Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Le blog-notes poétique et autre de Rotpier

" La dame et le vieux miroir, " ... un très ancien poème de ... Pierre

22 Juillet 2010 , Rédigé par Rotpier Publié dans #Poésie

 

 

 
  
Un autre reflet de Pierre ...
 
 
 
 
Image du net
 
 

La dame et le vieux miroir,

 

C’est un très vieux miroir au tain déliquescent.

Son cadre en bois sculpté ne tient que par miracle

Ou bien, plus rationnel, par deux pointes qui raclent

Un mur de papier gris au plâtre efflorescent.

 

Un bord, en bas à gauche, est tout opalescent,

Ce qui renforce encore une impression d’oracle :

«- Dis-moi, mon beau miroir, n’est-ce pas la débâcle ?

-         Oh ! non ! » ment-il avec un air d’adolescent !

 

Combien de souvenirs sont ancrés dans ses pores ?

La mémoire est fragile et souvent s’évapore ;

La sienne est le pendant d’un grand classeur à dos

 

Dont le titre serait : « Portraits en ribambelle ».

« - Fais-moi, mon bon miroir, ce superbe cadeau :

Repasse mon image au temps où j’étais belle ! »

 

 

 

Epilogue :

  

 La dame ferma les yeux pour mieux emprisonner sa jeunesse et doucement s’en alla. Le vieux miroir mit une croix dans la case « souvenir » et soupira. Un soupçon de buée vint encore ternir un peu plus l’éclat de son tain.

 

                                                            
                                                 Pierre Du puis
  
Déjà publié il y a très longtemps ... quand ?
l'homme à bien moins de mémoire qu'un vieux Miroir ...
  
  

 

Moi, le vieux miroir,

 je me souviens de toi

....toi, pas !

 

 

 

 

 

Lire la suite

Loto: comment gagner le gros lot ! Le poème du jour " Gros lot, " de ... Rotpier !

21 Juillet 2010 , Rédigé par Rotpier Publié dans #Poésie - humour

 

 

 
 
 
Le tout dernier tirage : tout frais de ce matin !
  
  
  
 
Image du net
 
 

Gros lot,

 

Ils s’étaient croisés au matin,

elle avait un nez très mutin,

elle était brune et non farouche :

pas du genre sainte-nitouche !

 

« Moi, je m’appelle Valentin,

tu as un joli popotin,

mais aussi une belle bouche :

acceptes-tu que je les touche ? »

 

Aussitôt dit, aussitôt fait,

mais ne prenant pas la pilule,

son ventre fit un rond parfait

 

en quelques mois … d’où la formule :

« En tirant un joli lot tôt,

on peut décrocher le gros lot ! »

 

  

                                      Rotpier

  

  

  

 

Lire la suite

" Déconvenue au pays du Mékong " un poème de ... Rotpier

20 Juillet 2010 , Rédigé par Rotpier Publié dans #Poésie - humour

 

 

 

 

 

C’était il y a bien longtemps, lors d’une de mes campagnes au pays des annamites aux logis très accueillant !

 

 

 

Image du net

 

 

Déconvenue au pays du Mékong

ou

Les ravages d’une bombe anatomique,

 

C’était une belle annamite :

un vrai paquet de dynamite !

Pour définir exactement :

une bombe à retardement !

 

D’une puissance diabolique :

la super bombe anatomique !

De quoi souffler des tas de gars,

un truc à faire des dégâts !

 

Un amorçage en attitude

  perçait la grande habitude !

Pauvre de moi, je fus son choix,

moi et mon p’ tit Q.I. d’anchois !

 

D’un seul coup d’œil très magnétique,

un peu bridé puisque asiatique,

ell’  me promit le paradis

sans verser le moindre radis !

 

Dans un hôtel vraiment de passe,

moitié bordel de basse classe,

j’ai tripoté tous ses boutons

affolant neutrons et protons !

 

Explosant de façon soudaine,

ce fut la réaction en chaîne !

Une fission à flux tendu

qui mit à plat tous mes accus !

 

Mais au réveil : plus d’annamite !

Le portefeuille aussi en fuite !

Juste retour d’activité :

c’est la bombe qui m’a largué !

 

Effet de souffle et retombées,

un cadeau à la dérobée :

l’annamite au joli chignon

m’avait cloqué des champignons !

 

Trois mois pour la pénicilline :

beau souvenir de la frangine !

Finit la belle du Tonkin :

j’ai enfilé mes brodequins !

 

Je suis rentré tout en sourdine

et j’ai retrouvé ma copine

sous un sergent artificier

qui s’employait à l’amorcer !

 

J’ai voulu lui mettre une toise

-         j’étais épais comme une ardoise ! -

doucement il a ricané

et puis il m’a pété le nez !

 

Je me suis mis à la chopine

pour oublier tout’ les frangines,

j’ai fait la bombe, j’ai abusé :

mon pauvre foie a explosé !

 

Si vous croisez cette annamite,

fermez les yeux, barrez-vous vite !

Faut pas jouer avec le feu

si vous voulez vivre très vieux !

 

                                     Rotpier

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Lire la suite

Tantale : La mythologie gréco-romaine revisitée et expliquée par … Rotpier !

19 Juillet 2010 , Rédigé par Rotpier Publié dans #Humour

 

 

 
 
 
 

La mythologie gréco-romaine revisitée et expliquée par … Rotpier !

 

 



Notons, comme disait Amélie,

que la Créte se trouve en bas et non en haut !

J'ai relevé cela: cocorico !

 

Préambule important dont tout lecteur nouveau doit bien s’imprégner pour appréhender correctement la suite.

 

 

1)   La mythologie gréco-romaine n’a rien à voir avec des salades débitées par Juliette : je l’affirme !

2)   Je vous fiche mon billet (d’ailleurs, il y en aura plusieurs et j’espère que vous n’allez pas vous en liasser !) qu’après m’avoir lu, vous serez bien plus à l’aise dans les soirées où vous aborderez les fabuleuses facettes de cette épique époque avec vos amis !

3)   Les explications que je donne ici sont de sources sûres : mon lointain ancêtre étant Achille. Achille était un bel héros (Deravel était son père) et les filles, très amoureuses de lui, lui demandaient toujours : « t’as long Achille ? » et lui, répondait immanquablement en se grattant le pied : « vérifie toi-même ! »

 

4)   Les dieux, demi-dieux et autres personnages étaient les mêmes chez les grec et les romains, mais ils s’appelaient différemment. Prenons pour exemple la déesse de l’amour et de la fécondité : elle s’appelait « Aphrodite » chez les grecs et « Vénus » chez les romains.

 

Ceci étant exposé, vous allez pouvoir suivre pas à pas la véritable histoire de ces temps fabuleux !

  

 

  Si la mythologie est votre talon d’Achille en société, n’hésitez pas : suivez mes cours et vous deviendrez aussi brillant que le roi Midas qui changeait tout ce qu’il touchait en or et se grattait souvent les choses !
 
 

Aujourd’hui,

 

 
 
Image du net
 
 

Tantale

  

Il existe plusieurs personnages qui répondent au nom de Tantale:

  

I ) Tantale était roi de Lydie (ou de Phrygie d’Air) et fils de Zeus ( ou Tmolos à moelle ). Sa mère était selon les auteurs Eurynassa mémère, la fille de Pactole qui en avait plein les fouilles, ou Eurythémisté rieuse, fille de Xanthos ou Clytia fille d'Amphidama ou du Dieu Dioné ou que qui vous voulez, parce que dans le fond tout le monde s’en fout !

 
Il avait la réputation d'être extrêmement riche, un peu moins quand même que Liliane Bettencourt, 
et les dieux le considéraient comme supérieur à tous les mortels un peu comme Alain Delon.
C'est pour cela qu'il était invité à leur table sur l'Olympe et aussi à l’Olympia, mais il avait la fâcheuse habitude de dérober le nectar tôt et l'ambroisie des dieux qu'il partageait avec d'autres mortels et de colporter tous les ragots de l'Olympe et de l’Elysée. C’est lui qui est à l’origine des bruits qui ont courus sur le couple Nicolas - Carla et du financement de l’UMP par Liliane, pas celle de Georges qui faisait toujours ses valises, vu que là, il s’agissait d’enveloppes récupérées par Woerth ! J’espère que vous suivez bien ?

Pourtant les dieux vinrent une fois dîner dans son palais, qui n’était pas moche, Parce. La région souffrait d'une terrible disette et aussi d’une affreuse canicule à poils durs ou pour vérifier la prescience des dieux, Tantale égorgea son fils Pélops, le fit cuire dans un chaudron en oubliant sel et poivre et le servit à l'occasion du banquet des anciens cons battants.

Les dieux se rendirent immédiatement compte de l'horrible nature de cette nourriture à l'exception toutefois de Démèter qui, à cette époque là, était fortement troublée par la disparition de sa fille. On disait Démèter miné par cela.
Ils ressuscitèrent Pélops et inventèrent un supplice terrible pour Tantale. Il fut pendu à un arbre (ou immergé jusqu'à la poitrine) pour l'éternité dans le Tartare sans fines herbes et affligé d'une soif et d'une faim inextinguibles. Chaque fois qu'il se penchait pour mettre de l'eau dans son Ricard, elle se retirait et l'arbre regorgeait de fruits, mais quand il voulait en saisir un, le vent en écartait les branches en lui faisant un bras d'honneur.

Tantale fut aussi placé sous un rocher avec Yves, toujours sur le point de l'écraser pour un autre crime: Pandarios (à moins que ça soit Tantale lui-même ou Mandale ou sandale avec qui il faisait la paire : on ne sais plus très bien ! Mais pas avec Bétrice Dalle, ça c'est sûr ) vola un jour dans le sanctuaire de Zeus un magnifique chien en or qui avait gardé Zeus quand il était enfant. Il le confia à Tantale. Zeus envoya Hermès avec son sac chercher le chien chez Tantale qui nia l'avoir reçu. Alors Hermès s'adressa à Pandarios, qui vint le redemander à Tantale. Par deux fois, Tantale jura qu'il ne savait qui l'avait, tout en sachant qu’il avait été récupéré par Brigitte Bardot, poil au dos.

  

 II ) Tantale, fils de Thyeste, fut le premier mari mari de Clytemnestre. Pour conquérir Clytemnestre, Agamemnon qu’un autre qui s’appelait pareil, tua Tantale, arracha du sein de Clytemnestre le bébé qu'elle attendait et épousa la veuve joyeuse.

Un sacré pataquès en somme comme on dit à Amiens !

  

Voici, voilà ce que je devais vous apprendre sur Tantale sous peine de passer pour un bancal dans le cas contraire !

 

A la semaine prochaine pour la suite ... si vous le voulez bien … et les dieux aussi !

 Rotpier ........ à qui il ne reste qu'un tout petit rien de jeunesse comme disait Lucien !

 

 

Lire la suite

Rébus : Réponse pour le rébus de … Rotpier

19 Juillet 2010 , Rédigé par Rotpier Publié dans #Rébus

 

 

 

Réponse pour le rébus :

 je viens de la mettre sur le billet … « rébus » !

 

Bravo à ceux qui avaient trouvé !

Et pis c’est tout !

 

Rotpier

PS : Tu vas encore pester Chevalier électrisé ! ( message personnel ! )

 

Lire la suite

Rébus : le petit arrêt rébus de … Rotpier !

18 Juillet 2010 , Rédigé par Rotpier Publié dans #Rébus

 

 

 
 

Et si l’on faisait un petit arrêt rébus ? … Juste comme ça, pour se dégourdir un peu les neurones !

 

 

 

Petite aide au rébus (les champions s'en passeront !) : 

 

C'est une pensée de Pierre

  

  

1ère ligne, 3ème image: c'est le petiot !

3ème ligne, 3ème image et 4ème ligne, 4ème image : en direct " vie "

 

Réponse :

 

 Mieux vaut la rigueur dans la vigueur que la vigueur dans la rigueur !

 

Nota : Moi, je m'étais orienté sérieusement coté porte-monnaie,

d'autres, ayant trouvé, se sont orientés coté bourses

... ce qui n'est pas mal non plus !

 

  

 

Ça, c’est juste la signature !

 

 

 

 

 

Lire la suite

Richard Cocciante : « Avec simplicité » Les chansons ou les musiques que j’aime … de Rotpier

17 Juillet 2010 , Rédigé par Rotpier Publié dans #Musiques et chansons que j'aime

 

 

 
 
 
 
 

Une fois par semaine,

je vous propose de partager les chansons

et les artistes que j’aime !

Clip vidéo et paroles

 

Cette fois-ci :

Richard Cocciante :
« Avec simplicité »
 
 
 
 
 
Avec Simplicité :

Tu m'as dit des mots d'amitié, l'amour s'est glissé en moi
Avec simplicité
De tous petits mots parfumés d'oiseaux sont tombés du ciel
Avec simplicité
Je ne crierai plus au secours
Le chagrin d'hier tourne court
C'est toi qui l'as tué
Avec simplicité

Je t'emporte dans ma chanson d'amour inventée pour toi
Avec simplicité
Quelle soit belle ou non, ma chanson, elle suit le fil de ta voix
Avec simplicité
Je n'ai plus de fête sans toi
La seule fête pour moi
C'est seulement de t'aimer
Avec simplicité
Et je sais très bien désormais
Pour qui j'ai envie de chanter

Tu me quittes une heure, je suis mort
Je n'ai plus ni cœur ni corps, je suis désenchanté
Par une ombre aux yeux de soleil
Qui a cambriolé presque tout mon sommeil
Avec simplicité
Il y a ton orage dans l'air
Il y a ton sourire sur la mer
Il y a ton éclair, ton électricité

Le printemps peut battre tambour
La fleur qui fait mon cœur moins lourd
C'est toi qui l'as semé
Avec simplicité
Et je sais pour qui désormais
Le soir j'ai envie de chanter

Je n'existe plus quand tu sors
J'ai toute ma vie dehors, je suis désenchanté
Par une ombre au cœur qui sommeille
Qui a cambriolé presque tout mon soleil
Avec simplicité
Il y a ton parfum doux amer
Cette eau pure au cœur du désert
Il y a chaque nuit sur mes nerfs
Cette éventualité
De ta simplicité

  

  

Bon partage !

 

Rotpier

 

 

 

 

 

 

Lire la suite

Facebook, pour le meilleur ou pour le pire ! " Réseau-socialisez-vous en beauté: Facebookez ! " Une fantaisie de ... Pierre et de Rotpier !

16 Juillet 2010 , Rédigé par Rotpier Publié dans #Poésie - humour

 

 

 
 
Facebook : l'incontournable !
 
 
 
Image du net
 
 
Connectez-vous !
 
 
 
Image du net
 
 

Réseau-socialisez-vous en beauté :

Facebookez !

 

 

Aujourd’hui pour ne pas passer

pour des tarés, pour des débiles,

pour de la graine d’imbécile,

des gens tout à fait dépassés :

 

Il faut s’inscrire absolument

sur un réseau de toute urgence,

ce serait de la négligence

d’oublier ce commandement !

 

Le mieux coté, c’est bien Facebook,

il est vraiment incontournable !

Et vous verrez, c’est formidable :

pas obligé d’avoir le bouc !

 

C’est plus sympa pour les nanas :

pas besoin d’être femme à barbe,

pas plus d’être à la Sainte Barbe

ou de porter un bandana !

 

En deux, trois clics : c’est le bonheur !

Vous voila dans la galaxie,

si vous suivez l’orthodoxie,

vous deviendrez un Facebookeur !

 

Moi, je Facebooke,

toi, tu Facebookes,

lui, il Facebooke,

nous Facebookons,

vous Facebookez

… ai-je un ticket ?

Eux, ils Facebookent !

 

Il faut quand même être prudent

dans ses discours, sur ses images,

ne pas étaler sur ses pages

quelques volets compromettants !

 

N’écrivez pas : « Ce n’est qu’un con !

Sa femme est une grosse vache

et son gamin une vraie tâche ! »

quand vous citez votre patron !

 

Il peut cibler votre profil,

faire un petit tour sur vos pages,

examiner vos dérapages

et vous virer dans le droit fil !

 

N’allez pas mettre de photos

de vous et de votre copine

dans une position coquine

ou alors prenez un pseudo !

 

Votre femme vous connaît bien

et peut vous retrouver facile

sur le réseau, pas difficile :

il n’y a pas d’ange gardien !

 

Moi, je Facebooke,

toi, tu Facebookes,

lui, il Facebooke,

nous Facebookons,

vous Facebookez

… ai-je un ticket ?

Eux, ils Facebookent !

 

Je Facebooke et vous Facebookez,

je crois que nous sommes en phase,

de jolis pieds, un joli vase :

… cela peut finir en bouquet !

 

                                Pierre Dupuis

  

  

 

Lire la suite

Défilé du 14 juillet : la Légion étrangère à l’honneur par … Rotpier

13 Juillet 2010 , Rédigé par Rotpier Publié dans #Humour

 

 

 

 
 
Un petit clic pour se mettre dans le bain !
 
 
 
 
 
  

 

Comme demain je n’aurais pas le temps de bloguer, je déglogue aujourd’hui sur … le défilé du 14 Juillet !

 

 

 

la Légion étrangère à l’honneur :

 

 

 

   

 

Les paroles pour faire un petit clin d'oeil à Bernadette !

 

Refrain


Tiens, voilà du boudin, voilà du boudin, voilà du boudin
Pour les Alsaciens, les Suisses et les Lorrains,
Pour les Belges y'en a plus (bis)
Ce sont des tireurs au cul
Pour les Belges y'en a plus (bis)
Ce sont des tireurs au cul.

 

I
Nous sommes des dégourdis, nous sommes des lascars,
Des types pas ordinaires,
Nous avons souvent notre cafard,
Nous sommes des Légionnaires.

 

II
Au Tonkin, la Légion immortelle
A Tuyen-Quang illustra notre Drapeau.
Héros de Camerone et frères modèles
Dormez en paix dans vos tombeaux.

 

III
Nos anciens ont su mourir
Pour la Gloire de la Légion,
Nous saurons bien tous périr
Suivant le tradition.

 

IV
Au cours de nos campagnes lointaines,
Affrontant la fièvre et le feu,
Nous oublions avec nos peines
La mort qui nous oublie si peu
Nous, la Légion.

 

 

 

Image du net

 

1er dicton :

 

Quand une légion étrange erre, c’est la Légion Etrangère !

 

2ème dicton :

 

 Où le légionnaire passe, la chèvre trépasse !

 

3ème dicton :

 

En corse, quand les chèvres sont très fatiguées, certains disent que la Légion n’y est pas étrangère et que ce n’est pas pour rien que leurs tabliers sont usés !

 

4ème dicton :

 

 En amour, pour un légionnaire, un boudin c'est très bien, mais à défaut il prend plus beau !

 

 La devise du sapeur légionnaire :

 

 Etre sapeur et sans reproche

  

  

 Le conseil du toubib légionnaire aux nouveaux:

 

 Si tu vas dans un coin où il y a des cactus, n'oublie pas la pince à épiler, si il n'y en a pas, n'oublie pas la pommade pour le poignet !

 

  

 

Nota :

Moi, je ne prends pas position : je pars bientôt en vacances en Corse du coté de Calvi !

 

Suggestion :

 

Pour étoffer avantageusement la Légion Etrangère au défilé et compte tenu qu’il y a de plus en plus de filles dans l’armée, il n’y a qu’à les faire défiler sans le moindre uniforme ! Avec leurs ogives pointées et leur petit tablier de sapeur cela ferait un effet bœuf et réjouirait le soldat inconnu qui était, ne l’oublions pas, un poilu !

 

C'est pas moi, c'est ma soeur qu'à casser le matos du sapeur !

C'est pas moi, c'est ma soeur qu'à foutu la vérole au sapeur !

 

 

  

Et pis c’est tout pour aujourd’hui … brav’ gens !

 

Comme jeudi c’est la Saint Donald, je vous dis :

à jeudi mes petits canards !

Et … Pas de Macdo hein ! José ne serait pas content

et vous volerait dans les plumes !

 

 

Tiens, t'auras du boudin, t'auras du boudin, t'auras du boudin !

 

 

Bonne semaine !

 

Le Rotpier

 

 

 

 

 

 

 
 
Lire la suite

Les Cyclopes : La mythologie gréco-romaine revisitée et expliquée par … Rotpier !

12 Juillet 2010 , Rédigé par Rotpier Publié dans #Humour

 

 

 
 
 

La mythologie gréco-romaine revisitée et expliquée par … Rotpier !

 

 



Notons, comme disait Amélie,

que la Créte se trouve en bas et non en haut !

J'ai relevé cela: cocorico !

 

Préambule important dont tout lecteur nouveau doit bien s’imprégner pour appréhender correctement la suite.

 

 

1)   La mythologie gréco-romaine n’a rien à voir avec des salades débitées par Juliette : je l’affirme !

2)   Je vous fiche mon billet (d’ailleurs, il y en aura plusieurs et j’espère que vous n’allez pas vous en liasser !) qu’après m’avoir lu, vous serez bien plus à l’aise dans les soirées où vous aborderez les fabuleuses facettes de cette épique époque avec vos amis !

3)   Les explications que je donne ici sont de sources sûres : mon lointain ancêtre étant Achille. Achille était un bel héros (Deravel était son père) et les filles, très amoureuses de lui, lui demandaient toujours : « t’as long Achille ? » et lui, répondait immanquablement en se grattant le pied : « vérifie toi-même ! »

 

4)   Les dieux, demi-dieux et autres personnages étaient les mêmes chez les grec et les romains, mais ils s’appelaient différemment. Prenons pour exemple la déesse de l’amour et de la fécondité : elle s’appelait « Aphrodite » chez les grecs et « Vénus » chez les romains.

 

Ceci étant exposé, vous allez pouvoir suivre pas à pas la véritable histoire de ces temps fabuleux !

 

 

Vous pouvez retrouver chaque lundi, depuis le 17 août 2009, un billet sur le sujet !

 

 


 

Aujourd’hui :  

 

 

 

Image du net

 
 
Les Cyclopes
 
Cyclope, en grec Kuklôpes « qui fument par le c - - ! » de Kuklôps, « qui roule son œil [de manière terrifiante] », formé sur kukloô  «  rouler » et ôps, œil. D’où vient l’expression : elle m’a fait un « Cyclope » pour dire « elle m’a fait un clin d’œil terrifiant »
 Les Cyclopes étaient condamnés à ne jamais se tromper sous peine de devenir aveugles (on ne peut pas se permettre de se fourrer le doigt dans l’œil quand on n’en a qu’un … d’œil !)
  

Géant de la mythologie grecque, généralement forgeron ou bâtisseur, qui n'avait qu'un gros œil au milieu du front et des montures de lunettes de chez Afflelou.

Dans la mythologie grecque, ces géants pourvus d'un œil unique au milieu du front, apparaissent dans de nombreuses légendes, avec des généalogies et des caractéristiques diverses. Selon certains auteurs, notamment Hésiode, kuklôps signifierait d'ailleurs plutôt « qui a l'œil [parfaitement] rond » –, et le mot serait alors formé sur kuklos, « cercle » et ôps, « œil ». D’autres auteurs dont le grand mythologue à pieds plats Rotpier soutiennent que ces géants était capables de fumer six cigarettes en mène temps d’où le nom de « Six-clopes » qui serait devenu au fils du temps et des modes « Cyclopes »

 

 À travers les légendes dans lesquelles ils apparaissent, on peut distinguer au moins trois sortes de cyclopes.

  

Les cyclopes ouraniens ( d'Uranus: ils n'avaient aussi qu'un trou de ce coté là! )

Dans la Théogonie d'Hésiode, les Cyclopes sont trois fils d'Ouranos (le Ciel) et de Gaia (la Terre). Ouranos, redoutant de les voir se liguer contre lui afin de le détrôner, les fit jeter dans le Tartare enrobés de fines herbes. Ce tyran récolta la haine qu'il avait semée: les cyclopes apportèrent leur aide à la révolte de leurs frères les Titans (Lamazou y compris) conduits par Cronos (celui des 24H00) Avec la bénédiction de Gaïa (et de Benoît 16) indignée du traitement que leur père réservait à ses enfants, Cronos détrôna Ouranos. Mais, devenu dieu suprême de l'Univers, Cronos, à son tour, commença à craindre que les enfants qu'il avait eu de sa soeur Gaïa (c’était une vraie famille tuyaux de poèles !) devinssent dangereux pour sa suprématie, et se résolut à les dévorer : ainsi disparurent Hestia, Demèter, Ségolène, Lionnel, Hadès, Poséïdon et d'autres, sauf Zeus à qui sa mère parvint à substituer une pierre enveloppée de langes aidée par Michael et que Cronos avala s'en s'apercevoir de la supercherie. Lorsque, devenu adulte, Zeus à son tour se révolta contre son père, il libéra les cyclopes qui, par gratitude, forgèrent la foudre,la bombe anatomique Vénus, l'éclair et le tonnerre qui lui permirent de triompher de Cronos, qu'il força à restituer ses frères et sœurs ainsi qu’un beauf avalé par erreur. Il les régurgita tout trempés mais vivants.Le beauf était tout sonné, mais pas pire qu’avant !

  

   Pour commémorer leur rôle dans ce combat, les trois cyclopes prirent les noms d'Argês (« Lumière éclatante »), Herpês (« le Grattant ») et Stéropês (« Le Foudroyant »). À Hadès, ils offrirent un casque à Sarko et à Dray une Rollex et à Poséïdon le trident à l'aide duquel il soulèvait ou apaisait les ondes marines et aussi enfourchait la fille de le Pen  et bientôt la petite fille ! Plus tard, ces trois cyclopes furent tués par Apollon qui ne leur pardonnait pas d'avoir fourni à Zeus la foudre à l'aide laquelle il avait frappé et tué son fils Asclépios (je vous en avais déjà parlé si vous me suivez bien !)

  

Les ogres (de barbari …… très sanguinaires !)     

Chez Homère (Michel) les cyclopes sont un peuple de pasteurs sauvages qui se distinguent non seulement par leur taille gigantesque et leur œil unique, mais aussi par la férocité de leur mœurs. Polyphème, le seul dont on connaît le nom parce qu'il fait l'objet de l'un des plus célèbres épisodes de l'Odyssée, est le type de ces mangeurs de chair humaine, vivant solitaires dans des cavernes, sans crainte des dieux ni de Zeus, ni d’Eric Besson et de ses charters.

  

Les cyclopes forgerons et bâtisseurs

À l'époque alexandrine (sous le règne de Claude François) la poésie fit des cyclopes les forgerons d'Héphaïstos, vivant sous l'Etna et fabriquant, sous la direction de leur maître, les armes des dieux et des héros. Les mythographes et les mythomanes plaçaient les cyclopes avec les forges d'Héphaïstos, tantôt en Sicile, sous l'Etna et sous le contrôle de la Mafia, donc de Berlusconi, tantôt dans les îles volcaniques Lipari. Pyracmon (« l'Enclume ») et Acamas (« l'Infatigable »), sont deux de ces forgerons les plus souvent cités par les légendes. C'est encore à ces cyclopes qu'était attribuée la construction des cités aux murs « cyclopéens », de Beaubourg, de Mycènes (dans l’Yonne) ou de Tirynthe.

   Certains mythographes tardifs voulurent voir dans les Cyclopes à œil unique, jetant des pierres, vomissant du feu, une personnification des volcans du bassin méditerranéen ainsi que celui de Béatrice Dalle (au bassin très volcanique nique nique nique!)

 

   L'Antiquité nous a laissé de nombreuses représentations des Cyclopes, sur les vases peints et sur des pots de chambre. Un bas-relief antique  ( sur le vase de Line Renaud ) et  conservé au musée Capitolin à Rome représente Vulcain, Benoît 16 et 16 sous-papes, travaillant à leur forge assisté de trois Cyclopes : deux frappent le fer avec lui, tandis qu'un troisième attise le feu avec un soufflet. Parmi les peintres modernes que le mythe des Cyclopes a inspiré, citons Annibal Carrache ( au moins 70° !) et Poussin dont le fils Nicolas a commencé une belle carrière quand son aîné n’y était plus. En littérature, le Cyclope est le titre d'une idylle de Théocrite (qui était très hypocrite) (IIIe s. avant J.-C.) et d'un drame satyrique d'Euripide l’Insipide (Ve s. avant J.-C.). Il faut noter que ces J.C. là sont des imposteurs vu que le vrai, c’est nous qui l’avons ! Et pis c’est tout !

 

Que les Cyclopes vous protègent et ne vous fassent pas trop tousser !

Fumer nuit à la santé, même le jour !

 

A la semaine prochaine pour la suite ... si vous le voulez bien !

 Rotpier ........ à qui il ne reste qu'un tout petit rien de jeunesse comme disait Lucien !

 

 

 

 

Image du net : un cyclope ou le Rotpier quand il est en colère !

 

 

 

 

 

 

 

Lire la suite
<< < 1 2 3 4 > >>