, c’est juste la signature !

 

Lire la suite

Poésie, le poème du jour : "En avance sur son temps," ... un poème de Pierre

12 Avril 2011 , Rédigé par Rotpier Publié dans #Poésie

 

 

Image du net

 

 

 

En avance sur son temps,

 

 

 

Elle avait déjà la mutine

 

Jeté son dévolu sur moi

 

En se transformant en mâtine,

 

Mettant de coté son surmoi !

 

 

 

Pour concrétiser la coquine

 

Avait mis sous mes yeux pantois

 

Ce qu’il fallait à mes rétines

 

Pour se retrouver aux abois !

 

 

 

L’échancrure de son corsage

 

Aurait damné des gars très sages

 

Et moi, je ne l’étais pas trop !

 

 

 

Loin de tout esprit mercantile

 

Elle avait utilisé tôt

 

… La livraison à domicile !

 

 

 

 

 

                        Pierre Dupuis

 

 

 

 

 

Lire la suite

Humour : les petites (ou les grosses !) conneries du jour de Rotpier

11 Avril 2011 , Rédigé par Rotpier Publié dans #Humour

 

 

Et alors … vous avez oublié

la fête du Rotpier !

 

Aujourd’hui, c’est la Saint …

 

 

 

Image du net  

 

Parfait !

 

 

Demain, c’est la Sainte Emma !

 

Et comme disait Gustave,

un gars de par chez moi :

 

« On ne peut pas avoir tous les jours

beau temps, Madame : souvent beau varie ! »

 

Sur ce : bonne soirée à tous !

 

Le Rotpier

 

 

Lire la suite

Apollon pour les romains, Phébus pour les grecs : La mythologie gréco-romaine revisitée et expliquée par … Rotpier !

11 Avril 2011 , Rédigé par Rotpier Publié dans #La mythologie selon Rotpier

 

La mythologie gréco-romaine revisitée et expliquée par … Rotpier !

 

 



Notons, comme disait Amélie,

que la Créte se trouve en bas et non en haut !

J'ai relevé cela: cocorico !

 

Préambule important dont tout lecteur nouveau doit bien s’imprégner pour appréhender correctement la suite.

 

1) La mythologie gréco-romaine n’a rien à voir avec des salades débitées par Juliette : je l’affirme !

2) Je vous fiche mon billet (d’ailleurs, il y en aura plusieurs et j’espère que vous n’allez pas vous en liasser !) qu’après m’avoir lu, vous serez bien plus à l’aise dans les soirées où vous aborderez les fabuleuses facettes de cette épique époque avec vos amis !

3) Les explications que je donne ici sont de sources sûres : mon lointain ancêtre étant Achille. Achille était un bel héros (Deravel était son père) et les filles, très amoureuses de lui, lui demandaient toujours : « t’as long Achille ? » et lui, répondait immanquablement en se grattant le pied : « vérifie toi-même ! »

 

4) Les dieux, demi-dieux et autres personnages étaient les mêmes chez les grec et les romains, mais ils s’appelaient différemment. Prenons pour exemple la déesse de l’amour et de la fécondité : elle s’appelait « Aphrodite » chez les grecs et« Vénus »chez les romains.

 

Ceci étant exposé, vous allez pouvoir suivre pas à pas la véritable histoire de ces temps fabuleux !

 

 

Vous pouvez retrouver chaque lundi, depuis le 17 août 2009, un billet sur le sujet !

 


Si la mythologie est votre talon d’Achille en société, n’hésitez pas :suivez mes cours et vous deviendrez aussi brillant que le roi Midas qui changeait tout ce qu’il touchait en or et se grattait souvent les choses !

 


Aujourd’hui :

 

 

Statufiant ... non?

 

Phébus pour les grecs

 

Apollon  pour les romains

 

Apollon doit son nom au fait qu’il avait un sexe très long, ce qui attirait beaucoup les filles qui voulaient absolument souffler dans son appeau long pour en tirer de longs ( pas Alain ! ) sons mélodieux, car c’était bien un dieu … pas Alain, Apollon que j’vous dis !

 

Apollon était le fils de Jupiter et de Latone ( sa mère était très grosse ! ) et le frère jumeau de Diane qui avait épousé un nommé Apocourt, un mec qui ne l’avait jamais satisfaite, ni au niveau du son ni au niveau du  - - -    Si !. Ce dernier détestait son beau-frère !

 

Apollon était très beau (un peu moins que le Rotpier, mais quand même) et très adroit au tir à l’arc : il avait eu pour professeur un nommé Cupidon qui lui, s’occupait des cœurs et des c - - -  , d’où le début de son nom !

 Encore ado, sans son sac, mais avec son carquois, son arc et ses flèches, il tua le serpent Python qui avait fait une queue d’honneur à sa mère, Latone, alors qu’elle se promenait dans l’air atone de l’automne accompagné de Verlaine qui ne connaissait pas encore Rimbaud ni la saison en enfer.

 

Il aima, entre autres, la nymphe Coronis, la sœur du dieu de la peinture Corona qui lui donna un fils nommé Esculape Lelait. Ce dernier excellait dans l’art de maîtriser la médecine, la cuisine, Excel et Word !

 

Apollon chantait très bien et jouait de la lyre jusqu’au délire.

Pan ( le dieu de la chasse après Diane ) le défia avec sa flûte ( qui était plus courte que l’appeau long d’Apollon ! ) devant le roi Midas ( qui était de la jaquette flottante et avait pour sobriquet : le Pro du pot , mais qui ne les avaient pas en or ! ). Ce dernier donna vainqueur Pan ( qui était son ami ).

Cela ne plut pas à Apollon qui lui fit pousser des oreilles d’âne … si ! Ensuite, sans Pan mais à voile quand même, il partit vers la chine.

 

Apollon était le dieu de la musique, de la poésie ( il aimait bien Pierre, mais détestait Rotpier qui s’en foutait comme de sa première guitare, la gauche ) , des augures ( bonnes ou mauvaises ) des arts, du BHV et du CHU de Nice étant le dieu de la médecine et grand copain avec Médecin !

 

Beau comme un dieu ( qu’il était ! ) il aima beaucoup de femmes : Coronis ( qui n’habitait pas Nice ) , Daphné, Clytie, Leucothoé, Roseline Bachelot (sans ses sabots roses ) et enfin Clymène qui n’avait plus  d’hymen vu qu’elle l’avait paumé par inadvertance, qu’il rencontra sur un chemin près de Rome.

C’est de là que vient l’expression : « Tous les chemins Clymène à Rome ».

Toutes ces femmes l’adorèrent  et trouvèrent (poétiquement oblige !) les absences d’Apollon, longs comme des jours sans pain et sans flûte, donc sans appeau long … vous avez suivi ou il faut que je vous fasses un dessin ?

 

Voilà ce que vous devez retenir d’Apollon, selon moi, pour ne pas passer pour de sombres crétins dans un cours de CM1 !

 

A la semaine prochaine pour la suite ... si vous le voulez bien !

 Rotpier ........ à qui il ne reste qu'un tout petit rien de jeunesse !

 

Billet déjà publié mais enrichi,

ce qui par les temps qui courent,

est loin d’être négligeable !

 

 

 

Lire la suite

Perret Perret : "C'est l' printemps!" ... Les chansons ou les musiques que j’aime … de Rotpier

9 Avril 2011 , Rédigé par Rotpier Publié dans #Musiques et chansons que j'aime



 

 

Une fois par semaine,

 

je vous propose de partager les chansons

 

et les artistes que j’aime !

 

Clip vidéo et paroles

 

 

 

Cette fois-ci :

 

Pierre Perret !

 

 « C’est l’printemps »

 

 

 

 

 

C'est l'printemps

 

C'est l'printemps
Tout le monde baise à perdre haleine
Les reins des chattes et des hyènes
Vont endurer du mauvais temps
C'est l'printemps
Deux clébards marchent sur six pattes
Les macchabées soulèvent les boîtes
Les taureaux montent sur leur maman
C'est l'printemps
Le lièvre dit à la tortue
Je t'en supplie dégage la rue
Pour moi c'est fini d'puis longtemps
C'est l'printemps
La chèvre de M'sieur Seguin demande
Au loup qui a la lippe friande
S'il veut pas la sauter avant

C'est l'printemps
L'chap'ron rouge en moins d'un quart d'heure
Découvre les vertus du beurre
Dont elle usait tout autrement
C'est l'printemps
L'renard dit au corbeau t'es bête
Si seulement t'enlève ta jaquette
J'te laisse ton calendo coulant
C'est l'printemps
Pinocchio qui voit que sa bébête
S'allonge autant que son pifomètre
Renverse les chaises en pleurant
C'est l'printemps
L'ogre qui a passé l'hiver sage
Qui a un faible pour les pucelages
Réveille le prince charmant

C'est l'printemps
Y a la tour Eiffel qui s'emballe
Qui se penche sur le trou des halles
Pour lui faire un jardin d'enfants
C'est l'printemps
Deux escargots sur l'herbe tendre
Qui copulaient depuis septembre
Viennent de prendre le pied brutal'ment
C'est l'printemps
La jeune veuve avant qu'elle se fane
Se fait l'meunier son fils et l'âne
Et le laboureur et ses enfants
C'est l'printemps
Blanche-Neige est fatiguée pauvrette
De recoudre les boutons d'braguette
Des nains qui bandent comme des pur-sang

C'est l'printemps
Le p'tit poucet sème la pilule
Inutilement car ça pullule
De gros bûch'rons tout frémissants
C'est l'printemps
Cendrillon rêve d'avoir un jules
Qui puisse comme cette foutue pendule
Tirer ses douze coups en suivant
C'est l'printemps
Je vous quitte là mes bien chers frères
Ma femme m'a dit j'vais m'faire la paire
J'sais pas laquelle exactement
C'est l'printemps

 

Bon partage !

 

 

 

Rotpier

 

 

 

Lire la suite

Poésie, le poème du jour : "Coeur aride," ... un poème de Pierre

8 Avril 2011 , Rédigé par Rotpier Publié dans #Poésie

 

 

De la dune à la mer

 

le désert est amer

 

coeur à rides

 

très aride

 

qui s’ensable

 

et s’enterre …

 



Photographie de Marie Lecorre

 

 

 

Cœur aride,

 

 

 

Entre sable et mer,

 

entre mer et sable

 

un bout de désert

 

indéfinissable.

 

 

 

Et, sur l’horizon

 

incommensurable

 

comme en flottaison

 

le soleil instable.

 

 

 

Que fais-je ici, moi ?

 

 

 

Faute au grand accroc

 

non raccommodable

 

de ton cœur escroc

 

sur mon cœur friable.

 

 

 

Je ne vois plus rien

 

… dans les yeux du sable ?

 

Vide saharien

 

incommensurable.

 

 

 

 Ce vertigineux

 

 roulis inlassable ;

 

Ce cafard poisseux,

 

mon cœur qui s’ensable.

 

Je crois que je vais

 

crever là, moi.

 

 

 

                                    Pierre Dupuis



 

Lire la suite

Poésie, le poème du jour : "La flaque" ... un poème de Pierre

7 Avril 2011 , Rédigé par Rotpier Publié dans #Poésie

 

 

"… et mon visage  - horreur ! Arnaque ! -

 

tout doucement s’est délité ! "

 

 

 

 

Image du net

 

 

 

La flaque,

 

 

 

L’averse avait laissé des traces :

 

autant de creux, autant de glaces

 

un peu moins bonnes qu’un miroir,

 

mais on ne peut pas tout avoir !

 

 J’ai choisi la plus belle flaque

 

mais mon soulier était crotté :

 

le miroir s’est fait tout opaque,

 

pour mieux voir je me suis penché

 

… et mon visage  - horreur ! Arnaque ! -

 

tout doucement s’est délité !

 

 

 

Petit message à mon adresse ?

 

Clin d’oeil farceur de la vieillesse ?

 

 

      

                     Pierre Dupuis  

 

 

 

Lire la suite

Humour : les petites (ou les grosses !) conneries du jour de Rotpier

6 Avril 2011 , Rédigé par Rotpier Publié dans #Humour

 

Je vous rappelle cette citation :

 

La plus perdue de toutes les journées est celle où l'on n'a pas ri.

 

Chamfort (Maximes et pensées)

 

 

La plus perdue de toutes les journées est celle où l'on n'a pas ri ... même en province !

 

Rotpier (valeur ajoutée à la citation)

 

 

« Le rire est le propre de l'Homme »

Rabelais ( Pantagruel )

 

 

Seulement de l’homme ?

 

 

 

Le dicton de présentation :

 

Mieux vaut tourner sept fois sa langue dans la bouche de sa voisine avant que de s’exprimer : cela évite d’énoncer des conneries !

N’ ayant pas de voisine à portée de langue .................................

 

    

1ère  Connerie :

 

 

 

Ne pas confondre le Jeff de Bruges et le   _____ de ______ :

 

l’un donne dans les chocolats et l’autre dans les sentences très courtes !

 

 

 

2ème Connerie :

 

 

 

Pendant l’exercice de son travail, la préposée de la Poste utilisait des mots de guichets. En dehors de son travail et pour ses petits plaisirs personnels, elle utilisait des  _____________  !   … Si ! Je vous le certifie et je ne suis pas complètement  timbré !

 

 

 

3éme  Connerie :

 

 

 

La raideur de nuque est chose courante et souvent annonciatrice de maux de tête.

 

 

 

La raideur d’eunuque est chose exceptionnelle et confine au miracle !

 

 

 

4éme  Connerie :

 

 

 

J’ai bien connu un mec qui avait une maîtrise d’arts appliqués (il pratiquait aussi avec beaucoup de maîtrise le dard appliqué !) Les filles étaient toutes folles de lui et de ses cours particuliers !

 

Sa 1ère devise était : Qui aime bien, chatte y vient !

 

 

 

Il avait passé sa maîtrise à la Sorbonne, d’où le principe de sa 2ème devise :  Si tu la Sorbonne, c’est qu’elle peut encore servir !

 

 

 

C’était un sacré gaillard qui travaillait fort dard !

 

 

 

 

 

 

Sur ce, le Rotpier vous salue bien !

 

 

 

cochon.jpg

 

Images du net 

 

 

 

 

 

Lire la suite
<< < 1 2 3 4 > >>