Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Le blog-notes poétique et autre de Rotpier

Poésie, le poème du jour : "Pas de quartier," ... de Pierre

22 Avril 2011 , Rédigé par Rotpier Publié dans #Poésie - humour

 

 

 

Image du net !

 

Pas de quartier,

 

Il était apprenti vampire

Et s’entraînait sur mannequin.

Un métier auquel on aspire,

Qu’on n’apprend pas dans les bouquins !

 

Eclairé par mille lampyres,

Sur un grand lit à baldaquin,

Il plantait ses dents pour le pire,

Plus sanguinaire qu’un requin !

 

Vampire mais pas psychopathe

Etat courant dans les Carpates !

D’un caractère franc et entier,

 

Qu’elles soient blondes ou bien brunes :

Il serait prêt  - pas de quartier ! -

Pour le grand soir de pleine lune !

 

 

                              Pierre Dupuis

 

 

Lire la suite

Rendez-vous ce soir ... de la part de ... Pierre

21 Avril 2011 , Rédigé par Rotpier Publié dans #Humour

 

 

Chers amis,

 

Je vous donne à tous

 

rendez-vous ce soir ici :

 

 

Venez très nombreux, car si

 

nous ne sommes que 16

 

j’en serais tout benoît !

 

Bon voyage à tous,

 

fêlés ou non !

 

Pierre … qui n’est pas toujours un saint !

 

 



Lire la suite

Poésie, le poème du jour: "Le baiser," ... un poème de ... Rotpier

21 Avril 2011 , Rédigé par Rotpier Publié dans #Poésie - humour

 

 

Image du net: un baiser à en décrocher les pompons !

 

Le baiser,

 

Le baiser, le vrai !

Le vrai de vrai !

 

Pas le petit bécot

qu’on s’ fait dans le métro,

pas la petite touche

sur le coin de la bouche,

le truc du bout des lèvres

tout mou et des plus mièvres

qui fait autant d’effet

qu’un ersatz de café !

Ne parlons pas de ça,

ça c’est à mettre au tas !

 

Parlons du vrai de vrai,

de celui qui effraie

les nones du couvent

qui se touchent pourtant !

 

Laissons toute pudeur

et comme dit ma sœur :

« Quand il est l’heur’ c’est l’heure

il faut battre le beurre ! »

Le baiser qui dégèle,

celui qui interpelle,

qui vous coupe le souffle,

pas le baiser pignouf !

Le patin sans pantoufle

bien roulé sans esbroufe !

La superbe gamelle

et pas d’ la béchamel !

Foin du bécot chameau

plus mou que mou de veau !

Pas le palot pâlot :

le gros méli-mélo !

 

La pelle que l’on roule

en se mettant en boule,

le baiser qui secoue

de la tête aux genoux,

qui dénoue le cordon

du p’ tit string pour de bon

et qui très bien mené

conduit tout droit au pied !

 

Bref !

Je parle du baiser,

du gros, du bon, du vrai

pas du baiser distrait

qui est plus ou moins frais !

 

Ce baiser-là, mon gars,

il faut le savourer

sans arrière pensée

et aller jusqu’au bout :

c’est cadeau avant tout !

 

 Pas se prendre le chou :

 rien à signer au bout !

Surtout bien éviter

que la raison ne tangue,

car même un vrai baiser

n’engage que … la langue !

 

 

                               Rotpier

 

 

Déjà roulé !


Lire la suite

Humour : les petites (ou les grosses !) conneries du jour de Rotpier Vous prendrez bien un petit coup de Cid pour la Sainte … Odette ? N’oubliez pas que le Rotpier est un normand pure souche, mêm

20 Avril 2011 , Rédigé par Rotpier Publié dans #Humour

 

 

Aujourd’hui, c’est la Sainte …

 

 

Odette !

 

Vous prendrez bien un petit coup de Cid

pour la Sainte … Odette ?

 

N’oubliez pas que le Rotpier

est un normand pure souche,

même s’il n’a pas pour habitude

de bailler aux corneilles !

Qu’il est avant tout Dupuis *

et non de la fontaine !

Que ses racines ne sont pas

ancrées dans la bruyère

et qu’il ne boit l’eau que par manque de calva

… d’où parfois son état !

 

Bon … ça va, j’ai bien fais le tour ?

 

* Le nom de ma rue, sans déconner, c’est

« rue du Puits d’Avoine » mais je ne suis

 pas un âne pour autant !

 

     

     

 

 

        Don Diègue à sa vieille maîtresse, Odette,

 

Odette ! Ô désespoir! Ô tes fesses ennemies !

N’ai-je donc tant vécu que pour les voir flétries ?

Et ne suis-je blanchi dans des assauts variés

Que pour voir en spectacle un bouquet avarié ?

Ma chos’  qu’avec respect toutes les femmes admirent,

Ma chos’  qui tant de fois les a faites reluire,

Tant de fois affermi le culte de mon moi

Et me voila trahi comme est déchu un roi !

Odette ! Ô désespoir ! Le temps nous a trahit !

Le temps qui fane tout, voila bien l’ennemi !

 

 

Rotpier

 

 


Lire la suite

Le poème du jour : "Démangeaisons," ... de Rotpier

19 Avril 2011 , Rédigé par Rotpier Publié dans #Poésie - humour

 

 

Alors, là, en ce moment j'ai une crise aiguë !  Comme tous les ans au printemps, voila que cela me redémange !
J'ai envie de filer des coups de pompes aux indécis, aux emmerdeurs ... 

 
 
 
Démangeaisons et Godasses
 
Image du net un peu bidouillée par Rotpier
 
 
 

Démangeaisons,

 

Il est des gens qui m’agacent

… qui m’agacent au plus haut point !

 

Ils tournent en rond,

pour un oui, pour un non.

Jamais content de leur tête dans la glace !

 

Le steak ? Pas trop saignant … un peu quand même

… mais pas à point … quoique … dès fois, j’aime …

 

La voiture ? Couleur verte bien sûr !

Mais … quel vert ? Surtout pas trop clair !

Pas trop foncé non plus … quoique …

tiens … et si on la prenait bleue ?

Et ma sœur, t’as vu ses yeux !

 

Il y est des gens qui me pilent,

qui m’agacent,

qui m’horripilent,

qui m’escagassent !

Tiens, j’en ai des démangeaisons

 au bout de ma godasse !

 

Et ça blablate et ça jacasse !

Et pis pas ci,  et pis pas ça !

Ça c’est trop p’tit … ça c’est mastoc

… mais c’est pas sûr … y faudrait voir …

Et pis ma sœur, t’as vu son froc 

et ses p’tits strings dans le tiroir ?

 

Il est des gens qui m’horripilent,

qui me les pilent, qui me les cassent !

 

Tiens-toi tranquille, toi ma godasse,

appell’  ta sœur pour qu’on se casse :

faut s’ fair’ la paire avant qu’ ça chasse !

 

On s’ ra jugés sur la grand place,

mais ce sera par contumace !


                                      

                                           Rotpier

 

 

 


 

Lire la suite

Rébus : Réponse pour le rébus de … Rotpier

18 Avril 2011 , Rédigé par Rotpier Publié dans #Rébus

 

Réponse pour le rébus :

 Je viens de la mettre sur le billet … « rébus » !

 

Bravo à ceux qui avaient trouvé !

Et pis c’est tout !

 

Rotpier 

 

Lire la suite

Les Géants : La mythologie gréco-romaine revisitée et expliquée par … Rotpier !

18 Avril 2011 , Rédigé par Rotpier Publié dans #La mythologie selon Rotpier

 

La mythologie gréco-romaine revisitée et expliquée par … Rotpier !

 

 



Notons, comme disait Amélie,

que la Créte se trouve en bas et non en haut !

J'ai relevé cela: cocorico !

 

Préambule important dont tout lecteur nouveau doit bien s’imprégner pour appréhender correctement la suite.

 

1) La mythologie gréco-romaine n’a rien à voir avec des salades débitées par Juliette : je l’affirme !

2) Je vous fiche mon billet (d’ailleurs, il y en aura plusieurs et j’espère que vous n’allez pas vous en liasser !) qu’après m’avoir lu, vous serez bien plus à l’aise dans les soirées où vous aborderez les fabuleuses facettes de cette épique époque avec vos amis !

3) Les explications que je donne ici sont de sources sûres : mon lointain ancêtre étant Achille. Achille était un bel héros (Deravel était son père) et les filles, très amoureuses de lui, lui demandaient toujours : « t’as long Achille ? » et lui, répondait immanquablement en se grattant le pied : « vérifie toi-même ! »

 

4) Les dieux, demi-dieux et autres personnages étaient les mêmes chez les grec et les romains, mais ils s’appelaient différemment. Prenons pour exemple la déesse de l’amour et de la fécondité : elle s’appelait « Aphrodite » chez les grecs et« Vénus »chez les romains.

 

Ceci étant exposé, vous allez pouvoir suivre pas à pas la véritable histoire de ces temps fabuleux !

 

 

Vous pouvez retrouver chaque lundi, depuis le 17 août 2009, un billet sur le sujet !

 


Si la mythologie est votre talon d’Achille en société, n’hésitez pas :suivez mes cours et vous deviendrez aussi brillant que le roi Midas qui changeait tout ce qu’il touchait en or et se grattait souvent les choses !

 


Aujourd’hui :

 

 

Image du net: mon appareil photo était en panne !

 

 

l

 

Les Géants

 

 

 

Les Géants sont les fils de Gaia, la Terre, fécondée par le sang d'Ouranos à moelle que Cronos, celui des 24 H, venait de mutiler. Monstres d'une taille énorme et d'un aspect effroyable presque autant que Chabal, au corps terminé parfois en queue de serpent, ils sont les frères des Titans que Zeus enferma au plus profond du Tartare entourés de fine herbes.

 

LA GIGANTOMACHIE PARTOUT :

 

Gaia poussa ses enfants à se révolter contre les nouveaux maîtres de l'Olympe et les Géants attaquèrent les Olympiens avec des piques, ce sont donc bien eux qui ont inventé des jeux Olympiques. Ils entreprirent d'escalader l'Olympe en accumulant des montagnes sur des montagnes à l’image des mensonges de Sarko et de l’UMP.

 

Face à ce nouveau danger, les Dieux appelèrent à l'aide Prométhée moi la lune et Héraclès, le frère de Ricklès car selon un oracle seul un mortel en viendrait totalement à bout. Effectivement pendant que Zeus les brûlait avec sa foudre, Héraclès fit basculer les montagnes qui les écrasèrent; les survivants furent enfermés dans le Tartare, toujours avec des fines herbes mais là, bien cuits à point. 

 

 

 

La gigantomachie, Zeus foudroie les géants

 

  

Liste de quelques Géants :

 

 Agrios, l’agriculteur

 

Géant tué par les Moires qui n’étaient pas noires d'un coup de massue de bronze

 

Aigaion, l’amuseur

 

Géant tué par les flèches d'Artémis Roussos

 

Alkyoneos à moelle

 

Géant tué par Héraclès

 

Aristaios

 

Le seul Géant à survivre la gigantomachie. Sa mère, Gaia, le cacha sous la forme d'un coléoptère de fumier. C’est lui qui a bombardé le palais de Laurent Gbagbo.

 

Damysos

 

Le plus rapide des Géants qui fut tout de même tué dans la guerre. Son corps fut exhumé pour en extraire l'astragale du pays de Galles qui fut greffé dans le talon du bouillant Achille.

 

Enkelados ou Encélade rémoulade

 

Géant qui s'échappa du champ de bataille et Athéna projeta sur lui la Sicile, sous laquelle il demeura prisonnier avec Berlusconi et où ils firent des partouzes à n’en plus finir avec Ruby et ses copines payées rubis sur l’ongle. Depuis lors, son haleine de feu sort par les bouches de l'Etna et il provoque des tremblements de terre lorsqu'il se retourne et met le feu au cul des belles italiennes.

 

Ephialtès

 

Géant tué d'une flèche dans chaque œil, l'une décochée par Apollon, l'autre par Héraclès. C’est de lui que vient la célèbre expression : « Mais qui est le con qui a fermé la lumière ? »

 

Eurytos

 

Géant tué par Dionysos à l'aide de son tyrse à visée laser.

 

Hippolytos

 

Géant tué par Hermès qui avait coiffé la kunée, le casque d'Hadès qui rend invisible.

 

Klytios ou Clytios ou Clitoris

 

Géant tué par les torches d'Hécate saisons de Vivaldi

 

Mimas, l’imitateur

 

Géant tué par Héphaistos d'une masse de fer et de fromage suisse fondu.

 

Molios les mecs

 

Géant tué par Hélios, et son sang versé sur la terre fit pousser l'herbe magique moly (voir Circé ) 

 

Mylinos Miparquet

 

Géant tué par Zeus sur l'île de Crète avec une tête de coq.

 

Olympos

 

Géant

 

Pallas

 

Géant tué par Athéna qui l'écorcha et se servit de sa peau comme d'un bouclier antimissile.

 

Péloréos

 

Géant qui combattit les dieux avec le mont Pélion et en faisant des pets de lion

 

Phoitios

 

Géant tué par Héra Diquée

 

Polybotès le frère de Malembouchébotès

 

Géant qui a lutté contre Poseidon puis il s'est sauvé le champ de bataille, Poseidon l'a alors poursuivi et écrasé sous le rocher de Nisyros sur l'île de Kos avec un char Leclerc

 

 Porphyrion pendant que l’on peut encore

 

Chef des Géants qui déchira la robe d'Héra et essaya de la violer. Il faut dire que la gueuse l’avait sérieusement aguiché fermé en gare du Nord. Zeus le frappa d'un coup de foudre et un Héraklès l'acheva d’une flèche empoisonnée par la bave de Besson, Hortefeux et Guéant qui a un « u » près serait un géant au lieu d’être un sbire du nain.

 

Sykéos le frère de Nonkéos

 

Géant poursuivi par Zeus à Kilikia où Gaia le transforma en figuier pour qu'il échappe à son poursuivant.

 

Thoon le frère de Roselyne Bachelot de la Picine munie de six pales

 

Géant tué par les Moires d'un coup de massue de bronze et non par le général Massu d’Alger qui les avait en bronze.

 

Typhoeos

 

Géant tué par Dionysos

 

Jammes Dean

 

Le géant de Géant, tué dans un accident de la route.

 

 

 

Voila ce que moi, Rotpier, pouvait vous dire sur les Géants afin que vous vous sentiez (de la guerre) un peu moins minus dans les longues conversations d’hiver et variées … et non avariées !

 

 

 

A la semaine prochaine pour la suite ... si vous le voulez bien … et les dieux aussi !

 

 Rotpier ........ à qui il ne reste qu'un tout petit rien de jeunesse comme disait Lucien !

Lire la suite

Rébus : le petit arrêt rébus de … Rotpier !

17 Avril 2011 , Rédigé par Rotpier Publié dans #Rébus

 

 

 

 

Et si l’on faisait un petit arrêt rébus ? … Juste comme ça, pour se dégourdir un peu les neurones !

 

 

 

 

 Petite aide au rébus (les champions s'en passeront !) :

 

 

C'est une vérité très imagée du Rotpier !

 

1ère ligne, 2ème image: il a la crève, donc une "- - - -" d'enfer !

 

2ème ligne, 1ère image: en direct "vie" !

 

3ème ligne, 2ème image: endroit où l'on cultive ... le blé par exemple ! ...... le serpent fait toujours "s" !

 

5ème ligne, 2ème image: un café ou un "- - -" ! ...4ème image: organe qui provoque des crises !

 

6ème ligne, 4ème image: quand son nez s'allonge, il "- - - -" !

 

 

 

Et pis c'est tout !

 

Réponse :

        Quand tous les avis divergent les chances de consensus se barrent vingt fois plus facilement en couille !

 Le compte est bon … non ?   10 x 2 = 20  … c’est bon !

 

 

Ça, c’est juste la signature !

 

 

 

Lire la suite

Serge Lama : "Une île" ... Les chansons ou les musiques que j’aime … de Rotpier

16 Avril 2011 , Rédigé par Rotpier Publié dans #Musiques et chansons que j'aime

 
 

Une fois par semaine,

je vous propose de partager les chansons

et les artistes que j’aime !

Clip vidéo et paroles

 

Cette fois-ci :

Serge Lama !
 « Une île »
 
 
 
 
Une île,
Une île, entre le ciel et l’eau
Une île sans hommes ni bateaux
Inculte, un peu comme une insulte
Sauvage, sans espoir de voyage
Une île, une île, entre le ciel et l’eau

Ce serait là, face à la mer immense
Là, sans espoir d’espérance
Tout seul face à ma destinée
Plus seul qu’au cœur d’une forêt
Ce serait là, dans ma propre défaite
Tout seul sans espoir de conquête
Que je saurais enfin pourquoi
Je t’ai quittée, moi qui n’aime que toi

Une île, comme une cible d’or
Tranquille, comme un enfant qui dort
Fidèle, à en mourir pour elle
Cruelle, à force d’être belle
Une île, une île, comme un enfant qui dort

Ce serait là, face à la mer immense
Là, pour venger mes vengeances
Tout seul avec mes souvenirs
Plus seul qu’au moment de mourir
Ce serait là, au cœur de Sainte-Hélène
Sans joie, sans amour et sans haine
Que je saurais enfin pourquoi
Je t’ai quittée, moi qui n’aime que toi

Une île, entre le ciel et l’eau
Une île sans hommes ni bateaux
Inculte, un peu comme une insulte
Sauvage, sans espoir de voyage
Une île, cette île, mon île, c’est toi
 
 

Bon partage !

 

Rotpier

 

Lire la suite

Humour : les petites (ou les grosses !) conneries du jour de Rotpier

15 Avril 2011 , Rédigé par Rotpier Publié dans #Humour

 

 

A la demande des verts et avec

 

le soutien inconditionnel

 

de Nicolas Hulot :

 

 

 

Quand plaisir peut aller de pair

 

(de paire ?) avec écologie, il ne faut

 

pas hésiter : investissez !

 

 

 

 

 

 

 

Inventeur recherche capitaux ou investisseurs indépendants pour exploiter une idée simple (brevet déposé) : le recyclage du caoutchouc des vieux pneus pour en faire des préservatifs.

 

Le procédé est fonctionnel au niveau du recyclage.

 

Il reste deux mises au point à faire sur le produit final :

 

a)     Ça « couine » encore un peu dans les virages et en vitesse excessive, mais certains aiment cela et j’envisage de garder, en option, le produit tel qu’il est pour les virtuoses du bigoudi.

 

b)     Le freinage reste quasi impossible à cause de l’humidité ambiante, ce qui n’est pas un problème en soi … le produit faisant fonction, à lui seul, d’airbag ! On a bien testé des sculptures longitudinales, mais cela ne donnait pratiquement rien (sauf une tenue de biroute plus rectiligne). Quant aux sculptures transversales, on a vite arrêté l’expérience après trois explosions : ça fait joint de pompe et ça les éclate (les femmes ! … pas les préservatifs ! Ils ont été testés comme pratiquement increvables par des laboratoires indépendants)

En ce qui concerne la couleur du produit, noire, une étude de marché prouve que les femmes adorent : cela les dépayse et les excite! Pour l’exportation vers les pays africains on envisage la couleur blanche.

 Un dérivé du produit ( breveté, lui aussi ) est promis à un marché très porteur : on laisse les armatures des vieux pneus en place lors du broyage ( ce qui diminue encore le prix de revient ! ) et l’on obtient des préservatifs semi-rigides destinés aux 60 – 80 ans. Quand on connaît le pouvoir d’achat de cette tranche d’âge, il est pratiquement sûr que la courbe des ventes sera orientée à la hausse !

     Si vous croyez, comme moi, ce marché très porteur et que vous disposez de capitaux conséquents, vous pouvez me contacter au N° de téléphone suivant : 08 69 69 69 69. Je m’engage à répondre à toutes les propositions, pourvu qu’elles soient honnêtes.

 

L’inventeur :  Rotpier

 

 

Lire la suite
<< < 1 2 3 4 > >>